AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La magie

Partagez
PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Dim 29 Mar - 17:37

Revenir en haut

La magie



Origines


La magie a toujours existé, depuis la nuit des temps, certains prétendent même depuis la création de l'univers. Apparemment, l'explosion du Big Bang aurait apporté, en plus des atomes et des particules plus petites, quelque chose de différent, constitué d'autres particules pas encore découvertes par les scientifiques, et qu'on espère qu'ils ne découvriront jamais: la magie.

Depuis, les humains, ou plutôt une espèce particulière de ces derniers, les sorciers, l'ont utilisée, grâce à leur code génétique leur permettant une interaction particulière avec le flux, que ce soit de son observation ou de sa manipulation. Cependant, manipuler le flux magique a toujours été quelque chose de difficile, et ceux qui le font de manière naturelle sont très rares. De plus, plus l'être humain s'est répandu, plus les pratiques magiques se sont diversifiées, tout comme les rituels, les types d'incantations ou les types de croyances liées à la magie.
Ainsi, il faut bien comprendre que toutes sont valides, et bien que beaucoup d'humains se sont tournés vers ces croyances et ces pratiques, le flux ne répond qu'aux sorciers, qui utilisent le savoir faire de leurs ancêtres pour obliger le flux à suivre leurs désirs.

Ainsi, autant les pratiques scandinaves, que les pratiques vodoon sont une sorte de magie, cependant, il est clair qu'avec toutes les formes de rituels possibles et imaginables, il nous sera difficile de les préciser ici. Nous allons donc vous expliquer les principes généraux de la magie.

D'où ça vient?


Comme exprimé plus haut, la magie vient d'un ensemble de particules qui créent ce qu'on appelle un "flux magique". Ce flux traverse tout l'univers et permet aux sorciers d'utiliser ce qu'on appelle communément la magie. En réalité, la magie n'est qu'une manipulation ou une observation particulière du flux magique.
Le flux magique n'est cependant pas égal partout, et bien qu'il se trouve dans tout et travers tout en ce monde - ce qui explique le nombre d'effets variés qu'a la magie - il y a certains endroits, et certaines personnes où il semble se concentrer plus particulièrement.

Les sorciers ont tous en eux un pourcentage plus grand de flux magique, ce qui explique leurs pouvoirs et leur facilité à repérer le flux magique et le contrôler. Certains sorciers particulièrement puissants ont d'ailleurs beaucoup plus de flux magique en eux que la plupart des autres sorciers.
Cependant, il y a certains endroits particuliers, nommés "Brèches" qui contiennent plus de flux, rendant la magie qu'on y pratique plus puissante. Dublin est l'une de ces brèches, une des plus grandes existantes d'ailleurs, ce qui explique pourquoi beaucoup d'organisations s'y intéressant particulièrement, ainsi que la forte population de surnaturels qui y réside.

Les Brèches sont pour la plupart des endroits tout à fait naturels, et la destruction d'une Brèche peut causer de sérieux dommages à la nature qui l'entoure, ainsi que les sorciers qui habitent près d'elle, allant parfois jusqu'à la destruction temporaire de leurs pouvoirs.

Il est à noter qu'il existe cependant un "marché noir" de la magie, qui utilise le flux des divers Brèches. Le marché noir est constitué tant de vente d'objets magiques douteux, que de sorciers qui vendent leurs services. Mais le plus grave dans ce marché, est que certains sorciers vendent des objets capables d'emprisonner des quantités du flux d'une Brèche, et que d'autres vendent le flux magique déjà emprisonné dans ces derniers.
Si en soi ces pratiques ne font pas de mal à la Brèche, vu que les quantités prélevées sont en général assez faibles, ce flux supplémentaire permet aux sorciers d’accroître leurs pouvoirs pour un temps limité, mais avec des effets secondaires immédiats, tels que des pertes de mémoire, un mauvais contrôle de leurs pouvoirs, des vertiges ou encore des hallucinations. De plus, ce surplus de flux agit comme une drogue, devenant très vite addictif, faisant que le sorcier veuille toujours en ingérer plus, ce qui peut mener à la perte totale de ses pouvoirs lorsqu'il n'utilise plus de flux de Brèche. En effet, cela dérègle complètement son flux interne, pouvant même le vider totalement de celui-ci.
Le problème est également que donner un peu de flux à un humain peut lui donner de façon momentanée des pouvoirs, bien que ce n'est pas addictif pour leur espèce.

Il existe donc certains covens et sorciers indépendants qui ont pour but de lutter contre ce marché noir, et tout particulièrement contre cet échange de flux magique, qui est considéré comme illégal par la plupart des membres de la communauté magique.

Avoir des pouvoirs magiques: comment ça marche?


En sachant que certains sorciers ne peuvent exercer leur magie qu'à l'aide d’incantations, de symboles, d'artefacts ou de potions (des sorciers nommés "Telluram"), il est évident que la question se pose: comment un sorcier peut-il découvrir ses pouvoirs?

Tout d'abord, il est évident que pour les personnes capables d'observer le flux magique, les pouvoirs se manifestent d'eux-même, et le sorcier commencera à voir les choses, à les sentir etc. Cela vient donc tout naturellement.
Il en va de même pour le peu de sorciers qui peuvent manipuler le flux sans aide d'objets. Leurs pouvoirs leur apparaissent alors de façon naturelle, bien souvent soudaine plus que progressive, et il est donc aisé de savoir ce que l'on est. Mais qu'en est-il des autres?

Pour les Telluram en effet, il paraît bien difficile de découvrir son pouvoir par soi-même, d'autant plus si on n'a pas grandi dans une famille de sorciers, ou que l'on a pas été approché par un coven ou une organisation. Cependant, tout ceci est bien plus facile que l'on croit.
Le flux magique semble parfois mû de son propre dessein, et ainsi, c'est en général par pur "hasard" que le sorcier tombera, à un moment dans sa vie, sur les objets ou les artéfacts qui lui permettront d'user de ses pouvoirs. Le flux semble l'y mener, et alors au contact de ce dont il a besoin, ses pouvoirs sortent, parfois de manière explosive. Parfois ce n'est qu'un mot sur une feuille qui servira d'incantation, parfois un objet qui traîne sur une étagère, ou tout simplement une boisson qui ne nous était "pas destinée".
Bien évidemment, être dans une organisation, une famille de sorcier ou un coven facilite cette recherche, et permet de faire en sorte que le sorcier Telluram découvre bien plus tôt ses pouvoirs.

Il est à noter que de façon naturelle, les sorciers ont tendance à découvrir leurs pouvoirs durant des moment de grands changements ou de grands chamboulements, qu'ils soient physiques ou mentaux. Il semblerait que cela crée une instabilité de leur flux interne, ce qui expliquerait la soudaine apparition de leur pouvoir, bien souvent de manière inattendue, voir dans un choc puissant.
Ce n'est donc pas un étonnement que beaucoup de sorciers qui n'ont pas eu d'éducation magique depuis leur jeunesse ne découvrent leurs pouvoirs qu'à l'adolescence, instant de chamboulement biologique profond qui se répercute sur tout leur être, même sur leur flux magique.

Types de magie


Comme déjà indiqué plus haut, il existe deux types de magie et trois types de sorciers à proprement parler, bien que les incantations, les objets, les artéfacts et les potions utilisées par les sorciers diffèrent d'une culture à l'autre ou de préférences personnelles à d'autres.

Observation du flux: Servarum


Les Servarum peuvent, comme indiqué, observer les changements dans le flux magique. Cela peut aussi bien dire entendre ou voir les morts, pouvoir entendre les pensées des autres, qu'avoir des visions du passé et du futur.
On dit bien souvent que leur magie est une magie passive, vu qu'ils ne peuvent en aucun cas modifier des pensées ou modifier ce qu'ils perçoivent. Cependant, dépendant de l'individu, ce n'est pas tout à fait juste: une personne voyant l'avenir peut très bien vouloir le changer, une personne voyant ou entendant des fantômes peut très bien vouloir les aider à trouver le repos.

Une catégorie toute particulière des Servarum est d'ailleurs très prisée par les organisations: les Spectres. En effet, leur pouvoir est tel qu'ils peuvent voir ce que les autres ne voient pas, c'est à dire qu'ils peuvent distinguer sorciers, lycans, vampires, thérians et possessions des humains, et déterminer en un seul coup d’œil de quelle race un individu est.
Ils voient la véritable forme des vampires, peuvent voir des éléments animaliers chez les thérians ou le flux magique qui virevolte autour des sorciers, voient parfois les lycans dans leur état de semi-bête, et les âmes qui possèdent leur hôte tournoyer au-dessus de la tête de ces derniers. Très utile pour les organisations qui cherchent toujours de nouvelles recrues, ainsi que les covens en quête de nouveaux sorciers. Il est à noter que même s'ils voient les possessions physiquement, ils ne peuvent pas parler ni entendre cette possession parler, vu qu'en soi, elle est "dans la tête" d'une personne.

Ce que voient les Spectres exactement


Il est à noter que les spectres ne voient pas toujours les choses concrètement. En effet, un Spectre qui vient d'éveiller ses pouvoirs ne pourrait avoir que des impressions, voir des ombres ou des choses floues, voire même une impression du coin de l’œil, comme si quelque chose était là.
De même, si pour les vampires et les lycans ils peuvent voir leur apparence, ce n'est pas constant, plus comme un changement dans leur visage qui peut être constant, pouvant changer entre l'apparence de la personne aux yeux des humains et sa véritable apparence.
Les vampires ont alors "leur âge" et beaucoup les ont comparés à des cadavres momifiés qui seraient en train de parler et marcher. Heureusement, sauf si les Spectres même les plus aguerris ne se concentrent, ils ne voient pas toujours cette apparence pour les vampires.
Pour ce qui est des lycans, c'est comme si leur transformation prenait lieu, leur visage s'allongeant pour ressembler à celui d'une bête, parfois des griffes qui leur poussent, voire même paraitre plus grand qu'ils ne le sont, à la taille de leur transformation.
L'aura d'un sorcier et la possession ne sont également pas toujours visibles, bien que contrairement à ce qui se passe avec les vampires et les lycans, avec un peu de concentration ou tout simplement l'habitude, l'aura peut toujours être présente, tout comme l'esprit.
Pour ce qui est de l'aura des sorciers, elle est différente selon le pouvoir des sorciers. Un télépathe aura une aura concentrée autour de la tête et Telluram usant de feu aura par exemple une aura qui crépite comme des flammes.
Pour les possessions, les Spectres voient une âme qui virevolte ou est simplement accrochée à une personne, regarde par-dessus son épaule, etc. Ils peuvent voir l'apparence originelle qu'avait l'âme, et souvent, ses habits et sa façon de se mouvoir autour de son hôte, ainsi que quelques autres signes distinctifs peuvent permettre au Spectre de deviner ou tout du moins faire des recherches sur qui serait l'âme qui possède.
Enfin, les thérians peuvent avoir des parties de leur transformation (yeux, écailles sur une partie visible du corps, des oreilles de chats ou une queue, etc) de visible, et ce en tout instant. Il est cependant rare que l'ensemble de leur tête se modifie ou toute une partie de leur corps. Il arrive également que les thérians oiseaux et insectes ailés aient des ailes dans leur dos au yeux des spectres.

En soi, mis à part l’apparence des vampires et des lycans qui semblent changer constamment, les possessions, les sorciers (sauf les Spectres) et les thérians sont ceux qui ont une apparence la plus "fixe" (bien que pour les thérians, les signes de leur transformation peuvent se modifier au cours du temps et se déplacer) et donc les plus facilement reconnaissable.

À cause de la différence de hauteur entre ce que voient parfois les Spectres et les lycans sous forme humaine, ainsi que le fait que la possession soit au-dessus de l'épaule de son hôte bien souvent, ce sont lorsque les Spectres sont en face de ces deux races qu'ils sont le plus reconnaissable, vu qu'ils ne parlent souvent pas droit dans les yeux de la personne concernée. Les Spectres les plus aguerris peuvent cependant palier à ceci en ignorant la possession ou faisant comme si les yeux de leur interlocuteur était plus bas.

Manipulation du flux: Mutarum


Les Aethernam


Les Aethernam sont des sorciers très particuliers, et très rares à vrai dire, car ils peuvent modifier le flux de façon toute naturelle, sans user d'objets.
Leur rareté s'explique par le fait qu'il n'existe que deux sortes d'Aethernam: les physiques, et ceux liés aux esprits humains, nommés Aethernam Mens. Les physiques sont bien sûr les plus répandus dans la branche des Aethernam, car ceux lié d'un esprit humain ne s'expliquent que parce qu'ils ont été conçu par un possédé et un humain, ou un possédé et un sorcier, ce qui leur confère la particularité d'être lié à l'esprit humain.

Tout d'abord, parlons des Aethernam physiques. Ceux-ci utilisent leur magie naturellement pour pouvoir modifier leur corps d'une façon ou d'une autre. Que cela soit complètement changer d'apparence, se rendre invisible, avoir une super-vitesse ou de la super-force comme un super-héros, leur pouvoir est du côté physique, et ne touche en général que leur propre corps.
Ils peuvent alors contrôler leur pouvoir de façon tout à fait naturelle, mais ces pouvoirs sont beaucoup plus contraignants que ceux d'un Telluram. Bien souvent même, pour les aider à leur tâche, les Aethernam usent d'artéfacts et d'objets tout comme les Telluram, le procédé étant moins fatiguant qu'en usant de leurs pouvoirs naturellement.

Les Aethernam Mens sont quant à eux liés à l'esprit humain, c'est à dire que contrairement à certains sorciers Servarum qui ne peuvent qu'écouter les pensées, certains d'entre eux peuvent les modifier. D'autres de ces sorciers peuvent également modifier des souvenirs ou en créer des nouveaux, ou même créer des illusions. Tout ce qui s'apparente à la modification de l'esprit humain (ou de toute autre race surnaturelle qui plus est) tombe dans cette catégorie de magie.
Ils souffrent cependant eux aussi de la fatigue que leur apporte leur pouvoir, bien que les objets pour les aider avec leur pouvoir sont bien plus rares, et parfois même, indisponibles.

Les Telluram


Les Telluram sont les sorciers que l'on a le plus tendance à croiser. Ces derniers, comme tous les autres, ont un seul et unique pouvoir, qu'il soit celui de contrôler les éléments, de communiquer avec les esprits, de faire revivre les morts ou encore de s'unir avec un esprit de la nature comme un chaman.
En effet, les pouvoirs des Telluram sont divers et variés, mais surtout, leur permettent de modifier le flux magique, et donc la réalité, tant pour eux-même que pour les autres. Pour cela ils nécessitent cependant des incantations, des objets, des symboles ou encore des artéfacts pour les aider.

Il est à noter que ce n'est pas l'incantation en elle-même qui leur fournit leur pouvoir, étant donné qu'ils en ont un seul, et qu'une même incantation dite par un autre sorcier peut donner quelque chose de complètement différent. En réalité, tout ceci n'est qu'un médium qui leur permet de canaliser leur pouvoir, et de l'extérioriser.
C'est pour cela qu'il existe tant de cultures magique à travers le monde, et qu'il est tout à fait possible qu'un sorcier vodoon puisse avoir exactement les même pouvoir qu'un sorcier scandinave, mais qu'ils atteignent l'effet voulu de façon tout à fait différente. Leur magie demande plus de préparation, mais cette préparation est propre à chaque individu, que ce soit lié à ses goûts personnel, sa culture ou son coven.

Ce que la magie ne peut pas faire


Pendant très longtemps, il a été dit que la magie pouvait faire tout ce dont on rêvait: mais c'est faux. En réalité, la magie a elle aussi ses limites, qui sont liées à l'existence du flux.

Le temps et l'espace


Bien que la magie peut influencer la perception du temps d'autrui, ou même de celle de l'espace, il n'est pas possible d'avancer, arrêter ou reculer dans le temps. Le flux magique est après tout tel un fluide, et ne peut pas retourner dans un état passé, ou aller dans un état futur sans passer par un intermédiaire. Il ne semble donc pas possible qu'un jour un sorcier fasse un retour dans le temps en utilisant seulement la magie.
La téléportation est également problématique. Elle n'est pas véritablement impossible, mais elle demande quelques conditions. Tout d'abord, seuls les Telluram peuvent se téléporter. Ensuite, ils doivent connaître l'endroit où ils veulent se téléporter avant. C'est donc un pouvoir qui demande beaucoup de préparation, et est bien moins naturel qu'un simple claquement de doigt, contrairement à ce qu'un humain peut penser. Certes, avoir un artefact peur aider, pour la rapidité de la téléportation, mais au final, sauf pour les grands trajets ça n'a que peu d'intérêt en soi. Il faut avouer que les sorciers avec ce pouvoir sont bien souvent... déçus. Ils ne seront donc pas les premiers sorciers sur la prochaine planète habitable la plus proche de la Terre!

La vie et la mort


Si certains Telluram ont la capacité de "réveiller les morts" il ne faut pas penser qu'ils peuvent le faire en réparant des dommages, ou même, en ramenant à la vie, dans tous les sens du terme. Au contraire: un mort reste mort, et si un sorcier peut endiguer pendant un moment le processus de décomposition, il ne peut pas l'arrêter, ni même rendre une âme au mort. Il reste un pantin, un corps de chair sans pensées, ne serais-ce que celles du sorcier le contrôlant.
La résurrection ne fait donc pas partie du champ du possible, les morts restent donc morts, même s'ils peuvent se mouvoir comme tout être vivant. On ne peut arrêter le processus naturel des choses, ou tout du moins, pas indéfiniment.

La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 0:20