AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ciara Ó Ceallaigh - popping popping balloons with guns

Partagez
Corbeau
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Jeu 31 Mar - 15:38

Revenir en haut

Ciara Ó Ceallaigh

Prénom : Ciara
Nom : Ó Ceallaigh
Âge : 27 ans
Sexe : Féminin
Date et Lieu de Naissance : 31 Octobre à Dublin
Race :Lycan
Organisation et rang : Indépendant corbeau
Groupe indépendant ou sociétal : aucun
Travail : Serveuse dans une boite de nuitt
Avatar : Melanie Martinez
«I'm nuts, baby, I'm mad,
The craziest friend that you've ever had»
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

Ciara est le genre de fille à l’apparence totalement délurée ; d’une part parce qu’elle dépasse la règle des « trois couleurs maximum » en ce qu’il concerne sa façon de s’habiller. Mais aussi par son comportement très intriguant.

C’est loin d’être un problème pour elle, puisque on la remarque, plus elle attise la curiosité et mieux c’est. Aux premiers abords, Ciara inspire la confiance, elle rend joyeux, on la pense naïve et enfermée dans son monde faite de licornes et de carrousels. C’est le genre de rigolote avec des tatouages de bouffe de partout, celle que tout le monde aimerait avoir en ami pour ses grains de folie parce qu’elle a toujours des pensées improbables et qu’elle n’a pas froid aux yeux. Elle sourit, la plupart du temps, ses lèvres teintées de couleurs originales (oui du vert et du bleu aussi) comme classiques dévoilent ses adorables dents du bonheur qui contribuent à ses airs naïfs dont elle sait tirer profit.

Elle a parfois tendance à effrayer les gens, car elle est souvent excessive et qu’elle se moque de prendre beaucoup de risques. Elle vit en marge de la société et si au départ ça avait commencé par les vols de paquets de chips, très vite ses activités douteuses sont devenues bien plus sérieuses et dont on n’aurait pas le moindre doute. En passant par le hackage informatique jusqu’aux meurtres et aux trafics d’armes, la police ne la connait que sous le nom de « Cupio » un petit pseudonyme avec lequel elle signe ses méfaits. Elle est douée pour effacer ses traces et brouiller les pistes, c’est une femme intelligente et rusée sous ses cheveux aux multiples couleurs, elle est cependant très instinctive et ne prend pas longtemps à réfléchir à ses actions. Qu’elles aient des conséquences ou pas, tant qu’elle obtient ce qu’elle veut, le reste lui est complètement égal. Ses objectifs sont clairs et précis, les moyens mis en place pour les réaliser ne sont pas importants. Sa nature de lycane lui rend souvent service puisque ses capacités sont décuplées, même si elle le vit mal, c’est un avantage qu’elle conserve précieusement (cf. plus bas)

Elle est un soldat en solitaire, mais possède quelques amis et surtout de nombreux alliés, notamment certains propriétaires de pubs et de boites de nuit puisqu’elle est dans le métier. Certains acceptent de la couvrir moyennant finance, chose qu’elle fait honnêtement pour être certaine de couvrir ses arrières et ne pas s’attirer la colère au risque de se faire dénoncer. C’est une jeune femme particulièrement violente lorsqu’on lui porte atteinte ; malgré les petits nœuds bariolés dans ses cheveux, elle tue sans merci et de la manière la plus sanguinaire possible. Ses cibles sont les membres du conclave, à défaut de ne pas trouver le responsable de la mort de son frère mais aussi toute personne qui se mettra en travers de son chemin.

Elle travaille dans une boite de nuit, histoire de se faire une identité car elle ne compte pas sur ce salaire là pour payer son loyer même si certains lui laissent de généreux pourboires. Elle possède trois appartements le tout financé par un certain milliardaire chinois qui pense investir dans une société d’aéronautique française. Malgré la déco très enfantine et décalée, on peut découvrir dans la doublure des coffres des armes lourdes, mais aussi des armes blanches et parfois de la drogue qu’elle revend  - parce qu’il faut pouvoir toucher à tout en cas de crise. Elle possède aussi un grand nombre de dossiers recueillant toutes les informations récoltés sur le conclave avec un trombinoscope. A chaque fois qu’elle trouve un nouveau membre, elle les chasse et les traque jusqu’à la mort.


Badaboum baby, je pète le feu!



   Ciara n'est pas née lycane, elle l'est devenue en se faisant attaquer par un lycan qu'elle avait pris pour un ours dans la pénombre et sur lequel elle avait jeté sa bicyclette. Elle était alors âgée de douze ans, un accident regrettable  (cf Histoire). Quoi qu'il en soit en revenant vivante et en ayant survécu à la fièvre qui s'en suivit de la morsure, il était évident qu'elle n'échapperait pas à la transformation, en ayant été mise au courant du surneturel par sa famille, elle savait ce qui l'attendait et qu'elle deviendrait un lycan. Sa première transformation fut donc douloureuse et très longue, Ciara avait longuement résisté pour ne pas se transformer, quitte à hurler de douleur, c’était sans doute la pire souffrance qu’il lui avait été donnée de vivre, oscillant entre l’humaine et l’animal durant de longues heures. Sur la demande de Ciara, ils avaient prévu le coup et prévu de nombreuses chaines pour l’empêcher de sortir de la pièce dans laquelle on l’avait enfermée. Son frère qui était dans la médecine ne supportait plus de voir sa sœur souffrir et avait donc finalement décidé de lui administrer un puissant calmant pour l'endormir et stopper la transformation. Il fut contraint de réitérer les doses plusieurs fois mais en ayant toujours cette crainte de la plonger dans le coma si le produit ne finissait pas par se résorber.

Ciara s’était réveillée alors, exactement au même endroit où elle était avant de tomber. Les calmants avaient fonctionné, mais à quel prix ? La jeune fille fut incapable de faire quoi que ce soit la semaine qui suivit et il était clair qu’elle ne pouvait pas user de calmants pour le reste de sa vie. Elle n’avait pas envie d’être un lycan, le simple fait d’être en capacité de faire du mal comme on lui avait fait l’effrayait – devenir un monstre pareil ne lui ressemblait absolument pas et pourtant ce n’était pas faute de tolérer les surnaturels ; sans doute le côté bête sanguinaire qui revenait souvent dans les stéréotypes. A ce moment là, ils n’avaient aucune idée de l’aide qu’on pouvait leur apporter et qu’elle aurait sans doute pu être prise en charge pour bien le vivre. Malheureusement il avait donc été décidé qu’elle ne devait jamais se retransformer.
Son frère arpenta la ville à la recherche d’un sorcier qui pourrait l’aider à fabriquer quelque chose qui l’empêcherait de se transformer. Elle testa bien des choses sur les pleines Lunes suivantes toutes semblaient marcher mais il y avait toujours un mauvais retour. Jusqu’à ce qu’on lui fasse un talisman qui soit en mesure de contrôler la bête et lui éviter la transformation sans annihiler ses capacités. Du coup, sa vie se passant bien de cette manière, Ciara n’a jamais été en contact avec des lycans et ignore tout des meutes. Elle les entend hurler à la Lune, mais se demande souvent si ce n’est pas que le fruit de son imagination. Néanmoins ce talisman doit être renouvelé chaque mois, sans quoi ses transformations pourraient être pires et complètement hors contrôle sans lui laisser le moindre souvenir.
Notre monde est un lieu bien étrange...

Ciara est consciente de toutes les races qui existence en ce monde au déclin, elle l'était quelque peu de part sa famille qui lui en avait parlé - son père travaillait avec quelques-uns en plus que leur fils en soit probablement un. Il n'avait pas voulu que leurs enfants découvre tout cela par surprise et leur avait plus ou moins expliqués que certaines d'entre elles existaient. Elle ignore si elle a déjà croisé des lycans, quoi qu'il en soit ils étaient sous leur forme humaine et ne se sont jamais manifestés. Ces créatures l'ont toujours effrayée, elle n'a jamais voulu devenir l'une des leurs et aujourd'hui ce n'est qu'un avantage en plus d'avoir leurs capacités. Etre plus sensible à son environnement l'a quelque peu changée. D'autres monstres comme les vampires lui sont plus faciles à repérer de part sa nature de lycan, naturellement elle les évite au maximum. Quand aux possessions, elle n'en a jamais réellement connus, il faut dire qu'elle n'est pas non plus du genre à beaucoup bavarder avec des inconnus mais dans son cercle direct elle ne pourrait sans doute pas en citer ni déclarer d'opinion. Elle serait ainsi du genre à dire, qu'elle ne peut pas juger tant qu'elle ne connait pas. En ce qu'il concerne les sorciers, Ciara n'a pas de problème avec eux, qu'ils soient spectres ou autres, elle s'entend bien avec eux et a d'ailleurs plusieurs fois recours à leurs services. Selon elle, ce seraient les personnes dont il faudrait le plus se méfier dans la société. Les thérians sont au même titre que les lycans lorsqu'ils incarnent un animal dangereux, pour les autres elle ne voit pas de problème à les côtoyer si besoin est, au contraire.
Si Ciara devait parler d’une organisation en particulier, ce serait sans doute sur le conclave qu’elle aurait des choses à dire et pas en bien. Pour elle, ce sont des gens nocifs qui se moquent pas mal de la vie des autres tant qu’ils puissent avoir plus de pouvoir. En dépit de cela, ils sont responsables de la mort de son frère alors qu’il avait été appelé à travailler avec eux. Ciara ignore toujours pourquoi mais soupçonne aujourd’hui qu’il devait être un surnaturel, un surnaturel très particulier qu’ils avaient envie d’avoir dans leurs rangs. En ayant refusé, Ciara a perdu la moitié de son âme, une part aux enfers et l’autre reste à errer dans le monde des vivants. Elle cherche à les éradiquer, tous autant qu’ils sont afin de venger son frère.

Avant cela elle n’avait pas eu conscience des autres organisations, mais finalement, d’autres informations lui étaient parvenues aux oreilles. La garde, la jeune femme n’en avait pas grand-chose à faire jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’ils étaient liés à la police alors qu’ils étaient justement ceux qu’elle évitait. Le fait de le savoir a rendu ses affaires bien plus compliquées alors qu’elle découvrait qu’il ne s’agissait là que des racines d’un arbre et que c’était lié à bien d’autres choses. Depuis lors, Ciara se doit d’être prudente et attentive afin de ne pas se faire coincer.

Le cercle lui avait a priori parut comme un groupe de fanatiques, une secte à part et qui n’était même pas à définir comme une « organisation ». Et en se penchant un peu plus sur leurs activités grâce à quelques informations piochées par-ci et par là, elle se demande s’il n’y aurait pas possibilité d’en tenir quelques bons conseils. Car selon elle, savoir est la base de tout.

Ciara côtoie parfois le XIII, il lui est arrivée de travailler avec eux dans le cadre de recueillement d’informations en mettant ses talents à leur service lorsque cela leur était utile. Ils ne partagent pas la même vision des choses, ils n’ont pas les mêmes buts mais ces derniers se rapprochent sensiblement et lui ont aussi permit d’arriver là où elle en est. Ils sont sans doute les seuls à être au courant de ses activités douteuses et de ses tendances aux meurtres, parfois cela est source de conflit, parfois cela est source d’entente, cela dépend de ce qui est en jeux.
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...


We'll be a perfect family

"Mom, please wake up Dad's with a slut"


Un petit monstre né le soir d’Halloween, alors qu’au dehors défilaient les sorcières, les coulées d’hémoglobines des transfusions de la maternité n’avaient rien à envier. C’était tout à fait logique qu’un être comme Ciara vienne au monde lors d’une nuit de ténèbres, on avait bien vite fait de faire la remarque au détour de petites blagues sur le fait qu’elle était déjà costumée à peine sortie. Une vision qui fit tourner de l’œil à sa jeune mère âgée de tout juste quinze ans. De toute manière il avait été clair pour elle qu’elle ne pourrait pas la garder et la petite fille fut remise à une nourrice. Elle lui avait au moins choisi un prénom, le même que sa chanteuse de hip hop préféré – si ça c’était pas de l’amour. Elle avait déjà eu le corps mutilé à cause de cette enfant non désirée, il ne fallait pas trop en demander non plus. Née prématurée, Ciara demeura quelques semaines en couveuse, terminant tranquillement son développement sans la moindre visite de sa mère, ou de son père d’ailleurs. Ce dernier était un genre de bad boy, un rappeur se la jouant gangster de brooklyn alors qu’il était fils à papa d’une très grosse entreprise internationale. La vie est faite de paradoxes, c’est tout ce qu’il faut retenir de cette histoire.

La petite Ciara demeura au sein d’une famille d’accueil pour ses premiers mois puis fut transférée dans un orphelinat avant qu’elle ne s’attache trop à eux. Elle eu cette chance que beaucoup d’enfants de là-bas n’ont pas d’avoir vite été repérée par un couple qui désirait avoir un troisième enfant, ainsi, le temps des procédures, elle avait vite fait de déranger les autres enfants avec ses pleurs. Fort heureusement cette teigne était arrivée dans une famille aimante et patiente. Ils avaient déjà un fils âgé de 10 ans, répondant au nom de James et le plus grand, Philip, avait déjà 16 ans. Ils vivaient à Cork dans une charmante petite demeure dans laquelle Ciara put grandir comme toutes les autres petites filles. Elle avait une complicité particulière avec son nouveau frère, James, elle ne s’en séparait jamais au risque de se faire traiter de pot de colle. Le plus grand étudiait à Dublin et ne revenait que pour les vacances scolaires. Il n’avait jamais réellement montré d’intérêt à sa nouvelle petite sœur, trop préoccupé à sortir boire et fumer avec ses copains ou rester enfermé dans sa chambre avec sa petite amie. A l’école, tout allait pour le mieux malgré le fait qu’elle se montre parfois insolente et turbulente - Mais on la prenait en pitié parce qu’elle était adoptée. Du coup Ciara faisait sa loi, et se faisait moins sermonner que les autres. Quoi qu’il en soit c’était le genre de famille parfaite avec un grand jardin et un gros chien, il leur arrivait de partir en vacances à l’étranger. Les films et les photos de famille ressemblaient à ces couvertures de magasine où tout semble retouché et de plastique.

C’est en grandissant et en ayant conscience de certaines choses que Ciara remarqua qu’ils étaient loin d’être une famille parfaite, du moins elle commençait à aller sur son déclin. Ils entendaient souvent les parents se disputer, et quand ils leur demandaient ce qu’il se passait, c’était souvent les mêmes discours « Papa est fatigué c’est pour ça qu’il rentre tard ! » et maman ? « Maman commence à se faire vieille ! ». Ciara avait remarqué une fois une trace de rouge sur le col de sa chemise pourtant repassée avec amour par sa femme, elle s’était moquée de lui parce qu’il ne savait pas manger correctement et qu’il s’était mis du ketchup. Une remarque qui fut de trop, le couple décida de se séparer. Ciara craignait d’être remise en famille d’accueil puisque sa famille se disloquait mais ce ne fut pas le cas et elle resta avec sa mère et son frère. Le plus grand en avait profité pour se prendre un appart sur la capitale, il ne prenait pas de nouvelles de ses frères et sœurs bien qu’il lui arrivait de téléphoner à la maison.
 
Doctor, doctor please listen

"Where is my prescription?"


Un soir alors qu’elle rentrait de ses cours d’arts martiaux en vélo, elle fut surprise par l’apparition d’une ombre qui se rapprochait d’elle en l’ayant visiblement repéré. Lorsqu’elle vit qu’il venait dans sa direction, la jeune fille de douze ans s’empressa de faire demi tour et pédala aussi vite que possible. Elle avait d’abord cru à un ours, mais il ne se déplaçait pas comme un ours d’aller vite, elle avait fini par le remarquer. Essoufflée, elle fit un détour en prenant une autre rue pour retrouver le chemin qui menait à chez elle. En entrant dans son jardin elle entendit le grognement de la bête derrière elle, son premier réflexe fut de lui jeter son vélo dessus et de tenter de fuir. Le monstre l’attrapa par la cheville et mordit dans sa cuisse. Alertés déjà par le boucan, son frère et sa mère avaient fini par arriver jusque sur le pas de la porte. Son frère tira une flèche avec une pointe en argent dans la tête du lycan qui mourut suffisamment vite pour épargner Ciara de la mort. La jeune fille traumatisée avait déjà été mise au courant qu’il existait des surnaturels par sa famille mais n’avait jamais eu conscience qu’il pourrait un jour lui arriver un problème directement liés à eux. Tant de questions passaient dans son esprit : pourquoi elle ?  Depuis quand est ce qu’ils possédaient une telle arme ? Allait-elle mourir ? D’autres lycans allaient venir ? Ils s’empressèrent de faire rentrer Ciara à l’intérieur, James ayant fait des études de médecin savait comment s’occuper de sa blessure. Celle-ci étant profonde il était trop risqué de la déplacer et ils pouvaient encore moins attendre. Sa mère appela tout de même des renforts afin qu’il puisse avoir sur place tout le matériel nécessaire. James quand à lui appuyait sur la blessure pour limiter l’hémorragie et tentait de la garder éveillée.

Ce fut flou, complètement noir, la douleur était insoutenable et elle devait lutter pour ne pas sombrer. Finalement elle perdit connaissance et ne se réveilla que tard le lendemain. Il y avait des tuyaux partout, sa chambre était méconnaissable mais fut rassurée de croiser le regard de son frère qui s’empressa de s’enquérir de son état. Elle était bel et bien vivante, ce qui était bon signe mais elle vit dans le regard de James que quelque chose d’autre le préoccupait. Il ne lui dévoila rien tant qu’elle n’était pas en meilleur état, veillant constamment sur elle. Car la nuit arrivée, Ciara commençait à sentir des picotements dans ses doigts et comme si ses os  cherchaient à sortir de son corps. A ce moment là, elle était beaucoup trop faible pour se transformer et les médicaments contre la douleur avec leurs effets anesthésiants lui empêchaient de basculer totalement. Néanmoins son état inquiéta James qui lui tint la main toute la nuit.

Après une bonne nuit de sommeil, James prit son courage à deux mains pour expliquer à sa sœur ce qu’il était en train de se passer.

« Tu vas sans doute te transformer en lycan dans les heures qui suivent. »

Ces mots résonnèrent longtemps dans son esprit avant qu’elle ne refuse la réalité. Elle demanda à son frère de faire tout son possible pour que cela n’arrive jamais. James fit le tour de la ville à la recherche de matériel pour préparer la nuit qui allait arriver. Il revint avec des chaines solides et du matériel de l’hôpital, n’ayant pour le moment aucune idée de comment faire. Ciara allait bien mieux et sans avoir forcément besoin de calmants. Alors on l’installa dans le garage, elle fut enchainée de toutes parts avant le coucher du soleil et ils attendirent patiemment que la Lune se lève. Dans l’attente, son frère et sa mère faisaient les cent pas, inquiets. James avait une idée pour ralentir ou empêcher sa transformation mais cela ne serait pas sans risques pour elle comme pour lui. Au lever de la lune, la jeune lycane senti les mêmes effets de la veille, cela commença par des douleurs à certaines points et finalement cela se généralisa. Se tordant dans tous les sens, Ciara hurlait, pleurait et suppliait son frère de faire quelque chose. Sa peau commençait aussi à changer de couleur tiraillée dans tous les sens. James ne supportant pas l’agonie de Ciara s’empressa d’aller vers elle, lui tenant son bras alors qu’elle émettait déjà des grognements. Elle l’envoya valdinguer contre un mur d’un geste qui n’était certainement pas possible avec son gabarit. Toutefois elle n’était pas encore à pleine puissance, ce qui fit que James pu se relever sans séquelles et lui planta la seringue dans le bras pour lui administrer une forte dose de calmants. Lorsqu’il se releva, Ciara bougeait dans tous les sens, les chaines agitées faisaient un boucan résonnant. Le produit fit son effet, elle redevenait petit à petit ce qu’elle était. Il dû réitérer plusieurs fois, augmentant les doses qu’en temps normal elle ne pourrait pas supporter sans mourir. Même complètement droguée la bête arrivait à se manifester. Ciara continua de souffrir toute la nuit durant et avait fini par s’endormir.

Dès le lendemain, épuisée,  Ciara demanda à son frère de trouver une autre solution qui lui serait moins handicapante. Car les doses de calmant la clouèrent au lit pendant trois jours en étant incapable de faire quoi que ce soit. Sur les semaines qui suivirent, elle ne se transformait pas automatiquement à chaque lever de Lune, cela devait prendre plusieurs facteurs en compte mais ils essayèrent plusieurs solutions qui marchèrent plus ou moins bien. Puis, un matin, James revint avec un collier qu’il lui passa autour du coup avec un pendentif en pierre. Un sorcier lui avait fabriqué cet objet qu’elle se devait de faire refaire régulièrement pour empêcher sa transformation. Mais puisqu’on ne pouvait annihiler totalement la bête, elle gardait ses capacités lycanes.

Ce jour là fut sa première sortie à l’extérieur depuis près d’un mois. Elle découvrit le monde d’une toute autre façon. Sa peau était bien plus sensible, elle percevait bien plus aisément les sons, les senteurs. Le temps qui passait semblait bien moins important et pour la première fois elle percevait de bons côtés à être devenu un monstre. Elle apprit à vivre avec, cela la rendit moins timide et même plus extravertie. Elle avait un besoin essentielle qu’on ne la perçoive pas comme un monstre, avec toujours cette crainte qu’on puisse le lire dans son regard. En grandissant elle avait finit par porter un look complètement déluré avec les cheveux bariolés et des vêtements pastels. Elle s’éloigna des autres et se renferma dans son monde avec le souci constant de ne pas faire de mal aux autres ou a ses amis malgré le fait qu’elle portait l’amulette


He's still dead when you're done with the bottle

"And syrup is still syrup in a sippy cup"


Les années passèrent, c’était toujours la même chose. Sa mère semblait bien plus distante, ce qui en soit ne dérangeait pas Ciara puisqu’elle craignait de lui faire du mal. James en revanche était là plus que jamais pour la soutenir. Ce qui lui était arrivé n’était plus que de l’histoire ancienne car on veillait à ce qu’elle soit toujours sous le contrôle de l’amulette. A la pleine Lune, on faisait toujours en sorte qu’elle ne soit pas seule – juste au cas où il y ait un problème. La plupart du temps elle restait seule, à l’école puisqu’elle s’isolait et qu’elle perdait peu à peu confiance en elle, elle fut cible de moqueries. Ciara encaissait, sans rien dire, en se disant que de toute façon elle n’y resterait pas éternellement et que ça finirait par leur passer.

Avec James, ils avaient pour habitude de se faire des samedi soir jeux de société avec une bonne pizza ou autres nourritures pas forcément saines et du rock en fond sonore. C’était ses moments préférés de la semaine, leur mère avait son cours de danse et leur laissait sa carte bleue pour qu’ils puissent se faire plaisir. Un moment privilégié où ils racontaient un peu leurs tracas du jour tout en essayant de se battre dans les jeux. Un soir il avait suffit qu’elle aille ouvrir au livreur de pizza pour qu’avant qu’elle ne ferme la porte, celui-ci se jette sur elle. Ciara avait eu le reflexe de tenter de refermer  la porte tandis qu’il avait coincé son pied dans l’embrasure. Elle appela son frère pour qu’il vienne l’aider, croyant à ce moment là à un cambriolage. Lorsqu’elle réussi à refermer, la jeune fille se précipita dans le salon où devait être son frère. Elle eu le temps de voir ces silhouettes s’en prendre à son frère et puis plus rien.

C’est un cri effroyable qui réveilla Ciara, découvrant le cadavre de son fils mutilé dans le couloir de l’entrée. Elle se leva brusquement pour aller se jeter dans les bras de sa mère qui la repoussa subitement comme si elle était responsable. Le cœur battant, Ciara expliqua à sa mère ce qu’elle avait vu, ce qu’il s’était passé afin de dissiper tout mal entendu. C’était visiblement inutile, mais même après enquête il n’y avait aucune preuve pour accuser Ciara et malgré les accusations de sa mère portées sur elle, rien n’avait pu y faire. Ainsi l’ambiance dans la demeure avait changé du tout au tout, elle retrouvait des bouteilles de vin et de whiskey vides jusque dans les toilettes. Rongée par l’alcool mais surtout pas la haine, elle restait persuadée que la meurtrière de son fils était ce monstre de lycan.  Elle le lui répéta suffisamment, puant l’alcool, elle ne se gênait pas pour l’accuser malgré qu’elle cherchait à se défendre. Ciara se réfugiait dans la chambre de James restée intacte, elle se cachait dans son placard, sous le lit lorsqu’elle n’était pas en train de nettoyer ses petites figurines. C’était important pour elle de tout dépoussiérer, elle faisait les placards de fond en comble pour ne pas laisse les toiles d’araignées se tisser. Un jour elle découvrit un dossier à son frère, caché dans la doublure de son matelas. Par curiosité, elle feuilleta les quelques informations, toutes se relatant à un certain groupe appelé Conclave. Elle y retrouva également un compte rendu sous forme de journal intime. Ciara reconnu l’écriture de son frère disant qu’il avait été contacté par le conclave et qu’il avait refusé d’y entrer. Depuis ils avaient tout fait pour le descendre et rendre sa vie impossible mais qu’il avait tenu bon et les avait provoqués de nombreuses fois afin qu’ils le laissent tranquille. Il se confessait en avouant craindre des représailles.

A la lecture de ces mots, un nœud se fit dans la gorge de la jeune Ciara, une rage excessive s’empara d’elle. Tout en essayant de se maitriser, ce fut l’effet d’une crise d’hystérie, sa mère alarmée par les cris l’obligea à sortir de la chambre de James. Usant d’un martinet, elle la frappa plusieurs fois pour la calmer et l’enferma dans sa chambre après l’avoir attachée comme un chien. Après tout, c’était ce qu’elle était, un chien méchant. Mais même si elle avait réussi à l’isoler, Ciara se mit à réfléchir, allongée sur le sol, les yeux grands ouverts. Elle tremblait de colère et de haine envers ces gens qui avaient tout fait pour lui pourrir la vie jusqu’au bout. Elle en voulait aussi à James de ne pas lui en avoir parlé, ils se seraient enfuis ensemble, dans un autre pays, dans un endroit isolé, loin de toutes ces histoires pour qu’il puisse vivre normalement. Elle pleura aussi, longuement, et demeura ainsi pendant plusieurs heures, toute une nuit et toute une journée de plus. Elle fut relevée de sa punition, sa mère lui cracha dessus et lui ne se priva pas de lui interdire l’accès de la chambre de James en plus de la cuisine, du salon et du jardin. Elle était encore plus confinée, mais ne pouvait pas encore partir. Elle profita d’être seule et de ses courts accès à internet pour se renseigner sur divers choses concernant le conclave et se fit un petit dossier de projets pour la suite.

I'm peeling the skin off my face

"We paint white roses red, each shade from a different person's head"


Lorsqu’elle fut acceptée à une école de Dublin en informatique elle ne prit pas de temps pour réfléchir et posa ses deux valises à l’entrée de la maison. Elle ne vit pas sa mère à son départ et cette dernière ne tenta pas de la retrouver. Ciara avait prit un billet aller simple pour Dublin, afin de se rapprocher au plus de l’organisation qu’elle visait et parce que c’était connu qu’une capitale avait forcément le nid principal - a l'échelle de l'Irlande, bien sûr. Elle se doutait bien que ces dernières pouvaient avoir plus d'ampleur mais ceux qui l'interessaient directement étaient ceux du pays. Les premières semaines furent une véritable libération pour la jeune femme qui redécouvrait la vie sans avoir de restrictions. Son logement était certes très petit mais c’était pour elle un plus grand luxe que dans la maison familiale. Elle travaillait dur en cours, évitait les discussions avec ses camarades et se concentrait sur l’essentiel. A côté, elle avait repris les cours d’art martiaux et gardait cette indépendance en travaillant comme mascotte dans un petit parc. Elle fut aussi vendeuse de glaces, panneau humain, distributrice de prospectus et bien d’autres. En parallèle, elle cherchait des indices sur le conclave qui ne furent que très peu concluant.

Au terme de trois ans, ayant terminé les études, elle commença le hackage informatique, coachée par un ami qu’elle avait rencontré sur un site.  Ses premières cibles furent des entreprises, où il était facile de masques certaines dépenses pour finalement qu’elles arrivent sur son compte en banque. En voyant le chiffre de son compte en banque augmenter au fil des mois, c’était plutôt motivant pour continuer. Son ami l’intégra donc dans son équipe, cela lui fut très utile pour pêcher quelques informations puisqu’ils visaient à dénoncer les facettes cachées des organisations. KFC58, c’était son pseudonyme sur la toile et sans doute une indication sur ses gouts culinaires. Elle ne savait rien d’autre de lui puisqu’ils ne communiquaient que virtuellement et même par téléphone ils ne parlaient pas de leurs vies privées respectives. Joindre le groupe lui avait permis d’avoir une certaine couverture puisque l’un d’entre eux était le spécialiste dans la disparition. Ciara fut supprimée de certaines bases de données et elle vivait désormais sous plusieurs prénoms et noms de famille. C’était une grand avancée, mais ça ne lui suffisait pas. Il lui fallait alors approcher un certain type de personne, que l’on ne trouve que dans les bars malfamés. Ciara se fit embaucher dans une boite de nuit fréquentée par des dealers et autres délinquants. Elle se colora les cheveux, se fit des piercings et de nombreux tatouages afin d’attirer la curiosité et se construire un personnage mais toujours dans un même esprit de couleurs claires et très girly. Il était peu commun de croiser une serveuse avec des couettes et des boucles roses ou bleues, pour beaucoup c’était « la gamine » mais ce genre de taquinerie n’était pas à but de méchanceté. Elle avait fini par se faire apprécier par ces gens qui virent très vite le genre de femme qu’elle était. Certains s’étaient même mis à fantasmer sur elle alors pour la suite il n’y avait rien de plus facile que d’entrer dans leur monde.

D’abord trafiquante d’armes, certains usèrent de son apparence très naïve pour faire livrer des armes. Puis la jeune femme en profita pour se faire un petit business. Les pièces du puzzle se mettaient en place, elle apprit à tirer et lorsqu’elle trouva une première identité au conclave, elle n’hésita pas une seconde. Un assassinat rapide et efficace, tiré depuis un sniper en haut d’un immeuble ne laissait pas de traces d’ADN ; il fallait être prudent pour une première fois. Puis ce fut de plus en plus risqué, au découvrir des autres organisations et notamment de la police qui enquêtait toujours sur ce mystérieux meurtre fait sur une personnalité importante. Elle brouilla les pistes, sans avoir réussi à pirater la base de données de la police par manque d’expérience. Une fois tranquille, elle continuait sa traque tuant ceux qu’elle trouvait un par un en les ayant traqué comme un prédateur. Elle se fit un peu plus d’expérience sur le tas, puis fut parfois engagée comme mercenaire par des groupes de mafieux en l’échange de quoi ils veilleraient à dissimuler ses actes.

Petit à petit, Ciara devint une autre personne, de part ses pulsions lycanes, elle devenait de plus en plus sanguinaire sur ses meurtres et avait fini par y trouver gout. Une drogue, une véritable drogue qu’est la satisfaction. La liste de ses victimes s’allongeait, autant que du conclave que d’autres personnes extérieures visant à les protéger ou n’importe quelle personne se trouvant sur son chemin. Son patron ayant des activités louches contribua également à sa protection, il appréciait son professionnalisme et sa discrétion car au bout de quelques années, elle avait fini par être redoutable. Ciara se fit des alliés solides, notamment un groupe de corbeaux avec qui elle eu l’occasion de travailler plusieurs fois. Malgré les divergences, ils avaient certains intérêts communs et quand Ciara pouvait leur donner un coup de main même s’il ne s’agissait pas de meurtre, elle le faisait et vice versa.  

Les infos des Illuminatis sur moi...

c'est mon TC ♥ (c'est Laura)
Ange
avatar


La fleur qui s’épanouit dans l’adversité
est la plus rare et la plus belle de toutes.
Messages : 79
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 27
Race : Possession fusionnelle – Hua Mulan
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire et coeur à prendre
Emploi dans le monde des humains : En recherche d'emploi

Message par Elizabeth K. Anderson le Jeu 31 Mar - 18:52

Revenir en haut
loveyou rire tmi love hug

Heyyyyy :DDDDD

Rebienvenuuuuuuuuuue ♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️
Spécialiste
avatar


© TAZER.
 
Messages : 124
Date d'inscription : 21/08/2015
Mon personnage :
Race : Lycan
Groupe sociétal ou indépendant : La Garde
Âge actuel : 34 ans
Situation amoureuse : Célibâtard
Emploi dans le monde des humains : Lieutenant dans la police dublinoise, au Bridewell Garda (quartier Cabra)
Informations : Spécialiste dans la Garde ; il est apprécié pour son efficacité mais détesté par certains à cause de son caractère et de ses manières discutables.
Est l'un des parrains de sa Famille et lieutenant dans la police au Bridewell Garda.

Message par Aodh Ò Murchadah le Ven 1 Avr - 0:55

Revenir en haut
REBIENVENUE BEAU GOSSE. <3
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Ven 1 Avr - 13:40

Revenir en haut
Ah j'avais même pas vu quand je me suis connectée! ^w^
Re-bienvenue à toi et bonne chance pour ta fichoune! ^w^
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Lun 4 Avr - 12:24

Revenir en haut
je refais tooooout omgyes
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Lun 4 Avr - 20:29

Revenir en haut
Melanie Martinez! ♥♥♥♥♥♥
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Mar 5 Avr - 19:53

Revenir en haut
jai fini !
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Jeu 14 Avr - 16:35

Revenir en haut

(Re)Bienvenue Ciara!



Et voilà, tu as terminé ta présentation, comme ça passe vite! Cependant, avant que tu puisses te jeter dans le RP et jouer avec nous, il y a encore quelques petits détails à régler sur ta fiche. Rien de bien méchant, et bien évidemment, tout est discutable avec nous!
Allez, encore un petit effort: tu y es presque! Toi je t'aime

À première vue


Tout d'abord: désolée pour le temps de réponse! C'est tout de ma faute, Eden ayant fait la lecture et ses commentaires avant moi, je n'ai eu que très peu de temps pour moi ces deux dernières semaines >>
En tout cas, Ciara est un personnage très intéressant, avec ce petit coté dérangé qui va beaucoup plaire à Gwen en tout cas! *w* Cependant, on a quelques commentaires (rien de bien méchant vu que tu connais bine l'univers maintenant!)

Éclaircissements et Améliorations


Eden et moi sommes d'accord sur le fait que le talisman qu'elle porte et supprime sa transformation est un peu trop puissant. Dans le sens où, si une telle chose existait aussi facilement tous les lycans "contrariés" en auraient un. De plus, tu as un peu tous les avantages sans vraiment aucun inconvénient (bien que la transformation elle-même n'est pas forcément un inconvénient pour tout le onde! ^^)
Je pense qu'il faudrait un énorme sacrifice en échange ou alors que l'objet ait quelques failles ? Ce que je peux proposer, c'est qu'elle perde alors toutes les capacités lycanes tant qu'elle porte ce talisman et reste simple humaine, et que dès qu'elle retire le talisman, elle se transforme sans aucun souvenir de cette transformation quand elle reprend conscience ? Ou alors tout autre malus qui te viendrait à l'esprit !

Ensuite, tu n'explique jamais vraiment comment la famille de Ciara est consciente du surnaturel et comment ils ont pu lui expliquer tout ce qu'ils savaient. Est-ce que tu penses que tu pourrais développer cela, au-delà du fait que son frère était peut-être lui-même un surnat' ?

Attention également au fait que les organisations sont bel et bien internationales! Ce n'est pas parce qu'on se concentre sur Dublin qu'ils ne sont présents que là! Certes il y a une plus grande présence de surnaturels et des organisations à cause de la brèche naturelle de Dublin, mais ça reste global. ;) Après que Ciara en soit consciente ou non c'est égal, tant que toi en tant que joueuse tu n'oublies pas! =D

C'est tout! Bonne chance pour les modifs et désolée encore du temps d'attente! Toi je t'aime
Corbeau
avatar


He doesn't think I'm that fucking dumb does he?
« Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red, each shade from a different person's head»
Messages : 75
Date d'inscription : 31/03/2016

Message par Ciara Ó Ceallaigh le Jeu 14 Avr - 18:02

Revenir en haut
merciii !! Et voilà c'est modifié !!! omgyes
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Lun 18 Avr - 9:48

Revenir en haut

Bravo Ciara!



Tu es validé! Mais avant qu'on ne te laisse aller gambader dans les rues de Dublin et te faire déchiqueter, lis encore ces quelques lignes qui t'aideront à trouver quoi faire.

Les trucs obligatoires


Maintenant que tu es validé, on te rappelle qu'on te demande de te connecter au moins une fois par mois et de poster au minimum une fois tous les deux mois dans la section RP. Bien sûr, on préférerait que tu en fasses un peu plus, mais au moins tu connais le stricte minimum. ;)
Si tu as le moindre problème pour pouvoir remplir ce minimum, par exemple à cause de soucis de connexion, d'ordinateur ou pour tout autre raison de départ, n'hésite pas à nous prévenir dans les absences pour qu'on soit au courant et qu'on ne supprime pas ton compte.

Les deux autres choses obligatoires à faire, surtout si dans quelques temps tu veux te créer un autre compte, c'est de créer ton carnet de relations pour recenser tous les liens de ton personnage, ainsi que de créer ta chronologie des RP dans ta fiche de voyage.
Une fois ceci fait, tu as rempli toutes tes obligations, et on peut passer à la partie plus fun!

Les autres trucs cools


Bon maintenant que tu as créé ton personnage et que tu lui as créé des liens, peut-être que tu as une idée de personnage qui serait directement lié au tien? Alors dans ce cas tu peux créer un scénarii pour qu'un futur membre puisse le prendre. Et si tu ne veux pas créer tout un personnage rien que pour ce lien, tu peux aussi le proposer à la foire aux liens pour donner plus de libertés au nouveau membre pour créer son personnage.

Ce n'est pas obligatoire, mais tu peux également ouvrir ta voûte pour y recenser tous les objets que tu pourrais acquérir tout au long de tes périples. De même, si tu ne sais pas trop quoi RP, n'hésite pas à jeter un œil aux missions ou si tu ne sais pas avec qui RP à te lancer dans un RP mystère.
Pense également à créer un téléphone avec une boîte mail, pour que ton personnage puisse recevoir des messages d'autres personnages. C'est utile pour commencer un RP. De plus, si tu as envie de créer une vie sur Internet à ton personnage, comme via un facebook, twitter ou autre réseau social, n'hésite pas à faire un tour du côté des sites.

Si maintenant tu as une idée de lieux à créer ou de groupe sociétal ou indépendant à ajouter à notre univers, n'hésite pas à poster dans la demande de création de lieu & groupe. Cela permettra à l'univers de TGG de s'agrandir et s'étoffer avec ton aide! Et si tu as la moindre demande ou question ou suggestion à nous faire part, n'hésite pas à aller dans les zones liées plus tôt!

Enfin, si tu as envie de te détendre en dehors du RP avec nous, n'hésite pas à aller dans le flood ou les jeux. Et si pour te détendre il te faut un peu plus de RP, ou alors que tu veux mettre en scène ton personnage dans d'autres circonstances, n'hésite pas à faire un tour aux Lignes Croisées.

Et voilà, on a fait le tour! Cela fait probablement dix lignes que tu as décroché: mais on ne t'en veux pas! Joue bien et amuse-toi bien parmi nous!
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 22:30