AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[EVENT] L'heure des comptes {ft. Aodh}

Partagez
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. © Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Jeu 10 Déc - 13:00

Revenir en haut
L'heure des comptes. Aodh&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Novembre qui touchait déjà à sa fin. Eden n'avait rien vu venir et déjà le temps avait l'air de lui filer entre les doigts. Les évènements s'étaient enchaînés depuis le mois d'octobre et elle n'avait plus eut une minute à elle. La situation devenait de plus en plus critique et elle devait s'armer de toutes les précautions lorsqu'elle sortait, sa concentration au maximum pour n'être pas retrouvée. Surtout après la tentative manquée du mois précédent. Elle était passé beaucoup trop près de la catastrophe après ça. Reprendre le court d'une petite vie normale et retourner travailler à la librairie avait nécessité des trésors de concentration et d'inventivité afin de vérifier qu'elle n'était jamais suivie.  Mais la brunette avait finit par comprendre que ses jours étaient comptés là bas. Malgré toute l'affection qu'elle portait à son propriétaire, elle ne pourrait pas se permettre de le mettre en danger plus longtemps. On l'y avait retrouvée une fois, cela pourrait se reproduire. Et elle n'aurait pas supporté qu'il arrive quelque chose à M. Forsight par sa faute. Ca lui faisait comme un pincement au coeur de quitter l'endroit qui était devenu si familier mais cela s'avérait nécessaire. Plus le temps passait, plus elle réalisait qu'il devenait difficile de faire des rencontre et de s'attacher au gens sans que ça ne finisse par les mettre en danger. Une situation qui la condamnait bien souvent à la solitude.

Comme pour répondre à ses sombres pensées, le vent s'était mis à souffler de plus belle et Eden s'était dépêchée de tourner une ultime fois la clé dans la serrure de la librairie avant de resserrer sa longue veste sur sa poitrine et de s'apprêter à partir. Elle était la dernière à quitter la boutique ce soir là, il n'y avait donc plus personne et les lumières de la vitrine était éteintes pour la nuit. Les  soirées tombaient de plus en plus tôt à cette saison et le soleil avait déjà tiré sa révérence, laissant sa place à la lumière des réverbères alors qu'elle rentrait chez elle après une longue journée. Drôle d'atmosphère qui vous donnait parfois envie de vous retourner tous les dix mètres afin de regarder par dessus votre épaule. La faute à la tension ambiante qui ne l'avait jamais vraiment quittée ces dernières semaines. Dublin aurait pu être un univers rassurant et familier, au lieu de ça elle passait beaucoup de temps à se méfier de tout. Ce qui était dommage mais nécessaire. L'époque où elle ne se doutait pas une seconde de tout ceci lui manquait parfois et aujourd'hui plus que les autres. Bien qu'elle soit particulièrement solitaire, l'insouciance était un sentiment qu'elle regrettait parfois.

Son regard se leva alors qu'elle accélérait le pas pour s'apercevoir qu'on l'observait. Un homme s'était approché dans sa direction, l'air insondable. Il aurait pu se trouver là pour n'importe quelle autre raison mais à une heure pareille et à la vue des rues désertées, il n'y avait pas à tergiverser bien longtemps pour comprendre qu'il n'était pas là par hasard. Un profond sentiment de lassitude s'empara d'elle alors qu'elle se tournait pour de bon, l'air calme en apparence mais intérieurement méfiante et sur ses gardes.

« Je peux vous aider? » S'enquit-elle

Claire et simple. La question aurait pu répondre à des tas d'autres interrogations et sous-entendait un tas d'autres questions. Elle n'était vraiment plus d'humeur aux faux semblants, pas après tout ce qui était arrivé. Mais la jeune femme caressait encore l'idée que cet inconnu ne soit pas un autre émissaire qui aurait fini par remonter sa trace. Elle avait trop traîné, elle aurait du brouiller les pistes dès sa petite mésaventure des semaines précédentes. Au lieu de ça elle s'était laissée entraîner par le quotidien et la facilité avec laquelle elle pouvait oublié les risques qu'elle courrait. Elle avait décidément manqué de prudence.

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
Spécialiste
avatar


© TAZER.
 
Messages : 124
Date d'inscription : 21/08/2015
Mon personnage :
Race : Lycan
Groupe sociétal ou indépendant : La Garde
Âge actuel : 34 ans
Situation amoureuse : Célibâtard
Emploi dans le monde des humains : Lieutenant dans la police dublinoise, au Bridewell Garda (quartier Cabra)
Informations : Spécialiste dans la Garde ; il est apprécié pour son efficacité mais détesté par certains à cause de son caractère et de ses manières discutables.
Est l'un des parrains de sa Famille et lieutenant dans la police au Bridewell Garda.

Message par Aodh Ò Murchadah le Jeu 9 Juin - 22:44

Revenir en haut
Règlement de compte
Eden & Aodh
“Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps, ne rien dire et, aussi sûr que deux et deux font quatre, elle finira par céder à la curiosité et se montrer.” ▬ Harper Lee



Un fâcheux incident s'était déroulé il y a quelques jours, qui avait mis Aodh dans tous ses états. L'un des membres de son équipe, à la Garde, avait été tabassé et laissé sur le trottoir, presque mort, suite à une mission qui consistait à pister un certain Jake et sa complice, Eden. Sans pouvoir l'appeler ami, Aodh avait d'excellents contacts avec ce gars-là, dont la témérité avait été ce que le lycan appréciait le plus chez lui. Il n'avait eu qu'à suivre la trace de ces deux énergumènes et rendre ses comptes à l'Archange, David, pour qu'ensuite s'opèrent la suite des événements. Entre autre celui où Aodh devrait peut-être intervenir et faire entrer en action ses talents précieux d'éliminateur de faiseurs de troubles. Sauf que, dans le coma, le pauvre bougre n'avait rien pu communiquer, à part qu'on devinait sans peine les coupables de cette mise à tabac corsée. Cette histoire avait rendu Aodh furieux et, malgré l'insistance de ses supérieurs hiérarchiques, il avait décidé de n'en faire qu'à sa tête. Désobéissant, comme l'une des rares fois où cela avait pu lui arriver - il était plutôt du genre docile, acceptant sans rechigner les ordres et suivant sans peine les directives données à la lettre - il avait alors entamé une longue traque pour retrouver l'un des deux criminels. Avec la ferme intention de leur faire payer d'une façon ou d'une autre.

Des jours durant, voire des semaines, il avait cherché, en vain, l'un d'eux. Ce ne fut qu'un beau matin du début de l'hiver qu'il trouva enfin la femme, nommée Eden. Il l'avait suivi durant trois jours, discret telle une ombre dans les recoins de Dublin, pour connaître son quotidien. Comprenant enfin qu'elle avait pour habitude de quitter un endroit précis à une heure précise, il décida de se poster près de là pour attendre, aussi patiemment que n'importe quel bon prédateur, que sa proie ne s'insinue dans l'obscurité, obscurité totalement en faveur des desseins du lycan. A ce moment-là, et seulement à ce moment-là, il osa l'approcher davantage, se trouvant carrément dans son dos. Sa colère, quoique légèrement dissoute par le temps étant passé, restait palpable, malgré le masque de marbre sur son visage percé d'yeux aussi sombres que cette nuit à la lune timide. La jeune femme eut tôt fait de le remarquer, sans que cela ne le gêne le moins du monde. Elle lui fit face, le brava du regard, et lui posa une question anodine. On n'apprenait cependant pas aux vieux singes à faire des grimaces, et Aodh savait que derrière cette expression placide se dissimulait une légère inquiétude, qu'il s'empressa d'intensifier chez sa cible par un sourire carnassier.

- M'aider ? Peut-être. Peut-être pourrais-tu m'expliquer pourquoi Levin se retrouve entre la vie et la mort, à l'heure qu'il est.

Levin étant le pauvre thérian dans le coma, par sa faute. Dans la gorge d'Aodh monta un grognement ténu, sans qu'il ne lâche son sourire mauvais. Il aurait donné n'importe quoi pour arracher la gorge à cette moribonde... Toutefois, il voulait comprendre ce qui s'était passé. Histoire d'avoir un semblant de rapport tangible à offrir à ses supérieurs.




© Gasmask

La date/heure actuelle est Dim 26 Mar - 7:27