AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un repas, un café, une possession. ft Alice

Partagez
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 11 Juin - 1:51

Revenir en haut


Un repas, un café, une possession

Cover your crystal eyes
And let your colours bleed and blend with mine


Danner n'avait pas l'habitude de recevoir ce genre de SMS. Des insultes, faits. Une réunion du XIII, fait. Des demandes d'explications diverses et variées, faits. Même les menaces et les SOS il avait eu. Mais là, ça sortait de l'ordinaire. Après tout, qui aurait bien envie de prendre de ses nouvelles autours d'un café ?
Cela faisait maintenant quatres moirs qu'il n'avait pas revu Alice, après cette sympathique invitation à dîner. Après tout, il avait fait ce qu'il avait à faire, et à partir de là il n'avait plus vraiment de manières d'influer sur les actions de la demoiselle. Surtout qu'il avait eu, lui aussi, pas mal de choses à gérer. Le meurtre de Mr Ki-Moon ne s'était pas réglé tout seul, et il avait du mettre en place de nombreux artifices pour que les événements suivent leur cours de manière avantageuse.... ce qui faisait, au final, qu'il avait un peu oublié la jeune Carolienne.

Assis à l'intérieur du Pub, un bouquin aléatoire chopé sur les étals d'un bouquiniste entre les mains, il se demandait comment elle allait. Après tout, la dernière fois qu'ils s'étaient vu, le constat était loin d'être tout rose. Elle était attaquée violement par l'esprit de l'emmerdeur qui l'avait possédé et il y avait bien peu de choses qui pouvaient la soulager, au vu des séjours en HP qu'elle avait fait.
Bah. Les gens ont la peau dure. Danner d'avait au final que peu d'inquiétudes sur les probabilité de survie et de rédemption d'Alice. Le schéma était classique, vu et revu. La découverte du surnaturel de manière conceptuelle créait un choc psychologique mais aussi un changement social, et les transformations du cercle pour inclure les frères de secret (appellation bien trop romanesque) et les divers groupes et organisations permettaient presque toujours l'accés à des possibilités de traitement, aussi incomplet soit-il. Il n'y avait aucune urgence dans le ton de son message, à partir de là il était bien peu probable que le résultat soit différent.

Danner baissa les yeux sur son bouquin, regardant le titre pour la première fois depuis qu'il l'avait ramassé. Le Meilleur des Mondes, tient. Comme par hasard. Il se disait bien que les premières lignes lui étaient familières, mais il était foutrement incapable de recaser complétement. Malgré les apparences qui pourraient faire croire le contraire, il avait lu plus que son content de livre, ou du moins assez pour ne pouvoir s'en rappeller de tous. Mais celui-là était particulier. Vu son sujet, il éprouvait un attachement tout particulier envers l'ouvrage. Il était dangereux. Et c'était le genre de danger qu'il ne pouvait qu'encourager.
Faisant un geste à leur serveur, il commanda un café serré et expliqua qu'on allait probablement le rejoindre, demandant gentiment à ce qu'il soit prêt à prendre la commande. C'était un peu prétentieux, mais le sourire aimable et le ton doux du Corbeau firent passer la pilule.

Ce fut au moment où le serveur quitta la table que Danner vit la porte s'entrouvrir. Un sourire aux lèvres, il replongea le nez dans son bouquin. Saluer les gens de loin n'était pas son fort, autant la laisser attaquer les retrouvailles, vu que c'était grâce à elle qu'elles avaient lieux.
Indépendant
avatar


The Caterpillar and Alice looked at each other for some time in silence: at least the Caterpillar took the hookah out of its mouth, and adressed her in a languid, sleepy voice.
'who are you?' said the Caterpillar.-byendlesslove
Messages : 93
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : Humaine, possédée par Charles Dodgson a.k.a Lewis Carroll
Date de Naissance : 12/07/1985
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Chef comptable dans une université
Informations : Alice est parfaitement ambidextre mais de manière fort étrange. Elle peut parfois se mettre à bégayer sévèrement et cache ce défaut en utilisant des mots valises. Elle a un certain don pour la peinture et l'écriture. Elle possède un dossier psychiatrique. Elle est née à Dublin mais sa famille est d'origine Britannique. Son arrière grand mère s'appelle Alice Liddell, muse d'un livre à grand succès.

Message par Alice S. Hargreaves le Dim 12 Juin - 19:25

Revenir en haut
Danner & Alice - 2 Février 2016
Un repas, un café, une possession.

Quatre mois étaient passés depuis sa dernière entrevue avec Danner, de là les choses avaient bien évolué, fort heureusement elle trouva de l’aide sur le chemin alors que Lewis s’était montré particulièrement sévère à ce moment là où Alice eu conscience qu’elle était possédée. Finalement c’était vers David qu’elle avait de nouveau trouvé quelque chose, apprenant que lui-même était possédé et que les choses ne se passaient pas comme ça pour lui avec l’être qui l’habitait. Il l’avait alors briefée, encouragée, soutenue, il lui avait donné de précieux conseils pour qu’elle puisse enfin arriver à maitriser le romancier qui n’avait pas du tout apprécié. Au moins il ne pourrait plus se montrer sans qu’il n’y ait pas un minimum de lutte entre les deux, et il s’était fait plutôt silencieux à la suite de cela. Alice ignorait ce qu’il voulait, il avait l’air d’attendre quelque chose. Cela ne lui prédisait rien de bon, ainsi il avait été nécessaire pour elle de se montrer plus forte à ce bras de fer pour le jour où elle en aurait vraiment besoin. En revanche, ses rêves étaient toujours hantés, chaque soir elle tombait dans ce trou, elle traversait un miroir et elle rencontrait ces personnages qui pouvaient aussi bien lui servir du thé que la poursuivre selon les bons plaisirs de Lewis qui prenait un malin plaisir à contrôler son inconscient.

Mais Alice n’était clairement plus la même personne et elle était venue à un moment où elle était en phase de bilan. Elle hésitait sur ce qu’elle voulait faire, et de quoi serait fait son avenir sur bien des plans. Pour cela rien de mieux que l’avis de ces personnes qui l’ont aiguillée dont Danner. Ils avaient échangé quelques sms afin de convenir a un jour, une heure, un lieu où ils pourraient se retrouver et discuter tranquillement. Alors le jour convenu, Alice entra dans le pub t repéra très vite la silhouette de Danner. Elle s’approcha de lui, salua les employés qu’elle croisait toujours avec cette même politesse et salua ensuite son ami.

« Bonjour Danner ! » Fit-elle avec un grand sourire.

La jeune femme retira son manteau et s’installa à la place en face de lui. Elle demanda un café au serveur qui vint à eux. Ce dernier prit ensuite la commande de Danner avant de les laisser de nouveau tous les deux. Il avait l’air de bien se porter et c’était tant mieux, il verrait aussi sans doute que son visage était plus lumineux, qu’elle avait l’air moins effrayée par ce qu’il se passait autour d’elle. Vivre en ayant plutôt bonne maitrise – du moins jusque là – de sa possession lui avait complètement changé la vie. Pendant toutes ces années elle avait cru s’être parfaitement prise en main mais tout cela n’avait été qu’une illusion jusqu’à ce qu’elle se retrouve au pied du mur. Et justement, c’était Danner qui avait fait en sorte de tout accélérer, Alice avait trouvé de l’aide et s’en sortait admirablement bien.

Elle jeta un regard curieux sur la couverture du livre qu’il lisait, ce dernier avait très vite attiré son regard car malgré les nombreuses éditions parues depuis sa sortie, elle connaissait bien celle là de cet ouvrage. Le meilleur des mondes, elle l’avait lu aussi il y avait de cela quelques années en ayant ramassé un bouquin dans la bibliothèque de l’hôpital psychiatrique quand elle était autorisée à sortir.

« Je parie que tu as lu Big Brother et quelques œuvres de Kafka aussi non ? »

Danner lui avait déjà fait parvenir aux oreilles qu’il n’était pas satisfait du fonctionnement de la société dans laquelle ils vivaient. Ces organisations, il lui en avait dépeint un tableau très sombre et il avait sans doute toutes les raisons de le faire. Alice quand à elle, restait mitigée sur cet avis, elle n’en avait pas vu assez pour émettre un avis personnel. Quoi qu’il en soit, elle aimait beaucoup ce genre de livres traitant de politique.

« Je l’ai lu celui-là, il y a longtemps, je n’ai jamais été très fan des dystopies, ça ressemblait souvent beaucoup trop au Pays des Merveilles. Jusqu’à celui-ci vu qu’il n’implique pas de dictature directe. Mais plus le temps passe plus je me rends compte qu’il n’est pas dénué de sens et un beau reflet de ce qu’on vit à l’époque moderne. »

Alice étira un nouveau sourire, elle savait qu’elle s’aventurait sur un terrain épineux au vu de l’avis qu’avait Danner face à cela, elle se demandait s’il voyait les organisations comme le système politique de ce livre là.

« Et toi qu’en as-tu pensé ? »





Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 15 Juin - 0:02

Revenir en haut


Un repas, un café, une possession

Cover your crystal eyes
And let your colours bleed and blend with mine


"Salut Alice ! Ca fait un bail, dis donc !"


Deux cafés furent vite installés devant eux par le serveur sympathique mais discret qui officiait pour leur table. Danner en but une gorgée, se réchauffant autant que possible avec le liquide chaud et amer avec lequel il avait commencé à s'habituer. Le premier contact peffectué, ilreosa la tasse et regarda alice, un sourire aux lèvres.
Conformément à ses prédictions, elle avait l'air d'aller bien mieux. Plus assurée, moins effrayée, et avec des cernes biens moins grandes sous les yeux. Tout les signes d'une possessions moins affolée, plus réussie, moins cauchemardesque en somme. Bien. Le Corbeau aurait été désolé d'apprendre que la demoiselle avait fini au fond d'un caniveau à causes des manigances convolutés de son possesseurs haïssant. Pas forcément une grande perte pour l'humanité, mais au moins une perte personnelle bien triste.

Elle orienta la conversation vers son bouquin, histoire de pouvoir l'entamer quelque part. Danner rigola doucement quand elle évoqua les autres ouvrages en lien avec celui-ci. Elle avait à peu près cerné son personnage, mais en même temps il n'en cachait rien. Après tout, il assumait ses combats et ses analyses, alors autant dissertait sur celui-là.

"La dystopie a un avantage, elle permet à l'auteur de mettre en exergue ce qui lui fait peur à son époque. La censure pour Orwell dans un contexte de guerre froide, de répression politique et de patriotisme forcené. Le bureaucratie, la déshumanisation et l'absence de sens pour Kafka lors de la rédaction de son Procès. Toutes des mécaniques semblables, pareille au pays des merveilles. Elles ont cependant un gros désavantage : on se dit que c'est loin, tout ça, que ça n'arriverait jamais, qu'on verrait voir..."


Il secoua son petit bouquin, faisant froter les feuilles de manière sonore.

"C'est l'intelligence de ce livre là. Il présente une utopie, un monde parfait. Un monde avec lequel beaucoup de personnes en position de contrôles seraient d'accord, au moins en partie. Et c'est ça toute la force de l'ouvrage. Il montre quelque chose de très proche de notre monde, vers lequel on tend, qui parait souhaitable, et il le démonte peu à peu. Parfois en manquant de finesse, mais jamais sans subtilité....."


Il laissa tomber le livre sur la table, dans un bruit sec et sonore qui fit trembler légèrement les tasses de café, évitant heureusement de renverser quoi que ce soit, et rigola doucement.

"Mais bon, tu n'es pas là pour assister à un cours de littérature, non ? Merde ça serait horriblement chiant. Dis moi plutôt comment tu vas, tient ! Sans vouloir t'offenser de quelque manière que ce soit, tu as un teint bien plus primerosier qu'à notre première rencontre."

Indépendant
avatar


The Caterpillar and Alice looked at each other for some time in silence: at least the Caterpillar took the hookah out of its mouth, and adressed her in a languid, sleepy voice.
'who are you?' said the Caterpillar.-byendlesslove
Messages : 93
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : Humaine, possédée par Charles Dodgson a.k.a Lewis Carroll
Date de Naissance : 12/07/1985
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Chef comptable dans une université
Informations : Alice est parfaitement ambidextre mais de manière fort étrange. Elle peut parfois se mettre à bégayer sévèrement et cache ce défaut en utilisant des mots valises. Elle a un certain don pour la peinture et l'écriture. Elle possède un dossier psychiatrique. Elle est née à Dublin mais sa famille est d'origine Britannique. Son arrière grand mère s'appelle Alice Liddell, muse d'un livre à grand succès.

Message par Alice S. Hargreaves le Dim 19 Juin - 10:32

Revenir en haut
Danner & Alice - 2 Février 2016
Un repas, un café, une possession.

De nouveaux réunis, Danner ne manqua pas de lui faire la remarque concernant son allure générale. Il avait remarqué que quelque chose avait changé et qu’elle paraissait bien plus sure d’elle que lorsqu’ils s’étaient rencontrés. C’était leur discussion de ce jour là qui avait tout déclenché, elle se souvenait alors qu’a ce moment là, elle était au bord du gouffre.

« Oui, pas mal de choses ont changés depuis ! »

Elle n’aurait jamais cru pouvoir le dire un jouer malgré qu’elle soit une personne courageuse et persistante. C’était donc avec une certaine fierté qu’elle se présentait devant lui sans le dos vouté ni les cheveux devant le visage. Elle paraissait bien moins malade, bien moins mal dans sa peau et pour cela, elle lui devait bien un petit résumé de ce qu’il s’était passé pour qu’elle en arrive là.

« J’ai trouvé de l’aide, un ami qui m’a dévoilé être lui-même possédé, il m’a aidée à vivre avec. Du moins à faire en sorte à maintenir Lewis pour qu’il n’embête personne. »

Savoir que David lui-même avait une possession avait sans doute été la plus belle nouvelle qu’il soit puisqu’elle s’entendait déjà bien avec lui, qu’elle avait bien confiance en lui, le reste était allé très facilement. David connaissait plus ou moins Alice et sa manière de fonctionner, de ce fait là il avait pu adapter son apprentissage pour prendre le contrôle de ses émotions et reconnaitre le moment où la possession souhaitait prendre le dessus. Il y avait eu quelques dérapages, mais fort heureusement cela n’avait en rien enlevé l’envie de lui apporter son aide et pour cela elle lui en était réellement reconnaissante. Néanmoins si elle avait réussi a faire en sorte qu’il ne sorte pas, ce dernier se vengeait autrement et pour le coup le bilan ne pouvait pas être totalement positif.

« Enfin ce n’est pas encore ça, parce qu’il n’embête pas les autres mais me concernant c’est tout autre chose… »

Alice ne souhaitait pas tellement entrer dans les détails, si Danner connaissait certaines personnes possédées et ce dont les esprits étaient capables de faire à leurs hôtes dans des élans malfaisants, il pourrait alors deviner. Alice commençait à fatiguer et espérait d’ailleurs trouver des réponses auprès de Danner avant que cela n’aille trop loin alors qu’elle avait déjà quelques idées. La jeune femme étira un sourire, elle avait bien assez parlé d’elle pour le coup, elle lui avait aussi demandé de venir pour pouvoir prendre de ses nouvelles.

« Et toi ? Comment vas-tu ? »

Elle savait Danner très occupé, elle ignorait quelles réelles activités il avait mais cela semblait lui prendre pas mal d’énergie. Il avait plutôt bonne mine, mais il n’était clairement pas du genre petite nature. Elle admirait sa force d’esprit, elle espérait que cela puisse l’inspirer pour ce qu’elle envisageait de faire et rendre son avenir plus confortable qu’il ne l’était présentement.





Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 19 Juin - 16:03

Revenir en haut


Un repas, un café, une possession

Cover your crystal eyes
And let your colours bleed and blend with mine


La société paranormale suivait son cours tranquillement. Une autre possession avait repéré Alice et l'aidait à se maitriser, comme ce qui arrivait depuis si longtemps pour les membres de la société paranormale qui ne descendaient pas d'autres possessions.
Apparement elle était toujours en entrainement cependant, vu que le cher monsieur Lewis revenait toujours la faire chier à ce qu'elle disait. Pour le coup, le Corbeau était curieux de la manière dont cette autre possession apprenait à Alice la manière de se "calmer". Opposition frontale, méditation zen, discussion avec Lewis ? Tout dépendait de celui qu'elle avait trouvé pour faire son tutorat et des problèmes qu'il avait lui-même pu rencontrer dans sa vie... ainsi que de son niveau de répression subconsciente. Ayish. Au pire, elle savait que si elle avait besoin d'un coup de main un peu plus fort, il était là, c'était déjà ça.

Elle devait cependant être fatiguée de parler d'elle, car elle dévia le fil de la conversation sur les activités du Corbeau, ramenant le problème qui se jouait depuis des années : il ne pouvait bien sûr pas parler de ses activités à n'importe qui, mais s'inventer une nouvelle vie en mentant n'était pas non plus une solution acceptable. Cet équilibre instable était intéressant car il amenait à un jeu sur les tournures de phrase plutôt complexe et non dénué d'intérêt.

"Bah, pas trop mal ces temps-ci. J'ai quelques emmerdes plutôt gênantes avec une adversaire coriace et tête de mule, mais ça va se régler, comme dhabitude. Le seul problème c'est que sortir seul devient compliqué, mais bon... on s'arrange."


Il lui sourit doucement. Bien sûr qu'il ne pouvait révéler l'intégralité de l'affaire avec Amanda, cela impliquerait trop d'explications annexes, mais la franchise était nécessaire dans ce genre de cas, et puis ça mettait un peu de sel dans la discussion.

"D'un autre côté je cherche d'autres membres pour mon groupe, j'ai même rencontré une nana super sympa qui pourrait faire l'affaire... bref, la vie suit son cour. Bah, j'vais pas te raconter ma vie dans les détails, ça serait pas très intéressant. Je continue à bosser, j'essai de ne pas me faire taper sur la gueule, je discute avec des gens, la routine quoi"


Danner prit une gorgée de sa tasse de café, son sourire toujours au lèvres un peu plus doux que d'habitude. Ce genre de discussion n'était pas commun pour lui, juste discuter des vies de chacun tranquillement autours d'un café, mais il fallait bien avouer que ça faisait du bien. C'était agréable de discuter avec une personne assez connue pour pouvoir parler mais pas assez proche pour juger ou impacter violemment. Rajoutant une touche d'humour à la fin de cette conversation, il rajouta d'un ton taquin.

"Une raison particulière pour laquelle tu voulais me voir ? Une envie soudaine de me révéler ton amour brûlant pour moi, ou juste l'envie de discuter avec un type trop connement occupé pour être socialement digne de quelque chose ?"



Indépendant
avatar


The Caterpillar and Alice looked at each other for some time in silence: at least the Caterpillar took the hookah out of its mouth, and adressed her in a languid, sleepy voice.
'who are you?' said the Caterpillar.-byendlesslove
Messages : 93
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : Humaine, possédée par Charles Dodgson a.k.a Lewis Carroll
Date de Naissance : 12/07/1985
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Chef comptable dans une université
Informations : Alice est parfaitement ambidextre mais de manière fort étrange. Elle peut parfois se mettre à bégayer sévèrement et cache ce défaut en utilisant des mots valises. Elle a un certain don pour la peinture et l'écriture. Elle possède un dossier psychiatrique. Elle est née à Dublin mais sa famille est d'origine Britannique. Son arrière grand mère s'appelle Alice Liddell, muse d'un livre à grand succès.

Message par Alice S. Hargreaves le Dim 19 Juin - 20:08

Revenir en haut
Danner & Alice - 2 Février 2016
Un repas, un café, une possession.

Alice était contente de savoir qu’il allait bien et qu’il gardait toujours cette force pour persévérer dans ce qu’il faisait. Elle avait eu l’occasion de le voir autrement que comme simple rencontre l’ayant aidée et même comme quelqu’un qu’elle pourrait aisément considérer comme un très bon ami si le temps leur autorisait à faire toujours plus ample connaissance. Elle ne mettrait plus autant de temps pour prendre de ses nouvelles à l’avenir, puisque tout commençait à se décanter. D’ailleurs il relança le sujet, se demandant pourquoi est ce qu’elle l’avait fait venir en se doutant qu’il devait y avoir d’autres choses. Alice étira un sourire, étouffant un rire amusé alors qu’il ne l’avait pas habituée à ce genre d’humour en se demandant si elle n’allait pas lui déclarer sa flamme. La jeune femme s’abreuva d’un peu de thé alors qu’elle avait décidé de lui poser quelques questions concernant les possibilités qu’elle avait pour améliorer sa condition de possédée et ce de manière plus radicale. Puisqu’il l’invitait à le faire, elle ne se fit pas prier :

« Entres autres je voulais discuter un peu avec toi mais puisque tu me mets sur le sujet j’avais effectivement une question à te poser … Comme je te l’ai dit j’ai réussi a maitriser Lewis pour qu’il ne nuise pas aux autres mais il continue de faire de ma vie un enfer»

Alice commença doucement, elle ignorait s’il comprenait ce qu’elle voulait dire par là, s’il avait connu beaucoup de possédés ayant du mal à avoir une vie normale en ayant des psychopathes reposant au fond d’eux. Quoi qu’il en soit Alice refusait de vivre toute sa vie comme ça.

« Je me demandais s’il y avait mo-moyen d’y mettre fin.»

En prononçant ces mots elle senti que Lewis tentait de prendre le dessus. Ses mains se mirent à en trembler alors qu’elle avait commencé à bégayer quelque peu. La jeune femme reposa sa tasse et se redressa, respirant doucement. Elle n’aimait pas devoir jouer au bras de fer avec lui, mais c’était nécessaire et elle ne pouvait clairement plus lui laisser prendre le contrôler de son corps à sa guise. Ca tapait dans sa tête, la migraine martelait, Alice posa son coude sur la table et se massa le front, elle savait ce qu’il était en train de se passer mais continuait de se battre et continua donc de parler en réitérant ses propos de manière plus catégorique afin de s’imposer face à la colère de Lewis au fond d’elle.

« Je veux dire, je refuse de continuer comme ça. Je voudrais me faire exorciser. »

Alice porta sa main involontairement au niveau du pot où se trouvaient les couverts à disposition. Elle prit conscience qu’il ne s’agissait pas d’un de ses actes lorsqu’elle prit l’un des couteau et le laissa finalement en retirant brusquement sa main. Alice étira un sourire, un rire gêné passant ses lèvres, elle posa simplement ses mains sur la table - Cette lutte la fatiguait.

« Excuse moi, je crois qu’il n’est pas très content. »




Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 19 Juin - 21:11

Revenir en haut


Un repas, un café, une possession

Cover your crystal eyes
And let your colours bleed and blend with mine


"Ah. Ouais"


Tout ne ce passait pas aussi bien que ce qu'il pouvait penser. Pour en arriver au point où elle préférait l'exorcisme au combat, soit son tuteur avait fait un travail de cochon dans son boulot pour faciliter les relations entre Alice et sa possession, soit celle-ci était suffisament violente pour préférer le suicide à la poursuite de son activité. Un connard bien armé et prêt à tout, en somme.
Reste que l'exorcisme... Loin d'être une opération anodine. Réussir à y survire pour une possession maléfique est loin d'être une partie de plaisir. C'est un combat pour récupérer une partie de son âme grignotée par un type qui se fout de toi, à partir de là on peut difficilement imaginer quelque chose de tranquille. Il y a un risque d'y passer au moment où la possession quitte le corps.
De plus, ça crée des problèmes même avant l'exorcisme. Rien qu'à voir les mouvements saccadés et rompus qu'avait Alice, il n'était pas difficile d'imaginer ce qu'elle traversait. Monsieur Lewis connaissait la nouvelle, bien évidemment, et il avait envie de lutter de manière violente, comme le connards qu'il était. Cependant, rien n'est insurmontable, tant qu'on accepte d'en chier juste ce qu'il faut.

"Pas besoin de t'excuser. Bon, si tu permets, j'vais être sérieux dix minutes. Faut que tu sois sûr de ton choix, plus sûr que pour n'importe quoi d'autre dans ta vie. Un exorcisme contre une possession nocive, c'est un combat pour récupérer ton âme. Ca veut dire que tu peux en mourir. Ca sera à toi de te battre, et une seule erreur, tu claque. Donc si t'es pas sûr à 120% de ton choix, ne le fais pas. C'est tout."


Bon, les avertissement d'usage, c'est fait. Si elle était venu le trouver comme ça c'est que son choix était fait, pas qu'elle voulait en discuter doucement autours d'une tasse de thé. Sa vie avait été suffisament violente comme ça, et Danner comprenait très bien le sentiment, reste que ne pas la prévenir aurait été criminel.

"Ensuite, va falloir que tu te trouves un sorcier. Ca tombe bien, j'en connais un bon qui fait ça. Je couvrerais même les frais, t'inquiète pas pour cette partie là, mais ça va quand même te demander des choses. Faut des reliques du possédant, donc tout ce qui peut-être en rapport avec Lewis sera à rassembler. Edition originales d'Alice, outils de travails, meubles, etc...."


Couvrir les frais était une offre bien gentille, mais de toute façon Joyce a suffisament d'argent pour éponger ce genre d'opérations... contrairement à Alice, qui n'a probablement pas quelques milliers à jeter là dedans. Restait le dernier point, un des plus dangereux pour Alice et pour Danner également.

"Si tu es sûr de ça on peut arranger ça vite, le temps de rassembler les affaires et tout si t'as assez à la fin de la semaine c'est réglée. Reste le problème principal.
Lewis va pas se laisser faire. Pour lui tout est foutu, donc il va essayer de te choper. Le temps jusqu'au rendez-vous va donc être...violent. Je te déconseille de rester seule. Si tu as quelqu'un en qui tu as confiance et qui est suffisament fort pour pouvoir te maitriser physiquement durant les crises, vas chez eux et barricade toi. Au pire, tu peux venir chez moi. Les gens de mon groupe t'aideront.... mais ça demanderas d'autre choses.....Et après y aura l'emmerdes avec les organisations... mais bref. Tu décides quoi ?"


L'affaire était complexe. Il ne pouvait tout mettre dans la balance pour elle, mais ne pas l'aider était contraire à de nombreux efforts.... Il ne pouvait donc qu'attendre sa décision et son planning, et il ferait ce qu'il faut pour l'aider.
Indépendant
avatar


The Caterpillar and Alice looked at each other for some time in silence: at least the Caterpillar took the hookah out of its mouth, and adressed her in a languid, sleepy voice.
'who are you?' said the Caterpillar.-byendlesslove
Messages : 93
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : Humaine, possédée par Charles Dodgson a.k.a Lewis Carroll
Date de Naissance : 12/07/1985
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Chef comptable dans une université
Informations : Alice est parfaitement ambidextre mais de manière fort étrange. Elle peut parfois se mettre à bégayer sévèrement et cache ce défaut en utilisant des mots valises. Elle a un certain don pour la peinture et l'écriture. Elle possède un dossier psychiatrique. Elle est née à Dublin mais sa famille est d'origine Britannique. Son arrière grand mère s'appelle Alice Liddell, muse d'un livre à grand succès.

Message par Alice S. Hargreaves le Lun 20 Juin - 17:46

Revenir en haut
Danner & Alice - 2 Février 2016
Un repas, un café, une possession.

Alice écouta Danner avec grande attention alors qu’il lui exposait ce qu’engendrait tel choix qu’elle faisait. Elle s’était douté qu’il existait des risques mais ne s’était pas imaginé que le chemin soit encore plus difficile en cas d’exorcisme. Elle savait que Lewis n’allait pas la lâcher facilement, juste à ce moment là, il continuait de la tourmenter, alors que jusque là il était resté plutôt tranquille et docile. Elle ne chancela pas malgré la gravité de la situation, demeurant droite, attentive et déterminée. Elle y avait beaucoup réfléchi, pour elle c’était le seul moyen de mettre un terme à tout cela et si elle devait se battre encore pour sa vie, ainsi soit-il. Alice était prête à se battre et ne comptait pas perdre cette guerre alors qu’elle avait beaucoup avancé ces derniers mois. Elle le ferait au nom de tous ceux qui l’ont aidée et soutenue, ainsi lorsqu’il réitéra en lui demandant si c’était vraiment ce qu’elle voulait et ce qu’elle décidait de faire, la jeune femme ne prit pas plus de temps pour lui répondre :

« Je pense que c’est nécessaire et que c’est la seule solution qu’il me reste, quitte à y rester au moins j’épargne le monde d’un psychopathe. »

Alice déglutit, n’ayant pas pensé à l’éventualité que cela soit dangereux pour elle à ce point là mais en fin de compte ce n’était pas plus étonnant que cela. Toutefois elle ne pouvait pas vivre égoïstement et mettre en danger ses proches lorsqu’il l’aurait suffisamment usée pour prendre complètement le contrôle, à quoi bon vivre ainsi si les efforts fournis finiraient par être renversés ? Alice baissa un moment la tête, portant sa tasse à ses lèvres tout en réfléchissant à quelle manière elle allait devoir procéder, ses mains tremblaient toujours sous le joug du combat interne qu’elle menait sans cesse. Lewis était violent, virulent et cette nuit allait être particulièrement désagréable au Pays des Merveilles. Il lui fallait se focaliser sur ce qui était plus important à cet instant, à savoir par où commencer. La logique voulait donc qu’elle l’annonce à David, qu’il soit pour ou contre, elle était décidée.

« Je dois en informer mon ami d’abord mais je ne pense pas qu’il soit en mesure de veiller sur moi durant cette période. »

Il y avait plusieurs raisons pour cela, la première étant qu’elle ne souhaitait pas qu’Olive soit proche d’elle durant cette période là et la seconde était qu’elle ne souhaitait pas leur laisser un souvenir d’elle en étant complètement atteinte par sa possession et dans un état lamentable alors qu’elle serait en pleine lutte. Elle envisageait de ne pas dire à David quand cela allait arriver pour ne pas encourir le risque qu’il vienne la voir, ou alors il lui fallait choisir avec précaution le lieu où elle allait rester le temps que le sorcier ne vienne faire son travail. Concernant la personne qui allait veiller à ce qu’elle ne se fasse pas tuer avant l’exorcisme, elle pensait à Aodh qui jouait un grand rôle de protecteur, en tant que lycan, il aurait bien suffisament de force pour contrôler le monstre.

« Je sais a qui je vais demander, cela aura donc lieu chez moi mais je te dirais à quel moment je serais prête et que j’aurais tout réuni. »

Alice se redressa, inspirant longuement et soupira, ayant pris la décision la plus importante de sa vie, elle se devait de rester forte alors qu’elle s’était promis de se battre jusqu’au bout. Lewis s’acharnait sur elle à ce moment là, alors qu’il la menaçait de la tuer avant qu’elle ne fasse quoi que ce soit mais Alice continuait d’ignorer ces paroles résonnant dans sa tête. Elle avait de quoi en termes de reliques et d’effets personnels, Alice avait hérité des premiers ouvrages de l’écrivain et ce n’était donc pas ce qu’il y avait de plus difficile à faire dans toute cette histoire.

« Combien de temps cela peut il prendre ? Que je sache et m’attende à devoir me battre plus ou moins longtemps »






Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Ven 24 Juin - 0:15

Revenir en haut


Un repas, un café, une possession

Cover your crystal eyes
And let your colours bleed and blend with mine


Au moins, elle n'était pas dépourvue de ressource. Elle savait à qui demander et semblait savoir comment s'organiser. A partir de là, il ne pouvait plus rien pour elle, c'était à elle d'assurer sa propre survie. Sur ce point la, le Corbeau ne se faisait pas trop de soucis. Les véritables ememrdes arriveraient quand elle se retrouverait devant le sorcier.

"En général, du peu que j'en ai vu, ça prend une vingtaine de minute. Après, pour être honnête, je n'ai pas la moindre idée de la manière dont tu percevras le temps pendant ces vingt minutes. Ca peut te sembler être une seconde décisives comme la lutte de tout une vie. Ca, ça sera la surprise."


Danner se tut, pensif. Il n'avait en vérité assiter qu'à très peu d'exorcismes, et de ce fait les statistiques étaient faussées, mais de son expérience personnelle ceux qui s'en sortaient sans séquelles étaient bien moins nombreux que ceux qui s'en sortaient en vie. Bien sur, dans le meilleur des cas la petite se retrouverait avec une vie de rêve libérée de son tortionnaire et sans crainte pour son âme. Dans le pire des cas, elle créverait. probable qu'on l'accuse lui, en plus. Après tout il ne s'attendait pas à ce que son entourage soit raisonnable.

"Pour le coup, j'ai pas grand chose d'autre à dire, à part te souhaiter bonne chance et te promettre que dés que t'as arrangé tes affaires on pourra commencer. "


Il héla le serveur et lui commanda une part de tarte au pomme avec une boule de glace vanille en plus d'un grand chocolat chaud. Adressant un petit sourire à Alice, il rajouta.

"L'addition est pour moi aujourd'hui, et si t'es pas d'accord tu me rembourseras après l'exorcisme. L'important maintenant c'est que tu prennes des forces et que tu te ménage historie de pas arriver épuisée au rendez-vous."


Il soupira légèrement, et se laissa tomber dans le fond de sa chaise, les mains croisés derrière la tête.

"Si tu veux tout de suite aller te mettre en sécurité, c'est une bonne idée, ça réduit les risques. Si t'as envie de profiter tranquillement de derniers instants de calmes avant la tempête, c'est une bonne idée aussi. En tout cas, quoi que tu choisisses, j'ferais au mieux pour te filer un coup de main."

Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 10:41