AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.

Partagez
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Jeu 14 Avr - 17:27

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



La soirée était particulièrement fraiche pour un été. La Louisiane est un lieu des plus capricieux sur la température, si bien qu’on se demande souvent si les saisons sont les mêmes qu’ailleurs dans le pays. Quoi qu’il en soit c’était un moment idéal pour sortir un peu après une longue journée passée à l’université. Amanda avait beau être une élève studieuse et particulièrement sérieuse, il y avait de ces moments où elle avait juste envie de se lâcher un peu. Fort heureusement elle avait certains amis qui lui permettaient de se sentir un temps soit peu libre et qui lui évitait de penser qu’elle foutait sa jeunesse en l’air entre les bouquins de droit. Et pour l’heure, ces derniers avaient bien évidemment pensé à la jeune femme. Ils étaient tous plus vieux qu’elle, mais avec eux elle s’amusaient bien plus qu’avec les autres ayant son âge durant les soirées universitaires. A tout juste 21 ans, Amanda avait acquis une certaine maturité en ayant souvent été livrée à elle-même et puisqu’elle vivait seule depuis quelques années déjà. Ses parents étaient restés à New-York et ne passaient d’ailleurs jamais la voir, trop occupés à aller bien plus loin…Les seules fois où elle se rendait à New-York donc, c’était pour voir Lizzie, sa demi-sœur qui venait à lui manquer énormément.

Quelques messages échangés et il avait été convenus qu’ils se rendent en dehors de la ville à moto afin de passer une soirée tranquille loin de celle-ci. Amanda profita du temps qu’il lui restait pour se préparer, elle enfila un short déchiré sur les bords et enfila une veste en cuir avec des franges. Une paire de bottes et elle rejoignit son groupe qui l’attendait en bas. Ils étaient environ 10 a faire du tapage avec leurs moto très vintage et typiques américaines. La sienne était plus d’époque, mais ça ne l’empêchait pas de rêver d’en posséder une aussi belle que ce qu’ils avaient. Elle les saluait avec un large sourire, toujours aussi heureuse de les revoir. Elle ne faisait pas réellement parti de leur gang de motards bien qu’elle en possédait une, mais puisqu’ils s’entendaient bien c’était toujours avec une grande joie qu’elle était accueillie parmi eux. C’est parce que certains d’entre eux étaient amérindiens qu’elle était bien intégrée, en ayant leurs coutumes pour valeur et du fait qu’elle bossait dans une réserve, il ne leur avait pas fallu beaucoup de temps pour lui proposer de venir en balade avec eux - Jusqu’à ce qu’elle possède sa propre moto.

« Je vais passer chercher quelqu’un d’abord, vous suivez ? »

En enfourcha sa machine et démarra sans plus tarder jusqu’à là où logeait Danner, un de ses récents amis avec qui elle s’entendait particulièrement bien puisqu’il était sorcier comme elle. Elle n’avait jamais rencontré d’autres sorciers avant lui et les capacités du jeune homme avait permis de bousculer la rencontre. Les moteurs grondaient dans la rue tandis que le cortège défila sur quelques rues avant de s’arrêter devant une maison. La jeune femme descendit de sa bécane après avoir coupé le moteur et envoya un message à Danner pour lui signifier qu’elle était devant chez sa cousine et qu’elle l’attendait.

Elle ne l’avait jamais emmené en balade, puisqu’il n’était pas américain il découvrirait d’autres manières qu’ici ils avaient de prendre du bon temps en s’élançant sur des routes désertes durant de longs miles. C’était aussi un bon moyen pour se changer les idées. Elle ignorait s’il était préoccupé ces derniers temps mais tout le monde a besoin de se sentir loin de tout pendant quelques temps

Lorsqu’il pointa le bout de son nez, la jeune femme étira un large sourire pour le saluer.

« J’espère que t’as rien prévu demain, il arrive des fois où on ne rentre pas ! »

Après l’avoir invité à monter à l’arrière, le groupe reprit la route, suivant la course du soleil alors que celui-ci était à son déclin. Ils allaient vers l’est, ils sortirent de l’état en quelques trentaines de minutes et poursuivirent leur route après deux bonnes heures de chemin. Le vent dans ses cheveux était une sensation dont elle voudrait se souvenir toute sa vie, un sentiment de fraicheur et de liberté.

Ils établirent un campement alors qu’autour il n’y avait ni ville ni village. La nuit était tombée, ils allumèrent un feu de camp pour rester au chaud, l’alcool fut distribué et ils firent griller quelques brochettes pour nourrir tout le monde. L’un des motards avait ramené sa sono, un bon rock en fond sonore et ils pouvaient profiter sans foi ni loi. Elle retrouva Danner et lui donna une canette de bière

« Alors, t’as fait quoi cette semaine ? Je t'ai pas vu une seule fois et j'habite tout près! »








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 24 Avr - 16:24

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse


La musique du rp ::
Un sms. Il n'avait pas l'habitude d'en recevoir. D'un autre côté, c'était bien pratique, vu que peu de gens avaient son numéro il pouvait toujours deviner à peu près qui allait le contacter. Cette fois-ci, c'était Amanda qui l'invitait à une sortie, disant être juste devant chez Joyce. Il sourit, dit quelques au revoirs rapide à sa cousine, et sortit dans la rue, profitant de la fenêtre sur jardin pour ne pas se faire voir par les éventuels autres habitants de la maison.

Il aimait bien Amanda. C'était quelqu'un qui comprenait la douleur, chose nécessaire chez quelqu'un pour devenir réellement intéressant. Ses pouvoirs étaient loin d'être faibles, ce qui pouvait en faire une compagne intéressant lorsqu'il était question de faire les quatres cents coups. Même s'il la connaissait depuis assez peu longtemps, il leur arrivait de trainer ensemble pour sortir ou boire un verre. Elle lui apprenait la culture des U.S et lui il se contentait d'exister. Au final, l'échange était plutôt cool.
Aujourd'hui, c'était virée en moto. Il ne put s'empêcher de sourire quand il vit la figure de la demoiselle dans la rue, sur son belle bécane effilée, les cheveux libres et la veste de cuir cintrée, éclairée par la lumière crue d'un lampadaire de rue. Une vision à son diapason. Il sauta sur l'arrière de la moto, jetant un coup d'oeil au reste du gang. Ils devaient être une bonne dizaine, tous avec un air de biker endurcis, plus vieux qu'Amanda et lui et en train de faire le raffut associé à une bande de loubards. Dans une banlieux chic, ça le faisait moyen, mais bon, la vie doit suivre son cours.

"T'inquiète. J'ai rien prévu demain. Ni le reste du mois, si ça t'intéresse."


Et ils démarrèrent, fonçant bien au delà des limitations de vitesses. Il n'avait ni casque ni protection, il se contenta donc de passer ses bras autours de la taille d'Amanda, riant à la face de la lune alors que le vent s'écrasait sur son visage, menaçant parfois de le faire tomber. Pour lui qui avait l'habitude de la marche à pieds, l'expérience était grisante. Différente, pas forcément meilleure, mais une fois de temps en temps.. ouais, il pourrait s'y faire.
Le campement se fit dans un petit coin paumé, loins des baraques et fermes, ou même de toute civilisation. La recette était classique. Bière, feu de camps, musique, bref, que des choses dont Danner n'avait qu'une conception intellectuel. Après tout, il n'avait pas vraiment de groupes pour organiser ce genre de réunions. Et même, ce n'était pas vraiment sa préférence, mais bon...
Au milieu des bikers bruyants, des blagues salaces et des rejets alcooliques, Danner se trouvait dans un élément étranger et déplaisant. Bien sûr, il restait êxtrêmement "professionnel". Il était anglais après tout, et donc tout à fait capable de se fondre dans un élément social tout en méprisant secrètement une bonne partie des gens qui en faisait partie. Bah, au pire, il avait toujours la possibilité d'observer ce genre de groupe, c'était pas totalement perdu. Et puis, il avait cette vieille sorcière de Salem avec qui il pouvait causer s'il s'ennuyait.
En parlant du loup... A peine s'était-il assis au bord du feu qu'elle vint le rejoindre. Il prit la canette de bière qu'elle lui offrait et en pris une gorgée. Il ne buvait pas, mais bon, des fois les circonstances rendait l'acte obligatoire.

"Bah, tu sais, découvrir qu'on a une cousine ça donne à réfléchir. On a passé un peu de temps ensemble, tout ça tout ça. Et puis... j'ai fait un tours en centre ville, y a des bars sympa. J'me suis fait un peu de pognon sur le dos d'un mec qui organise des bastons dans une cave, des skins ont essayé de me choper, j'ai passé une nuit dans un bordel clandestin pour me cacher.... La routine quoi."


Il éclata de rire. Elle ne le croirait probablement pas. Danner s'en fichait. Le simple fait que sa routine soulève des suspicions de mensonge suffisait à l'amuser... et puis, peut-être qu'un de ces loubards le mettrait au défi, ça lui donnerait l'occasion de s'amuser. Souriant à l'idée de cette possibilité, il renvoya la balle à Amanda.

"Et toi ta semaine ? Le boulot, les études, la famille, les amours, le chat le chien, tout ça, qu'est-ce que ça donne ?"

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mar 26 Avr - 10:05

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda étira un large sourire, ne savant quel était le vrai du faux dans tout ce qu’il disait. Il savait qu’elle ne serait pas du genre à juger si tout cela s’avérait être vrai, après tout elle n’était pas toute blanche non plus. Alors elle ne lui posa pas plus de questions, lui laissant loisir de décider s’il avait envie de rester dans la confidence ou s’il préférait jouer le mystérieux. Puisqu’il éclata de rire, cela rendait les questionnements bien plus difficiles. Amanda ne resta pas sur le sujet plus longtemps, elle n’était pas là pour lui dresser un procès, elle savait juste qu’il était engagé contre quelque chose qui lui échappait encore à ce moment là. Un jour peut être qu’elle finirait par sortir de son monde pou découvrir ce qu’il y a autour. Pour le moment elle était bien à cet endroit, la musique et les rires de ses amis se confondaient, une douce odeur de bois brûlé et de nuit fraiche apaisait les cœurs. Il n’y avait rien d’autre à penser ici, juste profiter de ces moments loin de tout.
Danner lui retourna la question, toujours avec cette pointe d’humour qu’elle appréciait particulièrement chez lui. D’ailleurs elle avait cette impression d’avoir un faible pour lui, sans réellement en être certaine, car elle avait toujours hâte de le revoir et elle se comportait différemment avec lui. Raison de plus pour elle de l’avoir emmené ce soir là, voir si elle souhaitait un rapprochement et dans quel sens surtout. Elle le trouvait intéressant, intriguant et très simple, sympathique c’était rafraichissant quelque part. En tant qu’ami elle passait de très bons moments avec lui bien qu’ils ne se connaissaient que depuis quelques semaines. Mais parfois ça ne s’explique pas, elle avait eu un coup de cœur pour lui et se laisserait aller sur le qui vivra verra.

Amanda porta la canette à ses lèvres pour déguster un peu de sa boisson alors qu’elle se faisait elle-même un bref résumé de ce qu’il s’était récemment passé avant d’entreprendre de lui répondre.

« Ca va dans l’ensemble, j’ai des examens à venir et cela se ressent sur mon job puisque je suis moins énergique. Parfois je me demande ce qui m’a pris de chercher du travail à côté de mes études alors que je suis à une année très importante de mon cursus. »

Amanda souffla doucement, se maudissant d’être du genre carriériste même quand ce n’était pas le bon moment. Elle tendait à croire que ses efforts seraient récompensés un jour l’autre et qu’elle finirait par profiter de tout cela au même prix que certains sacrifices alors qu’elle vivait déjà loin de sa famille. Fort heureusement elle avait parfois du temps libre pour prendre la route ou aller voir ses amis.

« Mardi soir j’ai été à la réserve m’occuper des chevaux d’Ehawee et Nathorod puisque leur fils est parti à New York. J’en ai profité pour faire une petite balade, c’était bien sympathique le temps que ça a duré, je crois que sans cela j’aurais fini par faire un burn out. »

Amanda descendit du rondin de bois, préférant y appuyer son dos plutôt que de s’asseoir dessus tout en buvant tranquillement. Elle alluma une cigarette et en proposa une à Danner avant de lui poser une nouvelle question.

« Tu vas rester longtemps ici ? Ou tu prévois de repartir ? »








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 27 Avr - 0:12

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Danner souriait à écouter Amanda, mais pas pour les raisons qu'on aurait pu croire. Probablement pas pour les bonnes raisons d'ailleurs, mais il ne pouvait s'en empêcher. Ils avaient peu ou proue le même âge, n'avaient pas d'énormes différences niveaux physique, ni même sur un plan purement intellectuel, et pourtant.... Elle parlait de la difficulté de garder un travail à côté de ses études, au point où elle en arrivait presque à craquer sous le poids du stress. Et lui ne pouvait s'empêcher de bon souvenirs, riant à côté d'Anja (si longtemps, déjà), une couverture grise sur le dos et un fusil installé à quelques centimètres, attendant le passages de troupes du règime. Cet écart de perspective si ridicule, si ironiquement déplacé le faisait sourir, sans qu'il puisse sans empêcher. Ce n'était en rien un jugement sur la vie d'amanda, plutôt une simple constatation, résumée comme beaucoups d'autres en quelques mots : parfois, la vie est un peu une pute.

"Aye, même si on se connait pas depuis un bail, je connais le genre. Tu vas arriver continuer à bosser et kiffer ça, finir première de promo, et quand même trouver un moyen de râler en disant que t'aurais pu faire mieux, hein hermione ?"


Bon, la référence était un poil abusée, la demoiselle n'étant pas si Griffondor que ça, mais la ressemblance restait assez forte pour que cela lui échappe. Se laissant glisser du rondin il se retrouva bientôt assis à côté d'elle, acceptant avec gratitude la clope qu'elle lui proposait. Une fois celle-ci allumée et entamée, il entreprit de répondre, de la seule manière possible.

"J'en ai pas la moindre foutre idée."


Il pouvait difficilement être plus précis. Après tout, il n'avait pas spécialement d'endroits où aller, mais pas spécialement de raisons de rester très longtemps ici. L'intertie contre l'ennui, on en revenait toujours à ce même combat. Et vu la puissance de l'ennui chez le pauvre petit Danner les séjours avaient tendance à être de courte durée.

"Pour le coup, je vais probablement rester un peu, ne serait-ce que parce que ma cousine à quelques trucs à m'apprendre qui m'intéressent, mais après...."


Il souffla un peu de fumée.

"J'en sais rien. Si je trouve une raison, je resterais. Sinon.. et bien, j'ai pas mal de trucs à faire. J'ai déjà visité la Yougoslavie, le Moyen-orient, la Bolivie, même Haïti l'année dernière... Mais bon, ça me laisse encore pas mal à explorer. T'as jamais eu envie, toi, de laisser tout ça derrière un moment ? Juste te barrer, à pieds s'il le faut, pour voir de quoi est fait l'herbe chez ce voisin que tu ne vois jamais ?"


La question était sincère, mais peut-être ne résiterait-elle pas au jeu de Danner. Après tout, si Amanda connaissait bien ses cours d'histoire, elle aurait peut-être des questions à poser. Au pire, ils auraient une discussion intéressante, expliquant peut-être pourquoi un oiseau pourtant capable de voler reste près de son nids pendant toute sa vie ou presque.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mer 27 Avr - 10:25

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda était contente de savoir qu’elle le verrait sans doute encore pendant un bon moment. La jeune femme allait peut être en profiter pour lui faire visiter d’autres états du pays à l’occasion. Elle l’écouta avec attention alors qu’il mentionnait là où il avait déjà été, puis lui demanda si elle n’avait pas envie de partir un peu d’ici. Il ne la connaissait pas là-dessus, elle avait le gout du voyage dans le sang.

« T’as qu’à m’emmener avec toi a ta prochaine destination et je pourrais répondre à ta question » Répondit elle avec un sourire au coin des lèvres.

Qui ne rêvait pas de partir et découvrir de quoi le monde était fait ? Avec des parents globe-trotter, forcément elle avait de ces envies d’évasion. La dernière carte postale de ses parents d’ailleurs l’avait laissée verte de jalousie. Ces aurores boréales sur un lac gelé d’Islande étaient devenues une des choses qu’elle se devait de voir avant de mourir. Entre ça et les destinations de Danner, il y avait cependant une différence qui l’interpella assez vite et dont elle ne se priva pas d’en faire la remarque au risque d’être indiscrète.

« Quoi que tu choisis pas les pays les plus touristiques... Tu  es du genre photographe aventurier qui immortalise les conflits politiques c’est ça ?»

Elle avait beaucoup étudié l’Histoire et en avait très vite déduit qu’il n’était pas le type d’étranger qui profite des stations balnéaires et autres attrape nigauds que l’on trouve dans les destinations de vacances dites « classiques ». Amanda n’était pas non plus de ce genre là, elle avait eu quelques occasions de voyager avec ses parents et avait notamment beaucoup aimé la Grèce, l’Egypte mais aussi l’Amérique centrale lorsqu’elle était en quête des mayas. Danner semblait plus s’intéresser à l’histoire actuelle qu’aux anciennes civilisations. Un choix qu’elle pouvait tout à fait comprendre, on ne fait pas de futur sans participer au présent. Elle avait suivit les événements se relatant aux pays qu’il avait visité et les avait aussi étudié afin qu’ils comprennent ce qu’il était en train de se passer. Voir les choses de plus près lui aurait tout autant été intéressant.

« Ca pourrait être un stage intéressant pour mon parcours professionnel, que faisais tu là-bas ?» Demanda t-elle en buvant un peu de bière.

Néanmoins elle n’avait pas réellement le temps d’aller à ce genre d’aventure, c’était tout juste si elle se souvenait des dernières vacances qu’elle avait pu réellement prendre. Même l’été elle bossait dans un cabinet de notaire, à la constante envie de remplir son cv d’expériences professionnelles afin de ressortir de son cursus universitaire en étant la première sur les listes.  Le temps d’un instant, son regard se posa sur ses amis qui s’amusaient à faire quelques dérapages avec leurs motos et à passer dans le feu, leurs rires auraient pu recouvrir la vallée. Amanda étouffa un rire à son tour devant tel spectacle et reporta de nouveau son regard sur Danner tout en portant sa cigarette à ses lèvres.








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Ven 29 Avr - 0:47

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

"Hum, je ne suis pas vraiment photographe. Je suis parfaitement incapable de faire passer quelques chose à travers une image. Et puis je suis loin d'avoir le fric pour m'acheter ce genre de matos. Je ne suis qu'une pauvre roturier, cela ne plaise à Madame."

Il sourit, sachant que ce titre l'embêterais probablement un peu. Les gens réagissaient toujours de manière rigolotes quand ils se sentaient piqués, et Amanda ne devait pas faire exception. Cependant, il reprit vite la conversation, faisant passer le sujet.

"Et je ne suis pas sûr que tu apprécies ma façon de voyager. En général, à part ma veste sur le dos et deux billets dans la poche, je pense qu'on peu parler de dénuement. Surtout que j'ai tendance à bouger sans prévenir et un peu vite."


C'était une discussion un peu ridicule, typique de l'adolescent américain lambda. Mon Dieu, presque un cliché de comédie romantique. Le bad boy libre comme l'air et la demoiselle parfaite en tout, liée par une relation explosive et contre nature. Il en vomierait presque, si ce n'était pas si drôle.
Il regarda le campement. Tout était typique. L'énorme feu de camps, la mauvaise bière tiède, la musique sortant de la sono trop grosse et trop grise, le comportement à risque menant à de l'amusement d'une partie des bikers, même les regards noirs qu'un des type lui jetait quand il pensait que l'homme en noir ne le voyait pas (probablement le personnage-fonction de l'amoureux contrarié). Et lui, que foutait-il au milieu de ce clicher ?
Il ne mentait pas à Amanda, mais comment lui répondre que sa manière de voyager était la marche à pieds aléatoire jusqu'à ce qu'il tombe sur un endroit où du bordel commençait, endroit dans lequel il pourrait s'éclater un moment ? Comment lui dire que la manière dot il avait le plus vu les pays des balkans, c'était à travers la lunette d'un fusil braqué sur la gueule d'un opposant politique ? Comment expliquer que son souvenir le plus nette de la Bolivie c'était une barricade de fortune sur lequel un de ses camarades passagers de l'époque se faisait déchirer par les balles de la police, son cocktail molotov encore à la main, incapable qu'il avait été de le lancer ? Ces gens, aussi rebelles qu'il se croient être, avaient vécu une vie de calme. Et Amanda plus encore que d'autres ici. Pouvoir ou pas, sans un sérieux endurcicement, elle se ferait déchiqueté si elle le suivait dans ses voyages.

"Disons que j'aime assister à l'histoire en marche. Pas celle qu'on écrit de loin, au chaud d'un palais présidentiel ou près de la cheminée pour que des étudiants la lise. Celle qui se fait tout les jours, dans l'indifférence générale des populations extérieurs, persuadés que ce ne sont après tout qu'une bande de pauvre étrangers qui tabasse un bande de pauvre étrangers et que la chaleur du foyer et une distanciation mentale permet parfaitement de comprendre et juger leurs actes. J'essai... et bien j'essai de comprendre l'espèce humaine. J'ai passé un court temps à voir ce qu'elle avait de plus calme. Maintenant, je cherche à voir ce qui l'agite, bon ou mauvais. Pas de photos, de reportages ou d'écrivaillonnage. C'est quelque chose que je fais pour moi. Après tout j'ai le temps."


Il la regarda. Son sourire était... et bien, heureux, tout en contenant cette désarmante pointe de tristesse qui fait échos à l'éclat d'yeux trop jeunes en ayant beaucoup trop vu. Il se laissa glisser vers l'arrière, plongeant sa tête vers le ciel et jetant son regard dans les étoiles, se fichant des silhouettes autours de lui. Il eut un petit rire moqueur et souffla un grand coups, haussant les épaules. Il était maintenant temps de passer la conversation sur un ton plus joyeux, évacuant les nuages de ses paroles si lourdes.

"Je sais pas trop pourquoi je le fais, au final. J'ai commencé. Autant finir."

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Dim 1 Mai - 14:42

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda n’était pas du genre à juger es gens sur leurs activités, encore moins sur leur situation financière ou quelconque autre détail. Autrement elle ne l’aurait pas emmené, ce qui l’intéresse a toujours été ce que les gens sont au fond d’eux même, ses séjours avec les amérindiens lui avaient appris à ne pas prendre garde aux apparences. Il avait beau ne pas croire que sa façon de voyager ne lui plairait pas, elle ne pouvait pas répondre tant qu’elle n’avait pas essayé, le principal étant que cela ne lui faisait pas peur. Amanda est une personne qui aime prendre des risques, et là-dessus il ne pouvait forcément pas s’en douter puisqu’elle vivait dans la sécurité entre ses études et son travail. Cela contrastait tout autant avec ses ambitions, elle étudiait les lois et vivait pourtant souvent en infractions.

Elle écouta donc ce qu’il avait à déclarer sur sa manière de vivre les choses et trouva cela tout à fait intéressant qu’il cherche à participer aux faits actuels n’importe où dans le monde. C’était tout à son honneur, cela rendait sans aucun doute une vie bien plus riche de part l’expérience que cela apportait mais aussi le recul nécessaire que l’on doit accumuler pour vivre de telles choses. Danner lui avait toujours apparu comme quelqu’un de solitaire et d’unique en son genre, c’était bien pour cela qu’elle s’intéressait à lui.

Elle se disait que faire de telles choses et comprendre l’espèce humaine pouvait être à double tranchant. Autant il pouvait trouver de bonnes choses, autant il pourrait se retrouver complètement dérouté et dégouté de tout ce qu’il avait pu voir. De là le savoir un jour parti en exil seul ne l’étonnerait pas, qui sait tout ce qu’il avait sans doute enduré et vu qui aurait démotivé toute personne. Amanda se demandait ce qu’il en serait d’elle, comment se sentirait elle dans ces cas là et ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle aurait surement pété un plomb. Mais cela ne faisait qu’amplifier le fait que l’on vivait constamment avec des œillères ; on sait ce qu’il se passe, mais l’on ne veut rien savoir des problèmes et l’on trace son chemin comme si de rien était. Danner ne le faisait pas, rares étaient les gens comme lui

« T’es quelqu’un de particulier, je l’ai vu dès la première fois qu’on s’est croisés. » Déclara t-elle tout en terminant sa cigarette avant de l’écraser.

Après cela comment croire qu’il pourrait apprécier ce qu'il se passait ici.

« Le monde doit te paraitre bien fade et nous on est là à faire les cons. » Continua t-elle avec un large sourire ironique.

Ils passèrent encore quelques heures encore à discuter. La petite assemblée se faisait plus calme alors que certains d’entre eux ivres morts avaient fini par s’affaler par terre pour dormir un peu. Amanda également s’était assoupie, recroquevillée et posée contre le rondin de bois. Sa veste ne lui suffisait pas pour se tenir au chaud et prise de tremblements, la courte nuit qu’elle avait passé ne fut pas très agréable. Mais deux heures avant le lever du soleil, la jeune sorcière émergea et ouvrit les yeux dans la pénombre. Le feu de camp était encore bien allumé, elle pouvait ainsi constater qu’un petit groupe de 3 avait résisté au sommeil pour papoter tranquillement dans leur coin. La jeune femme posa la main sur l’épaule de Danner pour le réveiller vu qu’il était le plus près et se leva, vacillant de fatigue entre les corps assoupis, elle entreprit de tous les réveiller.

« Allez, on va à Naples ! » Fit-elle tout en baillant.

Le groupe leva le camp, rassemblant rapidement leurs affaires pour enfourcher de nouveaux leurs motos. Amanda attacha ses cheveux, puis attendit que Danner la rejoigne pour démarrer, finalement bien réveillée.

Ils passèrent donc une heure et demie sur la route en direction du sud de la Floride en direction de la plage. La route se fit tranquillement, certains motards avaient quelques excès de folie et s’étaient lancés dans des courses improvisées. Puis ils arrièrent sur les côtes de Naples au moment ou un fin rayon rouge se dessina à l’horizon. Les vagues formaient des rouleaux sur la plage de sable blanc. Les motos alignées à l’arrêt, le groupe d’amis descendirent la dune. Pendant que certains finirent leur nuit, d’autres s’installèrent pour observer le lever du soleil alors que deux du groupe revenaient avec du café commandé au fast food du coin. Amanda prit le sien, tout en ayant retiré ses chaussures pour marcher sur la rive. L’eau était gelée mais il n’y avait pas sensation plus agréable que celle-ci à cet instant là. Très vite les rayons de l’aube vinrent réchauffer sa peau tandis qu’elle noya son regard sur cette vaste étendue d’eau qui se déclinait en plusieurs couleurs quand elle refléta le ciel.








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 4 Mai - 15:29

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Quelqu'un de particulier. De manière étonnante, Danner ne s'était jamais senti "particulier". Il existait, comme tout être humain, avec des préoccupations et des spécificité. Peut-être avait-il un peu trop bouge pour sentir ce qu'était la norme et comprendre comment elle s'appliquait, mais il restait peu probable qu'on puisse définir quelque chose comme ça pour une humanité. Il préféra ne pas répondre, se contentant de regarder Amanda ecraser sa cigarette.
L'erreure fondamentale qu'elle faisait était, du moins le croyait-il, qu'elle se méprenait sur le rôle qu'il jouait dans ces événements. Certes, il n'avait rien fait pour le lui dire, et c'était bien étrange à imaginer, donc il ne pouvait lui en tenir rigueur, mais cela lui faisait projeter sur l'homme en noir des pensées qui n'étaient pas forcément les siennes.

"Il est tout sauf fade. Il est plein de bruits et de fueur, d'explosions de vie et de pulsions de morts, de lutte vertueuses et de guerres injustes, de voiles posés volontairement et de vitres par trop réfléchissantes. C'est un endroit qui.. et bien, qui est. En bien et en mal, les deux mélangés. Et quelques soient nos actions, tant qu'on y existe, ca veut dire quelque chose."


La discussion était lancée.
Elle dura jusqu'à tard dans la nuit.

Il se fit réveiller par la main d'Amanda qui lui secouait l'épaule. Dans les quelques secondes de lucidités qui suivaient habituellement son réveil, il analysa son entourages. PAs de cris, pas de bruits, aucuns mouvements brusques... aucuns dangers. Il se permit donc de se relâcher et bailla un grand coup.
Danner avait l'habitude des nuits passées à la belle étoile avec son blouson comme simple objet, mais il faut bien dire que la nuit pouvait se révéler bien froide dans cette partie des U.S. Autours de lui, les bikers émergeaient peu à peu, dans un salut au soleil plein de grommellement d'ivrognes et de vacillements ensommeillés, la figure d'Amanda debout au milieux d'eux, les poussants et les exhortants.
Ils reprenaient la route. Direction la Floride. Danner sourit. pourquoi pas après tout.

Le trajet fut cours, ils n'étaient pas si loin, et l'homme en noir avait un dos sur lequel rattraper une partie de son sommeil malgré les liasses de cheveux qui lui soufflaient dans le visage. Quand ils arrivèrent à destination, le soleil se levait paresseusement au dessus de la côte, plongeant dans l'océan ses reflets rougeoyeants, lançant un vent doux secouer les feuilles des palmiers et les buttes sablonneuses. L'eau ronflait négligement sur le bord de mer, colorant la baie d'une teinte d'ambre brun, la décorant de coquilles colorés et de morceaux de bois verts.
Danner descendit de la moto, se tenant au sommet de la dune, profitant des éléments et de leurs douces caresses sur sa peau pendant que le groupe se posait, buvait son café et vacait à ses occupations diverses et variés. Enlevant ses chaussuers, il progressa dans le sable doux jusqu'à se tenir à côté d'Amanda, sur la rive, les pieds chatouillés par l'eau froide de l'océan.

Il lui adressa un sourire et tourna son regard vers l'océan.
Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus revu, Danner et lui, et sa dernière visite n'avait rien été de plus qu'une formalité batelière. Il lui sourit, comme on sourirait à un vieil ami. Rien ne pressait aujourd'hui, ils avaient bien le temps de profiter de leur journée.
Danner fit quelques pas en arrières et enleva son blouson, le posant sur le sable à l'abris des vagues. Il fit subir le même traitement à son T-Shirt et à son pantalon, ne gardant sur lui que son boxer. Ses dernières cicatrices avaient eu le temps de se refermer, il ne craignait donc pas de problèmes sur ce côté là. Quant à sa coupe de cheveux, aucun soucis à se faire. Parfaitement prêt, il se retourna donc et se mit à courir.
Il passa suffisament loin d'Amanda pour ne pas l'éclabousser, mais assez prêt pour lui mettre un petit coup de pression. Courant sur l'eau qui lui arrivait maintenant jusqu'aux mollets, il sauta d'un geste fluide, se courbant dans l'air pour finalement rentrer dans l'eau la tête en avant dans un stupide plongeon.
Le froid mis quelques secondes avant de se faire sentir, lui gelant les sens et lui brûlant la peau, expulsant l'air de ses poumons et le forçant à ressortir de l'eau à la verticale, ses cheveux projetants des gouttes autour de lui dans une spirale digne d'une pub l'Oréal. Puis il se laissa retomber dans l'eau, flottant dans la légère houle, lançant vers le rivage un cri du coeur.

"Ah putain ça fait du bien !"


S'ébrouant et rigolant, il nagea paresseusement vers le rivage, la tête seule hors de l'eau, s'adressant à Amanda d'une voix tentatrice.

"Alors damoiselle, prête à braver les éléments ?"


Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mer 4 Mai - 17:06

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Les senteurs d’iode étaient caractéristique des périodes d’été pour elle, bien que la nouvelle-orléans possédait un littoral, elle ne descendait jamais plus bas. Ce fut donc avec un vrai sourire sur les lèvres, emplis de bonheur et de bien être qu’elle observa le ciel se décliner en plusieurs couleurs avant que le bleu ciel ne devienne la couleur dominante. Les gars s’étaient affalés sur le sable, riant aux éclats comme de vrais gamins. Danner aussi semblait content, la jeune femme s’autorisa à le regard un court instant, loupant un battement avant de détourner le regard sur l’horizon. Tout son quotidien semblait si loin derrière qu’elle avait l’impression d’être une autre personne. Parfois elle avait envie de tout foutre en l’air, ses petites escapades témoignaient d’ailleurs de la frustration sous-jacente. Malheureusement elle finissait toujours par rentrer chez elle pour travailler ses cours. Amanda observa le fond vide de son gobelet, la route l’avait fatiguée mais grâce à cela elle sentait qu’elle pourrait tenir la journée.

La jeune femme suivit Danner du regard lorsque celui-ci s’aventura à aller se baigner. Trois de ses amis furent d’ailleurs motivés par cette même idée alors qu’ils se mirent à chahuter sur le rivage, voir qui le premier testerait la basse température de l’eau. Cette petite scène arracha un rire à la jeune femme qui prit soin d’aller poser son gobelet là où les autres étaient empliés le temps qu’ils aillent les jeter pour ne pas polluer la plage. Amanda revint vers le rivage, observant Danner nager jusqu’à ce qu’il se rapproche du rivage et l’invite à faire de même.

Amanda étira un large sourire, hésitante, parce qu’elle avait l’impression que la baignade serait plus désagréable qu’autre chose au vu de la température. Elle prit tout de même son courage à deux mains après avoir haussé les épaules, retirant sa veste, puis son tshirt et son short afin de rester en sous-vêtements ; et heureusement qu’elle n’avait rien mis de très affriolant cette fois-ci ou elle aurait dû justifier son manque d’envie soudain de faire trempette. Amanda senti le vent marin la faire frissonner tandis qu’il s’engouffrait dans ses cheveux. Elle fit quelques pas dans l’eau, jusque là la température était supportable puis elle trempa sa main pour se mouiller la nuque dans un réflexe qu’elle avait toujours eu l’habitude de faire au risque qu’elle se fasse sermonner par sa mère. La jeune femme plongea ensuite, engloutie sous une vague et refit surface au bout de quelques secondes avec un large sourire aux lèvres tout en reprenant son souffle. Froide, très froide, mais ça avait le mérite de donner un effet booster à ajouter au café et puis c’était évident qu’un petit rafraichissement ne faisait pas plus de mal en fi de compte

Amanda passa ses mains dans ses cheveux bruns pour les plaquer en arrière puis elle nagea jusqu’à Danner. L’exercice physique l’aiderait à réchauffer ses muscles le temps qu’elle puisse s’habituer à la température – ou pas – Amanda n’était pas du genre à se faire dorer sur la plage, son teint de porcelaine pouvait aisément en témoigner, en ayant eu que très peu d’occasions de partir ces dernières années également, elle n’avait pas eu le temps de s’exposer au soleil. Néanmoins elle mentirait si elle disait que cette petite baignade dans la mer lui était désagréable.

« Elle est gelée !! » Fit-elle à Danner tout en claquant des dents.

Ce n’était qu’une question d’heures avant que l’eau ne se réchauffe par le soleil. Il y avait pas mal de choses à faire dans le coin, ils passeraient sans doute la journée ici, disloqués ou pas, Amanda allait en profiter pour se retrouver un peu seule avec Danner histoire de discuter et de passer un bon moment. La jeune femme fut poussée par l’envie de jouer un peu et envoya d’un geste de main de l’eau dans le visage de Danner. Elle étouffa un rire et plongea dans l’eau avant qu’il n’ait l’idée de faire de même – mauvaise joueuse.









© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 5 Mai - 21:56

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

L'eau était froide, mais le corps humaine est une machine incroyable. Malgré la température basse, elle avait l'air bien agréable une fois immergé. Bien plus agréable que l'air, pour être honnête, ce qui forçait Danner à un comportement un peu ridicule : il nageait complétement immergé dans la faible profondeur d'eau, seule le eau de sa tête dépassant pour pouvoir voir ce qui ce passait autours de lui, se déplaçant en cercles pour garder ses muscles en activité.
C'était avec un certain amusement qu'il vit les gros loubards s'envoyer des quolibets et des défis divers pour voir qui serait capable d'imiter le comportement de l'homme en noir. Ils n'avaient pas l'habitude du froid, probablement, ou alors pas sous cette forme là... Il voyait quelques poissons passer pas trop loin d'eux, probablement dérangés par cette matinale irruptions dans leur environnement immédiat, ainsi que quelques oiseaux marins déroulant leur valse habtiuelle autour d'eux, attiré autant par leur repas quotidien que par la promesse de déchets balancés par les humains présents sur leur plage.

Mais la vue la plus intéressante restait celle d'Amanda. Même sans aucune intention de ce genre ou et dans un habit de la plus simple normalité, elle dégageait une aura d'attraction tout à fait animale. C'était une vision particulièrement fascinante. Avait-elle seulement conscience de ce fait, et des regards tourné vers elle ? Hum.... c'était une possibilité. Quoi qu'il en soit, en plus de cet intérêt du combattant pour une forme de lutte qu'il ne connaissait mal, on ne pouvait pas dire que tout ceci était particulièrement désagréable à regarder, alors... autant en profiter.
Il la regarda évoluer dans l'eau, elle qui au vu de son teint ne devait pas être une habituée de l'océan. elle tremblait et claquait des dents, mais son sourire indiquée qu'elle appréciait néanmoins cette petite baignade, après tout...

Danner était tellement absorbé sur son analyse qu'il ne vit même pas venir l'attaque. Ce fut rapide, trop rapide. Au moment où il se rendit compte de ce qui ce passait, la main d'Amanda avait déjà frappé l'eau, et la pluie de gouttelettes était en trajet vers le pauvre homme, qui s'était revelé pour pouvoir parlé avec elle. Il ne put qu'essayer de se protéger assez misérablement avec ses bras, ce qui n'empêcha en rien la vague d'eau de s'écraser sur son visage, rentrant dans ses yeux et ses oreilles et le firogrifiant un peu plus pendant qu'Amanda s'enfuyait en ricanant.
Une lumière s'alluma dans les yeux de Danner. Elle voulait la guerre ? Elle l'aurait. Il replongea dans l'eau dans la direction de la demoiselle. Il n'était pas un nageau extrêmement rapide, mais il se debrouillait quand même à peu près, et il avait plus de puissance qu'elle dans ses bras et ses jambes. Elle voulait se protéger des éclaboussures en plongeant ? Soit. Cela n'offrait qu'une possibilité de riposte à Danner, possibilité qui lui plaisait énormément.

Se donnant de la vitesse en poussant sur le fond de l'océan, il réussit à arriver au niveau d'Amanda. D'un geste fluide, il passa ses bras autour de la taille de guêpe de la demoiselle et bloqua sa prise. Avec force, il ancra ses pieds dans le sable, l'empêchant de l'emporter au loin, et tira sur son dos... Et, par la force de la physique, ce qui devait arriver arriva. Il la souleva hors de l'eau, sans aucune attention pour ses protestations.
Ne restait maintenant que la part la plus drôle de la vengeance. Une flamme maléfique dans le regard et un sourire tordu sur la bouche, il poussa un cri farouche et se tordit sur le côté, libérant sa prise sur la jeune dame.... la faisant voler en l'air dans un magnifique vol de quelques secondes puis s'écraser dramatiquement sur la surface tranquille de l'océan dans une magnifique gerbe d'eau. Le jeune homme éclata de rire et, pas rancunier, plongea dans l'eau pour la rejoindre, accompagnant son mouvement du petite révérence à l'attention de la demoiselle.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Jeu 5 Mai - 23:37

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda avait fini par nager à l’opposée, tentant de profiter du courant pour échapper à la réplique de Danner qu’elle soupçonnait après ce qu’elle lui avait fait. C’était bon enfant, il n’y avait rien de très sérieux, juste un besoin de se défouler un peu alors qu’être dans l’eau de mer, toute cette agitation des vagues avait cette fâcheuse tendance à la faire régresser.  Visiblement ce n’était pas Danner qui allait s’en plaindre, alors qu’elle nageait, elle se sentit soudainement prise au piège. Il était venu l’entourer de ses bras pour la soulever. Amanda profita d’avoir la tête hors de l’eau pour respirer mais avec les rire qui la prenaient c’était difficile. Finalement elle termina une nouvelle fois dans l’eau avec une espèce de prise de catch complètement improvisée de la part de Danner. Elle s’enfonça de tout son poids dans l’eau, son dos vint atteindre le fond et elle prit appui sur ses pieds pour se relever.

Amanda avait l’eau qui lui arrivait à la taille, s’étant mise debout, elle reprit sa respiration tout en retirant ses longues mèches brunes de devant le visage. Elle ouvrit les yeux sur Danner qui l’avait rejoint, un large sourire sur les lèvres dans un éclat de rire au travers des toussotements qu’elle faisait en ayant bu un peu la tasse. La jeune femme ne perdit pas de temps pour retourner à l’assaut, s’avançant vers Danner visiblement sans menace avec un geste pour lui signifier de rester, elle glissa ses doigts dans ses cheveux pour les recoiffer et lui faire une magnifique crête sur le dessus de la tête.

« T’es totalement dans le style arête de poisson là » Fit elle en riant de bon cœur.

Elle plaqua ses cheveux ensuite vers le devant, ça lui donnait un air plus enfantin et complètement idiot. Mais ce n’était pas grand-chose, juste montrer pate blanche pour montrer un peu plus de fourberie… Posant ses deux mains sur les épaules de Danner, elle appuya soudainement dessus, y mettant tout son poids pour le couler. C’était maladroit, l’eau ne permettait pas d’avoir des gestes précis et forts, il n’avait qu’à fait un bref mouvement pour se libérer de son emprise, ainsi elle avait surtout profité de l’effet de surprise, dans un éclat de rire clair. Se défouler et s’amuser simplement étaient de ces choses qu’elle ne faisait plus trop, sauf quand elle était avec le groupe de bikers. Ca donnait alors cette belle et agréable impression d’être en vacances.

La jeune femme relâcha Danner, l’objectif n’étant pas de le noyer et que de toute façon il allait sans doute chercher à se venger, il eu à peine le temps de remonter qu’elle l’éclaboussa de nouveau.










© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Ven 6 Mai - 22:47

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Ils étaient, pendant un bref moment, des enfants. Sans soucis, sans responsabilités, sans passer, et surtout, chose plus importante et trop souvent oubliée, sans avenir. Rien n'existait pour eux que leur jeu. Amanda, qui s'avançait vers Danner et s'amusait avec ses cheveux avant de le noyer. Lui, qui ripostait en nageant sous la fine étendue d'eau et qui attrapait les jambes de la demoiselle comme un monstre marin pour l'attirer vers le fond de l'océan. Elle qui répliquait encore une fois, et lui qui se vengeait.... encore une fois. Chacun répondait à l'attaque de l'autre, riant et jouant, entremêlant ces actes de guerre gamins de plaisanteries affectueuses. Le monde n'avait pas d'emprise, le temps non plus, et même les autres personnes à côté respectait cette étrange enclave qui s'était formée devant eux.
Ce furent, au final, le froid et l'épuisement qui eurent raison d'eux. Ils sortirent de l'eau, pantelant, le rire encore à la bouche, à moitié plié sur le sable qui se réchauffait peu à peu. combien de temps étaient-ils resté dans l'eau, aucun d'entre eux ne pourraient le dire, seul les rides sur le doigts et cette étrange sensation de ballotement pourrait le dire.

Danner s'approcha de ses vêtements, la main en visière pour empêcher l'eau de ses cheveux de lui rentrer dans les yeux. Le froid bien connu des baigneurs l'attaquait cruellement maintenant qu'il se retrouvrait à l'air libre. Ils n'avaient pas de serviette, bien évidemment, n'ayant jamais prévu cette escapade, mais ce n'était pas bien grave. Attrapant son T-shirt, il s'en servit comme séchoir de fortune, s'attaquant en premier à ses mèches blondes et à son visage immaculé. Puis, une fois son habit transformé momentanéement en une loque trempée, il s'avachit sur le sable, dans un des coins ensoleillés de la plage, les jambes droites et les bras en croix, poussant un long soupir de fatigue et d'aise mêlées.
Ca faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti comme ça... Ca datait de Anja, probablement, ce qui faisait une sacrée trotte au niveau souvenir, et qui lui rappellait de bons moments passé ensembles sur des buts caillouteuses et dans des maquis buissoneux. Cette boucle de temps se dissipait déjà d'elle même, rattrapée par le plus grand des ennemis du bonheur, massacreur de rêve et assasin de fantaisies, j'ai nommé : le réel. Dés qu'Amanda viendrait s'allonger à côté de lui, et elle le ferait, pour lui poser des questions et discuter de la vie et du reste, la bulle finirait par éclater totalement et il redeviendrait un individu, avec tout cela comporte comme rapport au passé, au futur, à la conscience et à la morale. Mais pour l'instant, il arrivait à préserver cette bulle.

Tant qu'il fermait les yeux et écartait les bras, sentant le sable s'ouvrir légèrement en dessous de lui pour épouser sa forme et le soleil caresser son visage de sa main chaleureuse, tant qu'il arrivait à oublier les sons des gens autours de lui et à garder sur ses paupières fermées l'image de ses fantaisies et de ses souvenirs, le temps s'arrêterait. C'était... irresponsable. Délicieusement irresponsable, une faiblesse temporelle qu'il s'accordait, dans un endroit où personne ne serait assez violent pour ne serait-ce voir le spectacle métaphysique qui s'offrait devant leurs yeux.
Mais déjà, dans le sable, il entendait les pas d'Amanda. Il se demandait comment elle s'était séchée, et s'il avait décidé de se rhabiller. Une image de film lui vint en tête, mais il n'aurait pu dire de quelle film celle-ci venait. Il ferma les yeux un peu plus fort et détendit ses muscles. C'est bon. Il était prêt à revenir au monde.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Sam 7 Mai - 21:36

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



C’était bon enfant et cela leur faisait de bons souvenirs dont peut être ils pourraient débattre quelques années plus tard en souvenir du bon vieux temps. Amanda appréciait ce petit côté foufou de Danner qu’elle avait soupçonné mais qui jusque là n’avait pas eu l’occasion de se dévoiler au grand jour. La jeune femme continuait de le provoquer, ripostant à ses attaques avec ce même sourire sur le visage. Elle n’avait pas compté combien de fois elle avait bu la tasse ou qu’elle avait hurlé en ayant cru voir une méduse ou un crabe trop près d’elle. Amanda profitait de ce bon moment et les rayons du soleil vinrent vite réchauffer leurs peaux. Toutefois il en fallait plus pour réchauffer l’eau et même en gigotant autant elle arrachait toujours autant de frissons à la sorcière. Ainsi au bout d’un moment ils décidèrent que la température n’était plus supportable et qu’il leur fallait mieux arrêter avant de tomber malade. C’est toutefois avec ce large sourire qui ne tarissait pas qu’Amanda sorti des eaux, elle essora ses cheveux et retrouva ses affaires laissées près du groupe qui se reposait tranquillement sur la plage. Elle eu droit à deux trois remarques sur ce qu’il venait se passer, entre les railleries d’un comportement de petite fille et du fait qu’elle était avec Danner, elle avait la totale.

La jeune femme se senti rougir mais ne donna pas suite à ces taquineries, et sans réelle volonté d’enfoncer le clou, elle rejoignit Danner qui avait l’air tout aussi épuisé qu’elle. Amanda vint s’assoir à côté de lui, l’eau ruisselant encore sur sa peau. Elle avait enfilé son t-shirt pour le pas attraper froid et parce qu’elle avait bien vu qu’on la regardait bizarrement puisqu’elle n’avait pas de maillot de bain mais bien des sous-vêtements. Le temps que les tissus sèchent ce serait amplement suffisant. La jeune femme replia les jambes et se laissa aller en arrière, appuyée sur ses coudes pour profiter un peu du soleil en espérant ne pas prendre trop vite de coups de soleil.

« On va sans doute rester la journée ici, je sais pas si on repartira tous en même temps mais pour la plupart ils n’ont pas l’air pressés de rentrer… »

Amanda observa ses amis au loin, chahuter, roupiller, rire à gorge déployée alors qu’ils s’étaient quelque peu isolés. Ce n’était pas elle qui allait s’en plaindre, puisqu’elle avait un faible pour lui, elle avait attendu que ça et elle comptait bien profiter de cette journée pour s’éloigner un peu de tout en étant avec lui.

« Au pire on a qu’à rester tous les deux comme ça t’es sur d’avoir quelqu’un pour rentrer. » Amanda étira un large sourire, ayant presque envie de rajouter un « si t’es sage » qu’elle laissa cependant en suspend dans sa tête.

« Comme ça on a le temps de trainer en ville, je suis jamais venue par ici.»

Amanda fouilla dans la poche de sa veste pour remettre son talisman au cou. Cela lui fit d’ailleurs penser qu’elle n’avait pas eu le temps de montrer à Danner comment elle avait désormais un bon contrôle sur ses pouvoirs.

« Eh regarde ça ! » lança t-elle à Danner tout en s’asseyant correctement.

La jeune femme fixa du regard l’un de ses camarades et pinça sa peau sous le pied. Ce dernier sursauta soudainement, criant qu’il s’était fait piquer par une bête dans le sable, en panique. Amanda posa sa main sur sa bouche, étouffant un rire amusé.










© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 8 Mai - 15:00

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Les yeux ouverts, Danner écoutait Amanda parler. Les considérations pratiques et techniques qu'elle évoquaient étaient entendus, certes, mais il n'arrivait réellement pas à les trouveer préoccupantes. Le temps qu'ils avaient ici, la logistique de groupe, tout ça... Pour une fois qu'il était en "vacance", probablement la première fois depuis une dizaine d'année, autant en profiter non ? Il avait envie... et bien de s'éclater, avec la même insouciance enfantine qui l'avait habité jusque là. Il se contenta de laisser échapper un grognement approbateur à Amanda, n'ayant pas encore tout à fait envie de répondre.
Trainer en ville serait une bonne idée, oui, visiter un peu, se faire une bouffe, tout ça tout ça. Joyce lui avait donné un peu d'argent, horrifiée qu'elle avait été par la maigreur de son porte-feuille quand il était arrivé, alors il aurait de quoi payer. Mais cette pensée l'ennuyait horriblement. Un jour ici à peine et il se comportait déjà comme un touriste allemanda lambda ? Quelque chose clochait de manière gênante dans ce cours d'actions, quelque chose qui était à l'antipode de ce qu'il attendait de cette journée.

C'est en voyant Amanda piquer le pieds du type un peu plus loin qu'il eut la révélation. Pourquoi, je dis bien pourquoi, en avoir quelque chose à foutre ? Bon, comme "révélation", c'était un peu pourri, mais il faudrait bien s'en contenter. Elle voulait aller en ville ? Pourquoi se soucier des autres, de leur état, de quoi que ce soit ? Autant se faire plaisir et improviser en route.
Profitant de la distraction donnée par le glapissement aigüe du biker et de l'agitation crée dans les vagues par ses potes, Danner se releva d'un bon. Il attrapa la main d'Amanda d'une poignée ferme et plongea son regard dans le sien, un sourir mutin sur le visage.

"Vite, avant que quelqu'un nous voit. Cours."


Et il se mit à courir, non pas en direction de l'eau mais vers la terre, un bord de la plage où il avait vu quelques habitations en passant. La ville n'était pas très loin, ils pourraient y aller à pieds. Leurs affaire, ils les récupéreraient plus tard. La petite crique qu'ils s'étaient choisi ne devait pas être très touristique, et de toute façon les potes d'Amanda mettraient probablement leurs fringues près de sa moto en rentrant.
Après quelques minutes de course déchainée sur le sable, ils arrivèrent près des premières maisons de front de mer, avec deux gros avantages : il était encore tôt, donc peu de gens se trouvaient dans les rues, et vu la richesse du voisinage beaucoup de ces maisons étaient des lieux de vacances habités uniquement durant certaines saisons par des gens aimant leur intimité.

Un sourire sur les lèvres, Danner changea sa course vers la barrière d'une des maisons. Elle ferait l'affaire, et les cacherait suffisament. Grâce à la vitesse de sa course il put sans peine escalader la petite palissade en bois, aidant Amanda à faire pareil. Le jardin dans lequel ils étaient manquait d'espace, mais avait l'avantage de ne pas présenter de signes de vie. Avec un peu de chance, la maison était déserte ou ses propriétaires faisait la grâce mat'. Dans tout les cas, cela leur offrait quelques minutes de repos.
Se tournant vers sa compagne quelque peu interrogatrice, il lui lança un sourire diabolique.

"Ca te dirait de passer la journée en ville avec moi ? On rentrera chercher nos affaire ce soir, quand on aura fini."


Sans le sou, sans vêtement, sans plan en tête, la journée promettait d'être intéressante au moins. Appuyant sur ce point, Danner baissa la tête, montrant d'un coup d'oeil son habillage quelque peu parcellaire, puis celui d'Amanda, tout aussi parcellaire et rendu quelque peu transparent par l'eau.

"La première chose à faire, ça va être de trouver des fringues à choper. Sans se faire arrêter pour indécence publique avant."

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Dim 8 Mai - 17:57

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda étouffa un rire tout en reprenant son souffle après qu’ils aient terminé leur course folle dans un jardin.  Ils n’avaient sans doute pas été repérés et cela leur donnait l’occasion de profiter de la ville sans se trainer ces gros balourds. Elle avait été agréablement surprise par le geste de Danner, qu’il prenne les devants et l’entraine dans une aventure folle alors qu’ils n’avaient pas une seule pièce en poche. Amanda eu le réflexe de se cacher lorsqu’il proposa d’abord de trouver des vêtements. En tshirt et en culotte pour sûr qu’elle n’allait pas loin. La jeune femme eu l’idée d’ouvrir la cabane de jardinerie de la demeure, trouvant deux salopettes de travaux qui leur seraient beaucoup trop grandes mais qui leur permettrait déjà d’aller dans la rue sans trop attirer les regards. Tant pis s’ils volaient, Amanda n’avait pas envie de réfléchir et enfila l’une des deux salopettes bleues, donnant l’autre à Danner. Elle pouffa de rire en voyant l’allure de son ami

« T’as le look du plombier qui vient faire des réparations et plus si affinités ! » Lança t-elle à son attention puisqu’il n’avait rien d’autre sur le dos.

Ils sortirent de la propriété avec délicatesse pour ne pas ameuter les voisins ni les propriétaires et s’enfoncèrent dans la ville. Amanda avait un fin sourire sur le visage, observant les bâtiments et les rues tout en marchant sereinement. Ils trouvèrent un petit magasin de vêtements où il y avait déjà quelques personnes à l’intérieur. Amanda vérifia d’un coup d’oeil qu’il n’y avait pas de caméra. Pas contre il y avait les portiques qui sonneraient au contact des antivols. Ils devaient donc se la jouer fine. Amanda enfila une veste avant que la caissière n’ait eu le temps de les voir, come si elle l’avait déjà sur elle avant d’entrer. Elle arracha discrètement l’étiquette et commença à prendre plein de vêtements en vrac pour femme et homme. Elle en prit suffisamment pour que ceux qui disparaitraient ne soient pas remarqués car par chance il n’y avait pas encore assez de personnel à cette heure là et personne en cabine pour vérifier le nombre d’articles à essayer.

Amanda entraina ensuite Danner dans une des cabines, se foutant complètement d’être avec lui à l’intérieur puisqu’il leur faudrait agir ensemble. Amanda demanda à Danner de se retourner et lui fit également dos. Alors, elle retira sa salopette et ses sous-vêtements humides pour enfiler un maillot de bain qui ferait amplement l’affaire pour la journée. Elle en profita pour demander à Danner – en toute innocence - de l’aider à attacher le haut en prétendant ne pas être assez souple pour accrocher les attaches dans son dos. D’un geste elle amena sa chevelure aux reflets cuivrés sur une épaule et dégagea sa nuque afin qu’il ne soit pas gêné par ces derniers. Elle enfila une robe simple et sans prise de tête puis la salopette par-dessus, veillant à cacher son t-shirt et ses sous-vêtements dans la poche de celle-ci. Avec la veste par-dessus, les antivols retirés, en passant les portiques elle ne sonnerait pas.

La jeune femme se retourna, voir si Danner était prêt afin qu’ils puissent entreprendre de sortir comme deux clients lourdeaux qui n’avaient pas trouvé ce qu’ils voulaient. Elle étouffa un rire, n’ayant jamais été jusqu’à faire de telles choses mais le danger que cela représentait n’était pas pour lui déplaire. Etant une fanatique d’adrénaline, c’était certain qu’une telle situation allait l’amuser.

« Il nous faudra des chaussures, aussi ! »

Amanda agrippa le haut du mur de la cabine, posant son pied sur le tabouret qui se trouvait là normalement pour poser ses affaires et se hissa discrètement pour regarder dans le magasin. La caissière ne la vit pas mais Amanda avait bien vu que celle-ci commençait à se poser des questions sur ce qu’il se passait dans ses cabines. La dame fronça les sourcils et sorti de derrière son comptoir avec l’intention d’aller vérifier d’elle-même. Amanda descendit de son perchoir et se retourna vers Danner.

« Elle arrive !! » Fit-elle en panique.











© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Lun 9 Mai - 0:16

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Les gens les regardaient bizarrement ans la rue, il fallait bien le dire. Mais bon, à cette heure ci à cet endroit ci "les gens" se résumait à quelques joggeurs matinaux, une bande de clodo et des travailleurs acharnés et stressés, alors bon. Leurs salopette les cachait suffisament pour ne pas causer de problèmes avec la loi, ce qui aurait été leur principal problème. De plus, dans un endroit comme celui-ci, trouver un magasin de vêtement ne constituerait pas un problème. Bonus, ils n'auraient même pas à se soucier du prix prohibitifs des affaires, vu qu'ils n'allaient simplement rien acheter.
Ils entrérent discrétement, sans fair eun signe à la caissière, et chopèrent tous deux un tas de vêtement avant de foncer vers les cabines. Danner sentit quelque chose lui toucher le dos en rentrant et constata qu'Amanda avait choisi de partager sa cabine. C'était... non nécessaire, mais compréhensible. Ils se tournèrent dos à dos et commencèrent à enlever leurs frusques détrempés. Il eut à peine le temps d'enfiler un nouveau caleçon qu'Amanda venait lui demander de l'aide, avec son soutien-gorge en plus. Blaguant de manière peu subtile qu'il aurait préféré ne pas faire ça, il régla l'affaire en quelques instants et retourna à ses frusques.

Il prit dans le tas un pantalon cargo et une chemise brune, adoptant un style passe-partout et pas trop connoté. Il allait ré-enfiler la salopette lorsqu'Amanda lui annonça, paniquée, l'arrivée de la vendeuse. Danner jura tout bas. L'imbécile pensait probablement être tombée sur un couple ayant eu l'envie perverse de se lutiner dans un lieu public. Il faudrait prendre les devant et vite.
Le spectre sortit de la cabine, un air ennuyé sur le visage.

"Ah ! Vous tombez bien ! Je cherche ce blouson en M, mais je ne voit que du S ou du XL ! Pourriez vous vérifier s'il vous en reste pas d'autre ?"


La caissière eut un petit air hébétée. A cette heure-ci, elle était seule à travailler et n'avait clairement pas envie des les quitter des yeux. Cependant, elle eut un petit regard vers la porte de l'arrière-boutique et un petit mouvement réflexe, laissant à Danner une fenêtre pour agir. Avançant son pieds, il poussa la pauvre dame en direction d'un présentoire rotatif. Elle trébucha sur sa jambe tendue et s'effondra dans un manque total de grâce sur l'appareil qui lui tomba dessus en tournoyant, largant sa marchandise dans des directions aléatoires.
Ce fut assez. Danner chopa la main d'Amanda et ils se remirent à courir. Avant de quitter le magasin, il eut juste l'intelligence d'attraper deux paires de tongs sur un présentoires. Ca suffirait pour la journée.

Ils dévalèrent une rue, tournèrent à l'angle, prirent une petite allée perpendiculaire, et se remirent à marcher tranquillement. Continuer à foncer ne ferait qu'éveiller des soupsons, et la pauvre caissière ne les courserait probablement pas jusque là. Se retournant vers Amanda, avec son grand sourire de circonstance, il fit une petite révérence.

"Et bien ma chère, je crois que la journée nous est offerte. Reste à savoir ce qu'on va en faire. Il parait que le phare est superbe à cette époque de l'année, doit y avoir un cinéma ouvert pas loin, et au pire on peut toujours squatter une maison vide. Alors, qu'est-ce que tu en dis ?"

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Lun 9 Mai - 11:32

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Danner avait réussi à ruser, prétextant demander une taille et prenant la dame au dépourvu. Amanda observait sagement, puis fut surprise de se sentir de nouveau entrainée, hors du magasin cette fois-ci. Elle manqua de trébucher, lâchant la main de Danner en ayant accroché sa manche à un présentoir à bijoux et accessoires. Elle en profita pour prendre quelques élastiques et des épingles pour s’attacher les cheveux au cas où ils deviennent trop rebelles avec le vent et l’eau. Puis une fois sortis elle réussi à suivre la cadence. Entre les rires et l’essoufflement, une fois planqués dans un coin, Amanda récupérait tranquillement. Elle retira la vilaine salopette de travail, étant bien plus à l’aise dans la robe qu’elle avait choisie. A paire de tong enfilé et les voilà qu’ils étaient prêts à profiter de la ville. Danner proposa d’entrée quelque chose à faire

« Allons voir ce phare ! » Fit-elle joyeusement.

Trouver leur chemin fut assez fastidieux, ils s’étaient souvent arrêtés a des arrêts de bus pour regarder le plan et tenter de se retrouver dans la ville mais une fois la côte retrouvée et la mer en vue, il n’était pas difficile d’entrevoir le phare au loin. Ils marchèrent quelques vingtaines de minutes longeant la plage de sable blanc  où leur trajet était dessiné par les vagues et où ils discutaient de tout et de rien. Le groupe était très loin derrière, sans doute en train de se dorer la pilule au soleil qui commençait à taper. Amanda récupéra la crème solaire d’un homme qui avait laissé ses affaires le temps de se baigner et s’en badigeonna les bras et les jambes avant de la donner à Danner. Rien de plus désagréable que de faire de la moto en ayant des brûlures de soleil et au vu de son phototype, c’était très loin d’être suffisant car elle sentait déjà sa peau en train de chauffer.

Il n’y avait personne devant le phare, le bâtiment n’étant pas la principale attraction touristique, il n’était pas non plus accessible au public ce qui n’était pas non plus au gout d’Amanda. Après avoir tourné autour et débattu sur l’architecture, au moment où ils étaient sur le point de s’en aller, Amanda sorti les épingles qu’elle avait prit et se posta devant la porte d’entrée. Elle observa les horaires auxquelles on pouvait renconter le propriétaire du phare. Manque de chance ce jour là était son week end et elle avait beau sonner pour le solliciter, personne ne répondait. Déçue Amanda soupira puis haussa les épaules avant de détourner les talons. Puis elle eu une soudaine idée et retourna à la porte après avoir vérifié qu’il n’y avait personne aux alentours.

« Je ne partirais pas tant que je n’aurais pas vu ce que ça donne de là-haut ! » déclara t-elle.

Elle inséra les épingles qu’elle avait prises dans le magasin dans la serrure, ses gestes précis et calculés trahissaient son expérience. Elle pensa à ce détail là et jeta un regard à Danner qui devait se demander dans quelle situation elle avait déjà eu usage de cette technique.

« C’est pratique quand t’as oublié tes clefs ! » Fit elle comme pour justifier ce côté un peu délinquante caché.

La serrure céda, il n’y avait plus qu’à ouvrir la porte.

« Après vous mon cher ! » Fit elle a Danner avec un large sourire satisfait.












© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Lun 9 Mai - 21:09

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Le phare fut donc le choix d'Amanda. Au bout de la ville, cela leur promettait une belle balade sur la plage. Danner en profita pour faire usage d'une serviette afin de se sécher un peu mieu les cheveux et Amanda piqua de la crème solaire, que le Spectre utilisa ensuite à son tour. Ils agissaient toujours de manière très naturelle, comme si ces affaires leurs appartenaient de plein droit. C'était, après tout, la meilleur façon de ne pas se faire soupsonner : ne sembler coupable de rien. Après tout, ces petits larcins étaient faciles à camoufler. Lorsque Danner fit glisser une barquette de framboise dans sa poche en passant devant une petite épicerie personne ne le remarqua, ce qui montrait bien la facilité avec laquelle on pouvait agir ainsi.

Le phare en lui même n'était pas magnifique, mais le paysage autour était loin d'être hideux. Une petite jetée qui s'enfonçait vers l'océan, des rochers entassés pour former une petite digue et une végétation basse, bref, un paysage bucolique et sympathique. Malheureusement, le clou de l'attraction semblait fermé au public et même le propriétaire était absent, rendant la visite impossible. Chapitre qui sembla énormément décevoir Amanda, qui se consola un moment grâce à des discussions sur l'architecture, tout en laissant apparaitre une légère agitation.
Ce ne fut qu'au moment de partir qu'elle se décida finalement à appliquer sa solutions. Danner la regarda faire avec un regard mi-amusé mi-intrigué. Il ne l'aurait pas catégorisé comme une personne capable d'ouvrir des serrures sans la clé allant avec, mais après tout la vie réserve bien des surprises.

"Et j'imagine que ça t'arrive souvent d'oublier tes clés dans le coffre-fort des autres ?"

lança-t-il, taquin.

Quoi qu'il puisse se moquer, la porte s'ouvrit finalement, et elle l'invita à entrer avec un cérémonial approprié. S'inclinant devant l'ouvreuse avec une révérence légèrement ridicule, le Spectre se pressa de rentrer et de refermer la porte derrière la sorcière. Une fois à l'intérieur, personne ne s'étonnerait, mais tant que la porte était ouverte un risque subsistait.
Les escaliers étaient raides et pentus, mais ils se laissaient monter sans difficultés. Bien entretenus, ils ne semblaient pas risquer de s'effondrer à tout moment, ce qui réconfortait grandement Danner. Il monta sans s'arrêter devant le reste des portes qui se montrait à lui, n'ayant que l'envie d'atteindre le sommet, chose qui fut rapidement accomplie : soulevant une trappe, ils finirent par déboucher devant la lampe du phare, signe qu'ils étaient bien au sommet.

D'un pas nonchalant, Danner aller s'appuyer contre la balustrade extérieur, côté océan. Déjà que d'en bas, la vue n'était pas mal... la hauteur la magnifiait cent fois. Se perdant quelques secondes dans les reflets d'or du soleil dans le creux des vagues, il finit par se souvenir du contenu de sa poche et se retourna vers Amanda.

"Maintenant que nous sommes là-haut, oserais-je vous proposer un petit déjeuner, ma chère ? Malheureusement, à par moi et des framboise, il n'y a pas grand chose, mais j'espère qu'elles feront l'affaire."

dit-il, sortant la barquette de sa poche comme un magicien en tirerait un lapin, et s'asseyant contre la balustrade pour profiter de la nourriture.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Lun 9 Mai - 22:42

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Après avoir gravit les marches, ils arrivèrent enfin au sommet du phare, l’escalier donna sur la salle où il y avait la fameuse lampe qui guidait les navires. Elle observa les alentours, le haut du phare était bien sûr aménagé en un petit appartement puisque le propriétaire devait sans doute y rester quelques jours. Le phare était donc encore en activité pour les bateaux de croisière et donner cet effet typique malgré les technologies qui le rendaient inutile. Elle passa ses doigts sur le comptoir, détaillant la petite kitchenette, vit une salle de bain et même un matelas grossièrement posé au sol. Son regard se posa sur l’extérieur, pour sûr ses matins devaient être forts agréables avec une telle vue. Il avait un flipper, un jeu de fléchettes, une télé et aussi une vaste bibliothèque sans doute pour occuper ses journées lorsqu’il les passait ici. Amanda alla en quête du frigo, l’ouvrit et en sorti deux canettes de coca avant de rejoindre Danner à l’extérieur. La vue était à couper le souffle, la jeune femme tendit la canette à Danner et faire un peu le tour pour voir le panorama offert sur 360°. Autant que la vue sur la mer que celle qui donnait sur la ville était impressionnante. Amanda se risqua à regarder en bas, observant les gens ridiculement petits depuis là haut.  La sorcière se redressa et en continuant son tour revint vers Danner, buvant un peu de sa boisson qui était la bienvenue avec la chaleur qu’il faisait ici. La proposition du jeune homme lui arracha un large sourire, qu’il l’ait voulu ou non, sa manière assez cocasse de lui proposer à manger n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. S’il ne l’avait pas voulu dans ce sens, elle comptait bien le transformer de cette manière là que ce soit sérieux ou juste pour lui répondre, il en ferait ce qu’il voulait.

« Je vais prendre d’abord les framboises, on verra pour toi après » Fit elle avec un clin d’œil en toute innocence tout en portant une framboise entre ses lèvres.

Elle piocha quelques framboises dans la barquette puis avança de quelques pas pour les déguster tout en regardant l’horizon. Elle se sentait bien là, le vent était léger et agréable s’engouffrer dans sa longue veste fine et bleutée d’une manière qui lui disait qu’elle resterait bien là pour quelques jours en vérité, loin de son quotidien, vivre de manière simple et dans l’insouciance. C’était rafraichissant, purifiant, elle avait l’impression d’être le genre de personne qu’on ne voit que dans les films ou dans ces livres d’auteur. Amanda était également contente d’être accompagnée de Danner, ils se faisaient de bons souvenirs et se découvraient une belle complicité qui n’aurait pu se dévoiler sans cela. Elle commençait à se dire qu’elle resterait bien une journée de plus quitte à manquer ses cours de fac le lendemain, au moins ils pourraient repartir sans fatigue et faire la route d’une seule traite après une bonne nuit de sommeil. Il était inutile de le planifier, tout viendrait en temps voulu ainsi qu’il l’avait été jusque là.
La jeune femme s’appuya contre la rambarde également tout en terminant ses framboises.

«  On fait quoi après ? Ciné, ça te dit ? »












© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mar 10 Mai - 20:52

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

"Vas pour un ciné, ouais."


Danner acquieça en sirotant tranquillement sa canette de coca qu'Amanda lui avait apporté, probablement de l'appartement du gardien de phare. Il s'envoya une dernière framboise histoire de rester sur ce goût plutôt que sur celui du coca, appuyé à la rembarde à côté de la jeune femme, les yeux plongés vers l'océan. La hauteur donnait un autre rapport à la mer, différent de celui qu'on éprouve une fois dans les vagues mais pas moins dénué d'intérêt. On pouvait la contempler comme une amante alanguie sur un lit calme, un tableau impressioniste de ces beautés de dortoir. Mais toute beauté avait une fin, cette fois-ci moins formelle que d'autre. Danner se contenta de sourire et écrasa sa canette sous son pieds avant de retourner vers la trappe et descendre du phrase.
Une fois de retour dans les rues, ils refèrement tranquillement la porte du phrae et se mirent à marcher vers le centre-ville, le jeune homme ayant vu un cinéma au détour d'une rue alors qu'ils marchaient vers le phare.

Ses souvenirs ne l'avaient pas trompés, et ils se retrouvèrent devant un petit cinéma de quartier qui passait les films du mois derniers, quelques films d'auteurs un peu plus vieux et le dernier blockbuster de l'été. Les horaires étaient affichés sur la devanture, à l'ancienne, avec ces lettre amovibles qu'on fixait sur des panneaux lumineux. Chance pour eux, parmi les scéances de l'après-midi une commençait dans à peine une dizaine de minute. Le titre ne disait rien à Danner, mais au vu du titre cela devait être soit une comédie soit une romance directe.
Un sourire malicieux sur le visage, Danner se pencha vers l'oreille d'Amanda.

"Viens, on va rentrer en évitant le caissier."


Il se détourna de la devanture et commença à longer la rue, cherchant les ruelles qui partaient sur le côté. Il n'eut à faire qu'une seule fois le tour du pâté de maison pour réussir à trouver ce qu'il cherchait : une porte de metal sans inscriptions qui évitait autant que possible d'attirer l'attention et sans trace de poignée sur elle. Ayant déjà un peu d'expérience avec ce genre d'obstacle, Danner ne mit pas longtemps pour l'ouvrir et s'inclina devant Amanda, la poussant galament à l'intérieur.
Il avait bien deviné. La porte était bien la sortie de salle du cinéma. Ne leur restait maintenant qu'à remonter jusqu'à la salle où se jouait leur film... Et sans aucune indication, la chose n'était pas aisée. La technique était simple, mais rigolote : ouvrir tour à tour toutes les portes pour trouver celle où des gens avaient commencés à s'installer.

Après deux placards à balais, des toilettes et deux salles vides, ils trouvèrent enfin leur graal : la salle était éclairée, quelques pubs passaient à l'écran, et un couple s'était installé sur les rangs du fond. N'ayant aucune chance d'être vu, ils se dirigèrent vers les meilleurs place au milieu de la salle. Ils n'eurent qu'à attendre quelques minutes pour que la lumière finalement décline et qu'on leur demande poliment d'éteindre leurs portables, car le film était sur le point de commencer.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Jeu 12 Mai - 20:04

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Finalement ils s’étaient dirigés vers le cinéma, s’arrêtant devant plusieurs titres sans que ni l’un ni l’autre n’ait la moindre idée du synopsis. Mais tout en continuant dans leur leitmotiv du on y va on verra, ils avaient finalement choisi un film qui n’avait pas l’air trop nul. Puis Amanda fit confiance à Danner pour que ces derniers puissent entrer sans être vus. Ceci fait ils firent plusieurs salles, se dépêchant au risque de louper le début de leur film et tombèrent finalement sur la bonne salle. Essoufflés et rassurés ils pouvaient enfin profiter de leur film

Il commença quelques minutes après que la salle soit complètement plongée dans la pénombre. Un fin sourire aux lèvres, la jeune femme prit bien évidemment ses aises, s’enfonçant un peu plus dans le siège et soupira doucement, soulagée qu’ils n’aient pas été pris encore une fois. La journée était fort intéressante, elle avait l’impression d’être une jeune insouciante vivant en marge de la société et qui avec son compagnon vivait en transgressant les règles. Danner aussi avait l’air d’avoir pris gout à leur petite aventure, mais cela n’avait pour l’instant pas abouti à ce qu’elle avait secrètement espéré jusque là. Amanda ne souhaitait pas non plus se prendre la tête dessus, laissant le temps guider ses gestes naturellement.

Le film était un genre de comédie, qui arracha des rires à Amanda qui n’en avait que faire d’être bruyante ou pas. Ca semblait déranger le couple derrière et ça la faisait bien rire. D’habitude elle n’était pas aussi indiscrète mais elle s’était toujours demandé pourquoi les gens se retenaient et étouffaient des petits rires ridicules quand les répliques des acteurs étaient à mourir de rire. Par respect pour leur travail et pour leur excellent jeu d’acteur, la jeune femme se laissait rire comme bon lui semblait. Au bout d’un moment, elle commença à avoir mal au dos. Elle se tourna alors sur le côté dans son siège tout en étendant ses jambes sur les autres sièges, puis, posa sa tête sur l’épaule de Danner en toute innocence. Elle aurait eu envie de lui prendre la main ou de faire un truc bidon et complètement cliché mais se contenta de ce simple geste. Elle regarda le reste du film un peu plus dans le silence, se surprenant même à pleurer dans l’une des scènes émouvantes. Ca lui rappelait beaucoup trop ses parents qui n’avaient quasiment jamais été là pour elle et une certain scène de retrouvailles lui rappela a quel point elle se sentait seule. Amanda cacha son visage de ses mains, étouffant un rire au moment où Danner le remarqua et préféra jouer sur la carte trop émotive que la carte des regrets.

« Et si on restait là ? Je n’ai nulle envie de rentrer ce soir. »

L'après midi serait bien entamée à la fin du film, et elle avait l'impression qu'ils n'avaient pas encore assez profité de la ville, il y avait sans doute encore plein de choses qu'ils pourraient faire et qui les amuseraient. Elle espérait alors qu'il ne soit pas pris par des obligations car elle n'avait pas du tout envie de faire la route du retour.

Ils sortirent lorsque le film fut terminé, sortant comme si de rien était, insoupçonnables. En flanant un peu dans les rues, ils se retrouvèrent au port là où divers bâteaux étaient amarrés. Amanda les observait, un à un, se souvenant lorsqu'elle allait faire du bâteau avec ses grands parents en vacances. Elle s'arrêta devant un bâteau qui s'apprêtait à partir alors qu'ils avaient avec eux tout le nécessaire de plongée. Amanda interpella Danner en tapant sur son épaule, les yeux écarquillés et ayant soudainement une idée. Elle s'approcha de l'un des hommes et le salua en faisant mine d'être étrangère avec un accent français. Elle lui fit croire qu'elle avait perdu son papier de réservation pour la sortie découverte plongée qu'elle avait réservé et lui demandait si c'était quand même ok si elle lui donnait son nom ou celui de son cousin ici présent. Pris au dépourvu, le gars fronça les sourcils et les osberva tous les deux, ne comprenant pas trop. Amanda s'excusa alors, lui explicant qu'elle avait dû se tromper de personne et haussa les épaules, déçue.


« Je suis désolée, pour le coup je ne peux pas faire d'autre réservation et notre bateau est déjà surement parti...» Fit elle toujours avec ce même accent immonde dont raffolait les américains on ne sait toujours pas pour quelle obscure raison.

La jeune femme se retourna vers le plongeur, s'excusant de l'avoir dérangé en butant sur un mot en ayant soi-disant du mal à le prononcer et détourna les talons.

« Attendez!! Il y a encore de la place sur notre bateau, si vous voulez, on vous emmène!!»

Amanda continua d'user de son faux charme de française, remerciant l'homme en lui faisant la bise et entraina Danner avec elle sur le bateau. Elle avait toujours rêvé de faire de la plongée, c'était le moment rêvé.





© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 14 Mai - 0:52

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Le film était moyen. Pas trop mauvais mais loin d'être transcendant ou même intéressant. Il se laissait regarder sans douleur, cependant, avec un petit sourire aux lèvres et le cerveau pas très allumé. De plus, la salle noire était à température parfaite, ils étaient installé tranquillement sans personne pour les déranger, et ça occupait une bonne part de leur journée. C'était tellement confortable qu'Amanda finit même par poser sa tête sur son épaule, cherchant probablement un contact supplémentaire. Il poussa doucement les cheveux de la demoiselle hors de son visage mais la laissa reposer ainsi, même si cela ne devait pas être du plus confortable.

A partir de ce moment là, Danner se partagea un peu, profitant du film mais préférant encore regarder les notes sentimentales qui défilaient sur le visage d'Amanda. Tristesse, joie, nostalgie, souffrance, rire....Elle reprit une contenance quand elle se rendit compte qu'il l'observait, rigolant pour camoufler ses pensées. Lui proposant de rester pour la soirée.

"Et bien, je n'ai rien à faire demain. Si rater les cours ne te gêne pas, et qu'on trouve un endroit où dormir... Je suis pour !"


Ils finirent par sortir un film en fin d'après midi. A la recherche d'idée pour succéder à cette agréable scéance, Danner et Amanda continuaient à flâner dans les rues, quand soudain sa compagnonne d'aventure sortit de la route, se dirigeant vers un bâteau à quai. Un petit sourire sur le regard, Danner la suivit, intrigué de savoir ce qu'elle allait encore leur sortir.
D'un coup d'oeil affûté, il repéra le matériel de plongée et les types habillés en touriste sur l'embarcation, et quand Amanda commença à parler, il sut ce qu'elle avait en tête. Adoptant lui aussi un regard affôlé, avec une pointe d'énervement et un léger fond de tristesse type "chien battu", il laissa la demoiselle gérer les choses pour leur assurer une place parmi le stage de plongée.

Danner n'avait jamais fait de plongée. Même s'il aimait l'océan, il n'avait eu que très peu d'occasions de se baigner sur des rivages purs à proximité de récifs coraliens et emplis de poissons colorés. En général, les rivages qu'il connaissait, bien que magnifiques, étaient soit gelés, soit caillouteux, soit prétrolés. Mais bon, il fallait bien une première à tout, surtout aux expériences possiblement agréables.
Tout ce passa... honteusement bien. Malgré l'appréhension qu'il avait eu à se jeter du bateau ainsi lesté et le manque de confort de la combinaison de plongée, voir qu'il pouvait nager normalement l'avait vite rassuré et lui avait promi de profiter du reste : tortues de mers, bancs de poissons, faunes et flores aquatiques si divers et variées que l'oeil seul ne pouvait en capter la multitude enchanteresse Accompagné du moniteurs, ils descendirent jusqu'aux fonds sablonneux, touchant presque du doigt l'ensemble de cette vie si méconnue qui vivait voisine à eux mais un étage en dessous. Quand ils finirent par remonter sur le bateau, Danner en profita pour nager quelques tours avant de se hisser sur l'embarcation, un petit sourire très légèrement niais et parfaitement inhabituel aux lèvres.

Le retour sur terre fut triste, mais d'une tristesse heureuse, celle qui suit la fin d'un événement génial, née de la fin d'un moment mais mâtinée du bonheur de pouvoir construire un souvenir à chérir et avoir une personne à ses côtés pour en discuter. Assis sur un banc près de la jetée, profitant de la vision de la vie maritime, ils ré-évoquaient ensemble les meilleurs moments de l'aventures, que ce soit leur ébahissement ou leurs petites frayeurs ridicules, ou les blagues bien sentis sur les autres membres de l'expédition.
Au bout d'un moment, profitant d'un blanc dans la discussion, Danner se leva énergiquement. S'incliant devant sa demoiselle, il lui tendit la main avec toute la déférence d'un princesse, et et déclama avec verve.

"Ma dame, mon estomac se fait sentir. Daignerez-vous m'accompagner pour nous restaurer dans un luxueux établissement ? J'en serais honoré."

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Ven 20 Mai - 20:50

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Amanda avait déjà fait de la plongée, l’avantage d’avoir des parents fortunés était qu’elle n’avait jamais besoin de leur avis pour faire ce qu’elle avait envie de faire, ainsi la liste de choses à faire avant de mourir était déjà bien entamée. Elle connaissait les bases, les choses à faire et à ne pas faire, une fois dans l’eau elle se sentait comme dans son élément. Elle aimait particulièrement les bancs de corail et leurs facettes multicolores que se partageaient la faune et la flore là-dessous. L’eau claire permettait de voir à plusieurs mètres plus loin. La jeune femme s’approcha des coraux, observant les petits poissons qui se faisaient timides et se cachaient. C’était comme être dans un autre monde. Elle en profita pour faire quelques blagues à Danner, lui attrapa le mollet, le pinça pour le surprendre à chaque fois alors qu’il était sans doute en train de penser qu’ils pouvaient possiblement croiser de gros squales.

Une fois retourné sur la bateau, ils retournèrent sur les côtes, Amanda remercia leurs hôtes toujours dans ce même accent typiquement français qu’elle avait su maitriser à force de l’avoir utilisé. Puisqu’ils avaient décidé de rester ici pour la nuit et repartir le lendemain, ils pouvaient s’autoriser une petite virée dans un restaurant ainsi que le suggérait Danner. Nager avait toujours tendance à vite creuser les estomacs, c’était donc volontiers que la jeune femme avait accepté l’invitation de Danner, se demandant comment ils allaient faire pour l’adition et s’en sortir une nouvelle fois sans débourser le moindre dollar. Puisque Danner lui proposait il avait sans doute déjà une idée dans la tête sur la manière de faire.

La jeune femme ne se fit pas prier pour lui prendre la main alors qu’il la lui tendait, se laissant entrainer de nouveau dans les rues touristiques de Naples toujours remplie d’étrangers même – et surtout – a cette heure-ci de la journée. Elle n’avait pas lâché sa main, profitant de la douceur de celle-ci même après avec le sel de mer ; sur le chemin, la jeune femme raconta quelques blagues à Danner qu’elle connaissait et qui étaient tout sauf drôles mais qui avaient ce mérite de les faire pouffer de rire tellement c’était nul. Histoire de faire dans l’originalité et le cliché le plus total de personnes n’ayant absolument rien compris a la géographie du monde, c’est par un restaurant italien très côté qu’ils se laissèrent tenter. Amanda entra, ils furent pris en charge et placés dans un coin tranquille. La jeune femme fut surprise par le confort des sièges qui étaient des petits fauteuils, un véritable luxe.

Ils commandèrent des cocktails et puis leurs plats, la jeune femme avait jeté son dévolu sur des pates napolitaines, histoire de rester dans un thème hors sujet et pour éviter d’avoir des trucs coincés entre les dents et aussi éviter le glamour des spaghettis. Le repas se passait bien, ils discutèrent de tout et de rien, Amanda lui proposa qu’ils retournent dormir dans le phare puisque le propriétaire n’était pas là et qu’elle n’avait pas eu trop de mal à ouvrir la porte.

«  Ca va être étrange de rentrer demain, j’ai l’impression que tout ça n’est qu’un rêve et qu’on finira par ne plus en parler…En tout cas j’ai vraiment passé un super moment, a l’occasion on devrait réitérer en veillant à partir que tous les deux cette fois ! » Termina t-elle avec un large sourire.





© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 21 Mai - 11:29

Revenir en haut


live fast. die young. be wild. and have fun

Y parait que les voyages forment la jeunesse. C'est faux. Ils sont la jeunesse

Qu'aurait-on pu dire de ce petit trajet à pieds ? Parler des blagues si nulles qu'elles en deveniaent drôle, de la musique qui sortait des bars et restau de la rue et qui les accompagnaient dans leur voyage, de l'étrange fait qu'Amanda ne semblait pas presser de reprendre sa main pour elle même ? Rien n'aurait vraiment réussi à décrire le moment présent, mais bon après tout il est de notre devoir d'essayer.

Ils finirent par arrêter leur choix sur un restaurant italien, pouffant tout les deux devant l'ironie de la situation alors qu'ils entraient dans le bouge. La table qui leur fut attribuée était tranquille, parfaite pour un dîner au chandelle digne d'une mauvaise comédie romantique, mais au grand dam de Danner assez éloignée de la porte. Bah, il avait le reste du diner pour élaborer d'autres plans. Cherchant néanmoins à profiter du dîner, il se commanda un léger cocktail sans alcool puis un grand plat de dorade. Dans une ville maritime comme cellle-là, même dans un restau italien, ça restait un choix à peu près sans danger, sauf grande mauvaise surprise.
Le repas en lui-même se passa plutôt bien. Son plat était (heureusement) plutôt bon, et ils meubleaient la conversation de manière un peu idiote mais pas méchante non plus, parlant de tout et de rien, et même un peu de n'importe quoi. Elle lui proposa d'aller dormir dans le phare, lui disant qu'elle avait repéré les environs et vu que le gardien n'était pas dans ses appartements. Mais au moment où Danner se disait que ce serait effectivement mieux que de dormir sous un pont, la demoiselle commença à parler un peu bizarrement. Attentif, il l'écouta, curieux d'entendre ce qu'elle disait.

Ca ne collait pas vraiment avec ce qu'il avait pu voir de son caractère jusque là. Sortit de la bouche d'une autre personne, il aurait trouvé ça plutôt normal, surtout qu'une partie des pensées qu'elle évoquait était partagée par lui, mais sortant de la bouche d'Amanda, cela donnait un effet...surprenant. Peut-être qu'il avait négligé une partie de ce qu'elle était, au profit de ce qu'il pensait qu'elle était. Quelque chose à voir tout ça. Mais en attendant, bizzare ou pas, ça ne changeait pas vraiment la réponse à donner dans ce genre de circostances.

"Ecoute. Je vais être honnête, je sais même pas où je serais la semaine prochaine. J'espère qu'on aura l'occasion de le refaire, mais je peux malheureusement pas te le promettre. Ce qui importe, pour l'instant, c'est de pas lâcher ce moment. De pas le laisser partir en rêve de s'y accrocher, et de le garder précieusement. En tout cas, c'est ce que je ferais. Comme ça, quoi qu'il se passe, on aura toujours ça a nous deux. Et on pourra y rajouter toutes les prochaines fois qu'on le fera."


Il conclut sa phrase avec un grand sourire amical, qui ne lui ressemblait pas non plus. C'était étrange à dire. Pas faux, mais ça sonnait différement de ce qu'il avait l'habitude de dire, même si c'était loin d'être désagréable.
Désireux de mettre un point à la conversation avec cette phrase, Danner jeta un coup d'oeil à leurs assiettes. Elles étaient vides, comme elle s'y attendait. Le moment de payer était venu. Le serveur leur apporta l'addition et leur indiqua qu'il fallait aller régler au bar. Se tournant vers Amanda, Danner lui fit un petit clin d'oeil.

"Tu vas m'attendre à la voiture ? Je passe aux toillettes, je régle pour nous et je te rejoint."


Rien que de très classique à dire dans un restaurant. Il espérait juste qu'Amanda avait compris ce qu'il voulait faire et se préparerait à courir devant le restaurant. Il passa se préparer au toilettes, puis en sortant se dirigea tranquillement vers la porte du restau. Tout allait parfaitement bien jusqu'à ce qu'il mette la main sur la poignet de porte. Il entendit un "HEY VOUS" sonore qui força au silence le reste du bouge. Bah. Le plan avait toujours prévu ça de toute façon.
Danner ouvrit la porte à la volée et commença à courir, passant devant Amanda qui le rejoint prestement. Tournant aléatoirement dans les petites rues, passant au dessus de certains grillages, ils foncèrent à travers la nuit poursuivit uniquement par les cris du serveur qui allaient en s'affaiblissant. Finalement, arrivés devant le phare, il s'arrêtèrent, en nage, pour se reposer.

"Je crois qu'on l'a semé."


Annonça, Danner avec un sourire.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Sam 21 Mai - 16:21

Revenir en haut

Live fast. Die young. Be wild. And have fun.



Le repas se passait bien, c’était bien la première fois qu’elle allait dans un restaurant sans se préoccuper des prix. Dans tous les cas, la cuisine était bonne et lui rappelait de beaux souvenirs de ses voyages en  Italie. La jeune femme leva les yeux vers Danner lorsqu’un serveur vint leur donner l’addition. Il lui arracha un large sourire lorsqu’il lui demanda de l’attendre près de la voiture alors qu’il s’occuperait sans doute du reste pour qu’ils puissent partir sans rien débourser. La jeune femme se leva, sorti du restaurant comme si de rien était en ayant prit soin de saluer le personnel qu’elle croisait et  attendit dehors. Elle observa le chemin, comment il était dégagé et dans quel sens ils allaient pouvoir partir sans être gêné par les passants.

Aussitôt qu’elle entendit une interpellation dans le restaurant, la jeune femme vit Danner sortir en trombe du restaurant. Elle se mit alors à courir de tout ce qu’elle pouvait, peu importait la direction, le tout était d’abord d’échapper aux représailles. La sorcière avait du mal à courir tout en essayant de ne pas rire et un point de côté se fit ainsi ressentir au bout d’un moment de course. Fort heureusement celle-ci arrivait à sa fin et ils avaient finalement bien géré le chemin puisqu’ils étaient arrivés devant le phare, l’homme loin derrière. Amanda reprit quelques peu sa respiration, ayant toujours ce foutu point de côté qui mettrait un certain temps à partir. Amanda ouvrit de nouveau la serrure et laissa Danner entrer tout en veillant à bien la fermer derrière eux.

La jeune femme était contente de revenir ici, elle allait pouvoir admirer le panorama plongé dans la nuit et d’ici on verrait sans doute mieux les étoiles qu’en Louisiane. Ils montèrent de nouveau les multiples marches, et se retrouvèrent en haut du phare comme s’ils avaient toujours connu ces lieux. Amanda n’alluma pas la lumière au risque d’attirer l’attention sur eux alors qu’il n’était censé y avoir personne ici ce soir là. La jeune femme en profita donc pour aller à l’extérieur et observa la mer du golfe teintée de couleurs nocturnes. La Lune en croissant se levait doucement, éclairant la voute et le tableau y était réellement très beau.

« Yep, c’est décidé, j’investirais dans un phare quand je serais retraitée ! » Fit-elle à Danner avec un large sourire. « A condition qu’il y ait un ascenseur, arrivée à un certain âge je doute de pouvoir tous les monter ! »

Amanda entra de nouveau dans l’appartement, contournant l’énorme lampe pour observer de nouveau les petites installations. Elle remarqua qu’il n’y avait qu’un lit pour dormir, ce qui signifiait qu’ils allaient devoir le partager. Même si secrètement Amanda était plutôt contente, elle espérait que cela ne gênerait pas Danner, quitte à ce qu’il considère qu’il dorme avec une petite sœur ou une cousine. La jeune femme profita qu’il y ait une salle de bain pour aller se laver et retirer les restes d’eau salée dans ses cheveux et sa peau afin d’éviter tout desséchement. Les senteurs iodées et solaires qui l’avaient suivie toute la journée disparaissaient à mesure que l’eau coulait. C’était agréable et elle se sentait déjà bien détendue, sentant que son sommeil serait lourd cette nuit là.

Elle retourna dans l’appartement après s’être revêtue et rejoignit Danner qui semblait aussi avoir remarqué le souci du lit.

« Je t’avais bien dit, après les framboises que tu serais mon repas ! » Fit-elle en plaisantant.

Elle s’en moquait s’il le prenait au sérieux ou pas, elle ne comptait pas lui sauter dessus. La jeune femme se dirigea vers le flipper, elle qui avait toujours rêvé d’y jouer se lança dans une partie et perdit bien assez rapidement pour la décourager. Après plusieurs tentatives, elle roula les yeux et cessa son activité.

« J’espère que personne ne m’a volé ma moto, sinon pour rentrer ça va être compliqué ! »






© TITANIA
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Dim 26 Mar - 7:23