AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Here is my deal with death

Partagez
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mer 11 Mai - 23:31

Revenir en haut

Here is my deal with death
-




La nuit était bien entamée, les ombres se mélangeaient entre elles, ne laissant pas loisir de deviner leurs origines. L’une d’entre elles se mouvait rapidement entre les étroites ruelles, escaladant des murs et continuant de fuir, Ciara avait l’habitude de se déplacer ainsi. Le plus dur était de ne pas se faire repérer, connaitre les toits et la ville par cœur ne changeait absolument rien. Elle marcha dans la pénombre sur plusieurs mètres avant de monter sur sa moto et démarra en trombe. C’était toujours le bruit de ce moteur qui la rassurait, car cela voulait dire qu’elle allait pouvoir s’éloigner et que personne ne pourrait témoigner avoir vu une personne étrange en moto alors que deux rues plus loin, quelqu’un était mort assassiné chez lui. La lutte avait été acharnée, l’appartement était sens dessus dessous et de nombreuses giclées de sang tapissaient les murs. Finalement, l’homme avait été noyé dans sa baignoire, l’eau et le sang se mélangeant peu à peu, il était mort très rapidement. Il n’y avait aucun indice, pas la moindre trace de sa présence, la seule preuve qui trahissait de sa présence se trouvait dans son sac, emballé dans un sachet plastique. Le reste avait été vérifié et nettoyé avant qu’elle ne se soit volatilisée en passant par la fenêtre.

La jeune femme roulait dans Dublin comme tout motard lambda, elle appuya sur un bipeur qui lui ouvrit le garage souterrain d’un immeuble. Voilà bien longtemps qu’elle n’était pas venue ici, et comme à son habitude, elle changea les numéros de sa plaque, vérifiant sur son téléphone que cela correspondait bien à quelqu’un qui se mangerait ses prunes en cas d’infraction. Officiellement Ciara n’existait pas, il n’y avait que sa mère qui connaissait son nom de famille, encore fallait il qu’elle la considère toujours comme un membre de sa famille. C’était une autre histoire, celle qui témoignait de la solitude constante de Ciara qui prenait l’ascenseur jusqu’au cinquième étage comme tout habitant des lieux. Quelques pas de plus, elle prit une longue inspiration, rassurée d’être rentrée enfin.

Ciara passa la clef dans la serrure, deux coups secs vers la droite et elle ouvrit la porte. Elle fut très vite surprise de voir qu’il y avait déjà de la lumière. Soit c’était Danner soit quelqu’un avait trouvé sa planque. Quoi qu’il en soit la jeune femme prit soin de verrouiller derrière elle avant d’aller vérifier. Elle laissa sa capuche et son écharpe sur le nez, gardant la main sur son arme et passa la tête au coin du mur pour vérifier l’identité de la personne se trouvant là. Elle reconnu vite Danner et se détendit aussitôt. Puisque c’était lui elle ne craignait rien à priori. Elle avait pensé ne jamais le croiser ici, mais elle n’en était pas moins incommodée, ça lui ferait un peu de compagnie. La jeune femme se montra alors, s’empressant de descendre sa capuche, libérant ses cheveux bleu et noir relevés en chignon et retira son épaisse écharpe noire qui lui couvrait la moitié du visage. Ainsi il ne croirait pas à une descente venue pour le capturer.

« Salut ! ça va ? » Fit-elle machinalement avec un sourire encore orné d’un rouge à lèvres

Il ne devait pas avoir l’habitude de la voir ainsi affublée, tout de cuir et de noir, digne d’un film d’espionnage. La jeune femme détourna son attention de Danner pour se débarasser de son attirail comme tout bon travailleur se déchausse en arrivant chez lui. Elle retira son sac à dos pour le poser sur la table, ses gants noirs puis sa veste en cuir. La ôter la fit grimacer contrairement au reste. Elle était blessée au niveau du bras, même si elle était vêtue de noir le pull qu’elle portait en dessous avait durcit en étant imbibé de sang. Une entaille vive et profonde que le gars lui avait assénée avec un couteau de cuisine en essayant de se défendre. C’était alors le dit couteau qui se trouvait dans le sachet de son sac.

« Tu sais faire les sutures ? » Demanda t-elle à Danner tout en se retournant vers lui. « Je peux pas la faire toute seule celle là »

Ciara déposa sa montre après l’avoir retiré et usa de bien plus de délicatesse pour retirer le pull. Elle portait la brassière qu’elle mettait pour aller faire du sport à la salle en temps normal, mais c’était tout aussi confortable pour ses missions et ça lui évitait un excès de pudeur. En plus il y avait le signe de batman, un hasard ? noooooon ! la lycane lui montra la blessure qui fort heureusement n’était pas passée sur l’un de ses tatouages. Si ce n’était pas dans ses cordes, elle se rafistolerait comme elle le faisait d’habitude, vite fait mal fait.




copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 12 Mai - 0:56

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

"Assied toi droite, arrête de bouger et file moi ce bras, je vais voir ce que je peux faire."


Il avait décidé de passer la nuit dans l'appartement de Ciara, décision qui donnait des fruits un peu particuliers. Certe, il avait été un peu poussé à l'acte, ayant la nécessité urgente de trouver une planque dans laquelle on ne puisse le suivre. Les potes du type avaient l'air énervés, et même si deux d'entre eux avaient dû quitter le groupe pour essayer d'amener leur chef à l'hopital ça en laissait quand même une bien trop grande quantité pour le Cobreau seul. Il avait donc décidé de se réfugier dans l'appart, planque proche et probablement amrée, en tout cas mieux fourbis que son refuge le plus proche.
Mais bon, quelqu'un avait décidé d'entrer alors qu'il se posait enfin de le cul sur le canapé, une tasse de thé à la main et un bouquin trouvé là sur les genoux. Il porta d'abord la main à la crosse de son pistolet, mais il ne bougea pas, et lâcha vite son arme. La personne qui rentrait le faisait très normalement, marchant sans prudence ni vitesse, avec un pas léger qu'il avait déjà entendu. L'hypothèse la plus probable, qui se vérifia quelques secondes plus tard, était l'arrivée de Ciara.

Il la salua d'un signe de tête et d'un grognement amical, n'ayant pas trop envie d'user de sa voix déjà cassé par les cris de la soirée. Le Corbeau regarda d'un oeil intrigué l'ensemble noir de la demoiselle, tirée tout droit d'un Mission Impossible, mais le rangea très vite dans la normalité d'un tueur professionnelle.
Sirotant son thé, il laissa ses regards faire la navette entre son livre et la propriétaire de l'appartement. Il hocha légèrement la tête quand il la vit retirer son pull, révélan une brassière batman un peu kitsch et une superbe entaille suintante sur son bras. Il y avait dû avoir du sport cette nuit, ou alors un travaille un peu salopée. Bah, les risques du métier. Et maintenant, c'était lui qui allait l'aider à réparer.

"T'as de quoi rafistoler ça ? Salle de bain, j'imagine ?"


Danner récupéra un kit assez simple. Aiguille, fil, un briquet, du désinfectant et du coton... Pas de quoi faire énormément, mais juste assez pour faire ce qu'il savait faire le mieux : l'à-peu-près. Il était loin d'être chirurgien, mais vivre une vie comme la sienne emmène son lots de petit bobos, pour soit comme pour les autres, qu'il faut apprendre à réparer. Celui-là n'était pas le pire qu'il avait vu, mais ce n'était pas plus mal. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il arriverait à faire sur une blessure plus grave.
Il nettoya la blessure, garotta légèrement le bras de la demoiselle, et sortit l'alcool. Pas besoin de faire attention à la douleur. C'était Ciara qu'il avait entre les mains, pas une mauviette, il ne s'attendait pas réellement à la voir hurler. Une fois le terrain prêt, il se mit au travail avec l'aiguille.

Le travail serait probablement long. Désireux d'engager la conversation et de baisser un peu le niveau de tension, Danner prit sa plus belle voix de vieille mère éplorée et commença à se pamer devant le côté casse-cou de la demoiselle.

"Aaaaah, ma fille. Pourquoi prends-tu donc chaque soir tous ces risques ? Tu vois bien que tu te fais mal, rohlala".

Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Jeu 12 Mai - 11:38

Revenir en haut

It's seven lives I have
-




« Aye, la salle de bain, le placard a pharmacie »

Ciara prit place sur le canapé le temps que Danner aille chercher de quoi rafistoler la lésion qui se faisait de plus en plus vilaine. Un regard en biais, le sang coulait le long de son bras. Encore à vif, c’était douloureux et cela l’empêcherait surement d’avoir des mouvements fluides pendant un moment. La jeune femme resta tranquille lorsqu’il entreprit de nettoyer la plaie, en général c’est la partie désinfection la plus douloureuse, mais là ce serait sans nul doute le coup d’aiguille. Ciara grimaça, posant sa main sur son front tout en essayant de bouger le moins possible. Elle était concentrée, focalisée sur le fait qu’elle ne devait pas bouger ni même gémir ou se laisser aller a la douleur lorsque l’aiguille se planta une première fois dans sa peau, Danner avait alors choisi ce moment pour lui parler.

Ciara releva les yeux, étouffant un rire avant de tressaillir malgré elle.

« Je suis un super héros, tu vois bien ! » Répondit-elle dans le même humour en faisant référence au signe Batman sur sa brassière.

Elle aurait pu être vendeuse de bonbons, mécanicienne, inspectrice des impôts, gymnaste professionnelle, non, elle avait choisi cette vie d’assassin où sa seule vocation est de commettre des crimes contre une organisation qui ne mérite pas la place qu’elle a. Si au départ elle faisait ça pour venger la mort de son frère, elle avait réalisé qu’il y avait eu beaucoup de personnes dans le même cas que son frère et que ça dépassait bien plus que tout ce qu’elle avait pu imaginer.  Ses objectifs s’étaient élargis, mais jamais elle n’aurait pensé finir ainsi. Ciara ne se posait pas la question si elle était heureuse ou pas, elle avait décidé de vivre pour cela jusqu’à ce qu’elle change d’avis ou jusqu’à ce qu’ils soient tous morts. Depuis le temps elle avait surement assassiné le meurtrier de son frère, mais vu qu’elle n’avait aucune idée de quoi il avait l’air elle préférait tous les assassiner pour être certaine et pour éviter que cela ne recommence.

Danner n’était pas au courant de ces faits là, comme tout le monde d’ailleurs. Elle estimait que cela ne regardait qu’elle ou que quoi qu’il en soit ils ne seraient pas en mesure de comprendre. La jeune femme étendit son bras libre pour attraper son paquet de cigarette et s’en alluma une.

« Alors ? Tu es bien dans le Ciara resort spa hôtel quatre étoiles ? Qu’est ce qui t’amène par là ?»

Elle observa les gestes de Danner, propres précis tandis qu’il passait l’aiguille pour recoller les pans de peau. Elle avait bien fait de lui demander, au moins il prenait le temps qu’elle n’aurait pas pris pour faire cela dans l’énervement et la frustration. La jeune femme fut prise de court par la douleur qui se fit soudainement plus vive, elle poussa un juron en gaélique histoire de continuer de faire dans l’originalité et respira doucement pour ne pas avoir à lui coller une baffe. Elle reprit sur elle, se concentrant pour que les derniers points ne se fassent pas aussi douloureux et qu'elle puisse au moins tenir une conversation normale. Mais il avait hâte qu'il termine, alors ce qu'il s'était passé ce soir là ne serait plus qu'un souvenir parmi d'autres.



copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 12 Mai - 19:08

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

Danner continuait les points, faisant attention à ne pas merder. Certe, faire le moins mal possible à la demoiselle était une de ses priorités, mais faire le travail correctement passait largement devant. S'il devait sacrifier l'un pour l'autre, il connaitrait l'ordre de ses priorités. Pourtant, il ne put s'empêcher de rigoler légèrement devant l'enthousiasme de la demoiselle. Gardant un ton plus neutre que d'habitude, concentré sur ses mains plus que sur son jeu d'acteur, il répondit dans la même voix, nommée par ses soins la "maman juive soucieuse".

"Et bien, tu ferais mieux de t'inspirer de Superman. Lui au moins il ne met pas du sang partout sur la moquette quand il rentre d'une bagarre !"


Bon, lui aussi préférait largement Batman, même si bien des gens l'auraient plutôt désigné comme le genre de mec à apprécier le Punisher ou John Constantine. Il n'avait jaimais eu d'atomes crochus avec Sup', à part pour quelques publications, soit non-canon soit confidentielles. Trop... et bien, simplement trop. Cependant, les comics n'étaient pas vraiment le sujet de la conversation.

"Bah, les conneries habituels. Tu risques d'avoir quelques connards qui passent devant l'immeuble, mais rien de méchant. Pas d'orga ou de surnats, juste quelques emmerdeurs réguliers. Par contre, j'aimerais pouvoir dire un mot au manager de l'hôtel, hein. C'est grand, c'lumineux, tout ça tout ça, mais la déco laisse à désirer, y a même pas de jacuzzi et c'est moi qui suit obligé d'aider les hôtesses, c'est dire. J'vais demander un remboursement ou des avantages, sinon ça sera une étoile sur Yelp."


Il arrêta son travail d'aiguille quelques secondes, anticipant les possibles rire de Ciara. Après tout, ils devaient finir ça bien, mais ils n'avaient aucune obligation concernant la vitesse de l'ouvrage. Bon, certes, il n'est pas agréable de rester longtemps avec une aiguille dans le bras, mais il est pire encore de se faire saloper le boulot en y allant trop vite et sans précautions. Surtout que le chirurgien n'était pas le plus qualifié de la planète.....
Restait que distraire la demoiselle ne serait pas une mauvaise idée. Si elle avait des choses à dire où des trucs à penser au moins ne se focaliserait-elle pas sur le monsieur qui lui trouait la peau. Cherchant en vitesse un sujet de conversation, Danner lança à la demoiselle.

"J'espère qu'au moins la cible de se soir était mise à prix cher. Que ça compense un peu les divers prix à payer pour que tu lui prennes la tête... littéralement ou pas, j'en sais rien."


Certains assassins n'aimaient pas parler de leur travail. Peut-être Ciara était-elle de ceux-là, il n'en savait rien. Il allait, de toute évidence, le découvrir d'ici quelques secondes.


Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Ven 13 Mai - 20:23

Revenir en haut

I never do look back
I never turn my head
-




Ciara étira un sourire, non surprise du récit de Danner, il était la bête noire de tout le monde mais il est difficile à attraper. Parfois elle se demandait si ça ne l’épuisait pas d’être chassé et d’avoir sa tête mise à prix. Toutefois le fait qu’il soit engagé était tout à son honneur. Lorsqu’il annonça qu’elle pouvait avoir quelques emmerdeurs en bas, la jeune femme releva soudainement les yeux sur lui mais fut vite rassurée de savoir qu’il ne s’agissait pas de surnaturels ni d’organisation. Elle se décrispa alors, du moins un peu moins que ce qu’elle ne l’était déjà à cause des points de suture qui l’électrisait à chaque fois que l’aiguille passa sous sa peau. Sauf lorsqu’il fit un commentaire digne des critiques de grands hôtels à propos de son appartement, sur le même humour, il arracha un joyeux rire à la jeune femme. Ciara ne passait pas assez de temps dans ses appartements pour avoir envie de les personnaliser, en plus du fait qu’elle ne recevait jamais personne, elle n’avait pas besoin de grand-chose et ne voulait pas s’encombrer de trop d’affaires puisqu’il lui arrivait souvent de déménager en urgence.

Un bref silence revint, le temps de redonner quelques sueurs froides à Ciara qui souffrait le martyr à chaque fois que sa peau était encore plus sensibilisée. Masi Danner la relança sur le sujet principal de la soirée qui restait ses précédentes occupations. Elle s’était attendue à ce qu’il en parle, après tout il avait bien deviné qu’elle se faisait rafistoler suite à sa mission et que quelqu’un s’était manifestement débattu. Il la connaissait suffisamment pour parler de la personne au passé, car Ciara est prie qu’un serpent constricteur, elle ne la lâche pas et l’étouffe jusqu’à être certaine de ne plus entendre de souffle de vie. A vrai dire ce mec là n’avait rien de spécial, ni organisation ni surnaturel, il avait juste fait l’erreur de lui mettre des bâtons dans les roues et cela l’avait très vite énervée.

La jeune femme étira un large sourire mystérieux tout en repensant à l’état dans lequel elle l’avait laissé. Couvert d’hématomes, de profondes lésions à divers endroits du corps, noyé dans le bain aux sels minéraux qu’il s’était fait couler avant qu’elle n’arrive. Pour sûr, il lui avait donné du fil à retordre parce qu’elle n’avait pas été prudente et qu’il l’avait repérée avant qu’elle ne puisse l’attaquer. La lutte avait été rude mais Ciara savait se battre et lui avait fait bien plus de mal qu’il n’en avait pu lui faire. Portant sa cigarette à ses lèvres tout en se remémorant l’état minable dans lequel elle l’avait laissé, elle répondit non sans avoir ce que l’on pourrait communément appeler « un regard satisfait de sadique » sur le visage. Et pourtant elle ne le considérait pas comme une victoire, il ferait parti de ces pauvres gens morts sans avoir leur nom affiché sur sa liste puisqu’il n’avait à la base aucun intérêt pour elle.

« Aye, il emmerdait un de mes informateurs alors je lui ai rendu service. »

Ni plus ni moins, ils avaient beau bosser quelques fois ensemble, elle évitait tout de même de lui détailler ce qu’elle faisait bien qu’il devait se douter que sa cible de ce soir était dans un sale état au vu de la trace de lutte qu’elle avait sur elle. Cela prendrait quelques temps avant qu’on ne la découvre, une fois que les voisins appelleraient la police à cause de l’odeur qu’il dégagerait d’ici qu’il se décompose. Ciara observa son bras une fois que celui-ci fut rafistolé et protégé d’une bande afin d’éviter l’infiltration de bactéries et autres poussières. La jeune femme remercia Danner d’un large sourire et se leva, prenant soin de débarrasser le matériel et jeter des cotons imbibés de sang.

« T’as mangé ? J’ai fait quelques courses pour me faire à manger mais y’aura assez pour deux, si ça te dit ! »

La jeune femme sorti les quelques courses qu’elle avait pu faire dans une petite supérette asiatique juste avant d’aller chez le gars. Elle vérifia l’état de ses courses qui avaient été quelque peu agitées avant de se rendre compte qu’elle avait eu raison de rajouter un pull au cas où elle ait froid, ça avait amorti les chutes.

La cuisine était quelque chose qu’elle aimait faire, puisqu’elle passait pas mal de temps seule, elle avait eu le temps de se perfectionner. La jeune femme enfila son tablier rose à froufrous décoré de cupcakes et s’attela alors à la préparation d’un plat vietnamien qu’elle connaissait bien et qui était léger à manger. Le temps de faire cuire les vermicelles de riz, le bœuf, les nems et de préparer la sauce et les ingrédients et ce serait bientôt prêt. Pendant qu’elle préparait cela, elle se tourna vers lui, un large couteau de cuisine à la main qu’elle aiguisait et lui pointa du doigt le meuble télé.

« Dans le tiroir y’a la console, j’avais oublié de te le dire, mais c’était une fonctionnalité surprise du Ciara spa hotel resort ! » Fit-elle en plaisantant tout en commençant à couper des morceaux de bœuf.



copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 14 Mai - 1:42

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

"Fini !"


Danner termina d'entourer les bandes autours du bras de Ciara, content d'en avoir fini avec cette épreuve douloureuse pour elle et éprouvante pour lui. Nettoyant le sang qui avait légèrement goûté, il repensa à ce qu'elle lui avait dit. Effectivement, elle faisait parti de ceux qui n'aimaient pas parler de leur travail, ou au moins qui préféraient rester concis quand le sujet était abordé. Dommage, ça privait d'une conversation intéressante. Mais bon, elle ne le virerait probablement directement de son appart, ils avaient donc encore un bon moment pour discuter de tout et de rien. Il arriverait bien à tirer quelque chose d'intéressant de la demoiselle... Allez, c'était un bon objectif pour la soirée, et lui donnerait quelque chose à faire.

"Pas encore bouffé non,. J'ai fait du thé, citron bergamote, il t'en restait un fond. La thérière est toujours en train de chauffer, il devrait êter bon."


Le Corbeau se leva, soucieux d'aider à la préparation du repas vu qu'il squattait assez peu honorablement la bouffe de son hôte. Il se leva, trouva la porte de la cuisine, vit le superbe tablier rose à frange et froufrou qu'avait enfilé Ciara, fit trois pas en arrière et se rassit sur le canapé, essayant autant que faire ce peut de contenir un rire fort peu charitable qui avait un fort risque d'être léthal, dans sa condition. Il était bien peu probable que Ciara apprécie qu'on rigole de son tablier.
Il réussit cependant à se contenir assez longtemps pour entendre Ciara qui s'adressait à lui depuis la cuisine. La mention d'une console piqua son intérêt, et il ouvrit avec une avide curiosité le tiroir sus-mentionné, un grand sourire aux lèvres.

Une Wii. Bah, en même temps, c'était soit ça soit une xbox, même si la chance penchait bien plus vers cette première console. C'était plus "familial" comme optique, mais les contrôles par geste et ce non-sens ridicule qui se produisait immanquablement dés qu'on y jouait avait dû attirer la jeune femme.
Sortant la console pour la brancher sur la télé (de taille plus que raisonnable) il jeta un coup d'oeil sur la liste des jeux. Mario Kartt, Wii sport bien sûr, et un Just Dance. Parfait pour s'éclater pendant une petite soirée entre amis.

Danner s'occupa de brancher tout ça pendant que Ciara s'occupait de la bouffe. Vérifiant que tout marchait bien, il prit l'initiative de lancer Just Dance en premier, désireux de commencer cette session sur une note rigolote. Une fois Ciara de retour au salon, le Corbeau s'inclina dans une révérence, un sourire démoniaque parfaitement non-camouflé et une flamme dans le regard, désignant le jeu à la demoiselle.

"Cela fait bien longtemps que j'ai pas joué, mais je pense bien pouvoir encore t'éclater. Je suis même prêt à parier sur ça, si ça t'intéresse. Choisis donc l'enjeu, ça pimentera la partie."


Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Ven 20 Mai - 11:41

Revenir en haut

I never do look back
I never turn my head
-




Ciara s’occupait de la nourriture, s’appliquant comme à son habitude. C’était une des choses qu’elle savait le mieux faire, en dehors de tuer et de pister. Mais elle n’avait jamais eu l’occasion de montrer ses talents, elle espérait que Danner soit assez ouvert sur les spécialités asiatiques parce que c’est ce qu’elle préférait préparer. De longues minutes durant elle ne prêta pas attention au corbeau, elle entendait les bruits de fil mais le laissait vaquer à ses occupations. Puis elle s’essuya les mains, le temps que le tout mijote elle en profitait pour aller voir où Danner en était et s’il trouvait son bonheur dans les quelques jeux qu’elle avait. Elle n’y jouait pas souvent, à vrai dire, jouer seul au bout d’un moment ça l’ennuyait. Elle avait aussi quelques jeux sur son ordinateur puisqu’elle l’avait toujours sur elle, il lui arrivait de se poser dans une bibliothèque pour jouer à Call of Duty notamment. Lorsqu’elle n’arrivait plus à contenir sa colère quand elle se faisait tuer, naturellement elle se faisait dégager sans ménagement.

C’était sympathique d’avoir quelqu’un chez elle finalement, il n’y avait plus ce silence. Elle n’avait jamais pensé au fait que ce silence la dérangeait, elle y était habituée, mais en ayant de la compagnie elle se rendait compte que c’était bien plus agréable que se parler à soi-même. Dernièrement elle avait pensé à adopter un petit animal pour avoir quelqu’un a qui parler et ne pas avoir l’air complètement folle, mais puisqu’elle n’était jamais au même endroit c’était bien plus compliqué. Elle observa Danner, fut surprise qu’il mette Just Dance. Elle l’avait acheté sur un coup de tête et y avait joué qu’une seule fois sans réelle conviction, parce qu’on lui avait dit que cela était un meilleur remède contre la déprime que le chocolat. Mais elle n’avait jamais pensé à l’idée que d’y jouer avec une autre personne pouvait être plus amusant. Il lui donna une wiimote, la mettant devant le fait accompli et avec cet air de défi qu’elle lui connaissait bien. La jeune femme étira un large sourire, n’ayant aucune envie de perdre puisqu’elle était mauvaise joueuse. Ciara n’eut pas besoin de beaucoup de temps pour réfléchir à un enjeu, il suffisait d’assembler deux idées pour rendre le tout plus intéressant.

« Aye, celui qui perd devra faire une session chatroulette en faisant un cinnamon challenge…et devra nettoyer après !! »

Ciara releva le défi et se mit en place, la première musique était sur du Lady gaga, bien, une originale comme elle, cela devrait lui coller à la peau. Concentrée comme si sa vie en dépendait, elle entama les premiers mouvements avec une certaine facilité. Elle avait déjà fait de la danse quand elle était plus jeune, de plus en étant très sportive, les enchainements n’étaient pas un problème même si elle n’était pas habituée à jouer à ce jeu. Elle était concentrée sur son score, ne prêtant pas attention à Danner à ses côtés même si l’envie de le pousser d’un coup de hanche se faisait grande. Elle se contenta de donner du meilleur d’elle-même, afin que la victoire lui soit totalement méritée.



copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 21 Mai - 14:21

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

"Putain Ciara, t'es sooooooo 2009 ! Mais soit, comme tu veux. Prépare ta gorge ma petite, ça va rentrer sec."


Danner conclut cette grossiereté par un clin d'oeil malicieux et une grimace aguicheuse, appuyant sur le sous-entendu avant de reigoler un coup. A vrai dire, il était loin d'être un bon danceur, peut probable donc qu'il arrive à gagner cette partie. Mais l'intérêt était de taunter l'adversaire, pas de gagner après l'avoir fait, après tout. Jetant un coup d'oeil pour vérifier que Ciara ne s'étouffait pas après sa remarque, il choisit la musique. Lady gaga serait un bon point de départ. Après tout, sa ressemblance avec la petite était assez violente niveau vestimentaire, donc autant commencer par ça.

Ils se laissèrent vite emporter par le rythme du jeu. Ciara savait dancer, ça se voyait immédiatement, mais Danner réussit quand même à lui opposer une brave résistance. Après tout, il avait acquis bon grés mal grés une certaine forme de souplesse qui lui permettait de se rattraper sans trop de problème à la dernière minute et éviter les gros ratages. Les chansons s'enchainèrent, certaines gagnées haut la main par Ciara, d'autres volées par Danner ave quelques déhanchés particulièrement réussis. La finale se joua sur une dance à deux, toute droit sortie du Rocky Horror Picture Show. La bataille fut serrée. Ciara avait bien plus que lui l'habitude des mouvements, mais il connaissait la chorégraphie par coeur, ayant beaucoup trop de fois regardé le film dans ses moments perdus.
Le score finale s'afficha finalement au grand déplaisir de Danner. Il perdait. De 13 points très exactement. Sur des score dépassant les 10000 on peut dire que la vie faisait preuve d'une certaine mesquinerie.

"Et merde !"


Ce fut la seule chose qu'il put lancer avant d'éclater de rire. Après avoir soufflé et rigolé un moment, il finit par s'écrouler sur le canapé, les joues rouges et le souffle court. D'une voix grave et l'air faussement triste, il se rendit à l'évidence.

"Bourreau, fait ton office. La roulette et la cannelle je vous prie !"


Il pouvait toujours être sauvé par un événement aléatoire, mais il ne comptait pas vraiment sur ça. A moins que la marmite de ciara explose ou qu'un type décide sur la roulette de leur montrer ses attributs viriles, il n'allait malheureusement pas pouvoir y couper. Il prit la cuillière de canelle que lui tendait Ciara, alluma la caméra et se lança sur le site. Son honneur lui commandait de faire ça rapidement et en montrant le moindre problème possible, mais ça aurait été quand même vachement moins rigolo.
Au final, après quelques sessions, ils tombèrent sur un groupe de lycéen à qui il annonca ses intentions. Les cris d'encouragement qu'ils lui lancèrent furent suffisant, et il enfourna la cuillère dans sa bouche en un coup.

Une dizaine de minutes après, tout était redevenu calme. Ciara finissait la cuisine probablement morte de rire, le groupe de lycéen était passé à autre chose, et Danner, les yeux brillants, essayait de nettoyer l'ordinateur dont l'écran avait une teinte foutrement plus orange que récemment.
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Sam 21 Mai - 19:23

Revenir en haut

I never raze my past
I never stop my march
-




Ciara avait finalement remporté la partie, non sans être complètement essoufflée. Puisque le marché avait été conclu ainsi, la jeune femme alluma son ordinateur et la cannelle. Assise à ses côtés, ils firent un petit tour de webcam, voyant qu’il y avait toujours des gens bizarres et aux fantasmes sexuels étranges pour finalement tomber sur une bande de jeune qui était alors là pour encourager Danner dans son défi. Forcément, la cannelle ça ne passe pas, ce qui allait laisser une douce odeur dans son appartement une fois qu’il eu du mal à tout retirer. Ciara morte de rire lui donna un peu d’eau et du sopalin afin qu’il puisse ne pas trop souffrir de cette expérience.
Elle le laissa ensuite nettoyer et retourna aux fourneaux. Elle avait du mal à se concentrer, repensant à ce qu’il venait de se passer et manqua à plusieurs reprises de s’entailler les doigts. Fort heureusement il n’y eu pas plus d’incidents et elle leur installa la table avec les deux assiettes creuses de bò bún et l’appela à table en hurlant à travers l’appartement alors qu’il était juste à côté. Ciara enfila une chemise pour ne pas rester en brassière toute la soirée et parce qu’il était hors de question de la tâcher au risque d’en avoir le cœur brisé.

« Bon appétit » Fit elle joyeusement.

Elle attaqua son plat comme si elle n’avait pas mangé depuis trois jours. Son ventre avait longuement gargouillé pendant sa mission, jamais elle n’avait autant été frustrée d’imaginer de la bouffe. Elle l’avait bien réussi, elle était une fois de plus fière d’elle et de sa bonne cuisine même si 80% des choses qu’elle savait faire étaient des plats asiatiques. Peut être que ses parents biologiques avaient des origines de là bas ? En tout cas elle se régalait. Un silence s’installa donc le temps qu’ils mangent à leur faim, elle lui proposa même de se resservir s’il en avait envie puisqu’il restait de quoi faire une assiette dans la cuisine.
Une fois tout englouti, Ciara s’affala dans sa chaise, posant les mains sur son ventre et soupira doucement.

« Un bébé bouffe ! » Fit-elle en tapant sur son ventre légèrement arrondi.

Ils restèrent un moment à table, à discuter un peu du plat qu’elle avait fait mais aussi de l’appartement dans lequel ils se trouvaient. Elle l’avait fait louer 6 mois auparavant et n’y avait été que deux ou trois fois en tout et a la dernière elle était juste passée faire un peu de ménage. Forcément elle ne lui révéla pas où se trouvaient les autres, tout comme elle évitait de lui demander où étaient toutes ses planques. Là-dessus c’était vraiment cool qu’ils puissent se comprendre.
Ciara débarrassa la table, elle n’avait pas de yaourt ni autres desserts à lui proposer, son frigo était quasiment vide.

« Alors, comment vont les autres de ton groupe ? J’ai beaucoup apprécié la petite soirée, j’espère qu’ils n’ont pas eu peur de moi ! »




copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Dim 22 Mai - 22:45

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

La cuisine de ciara était loin d'être mauvaise, même si, pour être honnête, Danner ne savait pas vraiment ce que c'était. L'assiette était creuse, il y avait du boeuf et des légumes, le goût était fort et bon, c'est bien tout ce qu'il était important de savoir. Il se resservit même une fois, attaquant la cuisine comme un renard dans le poulailler. Et pendant qu'ils mangeaient et même un peu après, ils discutérent de tout et de rien. De la bouffe pas mal, de l'appart aussi. Après tout, peu de personnes vivaient comme eux dans ce genre d'appartement, il était donc rare qu'ils puissent en discuter entre égales.
Il n'y avait pas de desserts, mais c'était pas grave après tout. Dans un appartement où on vit trois jours en six mois trouver des denrées réfrigérées ou périssable était loin d'être commun. Y a qu'un couillon pour stocker un yaourt pour le laisser pourrir dans son frigo. En lieu de sucreries, ils eurent un rab' de discussions. Ciara était apparement intéressée par l'opinion que les membres du XIII avaient sur elle, ce qui fit rigoler Danner. il ne l'avait jamais imaginée très atteinte par ce que les gens pensaient d'elle mais peut-être qu'il se trompait. Ou peut-être que c'était uniquement ce groupe qui avait un opinion digne d'être craint. En tout les cas, la réponse lui ferait probablement plaisir.

"T'inquiète pas, il leur en faut bien plus pour avoir peur. Tu sais ce qu'ils font, hein. A vrai dire, la soirée était super sympa, et ils sont loin d'être contre le fait que tu y remettes les pieds. Surtout si t'as d'autres variantes de règles comme celles-là."


Danner rigola. La soirée avait été positivement folle, grâce à la lycane. Les autres la connaissaient déjà par réputation, en tant qu'asset utile au groupe, mais la découvrir un peu plus personnellement ne leur avait pas déplu. Il y avait même quelques questions qu'ils avaient demandé à Danner d'aborder avec elle. Mais c'était des questions complexes, qu'il ne pouvait aborder comme ça tout de go. Cependant, la méthode ne serait pas trop complexe à trouver. Il lui suffisait de quelques questions habiles.

"Et toi t'en a pensé quoi d'eux ? T'as aimé la soirée ?"


Il n'avait jamais imaginé Ciara comme il l'avait vu à cette soirée. Elle montrait des façades différentes à chacun, dans des moments différents. Même si ça ne lui avait pas plu, au moins cela lui aurait-il permi de voir une autre partie d'elle, un peu plus tranquille et libérée peut-être, dans une folie moins "volontaire", faute de meilleur terme.
Prenant une petite pause avant de lancer la seconde question, celle importante, il réfléchit aux enjeux de ce qu'il allait dire. Cela allait demander des choses à la lycane, mais aussi au reste du groupe. Ils allaient en rediscuter entre eux, mais une fois la question posée ils avaient quand même un pieds dans la tombe. On ne peut pas dire que tout avait été mûrement réfléchi, mais bon. La réflexion mûre marche à certains moment. Pas à d'autres.

"D'ailleurs, y a une raison pour laquelle tu bosse en solo ? t'as jamais eu envie de rejoindre une bande ?"

Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Sam 4 Juin - 15:28

Revenir en haut

No night too dark
No road too long
-




Ciara avait pris des nouvelles du groupe de Danner après que ces derniers eurent fait bonne impression auprès de la jeune femme. C’était une chose qu’elle n’avait pas l’habitude de faire mais la question lui était venue tout naturellement à la bouche. Elle était contente de savoir qu’elle avait été appréciée et qu’ils aient pu se retrouver dans ses délires. Elle n’avait pas passé d’aussi bon moment depuis longtemps. Ciara étira un large sourire tout en dévorant un dernier bonbon avant de refermer la boite. Dannerlui retourna la question, Ciara s’empressa alors d’y répondre :

« Ils sont sympa, je me suis bien amusée ! »

Un bilan court et efficace, elle ne comptait pas faire de compte rendu sur chacun d’entre eux puisqu’elle ne les connaissait pas personnellement et qu’elle ne se permettrait pas d’émettre des jugements. La jeune femme étira un large sourire, sincèrement ravie du moment qu’elle avait passé avec eux et aimerait tout autant réitérer. A priori c’était facile, puisqu’ils ne la connaissaient pas non plus, mas ne comptait pas faire cela trop vite et trop fréquemment par souci qu’ils ne se lassent pas trop vite d’elle. Sur ces mots, Danner enchaina sur le genre de question dont elle aurait dû s’attendre et qui semblaient tout d’un coup la rendre un peu plus mal à l’aise.

« Oui y’en a... » Répondit elle simplement.

Ciara se leva, afin d’aller chercher dans son sac son paquet de cigarettes avant de s’affaler dans le canapé. Elle avait un sourire sur les lèvres, le genre amusé mais n’en pensait pas moins, car c’était le genre de sujet qui la mettait mal à l’aise. Ciara n’aimait pas parler d’elle, de ses opinions. Elle avait beau apprécier Danner, elle était rarement dans l’objectif de se rendre sympathique et avait encore moins d’étaler ses joies et ses peines sur les autres comme une pate à gâteau. Elle n’avait jamais envisagé de rejoindre un groupe, ayant toujours pensé qu’elle n’y aurait pas sa place et à cause des divergences d’opinion, du fait d’être un lycan et parce que jusque là elle était restée indépendante et que tout avait bien fonctionné ainsi jusque là. Elle n’avait pas voulu développer, allumant sa cigarette, elle observa un moment le plafond et se rendit compte qu’elle avait foutu un énorme blanc à la conversation. Ciara ne voulait pas paraitre faible ni donner l’idée qu’elle cachait des choses, alors elle lui répondit dans un bref résumé des choses.

« Je suis insupportable, je suis un lycan, mon objectif est uniquement de tuer et…je suis insupportable ! » Fit-elle en comptant sur ses doigts avec un humour très particulier.

La jeune femme fronça les sourcils, ayant été persuadée que la liste de ses défauts était bien plus longue et n’était pas certaine que cela suffirait à convaincre Danner que c’était suffisant. Dans ces cas là il lui aurait fallu développer mais elle avait un peu la flemme et se sentait mal à l’aise de faire un bilan psychologique de sa situation. Le fait d’être insupportable regroupait notamment son côté indépendant allié a de la maniaquerie, du perfectionnisme, de la prise de risque, et parce qu’elle n’avait pas cette capacité de rester longtemps en groupe sans risque de se sentir amoindrie, écrasée.

Mais le fait d’être seule impliquait surtout qu’elle aurait dû lui raconter toute son histoire depuis le début, ce qu’elle n’avait pas du tout envie de faire. Quoi qu’il en soit ce qu’elle en retenait c’est qu’elle n’était pas le genre de personnes dont la présence faisait à manquer ou était désirée. Alors être seule lui convenait tout à fait. En plus de cela, c’était une mission qu’elle s’était donnée à elle-même dans le but de venger son frère et donc personne ne ferait les choses avec autant de motivation qu’elle. Elle n’en parlait jamais, la plaie était putréfiée, elle en souffrirait tant qu’elle n’aurait pas tué tous ces gens du conclave.







copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mar 7 Juin - 21:53

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

Danner la regarda longuement. Elle était visiblement mal à l'aise à cause du sujet de cette discussion, mais contrairement à d'autres situations similaires il n'avait pas l'intention de lâcher l'affaire aussi facilement cette fois-ci. Après tout... Et bien, elle restait une recrue potentielle sur laquelle jeter un coup d'oeil serait tout sauf inintéressant. Même si sa mission aujourd'hui n'étais pas de la convaincre de les rejoindre, il avait tiqué lorsqu'elle avait lancé ses raisons. Sans rire ouvertement devant elle, celles-ci lui donnaient plus envie de tousser sarcastiquement que de la fuir. Et ça, il comptait bien le lui montrer.

Un coin de sa bouche relevé dans un sourire très légèrement moqueur et affecta de réfléchir de manière extrêmement profonde à ce que ce qu'elle disait impliquait. Dans une position de penseur, le front ridé par la reflexion et l'air concentré il commença à compter sur ses doigts.

"Tu parles à un mec qui bosse 1) dans une organisation terroriste que la moitié des organisation essairait de pendre dans l'instant s'ils en avaient la possibilité, 2) qui bosse avec des possessions de divinité vaudou, des légendes arthuriennes et qui a eu des aventures érotico-romantiques avec des louves-garou que la décence interdit de mentionner aux oreilles chastes ici-présentes, et 3)......"


Là, une démonstration pratique allez être nécessaire. Attrapant un bloc de post-it qui trainait et un des stylo de sa poche, il se mit au travail. Ca ne dura qu'une petite minute, mais le résultat était saisissant. Lorsqu'il se retourna vers Ciara, il avait l'air toujours aussi parfaitement concentré et extrêmement sérieux.... Ce qui contrastait énormément avec la petite dizaine de post-it marqués de la mention "Insupportable" ou autres variations de celle-ci collés à divers endroits de son visage, que ce soit son nez, son front, ses joues ou ses paupières.
Ne laissant transparaitre encore une fois son sourire qu'à travers un coin vaguement relevé de sa bouche, il finit.

"Ouais, non, pas de 3), on sait tous que je suis un gendre idéal et un être parfaitement civil."


Il réussit à tenir un temps en gardant son sérieux. Un temps seulement. Il finit bien vite par éclater de rire, s'ébrouant des feuilles jaunes plaquées sur son visage à la manière d'un clébard par temps de pluie. Et alors que les petits papiers voletaient gentiment jusqu'au sol de l'appartement, il s'autorisa à laisser revenir sur son visage son éternel sourire. Celui-ci cependant était bien différent. Plus paternel dans un sens, dans la mesure ou il montrait autant d'affection et de compréhension que d'humour à proprement parler.

"Je suis pas là pour te juger ou te convaincre. Si tu veux travailler en solo, c'est ton choix. Mais n'oublie pas que ça reste ça, un choix. T'es pas forcée à la solitude, au cas où tu change d'avis."


C'était... le mieux qu'il pouvait faire pour l'instant. Au pire, cela cloturerait bien la conversation, et ils pourraient se lancer un Call Of sur lequel ils s'étriperaient joyeusement à grand coups de jurons bien sentis. Au mieux, elle parlerait plus d'elle, et ils pourraient continuer la discussion. Le choix, encore une fois, était sien. Il n'était là que pour écouter sa décision, et non pas pour la créer.
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mar 7 Juin - 22:43

Revenir en haut

No rain too hard
no wind too strong
-




Ciara étira un large sourire, s’étant attendue à ce qu’il essaye de détruire ses arguments contre le fait que bosser avec elle était une mauvaise idée. Il avait raison, il n’était pas tout blanc non plus. Mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il détaille jusqu’à dire qu’il avait eu des aventures avec des lycanes ce qui empourpra ses joues alors qu’elle se déroba tout en observant soudainement le plafond. Quoi qu’il en soit, il était bien gentil de vouloir la rassurer, elle se mit à sourire doucement, appréciant vraiment ce qu’il disait comme dans une volonté de la rassurer. Cela était vain, parce qu’il ne connaissait pas cette autre facette ; elle ne voulait pas qu’il soit déçu qu’elle choisisse de rester seule, alors elle enchaina :

« Mais mon but n’est pas de renverser les organisations, je suis juste la faucheuse du conclave. Et tout ça parce que… »

Ciara se leva soudainement, ayant un brutal blocage alors qu’elle avait voulu tout déballer en profitant de cet élan. Par réflexe elle alla se poster près de la fenêtre, faisant dos à Danner pour ne pas lui montrer les déchirures qui crispaient son visage. Elle sentait la douleur, ça la faisait paniquer d’être dans de tels états et sa nature de lycan incontrôlé faisait qu’elle pouvait parfois être excessive dans ses réactions. Elle essayait de son contrôler, maitrisant inaudiblement sa respiration. Elle vit Danner dans le reflet de la fenêtre, il devait sans doute s’attendre à des explications.

Elle se sentait trembler, céder sous le poids de ce qu’elle avait ravalé toutes ces années. Il était peut être temps que quelqu’un soit au courant en fin de compte.

« Mon frère a été tué par le conclave, j’avais douze ans. Enfin …mon frère…J’ai été adoptée à ma naissance, j’étais pas un enfant désiré et la famille qui m’a recueillie avait déjà deux garçons. L’ainé je l’ai vu qu’une ou deux fois je sais pas ce qu’il devient. Et James… »

Juste le fait de prononcer son nom alors qu’elle l’avait gardé muet pendant toutes ces années lui déchira le cœur. Elle sentait les picotements monter dans son nez et ses yeux se remplir. Mais elle ne voulait pas pleurer. Elle tapa du poing sur la fenêtre pour se ressaisir et continua.

« James c’était tout pour moi. J’étais bien dans ma famille jusqu’à ce que je me fasse mordre par un lycan. Il était là pour m’aider, m’épauler, et il s’est fait tuer. Ma mère m’a accusée de l’avoir tué. Même en ayant aucune preuve contre moi je suis sure qu’aujourd’hui encore elle me pense responsable tout ça parce que je suis un monstre sanguinaire. »

Ciara se détacha de la fenêtre, les yeux rougis, elle glissa sa cigarette entre ses lèvres et sorti de son sac à dos une chemise cartonnée qu’elle gardait sur elle symboliquement. A l’intérieur il y avait des notes éparses, des photos des morceaux de journal tout regroupant des informations sr le conclave. Elle le tendit à Danner afin qu’il puisse voir effectivement d’où venait cette haine. Elle prit place sur le canapé à côté de lui et lui montra des pages du journal de bord de James qu’elle avait récupéré où il disait avoir été repéré par l’organisation.

« C’est eux qui l’ont assassiné, il a refusé de les rejoindre. » Conclua Ciara sur cette histoire.

Il était inutile pour elle d’approfondir sur le reste, sur ce qu’elle avait ressenti, sur comment elle le vivait. Le temps s’était arrêté à ce moment là et ne semblait pas vouloir reprendre son cours.

« C’est pour ça que je travaille seule, personne ne m’aidera dans le but de venger mon frère. »







copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 8 Juin - 0:05

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

Danner ne savait pas trop quoi dire. D'un côté, on pourrait dire que les choses se passaient pour le mieux. Après tout, Ciara avait enfin décidé de lui dévoiler sa vie et les différents événements qui l'avaient conduit à être où elle était maintenant. D'un autre côté... elle se trouvait dans un moment de fragilité, où un commentaire mal placé pourrait la blesser plus profondément qu'à l'ordinaire où que ce qu'elle voudrait bien admettre, et Danner était loin d'être doué pour transmettre ses sympathies.

Il sentait que ce qu'elle disait était difficile à dire. Après tout, l'amour et la mort s'entremêlent toujours de manière étonnement proche dans tous les récits les plus éprouvants, et celui-ci ne faisait pas entorse à la règle. A part je ne sais pas quoi dire, Danner ne savait, effectivement, pas quoi dire. Mais peut-être qu'à partir de là, il pouvait justement trouver la force de dire des choses. Le visage ancré vers le sol, les coudes posés sur les genoux, il commença à parler, lentement, sans les intonations habituelles de sa voix.

"Noam a été "tué" par la police du règime d'Haïti. Il a été forcé de s'exiler, sa famille le croyant mort, dans un pays étranger où il a du retrouver la vie à partir de rien.
Anja a vu sa famille entière massacrée sous les bombes en ex-Yougoslavie. Elle a passé sa vie à tuer pour survivre, jusqu'à être capturée et utilisé par un connard de la Garde qui voulait se servir d'elle comme objet martyrisable pour un avancement personnel.
Joyce a fuit sa famille car celle-ci avait décidé qu'elle préférait massacrer frères et cousins plutôt que compromettre des possibilités. Si son père la trouve, il a probablement pour consigne de l'emmener devant un quelconque conseil vampirique... ou de la mettre à mort immédiatement. Impossible de savoir."


Il prit une pause. Déglutit. Il ne disait pas ça souvent, mais après tout, Ciara avait décidé de livrer son passé. Ca méritait bien d'affronter les flammes et la douleur.

"Mes parents ont été tués dans un incendie provoqué par trois gros bras d'une organisation qui leur voulait du mal. Pas la moindre idée de qui c'était. Ils avaient juste décidé que mes parents aidaient trops leurs ennemis, et que pour ça ils devaient disparaitre. J'avais 10 ans. On a essayé de me recruter lors de mon arrivé à Dublin, et de me tuer quand j'ai refusé. J'ai pu les avoir avant qu'ils me butent."


Danner releva la tête, plongeant son regard dans celui de Ciara, plus dur que ce qu'il avait été avant, sans être froid non plus. Il était simplement... déterminé. Comme il l'avait été avant. Comme il l'était encore maintenant. Comme il l'était à chaque fois que son but et sa mission entraient en jeu.

"Ce que j'essai de te dire, c'est que même si on a pas vécu exactement la même chose que toi, on comprends ce que tu ressens. Et que même si nous agissons autrement, nous cherchons nous aussi à avoir notre vengeance. On a juste décidé de porter ça plus loin. Plutôt que de les tuer et d'attendre qu'ils soient remplacés, on cherche à faire disparaitre la racine du mal. Comme ça, plus personne n'aura à subir ce genre de torture. Mais c'est pas le plus important."


Les coins de sa bouches se relevèrent dans une pathétique tentative de sourire. Il sentait encore les flamme lui lécher la peau, et les douleurs infernales n'aident pas à la pratique de la gentillesse. Cependant, il se força, autant qu'il le pouvait. Après tout, c'était son devoir.

"L'important, c'est que tu n'es pas seule."

Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mer 8 Juin - 12:12

Revenir en haut

No blood too red
No cut too deep
-




Entendre les différentes histoires du groupe du XIII l’aidait à se rendre compte qu’elle s’était mise seule à l’isolement. On lui avait tellement mis dans la tête qu’elle ne méritait pas la compagnie des autres qu’elle avait fini par se faire à l’idée qu’elle ferait rien de se vie avec les autres et qu’elle ferait rien de sa vie si par conséquent elle ne se donnait pas d’objectifs. Tuer pour son frère était devenue une obsession, sa seule raison de vivre puisqu’elle n’en trouvait pas d’autre. Egoïstement elle s’était accrochée à cela et rien d’autre. C’était dommage d’avoir construit sa vie sur l’avis de quelques connards comme sa mère biologique et ses parents adoptifs. Mais à un si jeune âge, il lui avait été difficile de voir les choses autrement. Aodh déjà l’aidait à travailler sur elle-même, a assumer ce qui était devenu une part d’elle-même. Elle qui avait longtemps renié avoir besoin de qui que ce soit se rendait compte que quoi que l’on fasse, on a toujours besoin des autres.

Elle était touchée qu’il lui raconte sa propre histoire, bien qu’elle ne l’avait jamais cru simple agitateur par besoin d’être marginal par on ne sait quel mouvement hippie. Elle s’était cependant attendue à tout sauf cela et fut alors complètement perturbée par ces histoires. A la fin de sa prise de parole, Ciara demeura silencieuse, son masque de fer se fissurait et elle tentait tant bien que mal de prendre du recul. Le tri se faisant dans son esprit, elle fixait ses doigts tatoués, contournant machinalement la pellicule de vernis violet sur ses ongles. C’était difficile pour elle de s’ouvrir, elle n’avait jamais été confrontée à ce genre de situation et n’avait pas pensé qu’un jour cela arriverait.
Maintenant qu’elle était devant le fait accompli, elle avait envie de les rejoindre de les aider comme ils pourraient l’aider. Après tout ils avaient tous perdu quelqu’un à cause de quelque chose. Elle avait quelques détails à penser avant de s’engager, elle devrait y penser une fois son esprit à froid. Ciara écrasa sa cigarette dans le cendrier et se redressa dans le canapé tout en levant les yeux vers Danner

« Ca fait une sacrée équipe de bras cassés. »

Ciara n’était pas douée pour consoler, ça la rendait mal à l’aise et ne savait pas comment s’y prendre mais cela ne l’empêchait pas de compatir et d’être réellement touchée par tout ce qu’il venait de lui dire.

« J’te remercie Danner, je vais réfléchir à tout ça. »

Ciara se leva, ayant plus que tout envie de se reposer a cet instant.

« Je prends la chambre rose ! » Annonça t-elle avec un large sourire.

Ce qui lui laissait la rouge !

La jeune femme lui souhaita bonne nuit, sans plus d’envie d’approfondir leur conversation, ils avaient déjà bien assez fait d’étalement d’états d’âmes pour la soirée. Puis elle s’enferma dans la chambre et se déshabilla pour aller se glisser sous les couvertures. Elle était si fatiguée qu’elle trouva le sommeil en quelques secondes, depuis longtemps elle n’avait pas eu de nuit qui s’annonçait aussi paisible.





copyright acidbrain
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 8 Juin - 21:03

Revenir en haut


Here's my deal with death

So call in the submarine /'Round the world we'll go/Does anybody know her?/If we're looking out on the day of another dream

Danner s'attendait à beaucoup de choses sauf au commentaires de Ciara. Il éclata de rire. C'est vrai que dit comme ça, ils étaient une belle bande défigurés, gueules cassés et tabassés. Cette communauté d'attribut était probablement une des raisons pour laquelle ils s'entendaient si bien d'ailleurs. Ils se comprenaient sans avoir besoin de parler, ayant tous vécus des histoires similaires. Même si aucun d'entre eux n'était réellement bon pour dire ce qu'il avait sur le coeur, cela ne posait aucun problèmes, car les autres savaient comment réagir sans qu'une seule parole ne soit prononcée.

Au moins, maintenant, l'ambiance était débarassée de la lourdeur des discussions précédentes, et ils pouvaient retourner plus facilement à leurs échanges amusés. Malheureusement ceux-ci furent vite interrompus par un autre problème, moins gênant mais plus bloquant pour les conversations : le sommeil. Danner se mit à bailler à s'en décrocher la mâchoire sans plus de préavis. Le sommeil l'avait rattrapé sournoisement pendant qu'il se cocnentrait sur ses discussions avec Ciara. Après tout ses journées n'avaient pas été de tout repos ces derniers temps, et il avait dû courir un moment avant de rentrer. Apparement, Ciara partageait sa fatigue, vu qu'elle annonça avec excitation qu'elle prenait la chambre rose. Se demandant pendant quelques secondes ce que ça pouvait bien lui laisser, Danner se faufila dans les couloirs jusqu'à la chambre sise à côté de celle de Ciara.

Elle était rouge. D'un rouge pétant comme c'est pas permi, d'un rouge qui vous donne envie de révérer la Russie Mère Patrie dés l'entrée de la pièce. Le sourire de Daznner s'élargit. Entre la couleur et le manque de décoration, la pièce était plus flippante que la moitié des cellules dans lesquelles il avait dû dormir et moins acceuillantes qu'une partie des baraquements qui l'avaient hébergé. Mais au moins il y avait un lit, pas de bruit, et des mesures de sécurités. Il se contenta de se foutre à poil, se jeta sur le lit, se glissa sous les couvertures, et lança à la demoiselle allongée dans la chambre d'à côté un "Bonne nuit !" enthousiaste.

Il savait bien qu'il ne dormirait pas tout de suite, mais le sommeil ne tarderait probablement pas à le rattraper. Après tout, il était tranquille maintenant, donc pas de bile à se faire. Il se léverait tôt, à l'aurore si possible, et avant Ciara au mieux. Il lui laisserait un mot lui demandant de réfléchir à si elle voulait venir ou non à la prochaine soirée du XIII, voir si les traumas émotionnels qu'elle avait expérimentés hier étaient assez violent pour la couper d'un monde qui l'appréciait. Quand à lui, il irait probablement squatter chez joyce, prendre une part de toast avant qu'elle parte au boulot, peut-être accompagner Anja au boulot, taper la discut à Gwen, tout ça tout ça....

Et sur ces pensées heureuses, il s'endormit d'un sommeil de plomb, indifférent, pour une fois, à ce qui pouvait bien ce passer dehors.
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 16:15