AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les âmes damnées - ft. Danner

Partagez
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mar 23 Fév - 19:47

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”

De mésaventures en mésaventures, plus sordides les unes que les autres, Damian avait fini par trouver refuge dans une vieille baraque dublinoise, seulement habités par des rescapés de cette dure société qui avait tant de mal à intégrer les oubliés, les craintifs, les artistes déchus et autres âmes perdues. La majorité, bien évidemment, survivait seulement grâce à l'aiguille qu'ils s'enfonçaient dans le bras à heure fixe, avant de baver au sol, les yeux fixant des étoiles mortes. Damian, lui, n'avait jamais été tenté par cette substance brune et infecte, puant la mort ; il se contentait d'une bouteille d'alcool aussi indigeste que celui utilisé pour soigner des plaies, ou de bières bon marché, de quelques cigarettes et, si la chance lui souriait, d'un peu d'herbe de qualité discutable. Le reste des produits pouvant l'aider à croire que sa vie n'était pas si affreuse ne l'attirait absolument pas. Il savait qu'à cause de ces drogues trop fortes il perdrait, justement, l'unique chose qui le maintenait dans un semblant de vie supportable : sa haine, féroce et vicieuse à la fois, qu'il nourrissait au fil des mois contre ce monde absurde. Cette société en déclin, qui ne l'avait jamais accepté. Et, aussi, grâce à Mordred, qui apparaissait toujours au bon moment pour le rappeler à l'ordre s'il osait seulement dériver. Une bien belle seconde conscience que celle-ci...

Après avoir déambulé telle une âme en peine dans les ruelles de Dublin, qu'il finissait par connaître par cœur jusqu'à chaque brique ou dalle de béton de ses trottoirs, Damian s'était décidé à retrouver ce qui lui servait de domicile. Cette espèce de maison décrépie qu'on avait abandonnée, une maison à l'image de ses propriétaires illégaux aux allures de parasites. Le soleil déclinait à l'horizon, auréolant le relief du paysage urbain d'une lumière pourpre. Mains dans les poches, le visage bas, les yeux mornes, Damian s'avançait lentement, frissonnant à chaque petit vent s'immisçant dans le col de sa veste en simili cuir. Il s'arrêta non loin de la maison où l'attendait seulement un matelas crasseux, sortit une cigarette tordue de sa poche, un vieux zippo et essaya de l'allumer. En vain. Il était en panne d'essence. Poussant un profond soupir, il releva enfin le regard et s'étonna de voir une silhouette se dessiner sur un banc, un peu plus loin. Il put voir une petite lueur orangée illuminer ce visage, jeune et pensif, encadré de bouclettes ternes. S'il fumait, il devrait avoir un briquet. Se forgeant une mine avenante, Damian n'hésita pas et se dirigea vers ce type qu'il n'avait encore jamais vu dans le coin, lui semblait-il, et se planta devant lui pour lui dire avec bonhomie :

- Salut, mec. Dis, t'aurais pas du feu ? Mon zippo m'a lâché.

Il lui décocha un sourire amical, purement hypocrite. Mieux valait avoir l'air sympathique quand on grattait quelque chose. Ceci dit, dès qu'il aurait pu tirer sa première bouffée, il irait fissa rejoindre sa paillasse pour y piquer un somme ; ces heures de marche l'avait éreinté. L'autre gars leva le visage, le regarda et Damian sentit un trouble l'assaillir, chose à laquelle il ne s'attendait vraiment pas. Quelque chose lui tordit les boyaux. Cela ne dura qu'une fraction de seconde mais cela suffit à le chambouler fortement. Il resta béatement à le fixer avant de réagir et de prendre d'une main peu assurée l'objet quémandé, maugréant un vague remerciement. Il alluma sa propre cigarette, tira longuement dessus et expira un premier nuage de nicotine tout en rendant le bien au jeune homme assis. Oubliant déjà son intention première, qui était de détaler aussitôt après, Damian vint se poser à côté de lui, sur le banc, sans trop savoir pourquoi lui-même. Il n'était cependant pas homme à se poser énormément de questions et agissait à sa guise, ne suivant que ses impulsions du moment. Il tira deux ou trois autres bouffées avant de rompre le silence du crépuscule.

- T'habites dans les parages ? Je viens d'arriver, pour ma part, il y a deux semaines, mais je ne t'ai encore jamais vu.






© Gasmask
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Ven 1 Avr - 19:22

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

La vie à Dublin était parfois intéressante, et parfois non. Aujourd'hui était un jour d'intérêt. La personne qui venait de s'asseoir à côté de lui en était une preuve plus que flagrante. Peut-être même une preuve que le destin lui apportait directement les choses dignes de l'intéresser. Dangereux à dire, mais semblant parfois si vrai....
Bref, pour recontextualiser, le Corbeau sur son banc perché tenait dans son bec une clope. Le clodo, par la fumée alléchée, lui tint à peu près ce langage : "Yo, mec, t'aurais pas du feu?". C'est là que l'histoire commence à changer.

Devant Danner se trouvait Mordred, en possession du corps d'un gamin qui avait apparement vécu des jours meilleurs. Pendant une seconde, le regard du fantôme et celui du spectre se croisèrent, faisant naitre un sourire léger sur les lèvres de ce dernier. Fourrageant dans les poches de son blouson en cuir, il en tira son feu qu'il lança d'un coup de poignet au jeune homme. Celui-ci l'attrapa avec une agilité naturelle et s'assit à côté de lui pour fumer sa clope.
Le Spectre en profita pour le juger silencieusement. Présentation gentille, 10/10, faux sourire 8/10, choix des mots et du langage corporel 9/10... pas mal comme moyenne. Ajouté à l'introduction aux rèflexes, à l'arrangement de la tenue et à l'apparence générale, on arrivait à une moyenne intéressante. Déjà que trouver un Mordred était toujours intéressant en soit, en trouver un présentant bien était une superbe nouvelle.

"Disons que je zone un peu partout dans la ville. Normal que tu m'ai jamais vu, après, j'ai mes propres squat et mes propres horaires."


Il tira une grande bouffée sur sa cigarette et la jeta au sol, l'écrasant sous son pieds. En sortant une seconde de son paquet, il se retourna vers l'arrivant, un sourire amical sur le visage.

"Ca fait cours, deux semaine, ma foi. Alors, que penses-tu de cette superbe ville de Dublin ?"


C'était un test, évidemment. S'il était intelligent, Mordred s'en était rendu compte aussi. Sinon... et bien tout serait plus naturel. Et selon la réponse, ça donnerait à Danner une indication de comment tourner la discussion. Sa finalité était déjà fixée. Restait maintenant à déterminer la manière dont on pouvait l'atteindre.
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Ven 1 Avr - 20:09

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”

L'autre gars lui répondit, sur un ton tout à fait amical. Ce que des oreilles d'humain normal aurait perçu comme l'engagement d'une discussion superficielle, qui n'amènerait à rien de spécial, celles de Damian entendirent bien autre chose. Ou plutôt fut-ce Mordred. Celui-ci avait frémi, sensiblement, et son hôte avait ressenti cela comme un profond écho en lui-même. Puis, il lui parla. Enfin, parler... Ce n'était pas vraiment des mots dans leur sens propre, mais plutôt une transmission de pensées, mélangé de sensations, d'images. Autrefois, lors de ces premiers... messages intérieurs, Damian avait eu un mal fou à comprendre d'où cela pouvait lui venir. Il voyait, sentait et entendait des choses ressemblant à des rêves, mais plus proches des souvenirs en vérité, ce qui avait été longtemps perturbant. Surtout qu'il ne voyait pas comment il pouvait avoir en mémoire des événements se déroulant dans un décor médiéval... Tout cela l'avait amené vers ses études actuelles mais, entre temps, il avait compris. Il n'était pas seul. Jamais.

De cette même manière silencieuse, Mordred communiqua avec lui. Une sorte d'alerte, mais non de danger. Puis, un rire, qui se mêla à une immense sensation de joie, comme si Mordred arrivait à l'accomplissement de quelque chose de fortement attendu. Ce rire muet passa d'une des âmes à l'autre, et Damian, par réflexe, se laissa aller à un léger ricanement entre deux bouffées de cigarette. Il abandonna le masque de la bienséance, celui qu'il prenait pour avoir l'air d'un adolescent, d'un étudiant des plus normaux, tandis qu'il divaguait de ci de là, et laissa entrevoir sa véritable facette. La lueur morbide qu'il devait contenir la majorité du temps se remit à luire au fond de ses yeux, et son sourire s'étira tant qu'on lui donnerait l'apparence d'un chacal.

- Je pense qu'elle aurait besoin d'un sérieux nettoyage, répondit-il tout simplement, plantant ses yeux dans ceux de son compagnon de banc.

A l'allure de l'autre garçon, Damian sut que Mordred avait vu juste. Encore une fois. Ne se trompait-il donc jamais ? En même temps, pourquoi s'en plaindre ? Damian, qui était bien loin de s'imaginer faire des rencontres intéressantes, avait fini par tomber sur ce type, et à en croire Mordred, ils auraient pu difficilement espérer mieux. Quel était son nom, déjà ? Ah, non, ils ne s'étaient pas encore présentés. Amenant l'acte à la pensée, il tendit une main gantée d'une mitaine à l'autre gars, ne cessant plus de sourire :

- Damian Dovran.




© Gasmask
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Ven 8 Avr - 18:15

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

Danner laissa son sourire grandir au moment où Mordred commeça à ricaner. Il le vit abandonner soudainement son air d'étudiant parfait, ce qui envoyait un message clair : il savait, avait compris ou simplement sentait quelque chose en Danner, quelque chose qui le poussait à le considérer sur un pieds d'égalité. Bien. Ca faciliterait les choses lorsque la véritable discussion commencerait.
Saisissant la main tendu de son nouveau compagnon de banc, le Corbeau la serra avec énergie.

"Danner Farag. Enchanté. C'est pas tout les jours qu'on a la chance de rencontrer Mordred."


La phrase avait été dîte d'un ton très simple, celui d'une pure conversation amicale. Car, après tout, cette information n'était pas une grande découverte ou quelque chose d'extrêmement complexe à assembler pour le Spectre assit sur le banc, elle ne méritait donc pas plus d'enthousiasme. De plus, ça permettrait peut-être à de Damian de saisir la nuance, et donc de savoir à qui il avait affaire. Ca lui rapporterait quelques bons points en plus.
Fumant tranquillement sa cigarette, Danner balaya du regard leur environnement proche et soupira légèrement.

"Et bien, en effet, les trottoirs auraient bien besoin d'un coup d'éponge, certaines façades doivent être ravalés, et la législation générale concernant le dépôt sauvage d'ordure doit être changé. Mais j'imagine que tu parles d'un autre type de nettoyage, non ?"


Le test ne s'arrêtait pas encore. La question était en effet interprétable de milles et une façons. Répondrait-il selon son coeur ou essairait-il de dire ce qu'il pensait que Danner voudrait entendre ? Parlerait-il comme un jeune chien fou voulant bouter tout les méchants hors de ce monde, ou arriverait-il à faire preuve de sagesse dans ses propos et de réflexion éthique dans ses actes ? Danner, les yeux plantés dans ceux de son camarade et un vague sourire aux lèvres attendait ses réponses, jugeant, comme à son habitude.
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mer 20 Avr - 17:56

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”


A l'entendre prononcer le nom de sa possession, Damian tressaillit légèrement, clignant plus vivement des yeux et relâchant son sourire suffisant l'espace d'un instant. Il se reprit à temps, la "voix" de Mordred lui susurrant, comme à son habitude, les meilleurs conseils possibles en chaque situation. Là, il lui envoya des ondes apaisantes, ainsi que l'explication du pourquoi du comment ce gars pouvait en savoir autant et surtout si vite. Damian, ayant compris, se rassura aussitôt. De toute manière, à en croire Mordred, il n'avait rien de dangereux, chose qu'il aurait pu deviner tout seul au vue de son air si peu hostile. Et si calme. A les voir ainsi, n'importe quel passant pourrait penser à deux bons amis de vieille date, discutant paisiblement. Toutefois, leurs paroles n'avaient rien de bien anodines, cachant derrière leur apparence simpliste toute une énigme, voire...

- Un test. Il te teste, mon garçon. Réponds-lui ce qu'il veut entendre.

- Et que veut-il entendre, selon toi ?

- Ta détermination. Ton intelligence. Le fait que tu es soutenu par une âme riche de plusieurs siècles d'expérience, ce qu'il sait déjà, certes, mais montre-lui comme nous sommes en osmose parfaite.

- Que dois-je lui prouver, au final ? Je ne sais même pas qui il est.

- Quelqu'un d'assez important pour que tu daignes faire de ton mieux ! Réponds-lui, ton silence devient... embarrassant.

Relevant doucement le menton, achevant sa cigarette d'une ultime bouffée avant de l'envoyer s'écraser sur le trottoir en une dernière braise rougeoyante, Damian poussa un léger soupir.

- Je vais être direct avec toi. Ne pas tourner autour du pot davantage...

- Oui, voilà, continue. Sois franc.

- Cette ville est dirigée dans l'ombre par une bande de tordus ou d'incapables, voire les deux. Leur cupidité m’écœure. A mon sens, le monde entier, à commencer par cette ville, aurait bien besoin d'un retournement de situation.

Il lâcha le regard de Danner, reprenant un air plus sérieux en fin de phrase. Plus qu'à voir si cette déclaration passerait, ou pas. A sentir vibrer Mordred au fond de lui, tel un animal en cage crevant d'impatience, il se dit qu'il était, tout de même, loin de comprendre l'enjeu dans lequel il se trouvait en ce moment même. Cependant, au fil des ans, il avait compris que sa possession était d'un grand secours ainsi que d'une bonne clairvoyance. Qu'avoir tort était rarement possible, en ce qui le concernait. Se laisser guider par lui plus que par sa propre volonté avait rapidement apparu à Damian comme une très bonne alternative, puisqu'il n'avait jamais été déçu, ou si peu. Bien peu que s'il s'était écouté lui-même. De ce fait, il réprima en douceur les vagues émotionnelles de Mordred pour ne laisser voir qu'une sérénité toute modelée par des années de pratique.




© Gasmask
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 28 Avr - 0:44

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

Danner gardait le regard fixé vers Damian. Il masquait relativement bien son embarras et sa surprise, mais le déguisement n'était pas tout à fait parfait. Il restait cependant très doué, et doté d'une capacité à cultiver. Et puis le silence que ses paroles avaient provoqué était juste assez long pour être très légèrement embarassant et la possession en avait parfaitement conscience, ce qui n'aidait pas vraiment son déguisement. Même s'ilne pouvait deviner son cheminement mental, il voyait Mordred s'agiter, probablement en train de conseiller le jeune homme dans sa réponse.
Puis il les vit s'arrêter de réfléchir et se préparer à répondre. Bah, prendre son avant de donner une réponse était loin d'être un désavantage, tant que la réponse qui suivait était convaincante. Et celle-ci était... et bien, attendue. Même si mordred était une entitée millénaire, il gardait aussi une mentalité très jeune, probablement partagée par son réceptacle. A partir de là, une réponse comme celle-ci était bien probable même si Danner avait espéré quelque chose d'un peu plus... et bien, d'un peu plus réfléchi. Mais bon, il avait eu du temps et des circonstances qui l'avaient poussé sur cette piste et lui avait foutu un coup de pieds au cul pour avancer, chose que peu de gens partageaient. Il apprendrait, peut-être même s'en rendrait-il même compte d'ici peu : Les dirigeants de ce monde n'étaient ni tordu ni incompétents, au contraire. Pour diriger une absurdité de cette taille, ils fallaient les voir pour ce qu'ils étaient : des gens intelligents armés d'une bonne connaissance de la société régnant sur une oeuvre centenaire ayant floués les gens pour les empêcher en dehors d'un cadre imposé. Ce n'étaient pas des fou furieux totalitaires riant de manière sinistres lors des orages dans leurs chateaux victoriens, et le peuple n'était pas une masse de moutonendoctriné n'attendant que la venu d'un messi pour les délivrer. Ce genre de conceptions étaient digne d'un adolescent de quatorzes ans avec un T-shirt che guevara, et encore.

Mais bon, le test n'était pas terminé. Jusqu'à la fin de celui-ci, il se devait de garder un visage neutre et une expression surprise et vaguement intéressé, comme tout bon DRH lors d'un entretien d'embauche important.

"Hum. Et tu la retournerais comment, cette situation ? Toi contre le monde ? Avec une armée ?"


Bon, là il lui avait donner des indices, mais de manière piégeuses. Ca s'équilibre, l'un dans l'autre. Personne ne pourrait l'accuser de favoritisme s'il ne donnait comme proposition que des mauvaises réponses, attendant une négation qui ferait montre d'un raisonnement personnel et pas d'un simple jeu sur ses réponses.
Pour l'instant, c'était le fait qu'il ait répondu avec franchise qui primait. Même si sa vision du monde avait des défauts, ces défauts n'existaient que par rapport à la vision différente de Danner. Avec un temps, il réussirait probablement à le convaincre à ses arguments. Et même s'il ne le faisait pas, leur réflexion progresserait un peu, donc au final rien ne serait jamais complètement perdu.
Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Mar 3 Mai - 9:32

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”

Malgré la présence constante de Mordred, et son don analytique envers autrui, ce Danner apparaissait comme un mystère. Il le testait, cela ne faisait plus aucun doute, usant d'une espèce d'interrogatoire pour en savoir plus long sur lui. A l'inverse, Damian pouvait le regarder tout son soûl, il ne voyait qu'une page vierge. Pas une seule émotion ne venait trahir les pensées secrètes de ce gars, laissant le possédé dans l'ignorance la plus totale. C'était quelque chose qui avait le mérite d'agacer l'étudiant rebelle qui, à cette énième question, fit une moue à peine réprimée qui en disait davantage que de simples paroles... Seule la voix de Mordred, impérieuse, l'obligeait à garder ses fesses sur ce banc défoncé. Si ça ne tenait qu'à lui, il aurait sûrement planté Danner là, l'abandonnant à ses interrogations péremptoires.

Toutefois, il resta. Et, bien évidemment, se sentit obligé de répondre. Mais quoi ? A nouveau, ses méninges se mirent en marche en quête d'une déclaration adéquate, à la fois sincère et intéressante. A l'énoncé des perspectives qui semblaient offertes à Damian pour « renverser ce monde corrompu », pour reprendre ses termes, l'étudiant ricana doucement, d'un rire sans joie, pâle comme son visage. Il étira son dos qu'il vint coller contre le dossier de bois fendu et humide et glissa une main nonchalante dans sa tignasse.

- Seul, je ne suis rien. Une armée... Trop prévisible. Je ne vais pas te mentir, je n'ai pas encore d'idée bien précise de comment agir, je sais juste que seul je n'irais pas bien loin.

Plantant à nouveau son regard dans celui de son vis-à-vis, une nouvelle lueur éclairant ses iris, il lâcha d'un air malicieux :

- Assez parlé de moi. Et toi, que penses-tu de cette ville ? Toi qui sembles y vivre depuis plus longtemps, tu dois avoir un jugement moins étriqué que le mien. A moins que tu ne me donnes raison... De plus, tes questions m'indiquent que l'idée même d'une destruction dans le but de reconstruire ne t'est pas totalement dénuée d'intérêt. Ai-je tort ?

- Tu joues avec le feu... Je doute qu'il soit prompt à te lâcher le morceau le concernant si facilement. Tu risques plutôt de te voir envoyé paître... C'est malin.

- La paix. Pour une fois, la paix, Mordred ! Reste calme et observe...

C'était rare que Damian prenne le dessus de force, ne désirant plus écouter docilement Mordred. Cette fois, il avait envie que sa personnalité soit clairement mise en avant, avec ses propres choix. Il sentit Mordred se retirer doucement au fond de lui, un éclat de frustration vacillant telle une flamme mourante, balayée, cependant, par une brise de curiosité.




© Gasmask
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Mer 4 Mai - 22:51

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

Doubles bons points, en avant pour la victoire. Reconnaitre son incapacité à trouver une solution toute faite montrait une certaine maturié, qui éloignait l'étudiant de sa stature de révolutionnaire trotskiste, puis détourner l'ttention sur son interlocuteur en quête de nouveaux savoirs, afin de briser la structure de l'interview. Ce n'était pas les réponses qu'attendait le Corbeau, mais elles restaient quand même plus que parfaitement valides. De plus, il sentait chez l'étudiant un regain de confiance, accompagnant l'air légèrement mesquin qui lui avait apparu sur le visage. Quelque soit le sourire, il restait une forme d'humour, et donc agréable en soit.
Peut-être s'attendait-il à le piéger avec sa question, ce qui expliquerait cet étrange sourire. Danner garda son visage rêveur. Il sortit une autre clope de son blouson et l'alluma, tirant pensivement dessus avant de se retourner vers Damian.

"Disons que mon point de vue différe du tiens sur quelques points. Les gens qui dirigent cette ville, et plus généralement, sont loins d'être stupides ou spécialement tordus. Il est impossible de diriger un système totalitaire coercitif pendant si longtemps et sans que la population se rende compte de la nature anti-libertaire du-dit système sans savoir très exactement ce qu'on fait.
Reste que tu n'as pas tort sur certains points, il va falloir détruire pour reconstruire. Mais on se retrouve devant le problème du comic books : Superman est une menace pour l'humanité, mais si on l'attaque directement, c'est nous les méchants. C'est ça le gros problème de cette destruction.... Si on attaque frontalement, on ne peut que perdre, soit vite soit lentement."


Il souffla un rond de fumée, et fit un petit signe de tête à Damian, y rajoutant un sourire dans la lancée.

"Reste une solution, beaucoup plus dure que de brûler tous ces mecs pour installer l'ordre nouveau, une bataille que personne a jamais tenté tellement elle a peu de chances d'aboutir. Un truc complétement con, qu'on m'a dit : la bataille idéologique."


Il eut un petit rire méprisant, le regard planté dans le vide. Il ne visait pas Damian, mais de nombreux souvenirs s'étaient iinterpolés dans son esprit, l'obligeant à réagir.

Il n'ya pas de lutte "directe" à faire. Juste canaliser les chefs, les forcer à faire des erreurs. Imagine l'impact sur les pauvres types qui ne connaissent aucune alternatives au système si leur chef décide de les sacrifier pour protéger son compte en banque... Imagine maintenant ça à l'échelle d'une ville. d'un pays.... Pas besoin d'un coup de batte, tout le système s'effondre sur ses fondations. "


Il finit sa cigarette, l'écrasant de la pointe du pieds sur la chaussée.

"C'est une grosse partie de poker à jouer entre deux groupes de mecs intelligents, chacun essayant de pousser l'autre à commettre des erreurs. S'ils nous font attaquer la population, on a perdu. Si c'est eux qui l'attaquent, ils ont perdu. tou en revient à ça....."


Il regarda alternativement Mordred et Damian. Les deux réagissaient à leur manière, l'un avec un passé millénaires mais chargé de ressentit, l'autre avec une verve plus jeune mais non dénuée de sagesse. Le test était fini, ou presque. Restait la seule question, celle qui valait 99% de la note.


Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Sam 7 Mai - 14:19

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



Damian l'écouta attentivement, diverses émotions passant alternativement sur son visage. Le bougre semblait savoir de quoi il parlait, et il plus son flot de paroles décrivaient ses pensées, plus Damian comprenait l'intérêt que lui portait Mordred. Ce qu'il décrit avait l'air d'un sacré coup d'état, en vérité. C'était rusé, fourbe, malin, et sacrément manipulateur. Chose qu'il n'avouerait pas souvent, le possédé se sentit curieusement tout petit et insignifiant à côté de cet esprit rebelle qui paraissait bien plus à même de mener une révolution que lui, et de manière plus intelligente et plus efficace. Ce n'était peut-être pas ses intentions, mais les idées que Damian nourrissait eut l'air ridicule en comparaison avec ses propres projets, et, par extension, il se sentit ridicule également.

Sur l'insistance de Mordred, Damian comprit qu'il devrait écouter ce gars-là, le suivre, voire l'imiter. Mordred avait peut-être la fibre stratégique de son temps, l'esprit habile pour la manipulation, mais il lui manquait la connaissance précise des rouages de ce monde moderne, et Damian, de son côté, était assez novice en tout. Danner, lui, semblait riche en savoir dans ce contexte. Damian comprit rapidement la position qu'il aurait auprès de lui : il ne serait pas son égal, ni son associé, mais en quelque sorte son soldat, pouvant peut-être espérer devenir son bras droit à un moment donné. Après avoir fait ses preuves. Pour le moment, il ne pouvait espérer mieux, avec la maigreur de ses connaissances. Ceci dit, à bien y penser, cela ne le dérangeait pas ; être un sous-fifre n'était pas une finalité en soi mais parfois juste la première étape d'une future élévation sociale. Et un excellent poste pour apprendre sur le terrain sans se brûler les ailes tout de suite. Il n'avait de toute façon pas les épaules d'un leader.

- Ce que tu dis là, ça me plaît.

Restant fidèle à sa franchise sans limite, il lâcha de but en blanc :

- Mordred s'intéresse à toi. Il m'a incité à rester ici et à te causer, je comprends à présent mieux pourquoi. De toute évidence, tu l'attires, et il veut faire affaire avec toi. Donc... Parle-moi - parle-nous - plus clairement de ce que tu projettes d'accomplir, et laisse-nous une chance de mener tout cela à bien en te secondant.

Son sourire s'accrut, et on put voir le reflet net et précis d'un deuxième visage sur celui de Damian ; Mordred, l'âme noire des légendes arthuriennes, souriait pleinement, l’œil avide.



© Gasmask
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Sam 7 Mai - 15:16

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

Un sourire intérieur s'écrivait sur les lèvres de Danner. Il avait compris. Certes, il restait encore des choses à mettre en place, mais ça semblait lui plaire. Peut-être.... peut-être était-il la première pierre de son projet si spécial qui avait germé dans sa tête il y a quelques années déjà. Des noms volaient dans son esprit. Noam, Joyce bien sûr.... Anja, s'il arrivait à la retrouver, ce Damian.... Cela ferait un groupe actif et intéressant, adapté aux épreuves qu'il envisageait. Mais pour l'instant, il ne pouvait mettre la charrue devant les boeufs. Sans cette première pierre, il ne pourrait rien faire.
Il était déjà bien parti. Il avait l'attention de Mordred, ce qui n'était pas un moindre bonus. Gagner ce regard sans même à avoir à lâcher le nom de David était un gros bonus, autant en profiter et transformer l'essai.

"Pour l'instant, je fais mon petit bonhomme de chemin, je discute avec les gens, je compte mes bénédictions et noue mes amitiés. Je commence à bosser un peu, dans les meilleures actions à faire ici : Apprendre à connaître les gens."


Il rigola rapidement devant la tête de Damian.

"C'est con, mais les relations publiques sont un super gros point. Rentrer en contact en premier avec les surnaturels qui découvrent leur pouvoir, discuter avec les organisés bien placé pour caler des coins dans la porte, gagner des indics dans les groupes indépendants, les meutes, tout ça tout ça...."


Danner laissa un temps s'écouler. Damian serait-il déçu ? Intéressé ? Compréhensif ? Le florilège d'émotion qui apparaitra sur le visage du jeune homme serait révélateur de ses aspirations, et des apprentissages nécessiares : le calme, l'enthousiasme, la société... tellement de choix et de possibilités.
Mais bon, les discussions n'étaient pas l'intégralité des actions mises en place par Danner, alors autant que le brief soit total.

"Après... et bien, des actions organisés. Utiliser la menace et la peur envers ceux habitués à terroriser leurs peuples, offrir aux peuples les informations qu'on leur a caché, et profiter de nos amitiés pour baisser les rangs des informations. Chacun ses idées, des propositions sont ouvertes, que soit des bombes ou des discours.
Par contre, pour faire ça, j'aurais besoin d'un groupe. J'ai déjà des noms en têtes, t'imagines, mais ça reste embryonnaire. Tout ce que je sais, c'est qu'il me faudra une dizaines de personnes pour faire tout ça. Des compagnons, pas des seconds. J'aurais l'air bien con de vouloir renverser des chefs en étant boss moi même."


Danner laissa retomber la tension, sans relancer les questions, curieux de voir ce que Damian aurait comme remarques. Même si cette discussions n'amenait sur rien de particulier, au moins Danner aurait-il eu la joie de pouvoir évoquer ce projet... et même le remettre un peu en route, peut-être.

Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Dim 8 Mai - 18:17

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



L'heure des interrogations semblait s'achever finalement, car Danner ne renchérit pas et expliqua simplement son projet. Un grand projet, qui promettait, et auquel Damian avait l'envie irrépressible de participer. Ses tendances anarchistes n'avaient été toujours que des aspirations floues, des pensées, des actes solitaires et puérils, et il avait toujours gardé cette boule de colère contre la société en lui sans jamais accéder à quelque chose d'intéressant allant dans son sens. Mordred avait décidément du flair. C'était, à présent, à son tour de nourrir un grand intérêt pour Danner, ce gars qui, en toute apparence, paraissait n'être qu'un jeune homme traînant ses pieds dans les quatre coins de la ville sans aucun but. Cet air nonchalant dissimulait de grandes aspirations, qui avaient de quoi effrayer les puissants de ce monde. L'impression de n'être qu'une petite merde à ses côtés lui colla au train, et Mordred dut venir le rappeler à l'ordre.

- N'oublie pas que tu as de la valeur, aussi. Et, crois-moi, le regard qu'il pose sur toi n'a rien d'un supérieur hautain. Il finira par te considérer comme indispensable...

Damian eut un ricanement. Il avait du mal à se penser devenir indispensable dans un tel projet, mais soit... Cela ne serait pas si mal. Il se construisit une expression sereine, camouflant son complexe d'infériorité de son mieux.

- Où en es-tu dans tout ce ramdam ? Qu'as-tu besoin ? Je veux voir comment je puis t'être utile. As-tu déjà trouvé quelques personnes ? Peut-être... Peut-être pourrais-je t'aider à en débusquer d'autres.

Il espérait sincèrement ne pas être trop entreprenant en se proposant comme recruteur. Après, bien évidemment, il faudrait que Danner le pistonne et lui dise ce qu'il recherchait chez ceux qui l'accompagneront dans sa grande révolution.



© Gasmask
[/quote]
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 19 Mai - 21:00

Revenir en haut


Les âmes damnées

Welcome to the jungle. We've got fun and games. We've got everything you want, honey, we know the name

Danner eut une petit sourire. il alla même jusqu'à souffler légèrement du nez. Le gamin faisait plaisir à voir. Il était enthouiaste et prêt à foutre les mains dans le cambouï. Ca donnerait un certain équilibre dans le groupe, un bon départ donc. Vu la nature plus relâchée du Corbeau, un peu de diligence et d'excitation ferait du bien. Mordred, derrière lui, avait une drôle de tête. Il n'avait pas la moindre idée de ce qui se tramait entre eux, mais le vieux fantôme serait peut-être un peu plus à surveiller que le jeune Damian.

Il fallait cependant répondre à ses questions. Le gamin n'était probablement pas très sûr de lui, il lui faudrait un moment pour s'affirmer et réellement se donner à fond. En attendant, Danner lui donnerait les directives nécessaires, mais il préférait que tout soit clair dés le début.

"Je vais être honnête avec toi. J'ai aucune formation en gestion de prod et je sais pas dresser d'asset liste. Donc si tu cherches un truc genre une liste de course, ça va être un peu compliqué, j'ai pas tendance à opérer comme ça.
Dis toi juste ça : Tant que tu comprends pourquoi on fait ce qu'on fait, et que t'arrives à piger les implications de tes actes, tout ce que tu peux faire va aider. Juste, préviens avant si c'est un peu gros, c'est tout."

Pour être honnête, Danner avait une chose en tête qu'il avait parfaitement envie d'éviter à son futur groupe : les réunions hebdomadaires où chacun se retrouvait avec une liste de trucs à faire et des jugements sur la qualité des actions effectuées la semaine passée. Damian était grand. Les autres le seraient aussi. S'ils comprenaient au fond d'eux les raisons de la lutte ils se battraient bien mieux que si Danner avait à le leur expliquer à chaques minutes.

"Après si t'as pas d'idées, y a de bon points de départs. Et le premier, c'est de remplir ton carnet d'adresse. Plus tu connais de gens mieux ça sera, quels qu'ils soient. Tous les surnaturels qui découvrent leurs pouvoirs, tu dois leur parler et les guider, ils resteront à côté de toi même s'ils rejoignent une orga. Les chefs de bataillons, les lieutenants et meister, plus t'en connais et mieux tu les connais mieux c'est. Tu pourras les combattre plus efficacement. Tous les indépendants, les mecs qui pourraient nous rejoindre ou bosser en parallèle, faut les connaitre aussi, histoire de savoir quoi leur dire, et si tu peux en trouver des cools à faire venir c'est super. C'est masse de taf', mais t'inquiète pas. On a plusieurs années pour ça."


Danner se leva. Il fit quelques pas histoires de se dénouer les jambes. Il allait devoir bouger un peu. Rester au même endroit trop longtemps n'était pas la meilleur idée du monde. Des types étaient encore activement à sa recherche, à partir de là il fallait mieux être prudent. Il tendit un bout de papier à Damian, son numéro griffoné dessus.

"Va falloir qu'je file. J'te laisse mon numéro, on s'appelle on s'fait une bouffe. C'était un plaisir de te rencontrer. J'espère qu'on se refera ça d'ici peu."



Corbeau
avatar


© TAZER.
 
Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 25
Race : Possession
Groupe sociétal ou indépendant : XIII
Âge actuel : 22 ans
Emploi dans le monde des humains : Étudiant

Message par Damian Dovran le Jeu 19 Mai - 21:41

Revenir en haut
Les âmes damnées
Damian & Danner
“La plupart des rencontres vous laissent de glace, n'imposent aucun trace dans votre vie. Et puis il y a celles qui, au contraire, la change totalement.”



L'idée même que personne ne le dirigerait était quelque peu perturbant, totalement contraire à ce dont chaque citoyen était habitué, mais, à bien y penser, cela lui plaisait. Damian en eut un sourire satisfait et ses pensées divaguèrent déjà, s'imaginant faire telle ou telle chose. Après, à en comprendre la façon d'opérer de Danner, les coups violents n'étaient pas préconisés. Damian sut qu'il allait devoir faire fonctionner ses méninges plus que jamais, et que l'aide de Mordred sur ce plan lui serait d'un grand secours. Qu'à cela ne tienne, il s'en sentait capable. Enfin, Danner prit tout de même la peine d'énumérer rapidement ce qu'il pensait utile à leur organisation et à leur projet, et Damian s'empressa de montrer encore plus d'enthousiasme. Se forgeant une confiance apparente, il répondit d'une voix sûre :

- Je ferais de mon mieux. Je suis nouveau, ici, et partout où j'irais j'attirerais l'attention des gens. Je pense pouvoir rapidement faire des rencontres, ainsi.

Il ne savait pas trop comment il allait pouvoir déceler des autres êtres surnaturels, par contre. Mordred lui susurra à l'âme que cela viendrait assez naturellement dans la plupart des cas. S'il cherchait trop, ça ne lui sautera pas aux yeux, mais s'il se contentait d'être juste attentif... Eux-mêmes se révéleront à ses yeux. Quoique rempli de doute à ce sujet, Damian fit ce qu'il faisait souvent : s'en remettre à sa possession, lui faire confiance, comme à chaque fois qu'un événement le larguait. Ce fut sur ces explications envoyées à la volée que Danner exprima son désir de prendre congé. Un peu déstabilisé par ce départ soudain, Damian le suivit du regard tandis qu'il se levait et, d'un geste assuré, lui tendait un bout de papier. Damian le regarda, y lut son numéro, et se sentit mis en confiance. Il y avait quelque chose de profondément agréable de se sentir lié à quelqu'un, même d'une si étrange façon.

- Ouais, on s'fera ça un de ces quatre. A bientôt, Danner, lui dit-il avant de le regarder s'en aller dans la ruelle, les mains dans les poches.

A le voir avec cette allure de jeune homme anodin, un peu dégingandé, l'apparence d'un innocent citoyen laissant la vie couler sans s'en soucier, il se demanda s'il n'avait pas rêvé toute cette histoire de révolution manipulatrice. Avait-il vraiment rencontré le précurseur d'un nouveau, et était-il vraiment devenu son acolyte, en si peu de temps ? Dur à croire. L'esprit pleine d'idées nouvelles, le regard changé sur ce monde, Damian décida de s'en aller également. Il se leva et prit la direction de sa modeste piaule, dans les quartiers bon marché de Dublin. Demain sonnait déjà comme un jour nouveau et le garçon souriait, la tête dans les nuages.



FIN



© Gasmask

Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:05