AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le Trou à Rats [pv. Ciara]

Partagez
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mar 3 Mai - 18:30

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”

Damian, adolescent parmi tant d'autres, avait choisi de vivre là où la vie dublinoise battait son plein, c'est-à-dire en plein centre-ville. De ce fait, il pouvait profiter de la vie nocturne qu'offrait ce quartier autant qu'il le désirait. Par contre, comme il fallait s'y attendre, les loyers étaient bien plus élevés, et pour un maigre budget comme celui qu'avait Damian, on se retrouvait dans un studio à la salubrité discutable. C'était en effet son cas. Si la taille de l'espace l'indifférait, il n'appréciait cependant pas trop le fait de devoir partager sa salle de bain et d'avoir parfois les cheveux d'autres collés à ses pieds... et autres désagréments lorsque ses colocataires de palier étaient aussi propres que des porcs se souillant dans la boue à grand renforts de gwêrk-gwêrk joyeux.

En ce jour, c'était plutôt calme. La fraîcheur de la météo empêchait pas mal de gens d'avoir envie de se promener une fois la nuit tombée, et Damian ne faisait pas exception. Fidèle à l'adolescent qu'il était en réalité, en dehors de l'esprit de Mordred lui venant titiller de temps en temps les pensées, il resta cloîtré au fond de son sofa trouvé dans la rue à mater des idioties sur Youtube, grillant de vieilles clopes dégueulasses à la chaîne et en grignotant des chips bon marché et trop salées. Un verre plus ou moins propre accueillait aussi de temps à autre une Harp qu'il engloutissait sans prendre le temps de goûter la saveur insipide de cette pils. Les heures s'écoulaient, similaires, n'apportant, pour le moment, aucun fait marquant pour ce qui serait bientôt une journée complète. Onze heures du soir sonnèrent à l'horloge de l'église, en face de sa vitre simple vitrage qui ne retenait aucunement son chant lugubre, quand Damian se rendit compte qu'il venait de perdre un jour de sa vie à ne rien foutre. Fort heureusement, ça l'indifférait.

Il se leva de son fauteuil paresseusement et traîna ses pantoufles trouées jusqu'à son frigo, qu'il ouvrit d'un mouvement large. A l'intérieur, plus de bières que de nourriture, si on pouvait appeler ces quelques morceaux de gouda à l'odeur douteuse et le pot de cornichons où trois pauvres rondelles flottaient misérablement de la nourriture... Il prit alors une autre bouteille de bière, qu'il décapsula d'un coup net de ses dents, et fit volte-face pour retourner à son précieux état larvaire.

Toutefois, la sonnette grésillante le retint. Elle sonna une fois, deux fois, trois fois, et ainsi de suite, très rapidement, comme si quelqu'un s'énervait dessus. Curieux, inquiet et agacé à la fois, Damian se dirigea à sa fenêtre et l'ouvrit, à contre-coeur, pour voir qui se trouvait sur son porche, cinq étages plus bas - son parlophone, évidemment, ne fonctionnait pas. Il vit du dessus une tignasse reconnaissable entre mille ; brune d'un côté, blond doré de l'autre, et parfaitement délimitée par la raie du milieu. Ciara. Qu'avait-elle donc, non seulement à le déranger si tardivement sans même l'appeler au préalable, mais ensuite à traînasser dehors ? Soucieux cependant pour son amie, il cria dans le vent du nord qu'il arrivait, et sortit, sa bière toujours en main, pour dévaler les étages et enfin aller lui ouvrir. L'air qu'elle avait fit fondre son mécontentement, laissant place à de la réelle inquiétude.

- Ciara... ? Que se passe-t-il ? Tu vas bien ?




© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mar 3 Mai - 20:20

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Le jeu du chat et de la souris. A travers les rues de Dublin, c’était un de ses jeux favoris. Ciara avait pas pour habitude de courir après ses proies, elle les piégeait et ne leur laissait pas d’échappatoire. Contre toute attente, cette fois-ci ce n’était pas elle qui chassait. Ciara était poursuivie par un groupe d’homme qu’elle soupçonnait avoir été envoyés par le conclave pour la traquer. Elle s’en était rendue compte en rentrant chez elle, du moins l’un de ses appartements se situant au sud qu’un gros fourgon était garé devant l’entrée de l’immeuble. Malheureusement elle s’en était rendue compte trop tard et les hommes cachés à l’intérieur avaient eu le temps de voir sa silhouette à l’autre bout de la rue. Elle fit tomber son paquet de pop-corn, ayant comme alibi d’avoir été au cinéma alors qu’elle venait tout juste d’exécuter quelqu’un.

Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’elle vit le groupe d’hommes armés sortir de la camionnette et se mettre à courir dans sa direction. Elle avait détalé comme un lapin dans la direction opposée, son paquet tombant au sol – quel gâchis. Ciara se mit à courir de tout ce qu’elle pouvait, n’ayant pas le temps de sortir son téléphone portable pour appeler du renfort. Elle se dirigeait instinctivement là où il lui était possible de les semer tout en restant méfiante à chaque détour de rue. En principe, s’il s’agissait d’une organisation ils seraient bien organisés, quitte à placer des sentinelles un peu partout. Et au vu de la course poursuite, elle avait bien l’impression qu’ils essayaient de la pousser dans un piège en la forçant à se diriger là où ils le voulaient. Il ne lui serait donc pas étonnant de voir d’autres hommes au bout de son chemin à un moment donné, ce qui n’était clairement pas bon. Elle tourna, s’arrêta, cachée puis repris la course en se rendant compte qu’ils ne lâchaient pas l’affaire et qu’elle ne parvenait pas à les semer. Il n’y avait jusque là pas eu d’interpellation ce qui augmentait ses chances de s’en sortir sans la moindre égratignure – a part ce putain de grillage qui lui avait entaillé le bras et déchiré sa veste.

Ciara se dirigea dans le centre-ville, sentant l’étau se resserrer autour d’elle. il lui fallait mettre fin à tout ça, rapidement ou elle finirait par s’épuiser et ils n’auraient qu’à tendre la main pour l’attraper. Elle leva le nez, reconnaissant les rues pour y être déjà passée en sachant que Damian n’habitait pas loin. Ce fut l’effet d’un soulagement de s’en rendre compte et se dirigea donc vers son adresse sans la moindre hésitation.

« Réponds, réponds, répoooonds !!! » Fit elle tout en sonnant plusieurs fois comme si cela pouvait l’interpeller plus vite.

La jeune femme attendit, il n’y avait pas de réponse, Damian n’était peut être pas là ce qui était un véritable problème maintenant qu’elle était dans le centre ville de Dublin. Il lui serait bien plus difficile d’échapper aux types qui la poursuivaient maintenant qu’elle s’était enfoncée dans ce trou à rats. La jeune femme colla son dos contre la porte vitrée, tentant de réfléchir à une solution et rentrer par effraction ne serait sans doute pas la meilleure. Et quelle poisse que les immeubles soient devenus hyper technologiques, elle qui savait crocheter les serrures aurait au moins pu se réfugier dans le hall de l’immeuble le temps que tout passe. Paniquée, Ciara entendit la voix d’un des hommes qui la recherchait arriver dans la rue où elle se trouvait. Elle était donc sur le point de s’en aller lorsqu’elle entendit la porter derrière elle se débloquer et s’ouvrir sur le visage de Damian. Ce fut le même effet que lorsque l’on est dans une descente de montagne russe alors que toutes ses inquiétudes semblaient s’être soudainement envolées avec cette apparition.

« Damian !! »

La jeune femme le poussa à l’intérieur de l’immeuble, refermant la porte dans son dos. Elle sorti son pistolet silencieux pour tirer dans l’ampoule amenant la lumière automatique par une présence afin de les plonger dans la pénombre. Dans la même hâte elle poussa Damian contre le mur légèrement en retrait de la porte et alla à son tour s’adosser contre celui-ci.

« Pas un bruit » murmura t-elle.

Ciara relâcha Damian, espérant qu’il ait vite compris l’importance d’être discrets à ce moment là alors qu’une trentaine de secondes plus tard on vit la silhouette de plusieurs hommes passer près de la porte d’entrée de l’immeuble. Il suffisait que l’un d’entre eux se retourne ou ait la curiosité de regarder à l’intérieur de l’immeuble pour qu’ils se fassent repérer. Ciara gardait son arme dans sa main dans le cas où ça dégénère, ayant retiré le cran de sécurité pour pouvoir tirer plus vite. Ils ne pouvaient sans doute pas les entendre, mais la lycane avait l’impression qu’à la moindre expiration ils pourraient savoir où elle se trouve.  Elle adorait cet effet d’adrénaline, un sourire fou se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle vit l’un des hommes dangereusement se rapprocher. La jeune femme pointa son arme, visant la tête du mec et prête à exploser la vitre pour lui en loger une seconde en plein dans le crâne

Finalement, ils s’éloignèrent, établissant un nouveau plan de traque qui ne trouverait pas de succès puisqu’elle leur avait bel et bien échappé. Ciara souffla toute la tension accumulée, rengainant son arme dans sa veste et étira enfin un sourire à Damian.

« Ils m’ont poursuivie pendant au moins une heure et je crois qu’ils sont pas prêts de laisser tomber ! » Commença t-elle pour résumer brièvement la situation. « Merci de m’avoir ouvert Damian ! »





copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mer 4 Mai - 11:40

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”

Damian, sans être laid, n'avait pas toujours eu le don d'attirer les jeunes filles. Même pas par amitié. Alors, bon, sexuellement, encore moins. Cela ne l'empêchait pas rêvasser de temps en temps sur l'idée que ça puisse lui arriver, lui donnant parfois un air béat jusqu'à ce que Mordred le sermonne et lui retire ses jolies rêveries de jeune homme en mal d'attention. De ce fait, lorsque Ciara pénétra dans le vestibule en le forçant à reculer sur lui-même, le collant violemment au mur et en faisant renverser une partie de sa bière, il crut stupidement qu'elle le désirait. Un peu brutalement, certes, mais, de prime abord, un sourire vicelard lui avait fendu le visage et il avait, durant d'infimes secondes, fait le geste accueillant du gars prêt à accueillir les avances d'une femme. Toutefois, lorsque celle-ci sortit un flingue de sa veste et visa l'ampoule pour ensuite l'éclater d'un tir précis, Damian comprit son erreur. Quel intérêt de le faire dans le noir... ? De plus, se rendit-il compte, du peu qu'il connaissait Ciara, elle n'était pas vraiment du genre à agir ainsi. Ses espoirs primaires s'évanouirent et firent place à la réalité toute expliquée par son amie. Ah, elle était donc poursuivie. Et quémandait, de toute évidence, son aide.

Damian se retira du mur contre lequel elle l'avait plaqué et se lissa la chemise d'un air légèrement frustré. Il laissa pourtant ses désirs secrets brisés de côté, se concentrant aussitôt sur la situation qui s'avérait délicate. Il prit l'attitude sérieuse de celui qui savait comme agir en de telles circonstances et invita d'un geste Ciara à le suivre dans les escaliers, qu'ils gravirent ensuite jusqu'au cinquième étage, tout essoufflés une fois devant sa porte restée entrouverte. Sans un mot, ce qui serait inutile, son amie se débarrassa de sa veste et Damian lui proposa de s'asseoir là où le sofa était le moins défoncé avant d'aller chercher une seconde bière pour elle, qu'il lui tendit nonchalamment. Il s'assit à son tour, sur sa chaise de bureau, devant son écran d'ordinateur où une vidéo continuait de tourner. Il but une première gorgée, plus mousseuse qu'autre chose à présent, avant de demander :

- Que comptes-tu faire ?



© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mer 4 Mai - 12:23

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

LDamian l’invita à la suivre une fois le silence revenu, comme tout bon ami elle ne manqua pas de lui faire part de sa reconnaissance alors qu’il l’invitait chez lui le temps que tout se calme. Elle murmura un merci qui résonna dans la cage d’escalier, heureuse de pouvoir compter sur lui une nouvelle fois. La jeune femme grimpait les escaliers, ayant oublié qu’il habitait si haut et qu’il n’avait pas d’ascenseur. En plus d’avoir passé une heure à courir dans tous les sens, ce dernier effort lui semblait titanesque. Ciara s’arrêta, posant ses mains sur ses genoux pour reprendre son souffle lorsqu’ils eurent fini leur ascension. Pour un lycan c’était la honte d’être aussi essoufflé, mais ce qu’elle avait mangé dans le pub n’était pas de ces aliments qui boostent votre potentiel sportif, en plus d’être complètement fatiguée.

La jeune femme entra dans l’appartement de Damian, qu’elle trouvait tout à fait charmant. Il n’y avait rien d’extra, juste sa personnalité qui se reflétait à travers d’infimes détails. Il pourrait sans doute être bon candidat à cette émission de télé où des prétendants devaient fouiller trois chambres pour choisir celle qui lui plait le plus dans le but de se trouver quelqu’un. Ciara ne regardait en principe jamais la télé, elle avait juste internet chez elle mais se souvenait que sa mère était fan de ce genre de stupidités télévisés. Ciara retira sa veste en jean et alla prendre place sur le sofa après avoir lissé sa jupe sous ses jambes pour conserver une bonne posture. La lycane reprenait son souffle, les joues rosies par l’effort et ses cheveux complètement décoiffés alors qu’elle avait tenté un chignon ce jour là. Puisqu’il ne ressemblait plus à rien, elle s’empressa de le défaire, laissant simplement ses cheveux bicolores retomber sur ses épaules.

Damian lui demanda ce qu’elle comptait faire, ce à quoi la jeune femme n’avait pas encore eu le temps de réfléchir. Elle prit quelques secondes, le temps d’appuyer son dos sur le dossier du sofa et soupira.

« Je vais devoir rester discrète les prochains jours et éviter de sortir. Il faudra que je déménage mes affaires et que je me fasse louer un autre appartement puisqu’ils ont connaissance de celui-ci sur les trois où je vis. »

Bleu ou vert ? Ou peut être violet ? La question la plus importante était de savoir de quelle couleur elle allait teindre la partie la plus claire de ses cheveux pour ne pas être aussi tape à l’œil. Une couleur sombre lui permettrait de conserver cette originalité tout en rendant l’aspect plus discret.

« T’aurais un peu de désinfectant et du coton ? J’ai pas fait le rappel du tétanos. »

Ciara étira un sourire, elle avait une entaille au bras qu’elle ne voulait pas voir s’infecter. Ce détail du tétanos lui tendit d’ailleurs une autre perche, de quoi plaisanter un peu qu’elle ne se priva pas de sortir

« J’ai pas fait la rage non plus et je suis un lycan » Fit elle avec un large sourire dévoilant ses dents du bonheur, détaillant le visage de Damian pour voir sa réaction.





copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mer 4 Mai - 16:15

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



Damian l'écouta, juché sur sa chaise, une jambe repliée sous ses fesses et les bras croisés sur le dossier. Il écouta Ciara énumérer ce qui l'attendait, ce qu'elle devait faire, et ne put que hocher la tête doucement en signe d'approbation.

- Tu devrais éviter aussi tes autres appartements. S'ils en ont découvert un, ils peuvent savoir pour les deux autres. Ça reste dangereux...

Elle lui demanda alors du désinfectant et du coton, requête à laquelle Damian répondit par l'affirmative. Il se leva, abandonnant sa bière plate sur le bureau et alla à la salle de bain chercher le matériel. Il revint avec de l'alcool et du coton fibreux de qualité bon marché et tendit le tout à Ciara. Il prit alors place à ses côtés au cas où elle aurait besoin d'aide. A sa dernière réplique, dite sur un ton goguenard, Damian resta stupéfié à un moment avant de lui offrir un sourire gêné.

- On m'en a parlé... C'est donc vrai, en fait ? Je veux dire, tu n'as rien d'une... d'un animal. Bon, ok, je sais, fit-il en levant soudainement ses deux mains et les agitant stupidement, les lycans ont forme humaine la plupart du temps. Mais, ils n'ont pas ces petits trucs qui font qu'on peut quand même les différencier ? Je sais pas, moi, la couleur des yeux un peu bizarre, des canines plus grandes, une pilosité plus étendue et dense...

A cela, ses yeux se baissèrent malgré lui sur des zones du corps de Ciara où il pourrait y avoir ces fameux poils qu'il s'imaginait dès lors recouvrir le corps, qu'il devinait pourtant joli, de Ciara. Cette image lui donna un frisson. Une fille velue, ce n'était pas trop sa tasse de thé... Il se sentit si idiot qu'il eut un rire jaune, nerveux, et n'apprécia pas trop le silence pesant que sa supposition d'assez mauvais goût venait de laisser. Raclant sa gorge, il se releva à nouveau et disparut momentanément dans la cuisine où il se prit une bière plus fraîche. Là, seul, il fit les cent pas durant un moment, avant d'aller se caler les bas des reins contre le lavabo d'aluminium. Damian se mit à réfléchir à la situation foireuse dans laquelle se trouvait son amie et une idée, un peu embarrassante, mais qui lui parut bonne sur l'instant, lui vint à l'esprit. Il revint d'un pas pressé dans le salon et se planta devant Ciara. Après avoir déglutit une gorgée bienvenue, il s'exclama, tout souriant :

- Reste ici !

Ne mentons pas, l'idée même d'une fille dormant chez lui avait quelque chose d'excitant et de très stressant à la fois. De toute façon, le bon fond de cette invitation n'était que protéger Ciara, même si son trou à rats n'était pas bien compliqué à forcer pour quiconque recherchait activement une tueuse à gage... Tueuse. Damian aurait presque oublié ce que Ciara faisait le plus clair de son temps pour gagner son pain. Tuer des gens, entraînée pour ça. Se mettait-il en danger en la laissant vivre avec lui ? Mh, non, impossible, ils étaient amis... Bon, il ne devrait pas faire de faux pas, c'est tout. Se sentant clairement badaud à rester debout devant elle, il se dépêcha d'ajouter :

- Franchement, qui penserait à venir te déloger dans ce taudis, hein ? Il n'y a pas plus discret comme endroit, fit-il en écartant les bras et en jetant un regard circulaire à sa misérable piaule. De plus, si ce n'est que quelques jours, ça devrait aller. On ne va pas se bouffer, non plus.

Il ponctua cette phrase d'un rire qui s'étrangla rapidement dans sa gorge. Lui ne la boufferait pas, c'est sûr, mais elle... Pointant un doigt sur elle, ou plus précisément sur le bijou miroitant à son cou, il continua sur un ton péremptoire :

- Par contre, tu ne le retires pas une seconde. C'est ma seule condition.




© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mer 4 Mai - 17:45

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Damian avait raison, elle se devrait d’éviter ses autres appartements pour une cetraine période au risque qu’ils aillent la retrouver là-bas. Du coup ce n’était pas un qu’elle allait devoir changer mais bien trois. Fort heureusement il n’y avait pas grand-chose, les déménagements seraient vite fait et si elle avait la flemme elle n’aurait qu’à piocher dans les cartes de crédit qu’elle piratait pour qu’une société de déménagement s’occuper de tout une fois qu’elle aurait retiré toutes les armes qui s’y trouvaient cachées. Ciara soupira, frustrée à l’idée de tout le travail que ça allait lui prendre alors qu’elle n’avait pas que ça à faire. Elle allait devoir se mettre en pause pendant deux semaines au moins, mettre en suspend ses contrats le temps de tout régler et trouver un moyen de résider dans un hôtel sans avoir besoin de donner son vrai nom.

Damian revint avec du matériel qui lui permettrait de s’occuper que l’entaille qu’elle s’était fait au bras. Elle le remercia d’un large sourire et remonta sa manche, grimaçante. Elle n’était pas très belle à voir mais elle avait l’habitude d’être amochée et le nombre de tatouages qu’elle avait sur la peau n’étaient pas là par hasard. Ca lui en ferait un de plus à cet endroit là une fois que la lésion aurait cicatrisé.  La june femme vaporisa du désinfectant sur le coton avant de nettoyer sa plaie, poussant quelques jurons en gaélique histoire d’avoir l’air plus polie. Damian semblait avoir été mis au courant pour sa nature, elle soupçonnait Danner de lui avoir dit, après tout c’était dans ses capacités. Ciara n’en parlait jamais, de part parce qu’elle ne se considérait pas comme tel et puisqu’elle ne se transformait pas, il y avait peu de chances pour qu’on la considère un jour comme l’une d’entre eux. Ciara leva les yeux vers Damian, sentant en lui une certaine appréhension de part cette nouvelle. Il semblait d’ailleurs occulter ce fait là en lui posant une question tout à fait saugrenue pour le coup. Au lieu de lui demander s’il lui était arrivé de manger des gens il lui posait une question bien plus technique. Ciara gonfla des joues tout en haussant les épaules.

« Tu veux me déshabiller pour voir ? » Fit elle avec un sourire plaisantin en ayant remarqué son regard insistant sur elle comme s’il pouvait voir au travers de ses vêtements.  «  A priori rien,  du moins je n’ai pas vraiment vu de différence physique mais je n’ai pas connu d’autres lycans que celui qui m’a mordu, on est différent que quand on se transforme mais je ne me suis jamais transformée. »

Ciara était très mal placée pour lui donner des informations sur les lycans puisqu’elle-même n’avait pas été chercher. Elle faisait tout pour ne pas se transformer, c’était là le principal. La jeune femme fouilla dans son sac, ayant à peine remarqué que Damian était parti et qu’en un laps de temps il était revenu, lui proposant de rester chez lui. Ciara étira un fin sourire, se demandant si c’était vraiment ce qu’il voulait ou s’il se sentait forcé. Elle l’écouta argumenter le bon choix qu’elle ferait de rester là tout en appliquant sur sa blessure un énorme pansement bleu ciel avec un cupcake dessus et tapa sur sa peau pour le faire adhérer.

Elle étouffa un rire lorsqu’il déclara qu’ils n’allaient certainement pas se bouffer, alors qu’il faisait sans nul doute référence à ses facettes animales qui sommeillaient en elle. Et lorsqu’il posa ses conditions, Ciara hocha positivement la tête en signe qu’elle le respecterait.

«Merci Damian c’est vraiment chouette de ta part »

La jeune femme rangea sa boite de pansements sailor moon dans son sac et continua

« Mais t’es pas forcé de faire ça, je peux trouver des hôtels où loger, j’ai pas envie de te déranger. »

Ciara se leva de sa place, relevant les yeux vers Damian avec grand serieux dans le regard.

« Je comprendrais que ça te mette mal à l’aise sur plusieurs plans et que tu considère que je suis une bonne amie mais de loin, je ferais pareil à ta place ! »

Ciara ne voulait surtout pas le mêler à ses affaires, non pas que rester ici l’y mêlerait puisqu’elle était extrêmement prudente. Il avait déjà fait beaucoup pour elle.





copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mer 4 Mai - 19:02

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



A sa demande comme quoi il voudrait peut-être la déshabiller, le rouge monta aux joues de Damian qui émit un rire gêné en secouant la tête de gauche à droite. Quelle idée ! Enfin, cet embarras passa rapidement, car elle enchaîna le plus sérieusement du monde sur les non-changements qui n'étaient pas survenus sur elle depuis son... accident de parcours. Damian ne sut que dire à cela et se contenta de hausser les épaules.

- Bah... C'est peut-être mieux ainsi, n'est-ce pas ? J'ai du mal à t'imaginer avec des grosses canines et d'la fourrure aux pattes.

Faisant couler la moitié de sa bière dans le gosier, il retourna à son bureau et tapota sur son ordinateur distraitement. Dans son dos, Ciara le remercia de sa proposition, semblant prête à l'écouter et à rester ici, s'excusant cependant d'avance si elle pouvait le déranger. Sans quitter sa chaise roulante qui n'était plus si roulante vue qu'une roue de plastique lui manquait, il tourna la tête vers elle et lui dit amicalement :

- Oh, ne t'inquiètes pas. N'oublie pas que je baigne aussi dans de drôles d'affaires et que je ne suis pas totalement novice en matière d'embrouilles. Ni que je suis tout à fait... normal. De plus... Tu le ferais aussi, pour moi, si j'en avais besoin, j'me trompe ?

Son sourire, carnassier sans qu'il le veuille, appuyant sa sympathie ainsi exprimée. Ciara, même s'il ne la connaissait pas depuis si longtemps, était vraiment une bonne amie. Qu'elle tue des gens ou qu'elle puisse être un monstre durant les nuits de pleine lune ne le dérangeait pas vraiment. C'était un peu bizarre, mais ne l'était-il pas lui aussi, à partager son corps avec une figure historique de plusieurs siècles d'âge et à manigancer en compagnie de Danner ? Non, vraiment, il n'avait aucun mal avec la vie qu'elle menait, étant vraiment mal placé pour la juger. Il se sentait tout autant capable qu'elle d'éliminer froidement quelqu'un s'il le fallait. C'était sûrement dû à la présence de Mordred, qui avait annihilé pas mal de sa bonne conscience, de ce côté bon citoyen que la plupart des gens avaient en eux, cette moralité qu'on nous apprenait pour que la société aille au mieux. Mouais. Damian, derrière son faciès de simple étudiant à l'humour graveleux, était un roublard manipulateur qui appréciait les armes blanches.

Retournant face à son écran, il ajouta à l'adresse de son amie :

- Vu que tu vas élire domicile ici quelques temps et que, en tout cas, vue l'heure tardive, tu vas sûrement pieuter ici, que dirais-tu de faire justement quelques recherches sur les lycanthropes ? Ca ne t'a jamais rendue curieuse, tout ça ? J'veux dire, de savoir ce que tu es vraiment, ce dont tu pourrais être capable, ce qui te blesserait, des conneries du genre.

Il se mit déjà à taper le mot "werewolf" dans Google.

- Moi, en tout cas, ça m'intrigue pas mal...





© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mer 4 Mai - 21:16

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Le ferait-elle pour lui ? Assurément, en plus d’être quelqu’un qu’elle appréciait il en allait de ses bonnes relations avec le XIII qui lui avait permis d’accéder à certaines informations dont elle avait besoin. La jeune femme hocha vivement la tête sans la moindre hésitation puis le remercia une nouvelle fois pour son hospitalité et son aide. Elle saurait s’en souvenir et le remercier au moment venu car Ciara avait beau être un soldat solitaire, elle chérissait ses alliés et faisait toujours en sorte que ces derniers ne regrettent pas de l’avoir aidée. Concernant Damian, cela allait au-delà des affaires de société et tout ce que leurs activités impliquaient et pourtant elle se rendait compte qu’elle n’avait jamais réellement pris le temps de le connaitre. S’ils s’entendaient sur le plan professionnel, ce serait sans doute la même chose sans ? Elle avait déjà eu le réflexe de le considérer comme un ami de manière naturelle, n’était-ce pas déjà un bon indice de sa manière de le percevoir ? A cette idée, Ciara étira un sourire, n’ayant jamais réellement réalisé qu’avoir des amis lui manquait et que de pouvoir simplement parler sans intérêts aurait surement été bon remède contre ses excès de folie et sa colère liée à son comportement lycane. Elle se serait sans doute sentie moins seule durant ses soirées d’anniversaire. La jeune femme secoua la tête, tentant de se ressaisir avant de trop s’emporter dans les états d’âmes, ce n’était pas le moment de faire l’émotive.

La jeune femme reprit place dans le sofa, soupirant doucement d’aise comme après une longue journée de travail. Mais cette sensation agréable ne fut que temporaire…Ainsi son sourire s’effaça lentement lorsque Damian reprit la parole, soudainement curieux sur la condition des lycans et de leurs caractéristiques. Ciara déglutit, ayant l’impression qu’il cherchait des solutions en cas de problème avec elle, ce qu’elle pouvait tout à fait comprendre. La jeune femme se senti un peu mal à l’aise qu’il fasse ce genre de recherches alors qu’elle était persuadé que ça ne ferait que l’enfoncer davantage. S’il se mettait à chercher, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’il ne finisse par complètement se méfier d’elle et la mettre dehors. Avec toutes ces horreurs que l’on pouvait trouver sur internet, comme la dernière fois qu’elle avait cru avoir un cancer à l’estomac alors que c’était qu’une petite infection, elle savait que tout allait lui être amplifié et ce serait pire que tout.

« Ne fais pas ça !! » Fit soudainement Ciara en se levant.

La respiration angoissée, avant que Damian n’ait pu appuyer sur la toucher entrée de son clavier, Ciara sorti de son sac à dos un flingue qu’elle réservait qu’à une seule utilité et qu’elle conservait toujours sur elle au cas où l’histoire se répète. Elle la tendit à Damian, la main légèrement tremblante.

« Ecoute, je te promets que tu n’as pas à t’en faire, si vraiment il y a un problème, prends ça. Il est chargé de balles en argent, t’auras juste à appuyer sur la détente et viser la tête. »

La jeune femme déglutit, lui laissant l’arme.

« Excuse moi un moment j’empreinte ta salle de bain. »

Ciara se détourna, posant la main sur son ventre alors que la nausée l’avait prise de court suite à cette soudaine frayeur. Elle s’enferma dans la pièce et s’appuya contre le lavabo, respirant difficilement. Les angoisses avaient tendance à s’amplifier chez elle, de part le fait une force non canalisée qui sommeillait en elle. C’était aussi une des raisons pourquoi elle s’interdisait toute relation sociale alors qu’elle avait l’impression de réagir excessivement. Fort heureusement le talisman faisait son travail, le reste, c’était à elle de gérer. Ciara inspira doucement, maitrisant son rythme respiratoire pour calmer son cœur qui était descendu dans ses talons. Elle passa un coup d’eau sur son visage, frottant avec du savon pour retirer tout son maquillage et ne pas laisser croire Damian qu’il y avait plus gros malaise que ce qu’elle lui avait déjà montré. Puis elle revint, comme si de rien était, un large sourire affiché de force sur le visage.

« Et... si on regardait un film ? J’ai une clef USB où j’en ai pas mal de stockés et que je n’ai jamais pris le temps de regarder ! »






copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mer 4 Mai - 22:26

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



La réaction violente de Ciara stupéfia littéralement Damian, qui resta figé, les yeux ronds posés sur elle. Un éclair de terreur passa dans son regard lorsqu'il la vit sortir une arme à feu de son sac et l'empoigner d'une main tremblante sous la nervosité. Pour être honnête, il se crut déjà mort, mais observa avec perplexité ce que fit ensuite son amie. Elle la lui tendit, lui assurant de son utilité en cas de... déviance de sa part. Damian poussa un profond soupir de soulagement, la sueur perlant à son front devenu blême, et prit l'arme qu'il déposa aussitôt au coin de son bureau.

- Ça ira. Je te fais confiance, Ciara.

Bien évidemment, c'était une vérité qui cachait un léger mensonge doucereux : ce n'était pas en elle qu'il manquait de confiance, mais ce qui l'habitait et qui pouvait surgir à tout moment. En tout cas, si elle venait à perdre ce talisman, selon Danner qui lui avait décrit tout ce bazar. Damian n'avait pu que le croire. Et, à dire vrai, savoir que sa vie se jouait peut-être à ce pendentif pendu à une si fine ficelle, si facilement cassable d'un coup net du poignet, ne le réjouissait guère. Toutefois, il devait tenir sa promesse envers Ciara, comme quoi il la garderait ici et ne la craindrait pas outre mesure. Ils ne dirent plus un mot durant un moment jusqu'à ce que la jeune femme, une main sur le ventre, ne décide de lui squatter sa salle de bain. A peine eut-elle disparu derrière l'entrée du salon que Damian pivota sur sa chaise et appuya tout de même sur entrée dans Google. Il ajouta les mots-clefs "crise" et "hystérie" pour préciser le motif de sa recherche.

Rapidement, il farfouilla quelques pages, tria, estimant ensuite être tombé sur une page assez sérieuse sur le sujet. Ce qu'il y lut pu confirmer ses doutes. En effet, les lycans étaient connus pour avoir un caractère agressif, être prompt à la violence et à l'impulsivité sous toutes ces formes. Quoique ce passage fut un peu farfelu, Damian en récupéra le principal ; il pouvait s'attendre à une attitude brutale de Ciara et à de sérieuses sautes d'humeur. Bon. Tant qu'elle ne décidait pas de lui pointer un canon sur la tempe, ni de lui faire une prise de jujuitsu ou de karaté ou que savait-il encore, ou qu'elle ne perdait pas son précieux talisman, ou encore qu'elle ne lui ramenait pas les flics directement chez lui... Il ne risquait pas grand-chose... Vraiment pas grand-chose, non.

Tendu comme un string, Damian supprima la page de recherche et se laissa aller contre le dossier de la chaise. Ses mains allèrent se caler dans sa nuque, retenant sa tête penchée en arrière. Les yeux lorgnant le plafond, il pensa à cette décision absurde de la loger, et au danger auquel il avait aveuglément accepté de se soumettre. Un léger soupir se fraya un passage entre ses lèvres. Décidément, il risquait gros, mais c'était ça, l'amitié, n'est-ce pas ?

Ciara revint à ce moment-là, le visage changé sans le maquillage sombre qui lui soulignait habituellement les yeux. Damian la trouva... plus enfantine. Tellement éloignée de l'image qu'on pourrait se faire d'une tueuse à gage. Cela le fit sourire avec une sorte de tendresse et il hocha la tête à la proposition de la jeune femme.

- Bien sûr. Donne-la moi et voyons un peu ce qu'il y a... que je n'ai pas déjà vu.

Damian était un peu cinéphile sur les bords, et sa culture du cinéma allait des films à gros budget aux petites perles que seulement certains mordus de cinéma connaissaient, et s'échangeaient entre eux par le bouche à oreille. Même les documentaires les plus répandus sur la toile, il les avait vus. Toutefois, il savait qu'il trouverait son compte dans les fichiers de Ciara ; la magie de deux spectateurs tenait dans le fait que leurs goûts différaient. Et Ciara devait apprécier un certain type de films qu'il ne viendrait même pas à l'idée de regarder pour Damian.




© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Jeu 5 Mai - 0:20

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Ciara avait regretté le geste brusque qu’elle avait eu envers Damian. Malgré son apparence très soignée et détaillée, elle n’était pas ce qu’il y avait de plus délicat. C’était souvent comme cela, un trop plein de fatigue et elle manquait à avoir la totale maitrise de ses émotions quitte à paraitre beaucoup trop brusque pour que cela soit normal. Mais en entendant Damian lui dire qu’il avait confiance et maintenant le voir être tout aussi motivé qu’elle à l’idée de regarder un film, cela lui fit comme un coup au cœur, elle retrouva la raison. La jeune femme esquissa alors un vrai sourire, certes discret mais un sourire quand même et inspira doucement avant de repdnre leur précédente conversation d’une manière bien moins agressive qu’lle n’aurait dû l’être

« Je te promets que tu n’as pas de souci à te faire concernant ma…spécificité. Car si j’ai réussi à ne jamais me transformer c’est parce que je sais comment réagir en cas de problème. D’abord j’ai le talisman et ensuite…. »

Ciara sorti de son sac une trousse décorée de nounours qu’elle aimait à appeler trousse de survie puisqu’elle contentait le nécessaire pour la rendre inoffensive sans avoir à se tuer elle-même puisque l’arme n’était pas faite pour elle de base. Elle l’ouvrit sous le nez de Damian afin qu’il puisse observer ce qu’il y avait dedans, elle était comme fière de ce qu’elle possédait parce qu’elle arrivait en quelque sorte à dompter mère-nature.

« Des calmants dans des seringues, des somnifères, des anesthésiants….Les utilisateurs de GHB sont des amateurs à côté de moi !! Les doses sont tellement chargées qu’elles peuvent endormir un hippopotame.» Fit elle avec une petite boutade dans un humour particulier qui, elle l’espérait, apaiserait l’atmosphère.

« J’ai le temps de le sentir arriver, la transformation ne se fait pas d’un seul coup. J’ai dû en faire usage les jours où mon talisman faisait moins effet. Une petite piqure ou des somnifères si le temps presse et hop un bon gros dodo ! »

Ciara étira un sourire, elle trouvait cela presque sadique de s’infliger tout cela, quitte à être un vrai légume le lendemain, au moins il verrait qu’elle courrait même le risque de mettre sa santé en danger ou se plonger dans le comas plutôt que de faire du mal aux autres sous une forme de monstre. C’était une première pour elle, jamais elle n’avait dû expliquer cela ni rassurer quelqu’un puisqu’elle ne dormait chez personne et qu’elle vivait seule. Les choses avaient toujours été ainsi, elle s’était isolée et avait de quoi protéger les autres d’elle.

« Si cela ne suffit pas, il y a l’arme et dans ce cas, il ne faut pas hésiter. »  Fit elle doucement, on ne peut plus sérieuse.

Ciara préférait largement mourir de cette façon plutôt que de se transformer et faire du mal à Damian. Elle espérait qu’il puisse aussi le voir comme cela et que ses craintes soient complètement annihilées. Elle observa le visage de Damian, espérant réellement l’avoir convaincu. Mais elle ne souhaitait pas le mettre mal à l’aise non plus et lui tendit la fameuse clef USB qui contenait tout un tas de films et le laissa filtrer la longue liste alors qu’elle alla reprendre place sur le sofa.

« Tu trouves quelque chose ? »







copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Jeu 19 Mai - 19:55

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



Ciara se mit alors à décrire et à montrer toutes les précautions qu'elle avait prise en cas de débordement de sa part. Damian en resta sur le cul. A tel point que la petite blague de son amie ne fit pas mouche, et il resta béat devant l'attirail de produits anesthésiants, somnifères et autres calmants de cheval qu'elle étala sur le table... Il ne savait pas à quel point elle s'y connaissait, et dans quelle mesure tout cela pouvait être vraiment utile, mais il préférait la croire. Devinant qu'elle s'attendait à ce qu'il approuve toutes ces mesures de sécurité, il hocha vivement la tête et poussa presque un soupir de soulagement lorsqu'elle reprit son attention sur ce qu'ils projetaient de faire : regarder un film. Une chose si simple, si normale, après avoir énuméré un possible événement surnaturel, cela lui fit tout drôle... Il regarda à nouveau l'écran, sur lequel étaient affichées une énorme liste de films, et parcourut des yeux chaque titre jusqu'à s'arrêter sur un nom qu'il ne connaissait pas.

- The Lone Survivor... Va pour ça.

Il attrapa sa souris, double-cliqua sur le film choisi qui s'ouvrit dans VLC, et bondit de sa chaise pour ensuite s'installer confortablement dans son sofa défoncé, aux côtés de Ciara. Ils discutèrent un peu, regardant parfois le film que d'un œil, et finirent par s'endormir l'un sur l'autre, Damian parce qu'il n'était qu'une feignasse ne sachant pas achever un film sans ronfler, et la jeune femme parce qu'elle était épuisée de cette soirée mouvementée. Le sommeil les enveloppa des heures durant, jusqu'au petit matin...

Drrrrrrrrrrrrrring. Damian poussa un gémissement pâteux, gigota et, dans son mouvement, faillit éjecter Ciara du fauteuil.

Drrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrring. Ses paupières se décollèrent, sa tête encore alourdie de sommeil, et se redressa à moitié, se demandant ce qui se passait avant de comprendre, lentement, que quelqu'un sonnait chez lui.

Drrrring. Drrrrrrriiiing.

- Ouais, ouais, ça va, ça va, j'arrive ! grogna-t-il en se dépatouillant dans le plaid qu'il avait eu l'intelligence de mettre sur lui et Ciara avant de pioncer totalement.

Une fois enfin sorti du sofa, ce qui n'était pas une mince affaire vu la forme enfoncée qu'il avait, nous plaçant comme dans un cocon, il se dirigea d'un pas chaloupé vers la fenêtre pour voir qui pouvait bien le déranger à une heure aussi avancée de la journée - à peu près onze heures et quart... Il fit coulisser la battant de bas en haut et passa sa tête à l'extérieur, le vent venant lui emmêler sa tignasse au passage. Ses yeux aguerris virent aussitôt le problème. Plusieurs personnes se trouvaient en bas, et dans le même uniforme bleu foncé avec chapeau ridicule sur le crâne. L'un d'eux, l'air peu commode, leva son nez et le fixa. Sa voix lui parvint, sèche et autoritaire.

- Monsieur Dovran ? Nous avons quelques questions à vous poser. Veuillez nous laisser monter sans faire d'histoire, cela vaudra mieux pour tout le monde.

- Heu... Ok, attendez.

Pas besoin d'être devin ni de l'intervention de Mordred pour comprendre la raison de leur venue. Ciara. Ils ne pouvaient évidemment pas savoir qu'elle était ici, mais, bien sûr, s'ils montaient tout de suite, ils la verraient... Damian se rua vers le canapé et se mit à la secouer comme un prunier tout en la levant de force, avant même qu'elle n'émerge complètement du sommeil.

- Lève-toi ! Faut qu'tu te caches ! Les flics sont là, en bas !

Tout en l'abandonnant debout au milieu de la pièce, encore un peu sous le choc de ce réveil brutal, il se mit à ramasser n'importe quel objet trop féminin pour se trouver dans sa piaule de célibataire endurci. Il lui plaqua le tout dans ses bras encore mollassons et la poussa ensuite par les épaules vers une pièce qui avait tout l'air d'un débarras. Une monticule d'objets du plus insignifiant à des tailles plus conséquentes, meubles, appareils électroménagers déficients, formait un bordel sans nom et il la coinça là, dans un coin, entre une armoire sans porte et un cheval de manège à l'air sinistre derrière sa peinture rose bonbon écaillée.

- Reste là, fous-toi dans un coin, pas un mot, pas un pet ! Je ne peux pas les envoyer chier sans raison valable, je dois donc les faire monter... Il lui lança un regard lourd d'angoisse et lâcha, la voix suraiguë, tout en partant : Espérons qu'ils n'aient pas de mandat...

Damian referma la porte de cette pièce-débarras puis sortit de son flat, dévalant à perdre haleine les étages pour ensuite arriver à la porte du hall. Avant de l'ouvrir, il tenta de son mieux de ne pas apparaître essoufflé, histoire de masquer qu'il avait seulement pris le temps de descendre les escaliers et non de camoufler quoique ce soit chez lui. On est jamais assez parano avec les keufs... Sa respiration saccadée un peu plus sous contrôle, la sueur de son visage essuyée, il ouvrit enfin et se retrouva face à un trio en uniforme, qui pénétrèrent dans l'immeuble presque aussitôt. Damian leur indiqua l'absence d'ascenseur et, tous les quatre, se mirent à gravir lentement les marches, Damian en tête. Il espérait gagner un peu de temps au cas où Ciara cherchait un bon endroit pour se cacher dans la pièce, au cas où les flics auraient l'idée d'y jeter un œil. Finalement, ils arrivèrent, et le jeune possédé les accueillit avec l'air le plus normal du monde, malgré son cœur tambourinant dans sa poitrine à lui rompre les cotes.

- Un café, une bière... ? leur proposa-t-il.

D'un geste bref de la main, celui qui semblait à la tête des trois hommes dédaigna sa proposition et, après avoir inspecter d'un air un peu dégoûté le sofa, il sembla décider à rester debout. S'ensuivit alors un interrogatoire, que Damian subit de son mieux, essayant de ne pas laisser ses mains tremblantes le trahir.

- Connaissez-vous une certaine Ciara Ó Ceallaigh, monsieur Dovran ?

Le flicaillon sortit un calepin et déboucha un bic d'un coup de pouce, son regard figé sur Damian.






© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Ven 20 Mai - 20:00

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Le film était…intéressant, à vrai dire Ciara n’aurait pas été en mesure de faire un résumé concret qu’elle s’était assoupie sur Damian. Elle ne se réveilla pas une seule fois de la nuit malgré l’inconfort ressenti au niveau du dos et du beau torticolis qu’elle se coltinerait au réveil. Au final, même la sonnerie ne perturba pas son réveil. Elle se retrouva face sur le canapé lorsque Damian se leva, s’étirant comme un chaton ayant peine à sortir de ses songes et finalement ce fut un tremblement de terre qui fini par l’arracher des bras de Morphée. Ouvrant soudainement les yeux sur le visage stressé de Damian, la jeune fille eu peine à remettre en ordre ses paroles qu’elle se retrouva avec ses affaires dans les bras dans une pièce avec la consigne de se cacher. Que se passait-il ? La jeune femme ne souhaitant pas faire d’histoires à son ami lui obéi et se retrouva donc dans un coin de la pièce en désordre, recroquevillée. Elle attrapa un drap et d’autres objets au hasard pour parfaire sa planque et respira lentement pour réduire son rythme cardiaque dans le but de réduire les éventualités qu’on devine la présence de quelqu’un ici par le moindre mouvement.

Elle attendit alors, et tendit l’oreille sur la pièce d’à côté où elle pu percevoir quelques murmures au vu de la faible épaisseur des murs. La jeune femme entendit la voix grave d’un homme et surtout son nom de famille qui ressorti. Ciara senti son dos parcouru de sueurs froides tandis qu’un certain stress s’emparait d’elle. Personne ici ne connaissait son nom de famille puisqu’officiellement elle était chez sa mère dans le sud de l’Irlande. Ciara s’était arrangé pour disparaitre, pour ne rien avoir à son nom, ni compte en banque, ni bail, ni même papiers d’identité ; tout était falsifié et jamais elle n’aurait imaginé un jour entendre son nom de famille prononcé dans la capitale.

Les photos que le policier montra à Damian pour lui demander s’il la connaissait étaient relativement vieilles, à cette époque là, elle avait les cheveux uniformes, pas de piercings, pas de tatouages et un sourire heureux. Il lui montra beaucoup de photos d’elle avec son frère qui était tout ce qu’elle avait de plus précieux et qui était la raison de sa transformation.

« Il s’agit d’un avis de recherche lancé par sa mère, qui vit à Cork, Ciara est portée disparue depuis environ 8 ans. Le dossier avait été classé après deux ans de recherches, les enquêteurs avaient fini par croire qu’elle s’était envolée à l’étranger ou qu’elle s’était tuée mais aucun corps n’avait été découvert. Un homme à Cork provenant de Dublin est tombé sur une vieille affiche et certifie l’avoir vue à la capitale.»

Ciara pu entendre quelques brides de la discussion et notamment le fait de savoir que sa mère la cherchait après tout ce qu’elle lui avait fait subir la mettait dans une rage incomparable. Elle avait envie d’aller à Cork et de lui régler son compte une bonne fois pour toutes. Le policier omettait de dire qui était cet homme qui leur avait permit de remonter jusqu’à Damian puisqu’il s’agissait de l’un de ses profs.

« Avez-vous quelque chose à déclarer Mr Dovran ? »

Ciara se mordait les joues, hésitant à faire irruption pour aller tuer ces gens avant que Damian ne leur dise quelque chose. Puisqu’elle ne parlait jamais de sa famille, il ne savait absolument pas qu’elle ne cherchait pas à se faire retrouver.








copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Sam 21 Mai - 2:11

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



Le policier, l'allure sévère, toisant de toute sa hauteur et sa largesse d'épaules le frêle Damian, se racla la gorge et expliqua la raison de sa venue, tout en tendant photos et document au garçon.

« Il s’agit d’un avis de recherche lancé par sa mère, qui vit à Cork, Ciara est portée disparue depuis environ 8 ans. Le dossier avait été classé après deux ans de recherches, les enquêteurs avaient fini par croire qu’elle s’était envolée à l’étranger ou qu’elle s’était tuée mais aucun corps n’avait été découvert. Un homme à Cork provenant de Dublin est tombé sur une vieille affiche et certifie l’avoir vue à la capitale.»

Damian feignit de regarder attentivement les clichés. Bien sûr, dès le premier coup d’œil, il avait reconnu Ciara, malgré la différence flagrante entre celle de maintenant et la jeune fille à l'air heureux sur ces photographies. Il ne lui semblait pas lui avoir vu une expression aussi détendue, aussi enfantine, et cela lui fit tout drôle. Le flic parut s'apercevoir que Damian prenait un temps un peu trop long pour savoir s'il la connaissait ou non, car il récidiva en appuyant sa question.

- Hé bien... commença le possédé, qui rendit le petit tas de papiers glacés à l'homme en uniforme. Je la connais peut-être, mais, vous savez, je traîne dans beaucoup de bars et je rencontre beaucoup de personnes tous les week-end...

Sa réponse n'eut pas l'air de satisfaire l'homme de loi, qui arqua un sourcil suspicieux. Sa voix se fit un tantinet plus sèche, prouvant qu'il n'était pas dupe. Damian soutint son regard froncé de son mieux, gérant le stress montant dans sa poitrine et qui manquait de faire trembler tout son corps. Il avait peur pour Ciara, certes, mais aussi pour sa pomme, car il savait que s'il était vu comme un complice, ou que ces policiers ne disaient pas tout et la cherchaient, en fait, pour de plus obscures raisons, il risquait vraiment gros. Il déglutit, avec peine, et osa un léger sourire en coin.

- Si je la vois, je vous contacte aussitôt. Sa mère doit être morte d'inquiétude.

Ces mots eurent l'air de complaire un peu mieux au flicaillon, qui rangea sa paperasse dans une farde plastifiée et fit signe aux deux autres.

- Nous l'espérons. Excusez-nous du dérangement, Mr Dovran, dit-il en prenant la direction de la sortie.

Damian ferma derrière eux, écouta à travers la porte un moment pour écouter s'ils descendaient bel et bien et, lorsqu'il fut sûr qu'ils furent partis, il se rua dans la pièce où était restée son amie. Il ouvrit la porte à la volée puis laissa le passage à Ciara pour qu'elle le rejoigne ensuite au salon.

- Tu ne m'as jamais rien dit à propos de ta mère... Elle te croit apparemment disparue, voire morte.

Damian attrapa une bière qui gisait là, plus très fraîche, mais qu'il décapsula tout de même d'un coup de dents avant d'en boire une gorgée. Un bon petit déjeuner que voilà.




© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Sam 21 Mai - 16:38

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Ciara ne fut pas étonnée de voir Damian lui poser des questions a propos de sa mère une fois la police partie. Sortant de sa cachette, elle lui jeta d’abord un regard comme contrariée de devoir répondre à cela alors que jusque là elle avait tout fait pour que cela demeure dans le plus grand silence. La jeune femme traversa l’appartement jusqu’à la fenêtre, sans toutefois se montrer et observa les policiers s’en aller. Elle se devait d’agir, le fait que sa mère la recherche n’était décemment pas bon pour ses activités alors qu’elle souhaitait rester incognito le plus longtemps possible. Elle qui avait tout fait pour lui pourrir la vie jusqu’à l’accuser d’avoir tué son frère, que voulait elle a présent ? Elle avait disparu de sa vie ainsi qu’elle l’avait souhaité, pourquoi continuer de chercher après tout ce temps ?
La voiture de police disparue dans un coin de la rue, laissant les angoisses de Ciara enfin retomber. Une frustration demeurait, elle allait devoir s’occuper rapidement de cette histoire alors qu’elle ne l’avait clairement pas prévu. La jeune femme soupira et laissa retomber les rideaux, elle s’appuya contre le mur et observa Damian qui attendait des explications.

Que pouvait-elle lui dire ?

Elle n’avait nulle envie de lui raconter cette histoire, ni de passer sur des détails. Mais voilà, il avait beaucoup risqué pour la cacher et elle ne pouvait pas faire comme si de rien était au risque de perdre son amitié et sa confiance. C’était un poignard dans son cœur qui n’avait eu de cesse de remuer dans la plaie et qui avait laissé une profonde cicatrice. Ca lui faisait mal, mal de revoir ces choses là refaire surface alors qu’elle avait réussi à vivre sans.

« Ma mère et moi ne sommes pas en bons termes…Je suis partie, c’était son plus grand souhait, je m’étonne de la savoir me rechercher. »

La jeune femme soupira doucement, contenant ses plus profondes émotions pour ne pas trop en dévoiler sans toutefois devoir lui mentir. Tant qu’elle n’en savait pas plus sur les intentions de sa mère, c’était assez flou. Mais ses souvenirs étaient suffisamment clairs pour affirmer ce qu’elle lui disait.

« La prochaine fois, si la police me trouve, je leur dirais qu’ils n’ont aucun droit de me forcer à la voir puisque je suis majeure. Les recherches avaient été lancées quand j’étais mineure certes, mais aujourd’hui c’est mon choix de ne pas retourner à Cork. »

La jeune femme étira un fin sourire forcé, comme pour rassurer Damian. Elle n’allait certainement pas lui attirer des ennuis et là-dessus elle avait tout prévu déjà.

« S’ils me le demandent, je leur dirais que je t’ai croisé à une soirée étudiante et on était tous les deux bourrés, que c’est pour cela que tu ne t’es pas souvenu de moi. »

Marquant une courte pause, sans décoller de son mur, comme un besoin de se rattacher à quelque chose pour ne pas craquer, elle continua sur quelques mots tout à faits légitimes :

« Merci Damian, c’est cool d’avoir fait ça pour moi ! »










copyright acidbrain
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Dim 22 Mai - 1:55

Revenir en haut
Le Trou à Rats
Ciara & Damian
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



La nervosité qui les avait étreint tous les deux, chacun d'une façon différent, entama sa chute. Damian se sentit pantelant d'avoir eu de telles émotions dès le réveil et écouta, songeur, les explications de Ciara. Les histoires de famille, ça n'avait jamais été son fort, et il ne sut que répondre. Il se contenta de siroter, le regard dans le vague, sa bière tiède. Il apprécia les remerciements de son amie et hocha de la tête avec un léger sourire.

- Tu croyais pas quand même que j'allais te livrer comme ça à ces foutus keufs ? Enfin, j'espère qu'ils ne reviendront pas... Pas bon pour mon cœur, tout ça, rit-il en feignant une attaque cardiaque. Bref, je vais aller prendre une douche. Fais comme chez toi.

Il l'abandonna là, tout autant que sa boisson qu'il délaissa sur le coin de son bureau. Il se dirigea jusqu'à sa chambre, il prit au hasard un t-shirt Final Fantasy, une chemise grise, un nouveau slip, des chaussettes, et alla ensuite dans la salle de bain. Il se débarrassa de ses fringues qu'il jeta dans un panier en osier, excepté son jeans large, puis pénétra dans la cabine de douche. L'eau chaude qui aspergea son corps plutôt mince lui fit un bien fou. Durant cet instant en tête-à-tête avec lui-même, il pensa à la situation de Ciara, qui paraissait vraiment douteuse. Une évidence lui sauta aux yeux : il ne savait pas grand-chose d'elle. En tout cas, pas assez pour comprendre ce qui lui arrivait vraiment. Les flics au cul, une mère la recherchant... Ça en faisait beaucoup pour une si jeune femme. De plus, elle fréquentait les gens du XIII, on pouvait tout de même en déduire qu'elle aimait fricoter avec le danger sous plusieurs formes. Damian espérait sincèrement qu'elle ne lui attirerait pas d'emmerdes, car il aimait agir dans l'ombre et la discrétion, et le fait même que des flics se soient ramenés à son domicile ne lui plut pas. Si on gardait, dans un dossier, le lien éventuel entre elle et lui, ça pourrait nuire à certaines de ses... activités. Ce n'était pas bon du tout, mais que pouvait-il y faire ? Il se voyait mal envoyer paître Ciara juste pour ce motif. De réflexion en réflexion, il se dit que, finalement, c'était ça les risques à prendre. Il n'avait qu'à prier pour que la Justice ne s'attarde pas sur lui.

Il acheva les longues minutes sous l'eau par un jet glacé, qui eut pour effet de le réveiller un bon coup. Il se sécha rapidement, s'habilla et sortit, pieds nus, de la pièce, un filet de vapeur dans son sillage. Damian rejoignit Ciara dans le salon et s'affala lourdement dans son fameux sofa en piteux état pour enfin enfiler ses chaussettes.

- T'as faim ? lâcha-t-il soudainement après avoir mis sa seconde chaussette. Je t'avoue, j'ai pas grand-chose, mais si tu me dis ce que tu veux, je vais à l'épicerie...

Pour sa part, il avait envie d'une baquette de pain frais et d'un bon fromage crémeux, de ceux dont l'odeur vous collait au bec et aux vêtements pour la journée, avec une pointe de moutarde, ou des cornichons. Voire du miel, si c'était du chèvre. L'idée même le fit saliver et il se rendit compte qu'il avait une dalle de loup.






© Gasmask
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Dim 22 Mai - 21:31

Revenir en haut
 
Le Trou à Rats
-

Ciara avait étiré un large sourire lorsque Damian répliqua qu’il n’avait pas une seule seconde pensé à la dénoncer. Elle senti ses joues s’empourprer, peu habituée à ce que l’on fasse quelque chose d’aussi significatif pour elle puisqu’il s’était lui-même mis en danger pour la protéger. Elle avait l’impression pour la première fois depuis longtemps qu’elle avait trouvé cette main salutaire, une personne en qui elle pouvait avoir confiance. Elle était heureuse de le réaliser et semblait réellement reconnaissante envers Damian. Cette pensée agréable balaya les tracas qu’avait apportés l’irruption de sa mère indirectement, elle allait s’en occuper mais pas maintenant, elle était beaucoup trop fatiguée de tout ça et avait envie de se prendre quelques jours de repos et vivre comme n’importe quelle jeune femme de son âge avec un coloc un peu bordélique.

Lorsqu’il s’éclipsa pour aller prendre sa douche, Ciara en profita pour s’habiller, vérifiant l’état de ses dernières plaies qui cicatrisaient plutôt bien et prit même le temps de se coiffer. Elle avait cette chance d’avoir les cheveux lisses, ainsi elle n’avait pas besoin de trop les entretenir ni s’emmerder a les tresser pour ne pas ressembler à Mufassa. Il n’y avait bien qu’en allant chez le coiffeur pour sa coloration danette chocolat vanille qu’elle prenait le temps pour eux. Ciara s’affala sur le canapé, jouant avec un tamagochi en application sur son téléphone le temps que Damian revienne. Un sourire se dessina naturellement sur ses lèvres lorsqu’il revint et qu’il lui proposa d’aller à l’épicerie pour acheter quelques trucs à bouffer.

Ciara se redressa, coupant le jeu, elle sorti de son sac son porte monnaie contenant une multitude de cartes bancaires avec des comptes gonflés à bloc.

« T’as pas envie d’un bowling pizza ? Après on ira faire les courses et je payerai, pour ma participation à notre colocation temporaire, ça te va ? »

Les deux amis se préparèrent et s’en allèrent un large sourire aux lèvres comme si les choses avaient toujours été ainsi. Ciara avait pris soin de mettre une veste à capuche afin de passer incognito et ne pas attirer d’ennuis à Damian.









copyright acidbrain
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Sam 29 Avr - 15:26