AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[EVENT ] Crime Scene

Partagez
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Lun 14 Déc - 18:44

Revenir en haut

Crime Scene






L’appel avait été sans conséquent alors qu’on lui annonçait la mort d’un homme dont elle connaissait les principales activités et qui lui avait aussi permis d’acquérir la place qu’elle avait ce jour là. Une perte terrible d’hors et déjà sur la façon dont avait été orchestrée sa mise à mort mais aussi ce que son absence allait impliquer. Amanda avait raccroché, le silence dans son bureau s’était fait plus pesant, plus funeste. Ce n’était qu’un prologue a la colère déjà grondante au fond d’elle et l’animosité qu’elle avait envers un certain groupe qui avait immédiatement écorché les lèvres. Alors bien des questions persistaient dans son esprit, un beau mélange de mépris et d’incompréhension face à certains mystères. Amanda laissa son dossier de côté pour aller se poster devant la fenêtre, une pause dans son travail s’imposait. Le jour n’était plus, la pluie arrosait la ville et la purifiait du sang qui avait coulé. Au travers des carreaux elle observa les torrents d’eau s’abattre et étouffant les lumières de la ville. Personne dehors, il n’y avait rien à voir. La pénombre et l’absence de silhouettes était idéale pour lui permettre de réfléchir un peu à tout cela. D’hors et déjà ses pensées allaient vers sa dernière entrevue avec Danner et dans un scénario possible cela aurait pu être un tremplin à tout ce qu’il venait d’arriver puisqu’elle l’avait délibérément provoqué. En soit s’il était mêlé à cette histoire il avait agi comme un véritable idiot. Amanda soupira, allumant une cigarette et ouvrit la fenêtre pour laisser passer un courant d’air froid emprisonner la fumée de nicotine. La jeune femme soupira, prise de migraine alors que certains détails de sa conversation avec Danner remontaient, elle devait se souvenir de tout, aucune piste ne devait être écartée, et s’il devait être le principal suspect, soit. Le plus étranger dans tout cela, c’est qu’Il avait refusé de la tuer, sous prétexte de foutre en l’air tout ce pour quoi il luttait.

Soit cela était un tissu de mensonges et de manipulations – ce qui en soit ne serait pas étonnant. Alors la parole de cet homme et ses beaux discours n’auraenit pas la moindre valeur pour un soi-disant sauveur. Dans le cas contraire, ils devraient faire face à une menace encore invisible, ils avaient besoin de preuves et de faits plus concrets avant de prendre des décisions concernant la suite et agir en conséquence car un tel acte ne resterait pas impuni. Elle s’attendait déjà à ce que certains haut placés se réunissent pour prendre des décisions, mais de son côté avec ses soupçons, Amanda ne pouvait pas rester dans le silence, elle avait déjà lancé une poursuite sur Danner en le dénonçant à la garde, et allait devoir se concerter avec Aodh pour savoir ce que cela avait donné.

La traque commençait de manière officielle. Et même si elle attendait ce moment depuis bien longtemps elle n’avait pas imaginé que tout débute de la sorte. Amanda ne perdit cependant pas plus de temps, enfila son manteau et sorti du palais de justice pour prendre sa voiture et se diriger sur les lieux du crime. La scène avait eu lieu quelques heures auparavant, très vite elle vit la foule de curieux entassés derrière la barrière mise ici par la sécurité. Quelques gestes mécaniques et Amanda se retrouvait dehors, un parapluie noir la protégeant de la pluie alors qu’elle se faufila entre les silhouettes de spectateurs. Elle se mit au plus près, capta le regard d’un des collègues d’Aodh avec qui elle avait déjà eu l’occasion de discuter lors de procès. Il lui permit donc de passer sous la bande de plastique pour avoir un peu plus accès à la scène de crime. Amanda souhaitait voir de quoi il en retournait et dans l’éventualité où elle pouvait trouver un indice.

Le corps avait été retiré, les enquêteurs étaient encore ici mais ne la dérangeaient pas tout comme elle évitait de trop s’imposer. Amanda observa d’abord l’ensemble avant de se pencher sur la photo encore accrochée sur le mur. La police scientifique s’occupait par procédure de relever les indices mais avec la pluie c’était peine perdue. Analysant la photo, elle reconnu le visage de cet homme qu’elle avait croisé que peu de fois.





© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 23
Mon personnage : Gwen Dagonet
Race : Sorcière de type Servarum: Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : XIII, membre fondateur
Date de Naissance : 15/01/2000
Âge actuel : 15 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Lycéenne
Informations : Gwen est une Spectre, mais elle même se dit "voyante".

Message par Gwen Dagonet le Dim 24 Jan - 22:20

Revenir en haut
Triangles are my favorite shape: three points where two lines meet. Toe to toe, back to back, let's go, my love; it's very late 'til morning comes, let's tessellate

Crime Scene
feat. Amanda Anderson


La vue qui glisse sur les pavés alors qu'on entend la pluie, battre encore et encore dans la ruelle. Les lumières bleues et rouges ne se sont pas éteintes, illuminant encore le matin grisé, un écho lumineux dans les ruelles. On glisse, doucement, dans une foule. Allant de manche à manche, de main à pieds. On se faufile dans une foule jusqu'à arriver aux cordons de sécurité rouge. Là, un pan, sur des trainées de sang sur le sol, à moitié effacés avec l'eau de pluie qui roule rosie vers les canalisations les plus proches. L’œil monte, encore et toujours jusqu'à...
Là un policier se met droit devant Gwen, faisant que ce qu'elle voit à travers sa caméra n'est qu'un pull de police ouvert sur une grosse bidoche. Elle grimace, relève la tête vers le policier et lui fait un sourire innocent.
Aujourd'hui la petite blonde a deux couettes sur le haut du visage, des joues rosies et un uniforme d'écolière. Aujourd'hui Gwen s'appelle Theresa et a douze ans, et le policier voit exactement ça en elle: une petite fille avec une caméra qui devrait être à l'école. Il lui en dit autant, utilisant bien sûr de l'anglais, ce à quoi elle répond en Irlandais, le nez retroussé et en éteignant sa caméra:

« Quoi? T'as jamais vu Nightcrawler ? »


Le policier ne comprend pas, typique, et la petite fille retourne au milieu de la foule, sous les parapluies de tous ceux qui se sont amassés là, à regarder l'horreur. Mais vraiment, il n'y a plus grand chose. Du sang sur le mut qui commence doucement à disparaître au gré des gouttes, et une photo, prise d'un polaroid. Old School. Gwen aime ça, ça a de la classe, une belle mise en scène. Celui qui leur a envoyé cette tête aimait apparemment les choses bien faites.
En soi, si la blondinette était ici ce n'était pas que pour s'essayer aux prouesse cinématographiques avec la caméra qu'elle tenait près d'elle, mais surtout une certaine curiosité. Le premier mort était devant ses yeux (ou presque vu qu'il n'y avait malheureusement plus de corps), mais ils ne savaient même pas qui avait été auteur du crime. Un mystère, c'était toujours bon pour les dures matinées de l'hiver.

Ainsi, Gwen était là lorsqu'elle vit la sorcière arriver. Pas de doute avec tout ce qui lui tournait autour comme aura, la demoiselle avait un pouvoir. à voir son air, elle savait même à qui appartenait la petite photo sur le mur, et le corps décapité à la morgue. Mais ça ne lui apprend pas grand chose, après tout, tout le monde et sa grand-même connaissait l'asiat' sur la photo.
Tout de même, la petite fille est curieuse, et se rapproche doucement du cordon, juste derrière la femme au parapluie noire et à l'aura menaçante. Gwen soulève la caméra, et la filme, de la tête aux pieds, en gros plan, s'arrêtant sur chaque élément de son corps, tentant de capturer son émotion.
Et voilà que cette fois-ci, ce n'est pas sa vue qui est obstruée, mais son col qui est soulevé, et le policier lui dit de foutre le camp. Gwen proteste, faillit faire tomber sa camera mais la rattrape. Comme la bonne petite fille espiègle qu'elle est, elle arrive à s'échapper de la poigne du policier, qui ne veut après tout pas lui faire mal, court sous le fil en plastique jaune et se cache derrière la femme qu'elle filmait des secondes plus tôt, alors que le policier la suit en jurant.

Limite elle lui tirerait la langue. Mais Theresa a juste peur de lui, alors elle tient fermement le manteau de la sorcière et lui lance un regard demandant pitié. Après tout, elle n'a rien fait de mal: elle n'a fait que filmer.
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Mer 3 Fév - 17:40

Revenir en haut

Crime Scene





Un véritable désastre, une énorme perte. Ban Kiki n'aurait pas du mourir dans de telles circonstances, pas avec sa position importante dans la société. Soit il n’avait pas été assez discret soit leurs ennemis étaient bien plus renseignés qu’il n’y paraissait. Le meurtre aurait sans doute des retournées comme un règlement de compte ou une tentative de vol qui aurait mal tourné plutôt que son véritable objectif. C’est du moins ce qu’allait s’efforcer de faire Amanda ici afin que le dossier ne soit pas ouvert complètement. La jeune femme allait devoir prendre certaines initiatives sans consulter les siens puisque le timing ne proposait pas de réflexion commune au préalable. Fort heureusement on lui faisait bien assez confiance au sein du groupe. La jeune femme ne montra pas de signes d’inquiétudes, elle était ici en tant que juge, en tant que connaisseuse puisque l’affaire lui serait sans aucun doute transmise au moindre procès.  Elle se détourna un instant de la scène afin d’échanger quelques mots avec une personne de la police scientifique venue chercher des empreintes ou le moindre indice. Mais la pluie n’allait pas laisser grand-chose constataient-ils.

C’est à ce moment là qu’elle fut surprise par quelque chose qui l’agrippa fermement. Ce n’était à vrai dire pas le bon moment pour lui faire ce genre de blagues et elle avait d’abord cru à une agression la visant directement. La jeune femme sursauta et vit une petite tête blonde se cacher au même moment où elle entendit la voix grondante d’un policier. Elle n’eut pas besoin de plus longtemps pour faire le lien et la sorcière ayant posé ses mains sur la jeune fille d’abord dans un but de l’extirper n’en fit rien, interpellée par l’arrivée du policier qui l’avait pourchassée. Ce dernier étendit le bras pour se saisir de la caméra et avant qu’il ne puisse faire de même avec la jeune fille, Amanda agrippa son bras. Surpris, l’homme se stoppa, au vu de la colère sur son visage, elle ne souhaitait pas le voir embarquer cette intruse. Il serait violent avec elle, et Amanda ne voulait pas de débordement en sa présence au risque d’entacher sa notoriété. Autrement dit s’il n’y avait eu personne elle l’aurait laissé faire mais puisque les curieux s’agglutinaient de plus en plus sur les lieux, elle le refusait.

« Laissez je vais m’en occuper. » Déclara la sorcière.

Elle lui somma de lui rendre la caméra, ce qu’il fit on sans menacer la jeune fille qu’elle aurait de gros ennuis s’il la revoyait dans leurs pâtes. Amanda lui étira un large sourire empli de belle hypocrisie comme si cela aurait pu l’apaiser et s’assura qu’il prenne distance. Ceci fait, Amanda reporta son attention sur son invitée surprise et lui rendit son appareil.

« Ce n’est pas un endroit pour toi jeune fille, j’ignore quelle série policière tu regardes mais c’est loin d’être quelque chose de cool à regarder dans la vie réelle. » Lui fit-elle avec un fin sourire.

Amanda posa sa main dans son dos d’un geste bienveillant pour l’inviter à relâcher son trench noir qui ne saurait se remettre de tiraillements si l’on insistait trop. La sorcière détailla un peu plus son visage, quelle ravissante jeune fille que voila, avec quelque chose de sauvage et d’indomptable dans ses yeux d’opaline. Voilà qui n’emballait en rien Amanda, elle avait bien d’autres chats à fouetter et n’était pas venue ici pour faire du babysitting. Néanmoins le fait de voir qu’elle avait une caméra attira quelque peu sa curiosité, tout juste assez pour qu’elle ne la renvoie pas tout de suite derrière le ruban où elle aurait du rester. Elle avait surement filmé l’endroit, ainsi que le faisaient bon nombre d’amateurs et de médias dans le but de se faire de l’argent ou visant à dénoncer certains faits. Chose qui n’était pas interdite mais jusqu’à un certain point qu’elle se senti obligé de lui rappeler dans un acte bienveillant - Enfin, tout est relatif.

« Tu risques d’avoir des problèmes avec la police si tu mets cette vidéo en ligne, garde la pour toi d’accord ? »

Même si l’idée qu’elle ai filmé tout ça ne lui plaisait absolument pas, Amanda ne pouvait pas la forcer à l’effacer. Puisqu’elle fait respecter les lois, elle n’avait aucun droit de lui imposer cela pour de courtes images avec du sang et une photo sur un mur. En parlant de cela, elle avait presque oublié que tout ceci se tenait juste derrière elle. La sorcière toussota de gêne et invita la jeune fille à la suivre, elle la recouvrit de son parapluie et elles marchèrent jusqu’à quelques mètres plus loin. Elle prenait même le temps de la raccompagner dans un élan de bonne volonté et malgré l’affreuse migraine qui commençait à la fatiguer.

« Je te laisse retourner derrière le ruban, j’ai du travail qui m’attend. »






© TITANIA
Corbeau
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 23
Mon personnage : Gwen Dagonet
Race : Sorcière de type Servarum: Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : XIII, membre fondateur
Date de Naissance : 15/01/2000
Âge actuel : 15 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Lycéenne
Informations : Gwen est une Spectre, mais elle même se dit "voyante".

Message par Gwen Dagonet le Sam 4 Juin - 18:03

Revenir en haut
Triangles are my favorite shape: three points where two lines meet. Toe to toe, back to back, let's go, my love; it's very late 'til morning comes, let's tessellate

Crime Scene
feat. Amanda Anderson

Lorsque le policier empoigna sa camera, Gwen fit un petit bruit indigné, étant prête à protester fortement. Non seulement elle lui avait coûté vraiment très cher (même si la'rgent n'était pas à elle), non seulement elle y tenait comme la prunelle de ses yeux depuis qu'elle l'avait acquise. Heureusement, la personne à qui elle s'était accrochée, et sur qui elle avait tiré au mouvement du policier, vint à son secours.
Elle ne pu pas s'empêcher de sourire lorsque la sorcière dit au policier d'aller poliment se faire voir. Mais ça se voyait qu'elle n'aimait pas vraiment la petite blonde non plus, surtout de la manière dont elle regardait l'endroit où ses habits se trouvaient pliés dans les mains de Theresa. Ça avait l'air cher, et ça l'était probablement.

Le policier s'éloigna alors enfin, la jeune fille lui tirant la langue, avant de rapporter son attention elle aussi sur la personne qu'elle n'avait toujours pas lâché. Elle était jolie, contrairement à l'aura qui l'entourait. C'était à se demander ce qu'elle faisait là, un endroit comme ça ne lui allait pas vraiment non plus. en général, les visages comme ça, c'est ceux qu'on retrouvait sur les corps des morts dans ce genre de situation.
Quoiqu'il en soit, Theresa la relâcha lorsque la sorcière lui rendit sa camera, faisant signe de vérifier que le policier ne l'avait pas endommagée d'une façon ou d'une autre.

La caméra était encore allumée, c'était parfait. Sa mission était d'être les yeux et les oreilles, et si les yeux n'auraient pas grande valeur, vu qu'elle ne pourrait plus consciemment filmer, au moins le son était encore enregistré. La sorcière ne verrait rien, après tout il n'y avait pas de petite pastille rouge sur la caméra (elle était cassée. Bon, Gwen l'avait cassée parce que c'était pas discret, mais le résultat est le même) et surtout, elle aurait bien assez à faire avec Theresa lui tournant autour.
La petite fille releva alors la tête, offrant son plus beau sourire à la dame qui avait été pour l'instant que gentille avec elle. Elle se laissa se faire sermonner, prenant l'air le plus innocent et le plus repentant possible. À vrai dire elle se sentait un peu indignée que la sorcière pense qu'elle voulait simplement mettre ça sur internet. Elle croyait quoi, qu'elle chassait les like ?

Theresa prit son air le plus offensé possible (et elle était assez offusquée, donc disons que c'était très convaincant) avant de s'exprimer avec indignation :

« C'est pas pour internet, c'est pour l'école ! Je fais un exposé sur lui. »


Elle fit un petit signe de la main vers le polaroid encore accroché au mur, que la police scientifique était en train de photographier. Ils allaient probablement bientôt le prendre avec eux dans un de ces petits sachets pour chercher des empreintes de doigts.
Elle retourna son attention sur la juge et pris un air penseur et très sérieux.

« Vous croyez que je dois montrer la vidéo ou qu'il y a trop de sang pour l'institutrice ? Je veux avoir une bonne note. »


Theresa se laissa alors mener sous le parapluie vers la ligne jaune crée par les policiers, mais ne passa pas en-dessous d'elle pour retourner de l'autre côté. La mission de Gwen n'était pas terminée, elle avait encore besoin de la sorcière un petit moment, retirer un peu plus d'informations. C'était simple pour Theresa, d'être trop curieuse, de vouloir faire une bonne note et de tout savoir sur son sujet - comment et pourquoi il était mort. Et le plus simple, c'était de commencer par en apprendre plus sur cette femme.

« Vous faites quoi comme travail d'ailleurs ? Vous êtes inspecteur ?  »


Elle ne ressemblait pas du tout à un inspecteur, mais elle devait en tout cas en connaître un, ou alors avoir une raison d'être là. Mais vu qu'elle était une surnaturelle, elle connaissait peut-être la victime. C'était peut-être une politicienne, comme Khi Moon. Ou alors elle était liée à lui par autre chose, un autre lien plus... organisationnel.

« C'est quoi votre nom ? Moi, c'est Theresa. Je peux parler de vous dans mon exposé ? D'ailleurs, vous savez comment il est mort et qui l'a tué ? Parce que ça je vais devoir en parler dans mon exposé, la prof disait que si notre sujet était mort il fallait qu'on en parle. »


Gwen aurait aimé un peu plus pousser, probablement que Theresa aussi, mais au moins elle arrivait à voir que la sorcière n'avait probablement pas beaucoup de patience. Ça se voyait à son air un tout petit peu constipé qu'elle essayait de cacher derrière un sourire. Probablement qu'elle ne laissait rien paraître parce que la blondinette était après tout une petite fille. Ou alors le soucis c'était le publique qui les entourait.
Peu importe, Gwen trouverait bien un moyen de rester, même si cela signifiait la bombarder de question, ou alors être plus subtile. Mais dan lui avait bien fait comprendre d'être très discrète. Pas de mort qu'il avait dit, après tout il y en avait déjà un. Et Anja lui avait dit de ne pas se faire attraper par les organisations, donc là aussi, la discrétion était de mise. Elle avait en tout cas entendre dire que deux membres poursuivis par les organisations c'était bien assez "on va pas rajouter la sécurité de cette gosse dans nos merdes" qu'avait dit la rousse. Gwen avait fait semblant de ne pas comprendre. ce qu'elle comprenait bien, c'est qu'elle ne pouvait pas subtilement menacer la sorcière. Ou alors elle devrait le faire très subtilement.
La subtilité, c'était probablement pas un truc pour une fille de douze ans. Ça l'était un peu plus pour Gwen. Mais ça voulait pas dire qu'elle aimait ça.

[HJ : Vu que j'ai besoin de la vidéo pour mon RP avec Danner, ce serait super si effectivement, Amanda ne se rendait pas compte que Gwen était en train de filmer. Ou alors qu'elle remarque mais ne dise rien.]
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Sam 4 Juin - 21:10

Revenir en haut

Crime Scene





Amanda se senti grincer des dents alors qu’elle comptait laisser la jeune fille pour retourner à ses affaires, celle-ci s’empressa de lui poser des questions en justifiant son acte de curiosité comme un devoir étudiant. Amanda fit mine d’être étonnée, elle aurait pu la féliciter de fournir un tel effort et tout faire pour offrir un travail assidu et fiable quitte à déjouer les limites de la police. Et puisqu’à priori elle ne pourrait pas faire de reportage à sa classe sur la scène de crime directement, elle souhaitait prendre Amanda comme témoin et faire en sorte de lui avoir des information pour son exposé. Chose qu’Amanda ne ferait absolument pas, d’hors et déjà parce que ça ne regardait personne mais en plus parce qu’elle n’avait aucune information fiable à lui offrir, ni à elle, ni aux médias qui ne tarderaient pas à chercher à interroger n’importe quel énergumène se promenant dans la zone. Après tout il était un personnage important c’était normal qu’il y ait autant de foule autour de cet évènement et que l’on se pose beaucoup de questions sur ce qu’il s’est passé. Pour ne pas être désagréable, Amanda avait choisi de rester, de toute manière le reste allait être clair et net, elle n’obtiendrait absolument rien d’elle.

La concernant elle savait que le XIII était forcément impliqué, il fallait voir si c’était de loin ou de près, quoi qu’il en soit ses précédentes altercations avec Danner laissaient croire qu’il ne s’agissait pas d’une folie passagère. Amanda ne voulait pas se jeter sur les conclusions mais a priori c’était l’effet que cet événement lui donnait. Quelque chose l’empêchait encore d’accuser directement Danner, un poison que l’on appelle nostalgie et qu’elle aurait cru complètement effacé avec le coup de traitre qu’elle s’était pris de lui. Amanda s’inquiétait de ressentir tels réticences, il fallait absolument qu’elle fasse abstraction du passé et se concentrer sur la seule chose qui lui importait à cet instant : le conclave. D’abord elle devait se débarrasser de cette jeune fille et faire en sorte qu’elle cesse de lui poser des questions. Amanda étira un fin sourire, se retenant de soupirer et poursuivit.

« Non, mais je connais la victime hors du contexte du travail et je suis venue pour les identifications puisque sa famille n’est pas ici. Je n’aurais donc rien d’intéressant à t’apporter… Tu vois, les enquêteurs sont dessus donc on étudie toutes les hypothèses pour le moment. » Fit elle en lui montrant au loin le groupe de personnes en train de prendre des photos et faire quelques notes.

C’était beaucoup trop frais pour le savoir, les enquêteurs avaient d’ailleurs été sélectionnés par le conclave, Amanda avait fait en sorte de superviser cela à l’aide d’Aodh et donc de la garde indirectement. La justice était de ces branches où les deux organisations arrivaient plus ou moins à s’entendre. Concernant Amanda elle n’avait absolument rien contre eux et travailler avec eux n’avait jamais été un problème. Après cette courte pause, la juge reprit la parole afin de répondre aux autres questions qu’elle lui avait posées, ciblant cette fois sur le problème que lui posait son école. Exposé ou pas, il y aurait des informations qu’elle n’aurait pas et cela ne dépendait pas d’Amanda mais de la confidentialité de l’enquête.

« Je ne pense pas que la scène de crime en elle-même intéressera ton professeur, si c’est en exposé tu risques de choquer tes camarades et ton école va prendre la police pour responsable. En revanche si tu tiens vraiment à l’ajouter dans ton exposé, les médias devraient en parler d’ici quelques jours, tu n’auras qu’à relever les informations. »

Amanda trouvait cela glauque de parler du Meister comme d’un sujet d’exposé, étudiante ou pas, la conversation la mettait mal à l’aise, elle n’aurait pas aimé que l’on parle d’elle de cette manière. Quoi qu’il en soit c’était une drôle de manière de faire un exposé sur un personnage…Quelle école demande ce genre d’images à des élèves ? Même à l’école de police, ils utilisent des archives, ils n’envoient pas les élèves sur les scènes de crime. De là elle se demandait si elle lui disait la vérité ou si elle n’était pas simplement une petite beaucoup trop curieuse. L’un ou l’autre, c’était pareil, elle n’aimait pas du tout cette conversation.

« Ecoute Theresa…Je suis… très choquée. » Commença la juge pour remettre le contexte en place et qu’elle évite de trop la bombarder de questions alors que ce n’était clairement pas le bon moment.

La juge reprit sa respiration, déstabilisée encore par la situation, comme si elle était restée en apnée depuis le début de cette conversation qui lui donnait cette impression qu'on la forçait à vomir alors qu'elle avait avalé de la javel.

« Laisse moi m'en remettre, faire mon travail et si il te manque des informations sur Ban Khi Moon concernant son travail et ses projets je pourrais te répondre alors si tu es d’accord attends moi dans ce café là-bas je te rejoins dès que j’ai fini, tu pourras même enregistrer si tu le souhaites pour ton exposé. »

Amanda ne comptait pas la rejoindre mais par automatisme et par besoin urgent de se débarrasser d’elle pour avoir un peu de recul et d’oxygène, c’était la manière la moins désagréable qu’elle avait trouvé pour lui demander de disposer.




© TITANIA
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Sam 29 Avr - 15:23