AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Mission d'exploration : San Fransisco] Meeting of a Century

Partagez
PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Jeu 26 Nov - 20:20

Revenir en haut

[Mission] Meeting of a Century




Certains événements peuvent nécessiter des méthodes.... expéditives. Et l'événement qui va se dérouler dans maintenant quelques heures dans le centre-ville de San Fransisco est un de ceux-là.
Pour tirer du lit un archange de la Garde (accompagné d'une petite recrue, pour son plaisir de vol) et le jeter manu militari dans un jet fonçant à plusieurs fois la vitesse du son vers les États-Unis, il faut une bonne raison, quand même, me direz-vous. Je vous répondrai simplement "fiole de l'ombre". Vous pouvez rire, demander si ce n'est pas une énième bouteille fêlée au nom tiré d'un mauvais manuel de jeu de rôle, et si se déranger pour cela est vraiment nécessaire.

Ca dépend, pour être honnête. Si vous tenez à votre liberté d'action je dirais oui. Imaginez une fiole de liquide noir, petite et peu ouvragée, simple vestige d'une boutique d'apothicaire. Et maintenant imaginez que celui qui boit ce liquide peut changer la totalité des actions qui se sont passées autours de lui dans la dernière minute. Vous commencez à comprendre le problème ?
Surtout que la flasque n'a pas tendance à se vider. Elle trouve toujours un moyen de se remplir, ce qui peut poser de plus en plus de problèmes.... Surtout si les mauvaises personnes mettent la main dessus. Déjà que le Coven Leto n'avait guère une réputation d'enfants de cœur, que penser si les gens du Conclave mettent la main dessus par exemple ? Ou pire, un groupe de mercenaires ignorants qui abuserait de son usage....

Voilà en gros le contenu des dossiers qu'avait eu le temps d'éplucher l'archange et son protégé durant leurs six heures de vol. Le temps de se faire un point sur la situation, de gagner l'hôtel réservé pour leur bref séjour et de dormir un peu, voilà qu'ils devaient déjà se mettre en marche. Ils auraient le temps ensuite pour la préparation, l'évaluation de la recrue, et tout le reste de la paperasse.
Les coups de téléphone du chauffeur recruté spécifiquement pour l'occasion résonnent dans la chambre, annonçant son arrivée. L'heure de début de la vente aux enchères n'est plus si éloignée, se presser pourrait être une bonne idée.
Ange
avatar


La fleur qui s’épanouit dans l’adversité
est la plus rare et la plus belle de toutes.
Messages : 79
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 27
Race : Possession fusionnelle – Hua Mulan
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire et coeur à prendre
Emploi dans le monde des humains : En recherche d'emploi

Message par Elizabeth K. Anderson le Lun 25 Jan - 20:26

Revenir en haut
Meeting of a Century
Les vibrations se propageaient dans tout l'appareil, se répercutant jusque dans les sièges avant qu'ils ne soient pris d'un sursaut, faisant brusquement émerger la jeune femme jusque là assoupie alors que les roues arrière de l'avion entraient en contact avec l'asphalte. Inspirant profondément, elle se rétablit dans son fauteuil avant de ranger les feuilles éparpillées sur la table devant elle, ne s'attardant que l'espace d'une seconde supplémentaire sur une photo attachée sur la couverture intérieure du dossier à l'aide d'un trombone. Prenant soin de la détacher, elle perdit son regard dans l'objet photographié afin d'en mémoriser chaque détails avant de la rattacher et de refermer la farde dans un petit claquement sec qui fit voler ses cheveux et la fit cligner des yeux. Reposant le dossier sur la tablette, elle s'adossa contre son siège et ferma les yeux une seconde, passant sa paume sur l'arrête de son nez pour atténuer la tension dans son regard tandis que l'avion manœuvrait à vitesse réduite sur la piste, le voyant relatif aux ceintures brillant d'un éclat écarlate.
La nuit avait été courte, très courte et elle regrettait presque d'être restée si tard devant cette série à succès au point de s'endormir bêtement devant la télévision. Elle avait été tirée des bras de Morphée par un appel urgent lui demandant de se rendre à un aéroport, dégageant un bol de chips qui s'était éparpillé dans son lit en essayant de faire taire son téléphone. Heureusement pour elle, ou plutôt pour sa sœur, la maison était assez grande pour que cette dernière n'ait pas entendu tout ce remue ménage mais elle retint tout de même un juron en glissant son doigt sur l'écran pour décrocher, répondant d'une voix extrêmement fatiguée et passablement agacée.
Mais ce n'était pas envers son interlocuteur qu'elle était énervée, du moins pas directement. Si la jeune femme n'aimait pas quelque chose, c'était bien qu'on lui parle avant qu'elle ne soit réveillée, une mauvaise habitude qu'elle avait pris depuis qu'elle avait quitté l'armée. Elle n'avait jamais été d'une très bonne humeur au saut du lit, alors que la journée ne faisait pourtant que commencer, mais elle avait pris ce pli après avoir vu ses journées ruinées au bout de quinze minutes. Pourquoi attendre si longtemps quand on peut être de mauvais pied tout de suite et donc, gagner un temps précieux. Son entraînement fut mis à rude épreuve suite à cet appel alors qu'elle courrait sous la douche pendant qu'un café se préparait dans la cuisine grâce à la machine -bénis soit-elle-, elle prit le temps de préparer sa valise avant d'avaler cul sec son café et de sauter dans la voiture qui l'attendait devant chez elle. Elle n'avait pas pensé à laisser un message à sa sœur et avait abandonné son lit tel quel, défait avec des chips éparpillés à l'intérieur. Attrapant son portable, elle regarda l'heure et le rangea. Ce n'était pas vraiment le moment de la réveiller, elle lui enverrait un message une fois sur place pour la prévenir qu'elle serait absente un petit moment ; l'inquiéter était vraiment le cadet de ses soucis en ce moment.

L'avion à terre, elle attrapa le dossier et son sac de voyage avant de s'arrêter devant sa jeune coéquipière du jour qui n'avait pas vraiment meilleure mine qu'elle, même si elle n'avait pas vraiment d'excuse pour le coup -dur de décrocher d'une série très prenante. Elle passa sa main dans ses cheveux, priant intérieurement pour avoir pensé à prendre des élastiques dans son sac pour les attacher, espérant que la jeune fille en ait si ce n'était pas le cas. Elle la jaugea avant de lui sourire tristement.

« Pas le temps de flemmarder, on se reposera à l'hôtel après un petit débriefing ! J'espère que tu as pris le temps de potasser le dossier. »

Et dans une attitude toute militaire, elle fit demi-tour en direction de la porte de sortie, descendant les marches du jet en petite foulée pour rejoindre la voiture de leur chauffeur qu'elle salua d'un coup de tête. L'inclinant avec souplesse, elle s'installa à l'arrière de la voiture, se décalant pour laisser la place à sa recrue de prendre place à ses côtés. Leur mission allait être courte mais intensive et ils n'allaient pas avoir beaucoup de temps pour se reposer. Un autre café et une douche à l'hôtel feraient l'affaire, elle avait connu bien pire mais ils devaient surtout discuter du cas présent après avoir pris le temps de potasser le dossier chacun de leur côté pendant les six heures de vol, ou presque. Elle avait profité d'un petit moment au milieu des nuages pour rattraper un peu de sommeil et elle espérait que ce serait suffisant pour être au taquet pour le reste de la journée. Regardant son téléphone, elle se décida finalement à envoyer un message à sa sœur qui ne cracherait pas sur une courte missive hors taxe alors qu'elle devait se demander où elle était passée. Elle choisit cependant de rester brève, tant pour ne pas ébruiter l'affaire que pour ne pas trop l'inquiéter avant de fermer l'écran, se tournant vers Prue alors que la voiture ralentissait à l'approche de leur hôtel.

« Rendez-vous dans ma chambre après avoir déposé nos affaires, je ferais monter le café. »

La jeune fille s'était trouvé toute désignée pour cette mission mais il s'était surtout s'agit d'un coup du sort. Il avait été question de trouver un moyen pour Prue de prouver son attachement à la Garde et depuis quelque temps déjà, ils discutaient d'une mission de confirmation qui permettrait de la mettre à l'épreuve. Au final, cette enchère tombait à point nommée et ce serait pour elle l'occasion de montrer que ses talents peuvent être utiles. Enfin tout cela concernait la partie officielle de la mission, si Elizabeth avait choisi de la nominer pour sa prochaine mission, c'était aussi pour se rapprocher d'elle. L'importance qu'elle revêtait aux yeux de David la tiraillait quelque peu et titillait sa curiosité. Elle avait tout d'abord ressenti de la jalousie à son égard, face à tout cet intérêt qu'il lui montrait, pour finalement réaliser qu'il était question de toute autre chose. La jeune femme allait pouvoir faire plus ample connaissance avec la demoiselle qui avait requiert tant d'attention pendant sa petite escapade en ces terres, allant jusqu'à nécessiter la protection de son ancienne équipe.
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Mar 2 Fév - 15:55

Revenir en haut


Meeting of a Century
feat. Elizabeth K. Anderson
There's a humming in the restless summer air and we're slipping off the course that we prepared. But in all chaos, there is calculation. Dropping glasses just to hear them break.


Prue ne se serait jamais attendue à ce qu'on la réveille au milieu de la nuit, surtout pas pour une mission de la garde, et certainement pas pour celle-ci. Il est vrai que, parfois, des recrues étaient appelées pour faire des missions mineurs, au sein d'une équipe, pour voir comment ils s'entendaient entre les membres, voir s'ils feraient une bonne équipe sur le terrain. Ou alors tester des recrues individuellement, juste pour voir où ils en étaient, des missions faciles, gérables, surveillées.
Mais là, au vu du dossier que la jeune femme avait parcouru durant les six heures de trajet - incapable de dormir à cause de toutes les questions qu'elle se posait - ce n'était pas une mission banale. Pas une mission facile. La fiole était un objet dangereux et important. Elle comprenait que ses pouvoirs étaient importants - et elle avait choisi de prendre la canne de John avec elle - mais elle savait aussi que si ce n'était pas un deuxième Ange ou un Prophète qui suivait Elizabeth Anderson, c'était probablement pour une raison. Et le fait qu'un jour plus tôt elle avait rencontré Danner et avait évité une équipe de la Garde qui la suivait ne semblait pas être une coïncidence.

Durant tout le vol, où l'ange dormait et la recrue se rongeait les ongles, elle ne pouvait que penser que, quelque part, on la testait. Elle est son allégeance à la Garde. Il était évident qu'elle était proche de Danner, après tout elle avait vécu pratiquement une demi-année avec lui entre les deux Amériques, le fait qu'il soit son ami et le leader d'un groupuscule terroriste n'avait rien à voir. Elle n'approuvait pas ses choix, sa façon de faire, mais très franchement elle ne pouvait rien y faire. Le faite que la Garde s'en inquiète était peut-être plus perturbant. Ils s'attendaient à quoi? qu'elle soit un espion à sa solde? Qu'elle devienne membre du XIII.
Prue aurait imaginé que l'organisation aurait eu bien assez d'informations à son sujet pour déterminer que ce n'était pas le cas. Mais il faut avouer que le fait qu'elle ne révèle pas les secrets de son ami n'avait probablement pas aidé beaucoup son cas. Mais après tout, la jeune fille gardait bien assez de secrets, des secrets qu'elle ne partagerait très certainement pas. Que ce soit Eden ou Danner, elle savait ses amis plus en sécurité si elle gardait sa langue. La question était: étais-ce vraiment sage, si cela mettait sa position dans la Garde en danger? Peut-être qu'elle aurait espéré un peu plus de compassion.

Mais ce n'était pas ce qui inquiétait l'étudiante le plus en ce moment, en réalité. Car même si la mission semblait difficile et qu'il était certain qu'elle serait entièrement jugée par Anderson, ce qui l'inquiétait le plus était leur destination. La dernière fois que Prue était allée aux États-Unis, ça c'était assez mal fini, et à ses derniers souvenirs, elle était encore recherchée par les autorités sur le territoire. Comme quoi, utiliser ses pouvoirs trop ouvertement était une très mauvaise idée...
La Garde en était forcément consciente, après tout, une équipe avait suivi Prue et Danner durant pratiquement tout leur voyage, donc il était difficile de se dire que l'organisation n'était pas au courant que la recrue était recherchée. Aaient-ils cependant pensé à faire en sorte à ce que le mandat d'arrêt contre elle soit retiré? Sinon, ils auraient un problème.

Prue ne voulait pas réveillé celle qui l'accompagnait dans le Jet privé, donc elle attendit tranquillement qu'elle soit réveillée pour lui poser la question. Cependant, Elizabeth Anderson se réveilla lorsque l'avion atterrit, et lui demanda tout de suite si elle avait bien lu le dossier, lui prévenant qu'il n'y aurait pas de repos avant un débriefing. Sachant que Prue n'avait probablement dormi que deux heures en tout la nuit précédente, c'était juste parfait...

« Euh oui, mais... »


À peine eut-elle le temps de répondre qu'Elizabeth était déjà en dehors de l'avion, et la jeune femme n'avait pas d'autre choix que de la suivre. Nerveuse, elle ne dit rien en entra simplement dans la voiture qui les attendait au tarmac, remarquant qu'ils ne s'arrêtaient même pas à une douane pour montrer leurs papiers. C'était rassurant quelque part, mais inquiétant également. Le fait qu'ils évitaient la douane pouvait signifier que la Garde n'avait pas pu blanchir leur recrue et qu'elles devraient être discrètes. Il fallait absolument que Prue lui pose la question.
Cependant, l'asiatique était occupée sur son téléphone et Prue, trop polie et fatiguée, attendit simplement qu'elle eût terminé ce qu'elle était en train de faire. La panique remonta alors que la voiture approcha l'hôtel mais, heureusement, Elizabeth s'adressa à elle, et la jeune femme vit alors une ouverture pour poser sa question. Peu sûre d'elle, et surt un ton las, elle demanda:

« Mademoiselle Anderson, je... Vous savez que je suis recherchée aux USA actuellement? Enfin... je l'étais? Est-ce que l'organisation s'en est occupé? »


Prue mit une mèche derrière ses oreilles, regardant par la fenêtre. À vrai dire, elle avait un peu honte, peut de poser une question stupide à laquelle on lui répondrait que bien évidemment, la Garde avait tout prévu. Mais contrairement au Conclave, Prue n'était pas certaine d'à quel point s'étendait l'influence de l'organisation, et si elle avait le pouvoir de demander ce genre de faveur au gouvernement américain...
Ange
avatar


La fleur qui s’épanouit dans l’adversité
est la plus rare et la plus belle de toutes.
Messages : 79
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 27
Race : Possession fusionnelle – Hua Mulan
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire et coeur à prendre
Emploi dans le monde des humains : En recherche d'emploi

Message par Elizabeth K. Anderson le Lun 8 Fév - 0:29

Revenir en haut
Meeting of a Century
Elizabeth ne savait trop comment considérer la nouvelle recrue, elle avait pour ainsi dire, un peu le cul entre deux chaises, mais il en était toujours ainsi avec les membres de la Garde. Cela n'arrivait que si elle se rapprochait un peu trop d'une personne, franchissant les limites qu'elle s'imposait. Elle s'évertuait habituellement à garder une certaine distance avec les gens, tant pour se protéger que pour ne pas être embarrassée de leur présence à ses côtés mais il lui arrivait parfois de baisser les barrières érigée autour d'elle. L'une des rares personnes avec qui cela n'avait jamais posé problème était David. Ils s'étaient rencontrés à la Garde, étaient devenus amis avant que cela n'aille plus loin pour revenir au point de départ, sans que ce ne soit tout à fait pareil. David était son meilleur ami, ils ne se cachaient rien, ou du moins se plaisait-elle à le penser. Mais il était des choses qu'elle ne pouvait s'avouer à elle-même, alors les lui avouer. Les moments de complicité qu'ils partageaient lui manquait mais elle était bien trop fière pour le lui dire, d'autant plus qu'elle savait qu'il était passé à autre chose. N'avait-elle pas elle-même décidé de mettre un terme à leur relation ? L'amour était quelque chose de bien difficile et il lui suffisait de penser à ses ex pour sentir une migraine pointer le bout de son nez dans son lobe frontal.

Elle faisait confiance à son ami mais elle savait qu'il se montrait parfois gouverné par ses sentiments. Elle ne comprenait simplement pas ce qui le poussait ainsi vers Prue, ou du moins ne voulait-elle pas le comprendre. Les raisons étaient certainement très simples le connaissant, mais elle aimait se prendre la tête en imaginant toute seule des choses plutôt qu'en posant frontalement les questions qui la torturaient. Pourtant, elle n'était pas particulièrement inquiète dans le cas de la jeune fille, pas sur ce plan là cependant, elle était simplement curieuse à son égard. Elle n'avait pas grand chose de spécial, pas de capacités particulières outre ses dons. Aurait-elle été elle-même possédée par merlin l'enchanteur que cela n'aurait rien changé. Elle avait été sauvée par Mulan, elle était douée en histoire et en arts martiaux, pas de quoi en faire un fromage. Mais elle pouvait tout de même comprendre l'intérêt qu'elle représentait.
Ce qui intriguait particulièrement la jeune femme, c'était son passé. Elle n'avait jamais été très branchée passé, plutôt encline à se focaliser sur l'avenir plutôt que les souvenirs laissés derrière, hors dans ce cas précis, elle s'interrogeait sur ses fréquentations. Pour avoir suivi de près cette histoire aux côtés de David après qu'il lui ait demandé si elle connaissait quelqu'un aux États-Unis susceptible de la protéger. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait immédiatement pensé à son ancienne équipe, un moyen de garder le contact et de suivre cette affaire au plus près. Pourtant, elle n'avait pas vraiment parlé à son ex depuis cet événement mais la jeune fille, oui.

Aussitôt le jet à terre et immobile, elle était descendue sans laisser à Prue le temps de s'exprimer. Du temps, elles en avaient peu et certainement pas pour discuter de la pluie et du beau temps. Elle n'avait pas pris le temps non plus de rassurer la jeune fille pour sa première mission d'importance et elle le regretta légèrement lorsque cette dernière l'interrogea. Confortablement installée à l'arrière de la voiture, ils n'avaient pas été arrêté par les douanes qui possédaient déjà leur identification. Il y avait quelques avantages à être dans la Garde, il y en avait d'autant plus lorsque l'on avait servi pour le pays d'accueil. Depuis son arrivée dans la Garde déjà, l'affaire de fuite criminelle avait été réglée. Elle avait joué de ses contacts pour accélérer le processus et l'administration de l'état avait tenté de s'y opposer mais personne ne pouvait leur résister, d'autant plus qu'ils étaient dans leur droit. La jeune fille n'avait visiblement pas été prévenue cependant et avec un mince sourire, elle lui répondit.

« Ce n'est plus un problème. Ne t'inquiètes pas. »

Elle avait ajouté cela rapidement, se sentant un peu coupable de la traiter ainsi, mais elle n'allait pas utiliser des gants avec elle, pas plus que s'il s'était agi de quelqu'un d'autre. Elle descendit de la voiture, n'attendant pas qu'on lui ouvre et jeta son sac sur son épaule, ne lançant qu'un très bref coup d’œil pour s'assurer qu'on la suivait. Elle pénétra le hall de l'hôtel, se dirigeant d'un pas rapide vers la réception où elle récupéra leurs clés, se contentant de ne répondre que très brièvement aux politesses de l’hôtesse d'accueil. Elle tendit une clé à la petite brune avant de lui rappeler.

« Nos chambres sont côtes à côtes, dépose juste ton sac et vient me rejoindre. »

Leurs chambres se trouvaient au cinquième étage, avec ascenseur. Elle eut juste le temps de passer un peu d'eau sur son visage et de fouiller son sac à la recherche d'un élastique quand de petits coups furent portés à la porte de sa chambre. Elle ouvrit cette dernière en grand, s'effaçant pour laisser entrer la jeune fille avant de vérifier le couloir pour refermer la porte derrière elle. Le café ne devait pas tarder et elle allait en avoir grandement besoin pour poursuivre à ce rythme.

« Assis-toi où tu veux, j'arrive. »

Elle acheva de se coiffer dans le miroir de la chambre, attachant ses cheveux aussi raides que des baguettes en une queue de cheval stricte et haute, revenant ensuite vers les fauteuils du petit salon dont elle bénéficiait, le dossier déjà jeté sur la table basse. Elle s'affala sur un fauteuil en fasse de Prue, la regardant dans les yeux.

« Qu'est-ce que tu as retenu du dossier ? »
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Lun 6 Juin - 15:21

Revenir en haut


Meeting of a Century
feat. Elizabeth K. Anderson
There's a humming in the restless summer air and we're slipping off the course that we prepared. But in all chaos, there is calculation. Dropping glasses just to hear them break.


Il y avait un certain soulagement à apprendre qu'elle n'était plus recherchée sur le territoire des USA, et ça devait probablement se voir sur son visage. Un peu de la tension dans ses épaules avaient disparues, et elle s'affaissa quelque peu dans son siège, se redressant pratiquement tout de suite plus tard.
Après tout, la nervosité n'était pas tout à fait partie, surtout après ce qui s'était passé il y a deux jours (ou plutôt deux soirs) et avec cette question qui la taraudait encore et toujours : "Pourquoi moi " ? Pas qu'elle soit particulièrement égocentrique (bien que un peu, avouons), mais c'était légitime de se demander pourquoi l'Ange avait été envoyée sur cette mission avec une simple recrue, plutôt qu'avec un membre d'un équipe. Surtout un membre de son ancienne équipe, qu'elle savait être déjà plus ou moins sur place.

C'était à se demander si on ne la surveillait pas un peu à cause de Danner. Ou si c'était à cause de David. Ou alors c'était tout simplement grâce à ses incroyables pouvoirs de prédictions, mais elle avait des doutes.
Quelque part, la jeune femme se dit que c'était probablement un mélange de tout ça et qu'elle ferait mieux de se concentrer sur le présent. Sa journée serait bien assez chargée sans qu'elle n'ait un besoin constant de se remettre en question.

Elizabeth la sortit de ses pensées en ouvrant la porte et en sortant de la voiture, Prue s'empressant de l'imiter en récupérant sa valise qu'on lui tendait. Elle observa une seconde la devanture de l'hôtel, avant de s'empresser à suivre l'Ange dans le hall, arrivant juste à temps pour récupérer sa clé et offrir un sourire poli à l'hôtesse d'accueil lui souhaitant la bienvenue.
L'anglaise fredonna rapidement pour dire qu'elle avait bien compris les instructions de l'asiatique, avant de l'accompagner de l’ascenseur, puis dans le couloir jusqu'à leurs chambres dans un silence étrange, finissant devant leurs portes avec un petit "à plus tard" poli de la part de Prue.

Refermant la porte de sa chambre derrière elle, la jeune femme soupira doucement, ferma les yeux une seconde en s'appuyant contre l'entrée, et prendre son courage à deux mains. Elle déposa sa valise dans un coin, sortant rapidement ses affaires de toilettes pour les déposer dans la salle de bain. Elle se brossa les dents et se recoiffa pour effacer les heures d'avions, mais nota dans le miroir qu'elle avait toujours une tête fatiguée. Le stress n'aidait pas.
Elle ne perdit cependant pas de temps, prenant juste quelques gorgées d'eau, avant de ressortir avec le dossier sous le bras et les clés de sa chambre, pour ensuite toquer à la porte à côté de la sienne, derrière laquelle Elizabeth avait disparu quelques secondes plus tôt.

La porte s'ouvrit et l'asiatique laissa Prue entrer et se mettre à l'aise dans la chambre. Sans perdre de temps, elle s'assit donc dans un des fauteuils à la table, ou le même dossier qu'elle avait en main se retrouvait. Peut-être que l'Ange avait quelque peu plus d'informations qu'elle - vu qu'après tout elle était encore en entraînement - mais elle en doutait. Ce n'était pas dans les intérêts de la Garde de ne pas donner toutes les informations à tout le monde, surtout si Prue se devait d'être utile. Bien qu'elle n'était pas certaine qu'elle serait utile tout court...
Après tout, elle n'avait vraiment pas d'expérience avec une vente aux enchères quelconque, n'avait probablement pas de connaissances diplomatiques suffisantes pour socialiser ce genre d'environnement et même ses pouvoirs semblaient peu utiles. Malgré la canne.
Quoiqu'il en soit, elle n'était pas prête à laisser ses doutes prendre le pas, et s'attendait à ce qu'Elizabeth prenne les rênes. Non seulement parce qu'elle était son supérieur hiérarchique, mais aussi parce qu'elle avait de l'expérience sur le terrain et avait certainement plus d'idées sur ce qu'elles étaient censées faire que la recrue en entraînement de la Garde. Dire qu'elle n'était pas tout à fait préparée était un euphémisme.

« En quelques mots, une fiole est aux enchères et nous nous devons de la récupérer d'une manière ou d'une autre. »


De quelle manière, ça, elle ne le savait pas. Si c'était simplement en levant des petits cartons pour donner le prix, elle n'aurait probablement pas trop de peine à utiliser l'argent de la Garde pour ça, mais elle sentait que ce n'était probablement pas aussi simple.

« Et cette dite fiole a des propriétés... assez terrifiantes. »


Et assez utiles, non pas qu'elle le dirait à voix haute, ou se permettrait d'insinuer que la Garde pourrait tout aussi bien utiliser cette fiole. Et dans un sens, les propriétés de la fiole étaient similaire aux pouvoirs de Prue, qui pouvait lui permettre d'empêcher certains évènements de se produire.
Mais elle comprenait bien que cette fiole était dangereuse, et en réalité, cela lui donnait des frissons dans le dos. Que des actions n'aient plus aucun sens, que le résultat soit changé quoique l'on fasse, simplement sur les désirs d'une seule personne. Mieux fallait que ce genre de choses soit caché quelque part, bien en sécurité.

Se raclant la gorge et en observant un peu Elizabeth, Prue se mit à tripoter quelque peu les pages du dossier, hésitant un moment avant de poser la question :

« À vrai dire, je ne suis pas certaine de... de la marche à suivre. Ou en quoi je pourrais être utile pour notre mission. »


Autant poser la question maintenant et expulser tous ses doutes au grand jour. Peut-être que cela réduirait quelque peu le stress et répondrait à quelques questions sur pourquoi elle était là. Histoire que ça arrête de lui tourner dans la tête et qu'elle puisse se concentrer sur la mission plutôt que d'être perdue dans ses pensées.
Parce qu'avouons que le manque de sommeil n'aidait pas à la concentration, et qu'elle prendrait bien une bonne tasse de thé ou de café pour se réveiller.
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:04