AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

When The Rain Falls

Partagez
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Sam 21 Mai - 12:50

Revenir en haut

When The Rain Falls




C’est un sacré stéréotype pour une sorcière de se vêtir de noir ; pour le coup il ne s’agissait pas du travail mais d’une simple envie d’élégance classique alors qu’elle était allée dans un coven. Celui qu’elle avait rejoint à son arrivée en Irlande plus précisément, le chef était gravement malade et avait fait appel à Amanda pour bénéficier de quelques rites vaudou en ayant vu par le passé que cela fonctionnait très bien pour guérir. Malheureusement le cancer était de ces choses que l’on ne pouvait complètement guérir passé un certain stade à moins d’être un sorcier puissant en matière de guérison, elle avait néanmoins réussi à annihiler ses souffrances le temps que la mort fasse sont travail.  Ouvrant son parapluie, ses talons claquèrent sur la pierre des escaliers, elle quittait les lieux sans rien avoir pu faire de plus qu’anesthésier la douleur. Puisqu’elle avait été une de ses meilleures élèves, il lui avait demandé de reprendre la direction du coven à sa mort, chose qu’elle n’était pas certaine de pouvoir faire dans le cadre de ses multiples occupations. Un jour maussade pour un temps maussade, Amanda regagna sa voiture la mine pale et le sourire effacé.

Elle appela Aodh le temps de quelques minutes puisqu’il était en pause, il avait ce don pour lui redonner le sourire et apaiser son cœur sans user de mots pour la consoler. Depuis qu’ils étaient ensemble il était devenu son refuge et elle ne pensait plus pouvoir se passer de sa présence maintenant que leur relation était officialisée. Elle n’était pas restée son amante bien longtemps, et quelque part elle avait toujours su qu’ils finiraient par être frustrés en se contentant que de ça. Il l’avait beaucoup changée, c’était comme si elle était fatiguée de se prendre la tête sur des petites choses et réfléchissait bien plus à la notion d’avenir. Elle l’aimait à n’en pas douter et une fois raccroché, elle se sentait déjà bien mieux. Amanda soupira longuement, évacuant toute cette tension et démarra sa voiture. Elle avait pris sa journée, parce qu’elle avait prévu que ses soins prendraient un certain temps et en regardant sa montre elle vit qu’il était cinq heures de l’après midi.

La jeune femme sorti finalement de sa voiture, ouvrant de nouveau son parapluie et  continua de marcher jusque vers le centre ville. Elle avait prévu de rentrer directement chez elle mais finalement l’envie d’un thé dans un salon qu’elle aimait bien s’était fait ressentir. Elle avait emporté un livre, appréciant ce genre de pause dans un endroit aussi tranquille que celui-ci. Quelques minutes de marche plutôt pressée pour ne pas complètement imbiber ses collants de pluie et elle entra. Elle alla s’installer dans un coin isolé, là où il y avait la cheminée et les fauteuils. Elle s’installa sur l’un d’eux, rajustant sa jupe et ouvrit le roman à la page où elle s’était arrêtée. Une serveuse vint déposer une tasse de thé sur la table basse en face d’elle, la remplissant d’un thé fleuri avant de déposer la théière dans le cas où elle se serve de nouveau. C’était le genre d’instant qu’elle appréciait et où elle pouvait se dire qu’il n’y avait pas qu’entre les murs de sa maison où elle pouvait se sentir à l’aise. Rien ne laissait présager que cette sérénité serait possiblement ébranlée à l’entente d’autres clients entrant dans le salon. Puisque l’entrée était loin derrière elle, elle ne les voyait pas, de plus elle était suffisamment plongée entre les lignes de son livre pour prêter attention au moindre bruit de pas même se rapprochant.






© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 22 Mai - 16:52

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Danner était comme d'habitude accompagné par un autre membre du XIII. C'était un impondérable à ce moment là, au vue des différentes tensions qui étaient nées des activités du XIII, chose qui avait l'habitude d'embêter Danner. Cependant, cette fois-ci, ça ne l'embêtait pas tant que ça. Noam l'accompagnait, et comme d'habitude, avec Noam, la fête est plus folle. Ils étaient allé boire un cocktail enflammé dans un bar huppé du coin, le genre de bouge qui sert des liquides à la couleur improbable à un parterre de hipster déchainé. C'était pas dégueux, à part ça, force était de le reconnaitre. Ils avaient profité de l'après-midi pour discuter des têtes en têtes à têtes, mais aussi des derniers problèmes de Danner.

Après tout, c'était une sorcière Vaudou qui avait causé ce genre de problèmes, et Noam, en tant que Baron Samedi, était loin d'être le plus mal placé pour causer de ce genre de malédiction. Il l'avait même aidé à trouver un type capable de lui enlever la marque dégeulasse qu'Amanda lui avait gravé sur le corps, et donné pas mal de détails sur les possibilités de contre à ce genre de pratique. Maintenant que tout ça était fini, ils avaient le temps de se détendre un peu avant de rentrer. C'était à Danner de choisir l'endroit, cette fois-ci, et il avait décidé d'un endroit un peu plus confidentiel qu'un bar bondé. Un petit salon que joyce lui avait fait découvrir quand ses mouvements était un peu plus libre. Une place sympathique où l'on servait un superbe thé japonais au milieu des fauteuils et des coussins, éclairé et réchauffé par de bons feux de cheminés.

Les deux Corbeaux rentrèrent dans la salle tranquillement, allant passer commande pour deux thés verts et des pancakes à la confiture, indicant au serveur qu'ils se caleraient probablement dans le coin du fond, prés des cheminées. On leur dit simplement qu'un client était déjà là-bas, chose étonnante, et ils se contentèrent de sourire en promettant de ne déranger personne. Il est vrai qu'à leur look, il était bien difficile de les prendre pour des gens calme et raffinés, mais les apparences sont souvent trompeuses.
Ils marchèrent tranquillement vers le fond, et quand ils s'assirent sur leur sièges Danner sut qu'il allait être obligé de rompre la promesse faite à la si gentille serveuse. En face de lui, sur un siège bien peu éloignée reposait l'auguste derrière d'Amanda, le reste de sa personne plongée dans un livre dont elle ne semblait pas vouloir lever le nez.

Avec un calme olympien, il attrapa son téléphone et envoya un sms à Joyce. Ils auraient peut-être besoin de quelqu'un dans la zone au cas où. A Noam, visiblement intrigué par son action, il se contenta de désigner Amanda du regard. Celui-ci comprit rapidement. Il la regarda un peu plus en détail, et eut un réflexe plutôt.... intéressant. Il éclata d'un fou rire qu'il essayait sans succés de réprimer. Danner le regarda avec les yeux en soucoupes jusqu'à ce que Noam lui explique, entre deux quintes de toux, la raison de son hilarité.

"Mec ! Tu t'es fait avoir par CA ? Merde, franchement, tu devrais avoir honte."


Danner ne put s'empêcher de rire à son tour. Le côté étrangement négatif de Noam le prenait à revers d'une manière qui le surprenait génialement. Son rire, cependant, s'éteint assez vite. Amanda, dérangée par l'excitation, venait de lever les yeux de son livre, et son regard venait de croiser celui de Danner. Celui-ci se calma directement. Les choses allaient prendre une tournure intéressante.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Dim 22 Mai - 17:53

Revenir en haut

When The Rain Falls




Les bruits de pas des nouveau clients passèrent non loin d’elle, elle ignora tout bonnement leur présence, absorbé par chaque mot imprimé sur les pages de son roman. Elle se senti toutefois envahir d’un désagréable frisson sans raison apparente et continua de lire. C’est alors qu’un rire s’élevant dans la salle l’interpella. Perturbée dans sa lecture, la jeune femme leva les yeux en direction de l’autre salle qui se trouvait en face et n’eut pas besoin de bien plus de temps pour reconnaitre la silhouette de Danner, accompagné de cet homme qui riait aux éclats et dont les mots parvinrent jusqu’à ses oreilles.

Amanda adressa regard noir dans leur direction et surtout pour l’homme envers qui visiblement elle avait semblé provoquer une hilarité. Elle n’était pas née de la dernière pluie, elle avait bien compris qu’elle était visée mais de là à avoir une réaction aussi puérile… Il espérait quoi ? La vexer ? la mettre en colère ? Il avait besoin d’accompagnateurs pour gonfler son orgueil maintenant ?  Elle n’avait pas vu ce genre de comportement immature depuis le jardin d’enfant. La sorcière arqua un sourcil, devait-elle le corriger comme l’on fait avec les enfants ? Soit. La jeune femme laissa son livre sur ses genoux et s’empara de sa tasse encore brulante sans ressentir la moindre douleur. Elle ne quittait pas cet homme qui avait rit des yeux et porta ses lèvres au bord de la porcelaine, marquant celle-ci d’une fine trace d’un rouge profond. Elle s’abreuva à logues gorgées du thé, dans une lenteur calculée qui aurait normalement dû lui brûler le palais, la gorge  et les doigts mais c’est cet homme assis aux côtés de Danner qui fut buvard de la douleur. Il aurait sans doute quelques cloques au palais et cette désagréable sensation à la langue le temps de quelques jours, rien de bien méchant mais le voir soudainement s’étrangler et chercher à boire de l’eau froide comme si cela allait arranger les choses la fit bien rire intérieurement. Elle aimait ce genre de mauvais karma et la réaction des autres face à son pouvoir était toujours aussi fascinante. Elle s’arrêta une fois la tasse vidée et détourna ses yeux sans plus d’expression sur le visage, comme s’il ne s’était rien passé et avec un certain détachement. La jeune femme reposa sa tasse sur la table basse avec délicatesse et se redressa dans le fauteuil, replongeant ses yeux sur le livre qu’elle était en train de lire.

C’était bien sa veine, croiser Danner et en plus accompagné. Ce dernier devait être du XIII également, elle finirait bien par retrouver son identité et afficher sa tronche dans les dossiers du conclave et de la garde, de là il trouverait sans doute cela moins drôle. Elle hésitait à appeler Aodh, là où ils étaient ils seraient sans doute alarmés de la voir sortir son téléphone et auraient vite fait d’appeler du renfort de leur côté aussi si ce n’était pas déjà fait. Et puis si elle sortait, ce serait exactement la même chose et son but n’était pas de rendre ça public non plus. En attendant de savoir quoi faire, elle resta sereine sur son fauteuil, lisant les quelques lignes pour retrouver l’endroit où elle s’était arrêtée avant d’être grossièrement interrompue.







© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 22 Mai - 21:56

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Danner regarda tranquillement Noam alors que, comme on pouvait s'y attendre, Amanda laissait déferler son pouvoir. Elle n'avait jamais été capable de prendre le moindre attaque à sa superbe, que ce soit un rire où une remarque, et le travail qu'elle faisait sur ses nerfs était loin de remplir ses fonctions. Espérant qu'elle le laisse pour une fois tranquille, le Corbeau se laissa reculer au fond de sa chaise pour assister au spectacle.
Toujours aussi spectaculaire. Elle n'apprendrait jamais. En attendant, ce n'en était pas moins efficace. Noam se mit à tousser et à crachoter, arrachant presque sa tasse de thé des mains du serveur pour se la descendre en une longue gorgée. Il était habitué à la chaleur des plats, lui, mais Amanda non, et vu que c'était la douleur et non la sensation qui était transmise, ça ne lui donnait que peu d'avantages.

Quand il eut repris sa contenance, Danner lui adressa un regard et un hochement de tête malin, qui disait en substance "tu vois mon grand ? c'est pas sa gueule qui va l'empêcher d'être une teigne". Le baron le regarda quelques secondes, semblant hésiter entre deux cours d'actions, et se remit à rire, beaucoup moins fort cette fois-ci, envellopant son rire de son chapelet habituel d'insulte et d'injures propres à faire renaitre un mort (au sens littéral, possiblement).
Quand il eut finit de rire, il fit un petit signe à Danner. Celui-ci ne le comprit pas instinctivement, mais acquieça quand même d'un signe de tête. Quoi que voulu faire le Baron, il n'avait pas pouvoir de l'empêcher. Autant couler avec le flot et voir de quoi il en retournait.
Celui -ci fit un signe de main à la demoiselle. Reculant une des chaises de leur table, il l'accosta d'un ton poli et rieur, mais qui ne semblait pas vouloir accepter excuse ni refus.

"Et bien mademoiselle, rejoignez nous ! La discussion n'en sera que plus agréable"

Danner sembla capter son idée. Après tout, Amanda pratiquait une magie vaudou. Même si ce n'était qu'un nom, il n'était pas vide de sens. Et Noam, comme il était, ne laisserait probablement pas passer ce mot lourd de sens. N'attendant même pas qu'elle bouge, il avait recommencé à parler, d'une voix cette fois moins impérative et plus appropriée à l'ambiance du salon.

"Bien lancé, pas mal tourné, mais ça manquait de finesse dans l'exécution. Tu te laisse dominer par la colère, ça embrouille tout. Mais malgré ça, chapeau. Maman Brigite serait fière, je dirais."

Farfouillant dans l'intérieur de sa veste, il en sortit une flasque en métal dont la vue fut rigoler Danner. Il était réellement incorrigible. Versant son contenue dans sa tasse maintenant vide, il lança un regard à Danner et s'amusa de son rire.

"C'est ça la vie avec les Guédés. Même quand t'en chie tu finis par apprendre à t'amuser."
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Lun 23 Mai - 0:36

Revenir en haut

When The Rain Falls




Amanda fronça les sourcils, mais ne leva pas les yeux de son livre, n’ayant aucune envie à répondre à ce genre d’invitation digne des jeunes boutonneux frustrés de la rue dès qu’ils voyaient passer une femme. A la moindre réplique de plus elle ferait signaler à la serveuse de deux individus faisant preuve d’impolitesse pou qu’elle les mette à la porte. Mais c’est alors qu’il prononça un nom familier qui forcément l’interpella et la força à relever son regard. Tous les pratiquants du vaudou connaissent Maman Brigitte, mais en Irlande elle n’en avait jamais trouvé. Amanda se concentra sur l’homme et pu ainsi déceler la magie vaudou en lui, puissante et déstabilisante.

Jamais elle n’aurait imaginé faire cela mais elle se leva de son fauteuil et alla prendre place en face d’eux. Il n’était certainement pas un sorcier, la magie n’émanait pas de lui mais d’une possession. Dans les rites vaudou il est courant de se laisser posséder à court terme par les Iwa, mais le concernant c’était un tout autre genre de possession. Puisqu’il avait parlé de Maman Brigitte il ne lui en avait pas fallu plus pour comprendre qui il était. Amanda l’observa, droit dans les yeux, puis alla poser son dos sur le dossier de sa chaise en étirant un fin sourire. Elle lui adressa quelques mots en vieil haïtien que seul le baron pourrait comprendre, une salutation que l’on faisait lors des invocations durant les rituels petro et au vu de ce qu’il lui répondit, elle eu confirmation de ses hypothèses. Il n’y avait pas la moindre expression sur son visage, elle n’éprouvait que de l’exaspération face à cette situation parce qu’elle ne pensait pas croiser le Baron dans un autre contexte que celui de ses incantations.

« Je suis curieuse de savoir comment vous avez fait pour détourner l’attention de Papa Legba. »

Le baron sur terre était une chose qu’elle n’aurait jamais imaginée possible. Un redoutable Iwa de même force que Papa Legba mais d'une manière différente. Il lui arrivait souvent d’invoquer le Baron Samedi lorsqu’elle faisait usage de magie noire, quelque chose de dangereux qui n’était pas accessible à n’importe qui mais Amanda avait toujours honoré les contrats passés avec cet Iwa des morts et le talisman d'où étaient issus ses pouvoirs avaient été soumis à un charme sous le vévé du Baron Samedi et il s'étaient ainsi manifesté à elle. Elle se demandait si sous cette forme il avait en mémoire tous les pratiquants qui faisaient appel à lui. En outre, il avait beau être puissant, aucun Iwa ne pouvait être invoqué sans avoir fait appel à Legba eu préalable puisqu’il était gardien de la frontière entre le monde mortel et celui des iwa. Sa remarque n’avait rien d’une question mais plus d’une réflexion qu’elle se posait tout haut puisqu’elle savait que les explications iraient au-delà de tout ce qu’elle pouvait imaginer. Quoi qu’il en soit elle ne pouvait pas se permettre de provoquer plus longtemps le Baron. Elle se demandait ce qu’il foutait dans le corps d’un rebelle du XIII alors qu'il avait mieux à faire que s'occuper des broutilles des mortels.

Qu’il soit là où pas ne changeait rien au fait qu’elle éprouvait une grande colère et une grande envie de cogner Danner non pas à cause du baron mais surtout a cause de leur dernière rencontre qui avait mal fini. Elle reporta alors son regard qui se fit bien plus noir sur Danner.

« J’te félicite pas pour l’appât, qu’est ce que tu veux ? » demanda t-elle sèchement.








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mar 24 Mai - 23:47

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Amanda avait finit par venir s'assoir avec eux, sous la demande de Noam. Après tout elle était une vaudou, et quelque soit la distance possible entre les pratiquants et leurs intermédiaires quasi-divins, on n'ignore pas impunément une demande faite par un des gus les plus puissant du club. Il les laissa discuter un moment dans un langage qu'il n'avait pas pris la peine d'apprendre. Au bout d'un moment la conversation revint à l'anglais, probablement pour une meilleure fluidité, s'échangeant presque des politesse.
Enfin, politesse... le visage d'Amanda était plutôt fermé (un bel euphémisme pour dire "aussi aimable qu'une porte de prison), donc ça ne devait pas réellement être ça, mais en tout cas Noam le pris à la rigolade. Il l'avait déjà informé de ses potes dans le cercle très fermé du vaudou Haïtien, danner n'eut donc pas trop de mal à suivre ce qui ce passait. En tout cas, le Baron eut la décence de répondre, un sourire sur le visage, comme à son habitude.

"Hé bien, disons qu'on s'est mis d'accord. Je continue à faire mon taf', et il me laisse me balader sans brailler comme un sagouin. Après tout, t'avoue que c'est fout'ment plus fastoche de trouver a foutrer et à beuvrer ici, pis c'est parfois utile d'être au plus près de ses clients."

Ca, ça n'aurait pas tendance à calmer Amanda. Surtout qu'elle avait repris la ton sec qui lui était directement dirigé. Elle n'avait pas dû apprécier la fin de leur dernière rencontre. Danner souffla intérieurement. Certaines personnes étaient complétement incapable d'assumer la prise d'une leçon et se contentaient de hurler envers les personnes qui la délivraient ou qu'elles pensaient responsables de leur malheur. Etonnament, jamais elles-mêmes et jamais les véritables raisons des malheurs.
Mais bon. Il fallait bien répondre. Il n'avait aucune envie d'être sarcastique ou mesquin. Son humeur avait assez violemment chuté à cause de cette rencontre, et si elle commençait à l'asticoter il sentait bien que les choses dégénéreraient vite. A partir de là autant répondre de manière neutre. Peut-être qu'elle serait assez grande pour ne pas chercher directement la bagarre. Ou pas. A vrai dire il en doutait.

"A la base, je voulais boire un thé tranquille. Tu peux mettre ça sur le compte du hasard, j'avais aucune idée que t'étais là. Désolé pour le chambardement, on cher...."


Il s'arrêta quelques secondes. Une idée venait de lui traverser la tête, une idée qui lui permettrait d'en finir avec toutes ces préoccupations stupides par rapport à sa survie causée par la sorcière en face de lui. Buvant une gorgée de sa tasse, il reprit tranquillement.

"En fait, j'ai peut-être quelque chose. Est-ce que ça t'intéresserait de savoir qui a étêté ton Meister ?"


Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mer 25 Mai - 23:10

Revenir en haut

When The Rain Falls




La brève explication du baron avait amplement suffit à Amanda pour comprendre, n’étant peut être pas plus étonnée qu’il y ait ce genre d’accord entre eux. La jeune femme ne fut même pas étonnée de l’entendre vanter les avantages qu’il tirait d’être humain, et n’en fit pas le moindre commentaire. Elle n’était clairement pas d’humeur à débattre ou à papoter, la présence de Danner aurait pu lui donner des boutons au vu de ce qu’il s’était passé la dernière fois. Elle avait guéri de ses blessures, en quelques heures – L’avantage d’être une poupée vaudou était qu’elle avait cette faculté de ne pas ressnetir la douleur qu’elle donnait mais aussi de cicatriser plus vite que la moyenne lorsque ce qu’elle recevait n’était pas volontaire. Mais là-dedans, ce qui ne lui avait pas plu, c’était de déranger Aodh dans son travail, de l’inquiéter et surtout de lui avoir montré cette image d’elle dans un état de faiblesse. Sa fierté en avait pris un coup, autant dire les choses comme elles étaient.

La sorcière avait alors reporté son regard vers Danner pour lui demander ce qu’il lui voulait. Quand il commença à dire qu’il n’avait rien à déclarer, elle arqua un sourcil, l’avait il vraiment dérangée pour rien ? Le temps qu’elle se pose la question il enchaina sur autre chose, évitant à la moutarde de lui monter au nez. Elle fut alors surprise de l’entendre dire qu’il pouvait lui dire qui avait tué le Meister. La sorcière fronça les sourcils, l’affublant d’un regard sévère. Personne n’était sensé savoir qu’il était Meister, encore plus que ce dernier était mort et puisqu’elle avait soupçonné Danner d’être derrière tout ça, elle se demandait s’il était devenu complètement fou pour lui dire cela ainsi.

C’était troublant, en d’autres termes, d’un côté parce qu’il pouvait confirmer ses doutes de l’autre parce qu’il avait des infos qu’eux-mêmes n’avaient pas encore réussi à avoir concernant ce meurtrier alors qu’une poignée de personnes s’étaient penchées sur l’affaire.

« Quoi ? »

En admettant que ce soit vrai, il ne lui dirait certainement pas telle information sans attendre quelque chose de sa part en retour. Ou bien il se payait totalement sa tête, quoi qu’il en soit cette simple déclaration avait vite fait d’amener tout un tas de questionnements dans son esprit. Si elle arrivait à avoir une info de quelle que manière que ce soit, elle se devrait de la vérifier. Le temps où elle lui faisait confiance était bien loin, bien des choses s’étaient passées et aujourd’hui, elle pouvait assurément dire qu’elle ne croirait pas un mot de ce qu’il dirait sans en avoir la preuve par trois.

« Mais dis moi t’es bien informé pour quelqu’un qui se dit innocent de cette histoire… » Fit elle en fixant son regard, sévère, tout en prenant son sac à main

Amanda sorti de son sac une cigarette après avoir vérifié qu’ils étaient bien dans un coin fumeur. La nicotine avait cet effet apaisant qu’elle recherchait dans un réflexe mais surtout parce que Danner lui donnait mal à la tête par sa simple présence. Elle ne montrait pas de signe d’énervement, juste une pointe d’exaspération dans sa voix, ayant l’impression d’être actrice d’un mauvais sketch. Elle alluma sa cigarette après l’avoir portée au bord de ses lèvres rouges et souffla un nuage de fumée tout en soupirant doucement avant de continuer :

« Qu’as-tu à déclarer alors ? »








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mar 31 Mai - 23:13

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Noam le regarda, étonné. Après tout, il ne s'attendait probablement à la diffusion de cette information, mais son regard lui disait bien qu'il n'allait pas s'y opposer. Danner ne faisait pas ce qu'il voulait mais le Baron se doutait bien que leur Corbeau national avait un plan derrière la tête... ou du moins que ses actions n'étaient pas entièrement aléatoire
De son côté, Danner se contenta de soupier, fatigué. C'était bien rare de le voir comme ça, mis il n'allait pas garder un masque stupide juste pour le plaisir de le faire. Après tout, cette attitude là jouerait également comme pare-feu social, alors pourquoi ne pas lui laisser place tout simplement. Amanda le lassait. Cette bataille inssatiable dans laquelle elle s'était enfermée était marrante pendant à peu près une minute et demi, mais commençait à être lassante à la longue. Cela n'apportait ni fun ni intérêt, ni même un bout de danger. Elle était monolithique, incapable de pencher vers le bien mais également incapable d'agir hors du cours normal des événements. A partir de là, il n'avait pas réellement à s'occuper d'elle. Cependant, elle était devenu son problème avant qu'il s'en rende compte, il devait donc s'en occuper. Après tout chaque homme doit assumer ses erreurs, qu'on soit un père effrayé ou un Corbeau en maraude.

Il préféra couper court à toute tentative de sarcasme, sans même hausser la voix. Son ton fatiguée serait suffisant, ou rien ne le serait.

"Arrête. Tu sais très bien que ça sert à rien."


Il n'avait pas grand chose à ajouter. Il n'avait aucune envie de rentrer dans son jeu de pique orales, pas aujourd'hui. Si elle laissait paraitre cette pointe d'exaspération dans sa voix, c'est qu'elle était intérieurement en rage, comme elle était à chaque fois qu'elle le rencontrait. Renvoyer une pique ne servirait à rien, elle était incapable de jouer. Elle lançait la balle mais était parfaitement incapable de concevoir qu'on pouvait la lui retourner. A partir de là, il n'y avait pas grand chose à dire, à part les simples faits qu'il voulait lui donner.

"J'ai rien à déclarer. Ce que j'ai à dire, c'est qu'on a des vidéos du coupable. Il est de chez vous. Lieutenant ou connerie du genre, un des connards à ce niveau là quelque soit leur nom."


Il se leva tranquillement, baillant un coup avant de remettre ses mains dans ses poches. Jetant un coup d'oeil dans la direction de l'entrée, il sortit une poignée de dollar de sa poche. Noam lui fit un petit sourire. Il allait pas laisser passer ça avant longtemps. Un des coins de la bouche de Danner se releva. Au moins, avec lui, il aura de quoi s'amuser.

"A moins que t'ai besoin d'autre chose, je pense qu'on vas y aller. Pas envie d'importuner."

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mer 1 Juin - 0:45

Revenir en haut

When The Rain Falls




Les infos tombèrent et ses mots furent si choquant qu’elle eu du mal à les imprimer dans son esprit. Un lieutenant du conclave ? Et en plus il avait des preuves ? Non, impossible.  Amanda gardait son sang froid et ne laissait alors paraitre aucune émotion devant ces révélations, elle se les gardait pour elle et sans preuves il n’y avait pas encore de quoi s’affoler. Il resta sur ses révélations et entreprit donc de partir. Quoi déjà ? C’est tout ?

Amanda fronça les sourcils et se souvenait de la manière dont leur dernière rencontre s’était passée. Elle avait bien du mal à croire qu’il ait pu faire un trait dessus aussi facilement alors que leurs histoires personnelles n’étaient plus en jeu dans cette histoire mais il y avait bien leurs deux organisations en perpétuel duel. A priori il n’avait aucun avantage à lui dire cela si ce n’était qu’avoir le plaisir de la voir déstabilisée et de lui faire croire que c’était lui qui avait réponse à tout depuis le début alors que le chaos même dans son organisation ne la rendait plus crédible. Mais, c’était facile, c’était beaucoup trop facile et il savait aussi qu’en étant porteuse de la vérité elle finirait par agir et à prendre elle-même des décisions quitte à monter en grade. Et oh ; non il n’avait certainement pas envie de la voir monter les échelons.

« Pourquoi me dis tu cela Danner ? »

Sa voix s’était élevée, avant qu’il parte, une question qui en cachait mille autres : pourquoi à elle ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi le croirait-elle ? Parce qu’elle n’avait aucune confiance en lui et si le coupable devait être un membre du conclave elle irait d’elle-même trouver les preuves. Il ne lui montrerait certainement pas les vidéos, de toute manière elle ne comptait pas les lui réclamer puisqu’elle aurait ses propres sources de son côté. Mais à ce moment là, peu lui importait si cela était vrai ou pas, elle avait besoin de savoir pourquoi est ce qu’il tenait de tels propos, lui offrant généreusement le coupable alors qu’il en avait certainement que faire d’être coupable ou innocent aux yeux de la sorcière.

Bien des choses ne comptaient plus, bien des choses entre eux avaient disparues y compris l’amour qu’elle lui avait porté secrètement il y a de cela bien des années. Cette révélation n’aurait pas pu le perturber au point de se montrer aussi généreux, Danner penserait d’abord au bien du XIII avant son propre bien.

La juge tourna légèrement la tête afin de lever les yeux vers son visage. Et malgré toute la sévérité dont elle pouvait naturellement faire preuve il n’y avait aucune agressivité dans sa voix. Contrairement à ce qu’il pouvait penser elle n’était pas stupide. Il allait devoir se faire à l’idée qu’elle n’était plus la personne qu’il avait connue et bien des choses s’étaient passées et qui justifiaient aujourd’hui sa position dans le conclave.

« Je n’ai pas fini alors tu viens te rasseoir s’il te plait. »

La jeune femme attendit qu’il s’exécute, accompagné du Baron pour qui la conversation serait surement tout aussi intéressante. Elle lui lança un regard observateur avant de reporter son attetion sur Danner et posa ses deux mains sur la table, entremêlant ses doigts pour prendre appui sur ses coudes. De là, elle se pencha légèrement vers lui afin que leur conversation ne soit entendue que d’eux.

« Je ne te dirais pas que je te croirais sur parole, néanmoins je ne vois pas non plus pourquoi tu me mentirais. Mon problème présent n’est pas celui-ci. Même au nom de nos souvenirs ensemble tu n’irais pas me vendre telle information sans avoir une idée derrière la tête. »

La sorcière étira un sourire, elle s’en foutait si c’était le cas, elle ne serait pas vexée pour un sou. Les faits étaient là, il ne lui avait pas dit cela par caprice ni sur un coup de tête ni par bonne générosité et ne se privait pas de le lui faire remarquer.

« Alors en admettant que ce soit vrai, tu sais que je le ferais arrêter et que je serais juge de son procès et que je veillerais à ce qu’il ne sorte jamais de prison avant de le faire remplacer. T’aurais pu pourtant continuer à profiter du spectacle en nous voyant sous tension, au lieu de cela tu baisses le rideau, pourquoi ? »








© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 1 Juin - 21:29

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Danner n'avait aucune envie de se rassoir. D'une part parce qu'il aurait préféré être ailleur, et d'autre part parce qu'elle lui ordonnait. Cependant, quitter la conversation à cet instant même n'aurait aucun intérêt, il lui fallait donc rester. Il n'avait pas spécialement envie de l'énerver, mais il était nécessaire de lui envoyer un signal clair : il n'était pas son chien. Il se contenta donc de s'adosser au montant de la cheminée installée tout près de leur table, suffisament près pour qu'il puisse discuter à voix basse mais assez loin pour qu'elle ne puisse le toucher depuis son siège. Noam se contenta de sourire énigmatiquement et continua de se diriger vers la sortie. Danner ne savait pas spécialement ce que celui-ci voulait faire, mais il avait confiance en sa décision de quitter les lieux. Après tout, Danner et Amanda avaient des choses à régler, et rester serait légèrement indiscret de sa part... d'autant plus qu'il aurait les mains plus libre pour agir ainsi.

Danner écouta en dodelinant de la tête ce que lui déblatérait Amanda. C'était à prévoir. Une bête histoire de cadre de référence qui différait, mais c'est exactement le genre d'histoire qui peut faire toute la différence du monde. Il avait un peu envie de sourire devant la stupidité de la situation, mais pas tant que ça non plus. Son visage resta neutre, reflétant parfaitement ce qu'il éprouvait à ce moment précis. Il réussit même à ne pas paraitre sarcastique quand il répondit, montrant bien la différence avec son état habituel.

"Ca t'emmerde hein ?"


Il la voyait se creuser la tête alors qu'elle tentait de trouver ses motifs, cherchant désespérement quel coup de pute il avait pu trouver pour exploiter la situation. C'était presque comique. Après tout il lui avait déjà donné la solution, il n'y a pas si longtemps que ça en plus.

"Pas savoir je veux dire. Toi qui m'a pourtant compris si longtemps. Les raisons sont les mêmes, je te les ai ré-expliquées il y a peu en plus. Si tu veux je peux me répéter."


Il préférerait ne pas le faire. Toute leçon est bien plus valable quand c'est l'individu qui chemine intérieurement jusqu'à trouver une réponse. Dés qu'un type se met en charge de faire le professeur, la leçon devient abstraite et perds de sa substance. Mais bon. Il connaissait cette manière de penser qu'avait Amanda... Après tout, les années dans le conclave n'aident pas à une vision parfaitement neutre des choses et à la logique à laquelle il allait la soumettre.

"Je n'attend rien de toi. Je ne te rend pas un service et je demande aucun prix en échange. De la même façon, je me fous de vous voir spécifiquement aussi flippés que ça. Tout ce que je fais, c'est renvoyer l'ascenceur au gens. Pas plus compliqué que ça.
Le fait qu'il m'ait rien fait personnellement n'y change rien. Quel être humain serais-je si je devais attendre ça pour agir sur la société ? Si je te file l'info, c'est que je sais que tu en feras bon usage, pas à cause d'une idée de bénéfice. Qui indexerais une conception de la justice moral à un besoin pécunier ou serviciaire ?"

Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Jeu 2 Juin - 0:08

Revenir en haut

When The Rain Falls



Pourquoi ne rien demander alors que le XIII réclamait des têtes ? Tout cela n’avait absolument pas le moindre sens et plus elle en savait plus, moins elle avait l’impression d’en savoir. Le conclave prenait le XIII comme un si grand ennemi à traquer et depuis qu’elle avait deviné Danner dans ce groupe là plus rien avait vraiment de sens. Elle avait continué dans l’optique du Conclave, après ce qu’elle considérait être une trahison de la part de Danner, elle avait cru voir son vrai visage et qu’il n’était plus celui qu’elle avait connu. Le temps change les gens, le concernant il aurait été le dernier qu’elle croyait capable de changer mais fut un temps il lui avait montré tout le contraire. Amanda avait alors été aveuglée par la colère qu’elle lui portait en la justifiant par les accusations du conclave. Mais après cela, plus rien n’avait de sens.

Amanda l’observa, encore débordée par tout un flot de pensées contradictoires entre ce qui est et ce qui était. Tout ce qu’elle savait sur Danner ne calquait pas sur la personne qu’elle avait connue autrefois et une nouvelle fois il venait lui  confirmer cela. Il n’avait rien à gagner en faisant ça et tout à perdre si elle continuait sur cette même voie de le foutre en taule a perpétuité. Mais dès cet instant là il y avait des pièces de puzzle manquants et essentiels à l’avancée de cette histoire. La jeune femme demeura silencieuse, les yeux perdus dans les siens comme si elle pouvait trouver la réponse à tout cela. Si un lieutenant était à l’origine du meurtre c’était une véritable catastrophe et elle se devrait d’imposer certains changements au sein de l’organisation. De là il se mettait en danger, de là elle avait un accès libre aux  échelons plus élevés et il le savait et pourtant il lui donnait l’information.

« Tu me fatigues. » Fit-elle finalement en étouffant un rire nerveux alors qu’elle détacha son regard de lui pour poser son front dans sa main.

Elle frotta sa peau comme pour gommer la migraine menaçant de lui faire exploser la tête. Qu’est ce qui vient de lui et qu’est ce qui ne vient pas de lui ? Ses pensées se tournèrent vers les explosifs qui étaient un sujet bien plus sérieux. Il n’était pas capable de faire cela, Danner ne mettrait pas en péril la vie d’innocents même pour faire pression. Du bluff, une machination, du charlatanisme et le lieutenant était bel et bien tombé dans le panneau en souhaitant sauver son derrière. Amanda avait pourtant toujours été claire sur sa position concernant ce terrorisme : il ne faut pas négocier avec eux, s’en était suivi une course contre la montre pour attraper Danner en ayant occulté ses raisons personnelles de lui en vouloir.

Une part d’elle-même la poussait à se méfier tant qu’elle n’avait pas de preuves et elle comptait bien fouiller dans les dossiers qu’elle possédait pour trouver la faille. La sorcière redressa la tête puis déposa de nouveau son regard sur le corbeau, visiblement épuisée par toute cette histoire et n’ayant pas l’intention de se montrer hostile envers lui.

« J’aimerais voir ces vidéos avant de faire le moindre commentaire, si tu le permets. »









© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Lun 6 Juin - 21:12

Revenir en haut



La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.


Danner se laissa rigoler doucement lorsqu'Amanda étouffa elle-même un rire. Peut-être. Peut-être y avait-il une possibilité pour que la demoiselle se rende compte des choses. C'était peu probable mais quand même, il restait un espoir pour elle. Au moins commencerait-elle peut-être à réfléchir en fonction des actes et non d'une perception biaisée de ceux-ci. Rien n'était moins sûr mais c'était une des premières fois où Danner sentait naitre en elle cette réflection. Un peu délassé, il osa même une légère blague. Sur un ton blasé mais amusé il lui lança gentiment.

"Tu sais, si je te fatigues, c'est juste que tu te prends trop la tête à essayer de comprendre. J'fais des efforts pour être simple, j'promet."


Il revint assez vite à des sujets un peu plus sérieux. Après tout, et de manière assez compréhensible, Amanda n'allait pas lui donner le bon dieux sans confession. Il lui faudrait ajouter des preuves de ce qu'il argumentait pour qu'elle soit sûre de l'action à entreprendre. Heureusement pour Danner, il ne parlait pas dans le vide et il ne manquait jamais de preuve. La seule chose complexe à mettre en place était le déroulé des événements et la manière dont il allait transmettre cette vidéo à Amanda.

"Comme tu l'imagines bien, je l'ai pas sur moi. Dis moi juste un lieu, et tu auras une clé USB à cette endroit dans le courant de la nuit. Je te préviens, la qualité est pas top et le cadrage aléatoire, mais ça devrait te suffir pour voir tout ce genre de choses."


Après tout, la vidéo n'avait pas été tournée de manière professionnelle, vu la nécessité de discrétion. Le lieutenant ne savait même pas que celle-ci existait, après tout, sinon ils auraient eu bien plus de problèmes sur les mains. Toute la subtilité de l'opération résidait dans le fait que les gens n'étaient pas sensés savoir ce qui se préparait de leur côté. Notamment le fait qu'ils allaient transmettre à Amanda des infos particulières qui résideraient probablement dans un meurtre et un changement de pouvoir au sein du Conclave.
Les derniers détails de l'affaire étaient à peu près réglés, maintenant. Il n'aurait plus grand chose à faire, la machine s'était mise en place toute seule de manière efficace. Il restait donc un choix simple à faire maintenant, qui reposerait sur une réponse d'Amanda. Un léger sourire au lèvres, Danner s'étira et décolla son dos du mur sur lequel il s'était adossé.

"Maintenant que c'est réglé, préfères-tu que je parte, ou veux-tu discuter d’autres choses autours d'une bonne tasse de quelque chose de chose et d'une part de gâteaux ?"


Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Lun 6 Juin - 21:46

Revenir en haut

When The Rain Falls



Il la fatiguait, c’était assurément le mot, depuis quelques temps il lui donnait du fil à retordre et cela en était même arrivé loin. La jeune femme ne se sentait pas en mesure de réfléchir correctement comme ça, parasitée par un trop plein de choses en même temps. Elle allait devoir prendre son temps pour faire le tri et aussi prendre du recul pour savoir clairement où elle se positionnait par rapport à tout ça. Dans tous les cas le conclave continuerait d’exercer, mais certaines choses allaient devoir être revues de A à Z. Elle était satisfaite de savoir que Danner avait la preuve de la vidéo à lui fournir, elle allait devoir la décortiquer pour savoir s’il s’agissait d’un montage ou autre sorcellerie informatique, de là elle n’hésita pas à lui donner une carte de visite sur laquelle était écrite l’adresse du tribunal, avec une boite postale spéciale. Amanda avait bien plus confiance en cette adresse que la boite aux lettres de sa demeure.

« Dans ce cas envoie la moi à cette adresse-ci, elle me sera retransmise »

Elle ne supportait pas de devoir attendre mais n’en fit rien, c’était déjà bien. Elle avait arrêté de se demander pourquoi il faisait ça, sa priorité était de voir cette affaire au plus près maintenant qu’elle allait recevoir une éventuelle piste, et pour la suite elle aurait tout le temps qu’il lui faudrait pour réfléchir. Elle fut toutefois étonnée qu’il lui propose de discuter d’autre chose, comme au bon vieux temps comme qui dirait. Mais la sorcière n’avait pas effacé toute la rancune qu’elle lui portait, il lui fallait déjà du temps pour elle d’assimiler une telle nouvelle, elle se sentirait d’autant plus mal à l’aise si elle papotait avec lui comme si de rien était. Un autre jour peut être, mais là ce n’était clairement pas le moment. La juge déclina donc poliment la proposition et entreprit elle-même de réunir ses affaire pour s’en aller également.

« Je t’avoue que je n’ai pas vraiment envie de parler… » Fit elle dans un soupir débordé.

Amanda se leva à son tour, enfilant son manteau et sorti juste derrière Danner après avoir payé. L’idée qu’un lieutenant ait pu tuer le master lui rongeait l’esprit de tout un tas de questions. Elle avait besoin de savoir rapidement, aussitôt rentrée elle allait regrouper des dossiers et les éplucher.  Elle allait surtout devoir penser à la suite et ce que cela allait engendrer. Quoi qu’il en soit cela ne devait pas arriver à nouveau et elle allait tout faire pour. Une fois tous trois dehors, la jeune femme ne souhaitait pas trainer plus longtemps avec eux, d’une part parce qu’elle n’était pas d’humeur à sourire ou quoi que ce soit et d’autre part parce que c’était troublant.

« Bon et bien…A un de ces jours. » Fit simplement Amanda à l’attention de Danner et de son accompagnateur.

Elle détourna ensuite les talons, observant le sol humide par la pluie qui continuait de battre incessamment. Elle fit le chemin du retour, marchant sous son parapluie et une fois dans sa voiture, elle s’empressa de raconter cela à Aodh, lui demandant son aide pour vérifier tout cela.









© TITANIA
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 3:43