AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Álister Ó Lochlaínn

Partagez
Indépendant
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Dim 8 Nov - 20:02

Revenir en haut

Álister Ó Lochlaínn

Prénom : Álister
Nom : Ó Lochlaínn
Âge : 38 ans depuis plus de 500 ans
Sexe : Homme
Date et Lieu de Naissance : 14 mars 1474 Galway, Irlande
Race : Nosferatu
Organisation et rang : Indépendant civil
Groupe indépendant ou sociétal : aucun
Travail : Sans emploi
Avatar : Tuomas Holopainen
« Over the hills and far away, he swears he will return one day. »
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

Alíster est un personnage au caractère difficile à cerner. Si sous ses traits courtois d’un homme semblant d’une autre époque il semble vous être amical et charmant, il faut se méfier des apparences. Son âme – pour ce qu’il en reste – est d’une noirceur inimaginable ; plus noire que le corbeau et les profondeurs de l’enfer. Il vous paraîtra agréable avec son sourire bien trop hypnotique pour être réel et sa façon de s’exprimer, car il manie à la perfection les mots, mais gardez toujours à l’esprit qu’il ne fait rien sans raison. A chaque action un résultat. Il est l’hypocrisie masquée d’un charmant rictus. Alíster n’est pas digne de confiance, mais vous n’en saurez rien. Il vous le cachera par tous les moyens ; au moment où vous le réaliserez, il sera déjà trop tard et il vous aura déjà trahi. Mais avec une certaine classe – il a reçu une éducation tout de même.

C’est un homme particulièrement intelligent qui a soif de savoir. Il parle plusieurs langues qu’il a apprises au cours des années. Le jeune homme s’exprime parfaitement en gaélique, en anglais, en français et en espagnol. Il joue très bien du piano également. Chaque instant pour lui est adéquat pour apprendre plus de choses. L’intelligence est la meilleure arme contre ce monde peuplé d’imbéciles primates. Il fait preuve d’un grande classe dans ses paroles et dans ses gestes. Toujours très sûr de lui, il ne fera jamais un seul faux pas – il se l’interdit. Le vampire a reçu une éducation de noble ce qui en fait de lui un être hautain et froid. Du haut de son mètre 70, Alíster fait très attention à son apparence et tâche de toujours rester impeccable, sans aucun faux pli. Ses cheveux noir comme la nuit retombent jusqu’au milieu de son dos. Ses yeux sombres vous sembleront vous transpercer de toutes parts, comme s’il pouvait lire au fin fond de votre âme. Un sourire malicieux et vous tomberez dans son piège. Ses lèvres sont entourées d’un bouc et d’une moustache qui affirment une grande maturité.

Alíster est un homme qui aime être regardé. Etre le centre du monde est pour lui quelque chose de jouissif. Dans son passé glorieux, il était entouré des plus somptueux apparats que vous ne pourrez imaginer. Il était un homme important dans la société des vampires : il a ainsi assis son pouvoir jusqu’à être prince d'Irlande. Mais maintenant c’est tout autre – il cherche à retrouver sa place. Son ambition le mènera jusqu’au bout de ses désirs et rien ne se mettra en travers de sa route. Malgré ses airs calmes, c’est un colérique qui entre dans de profondes crises quand quelque chose le contrarie. Il peut devenir extrêmement violent et commettre des actes quelque peu… embêtants. Alíster ne regrette rien et assume tout. Il n’a aucune pitié s’il doit arriver à son but. S’il doit tuer, il tuera. C’est un serpent qui se faufile dans chaque recoin et profite de chaque opportunité, sachant parfaitement de qui il doit s’entourer. Méfiez vous des profiteurs ; ils sont de la pire espèce. De plus, il vous paraîtra étrange, car il vient d’une société ancienne et sera donc un peu vieux jeux. Il est aujourd’hui ce qu’on appelle un raciste, mais à l’époque mépriser et maltraiter les étrangers n’avaient rien d’anormal. C’est un conservateur également qui a le cœur brisé de voir son pays être tombé autant bas. S’il le pouvait – et il le pourra – il réintégrerait les anciennes règles qu’il avait en son temps.

Au-delà des apparences, Alíster a 38 ans. Mais la question est depuis combien de temps ? Depuis plus de 500 ans il reste éternellement jeune et beau. Un magnifique destin ou une malédiction ? Il ne se plaint pas de son état de vampire, il adore cela ! Même s’il est totalement désorienté maintenant, il ne perdra pas son but de recouvrer son ancienne place de prince dans la société vampirique. Il est actuellement sans emplois.  
Badaboum baby, je pète le feu!

Álister a vu sa vie basculer lors de sa 38ème année. C’était une période difficile pour l’Irlande à l’aube du XVI ème siècle qui essuyait une vague de peste bubonique. Mais Álister était un des rares à n’avoir pas été touché par ce fléau. Un jour, alors qu’il gardait son troupeau au sud du Connemara, un noble vint à passer. Le jeune homme ne comprit pas tout de suite ce qui l’attira autant chez cet homme, mais il le suivit sans aucune hésitation alors que l’inconnu l’incitait à le rejoindre. Ils marchèrent jusqu’à son château. Il s’appelait Edward et était un Nosferatu. Álister ne comprit pas tout de suite ce qui l’attendait en le suivant, mais l’homme eut tôt fait de lui expliquer… ou plutôt de lui montrer.

Après tout, Álister le comprenait bien. Il aurait fait la même chose en ces temps de crises. Les humains en bonne santé se faisaient de plus en plus rare et il était difficile de se trouver à manger. Il comprit rapidement qu’il avait affaire à un vampire. Et, au-delà de servir de garde manger, une relation assez forte s’était forgée entre les deux hommes qui apprirent à se connaître plus… profondément. Une passion pour lui dévorait le cœur d’Edward – Álister en bon épicurien n’allait pas cracher sur un plaisir. Il ne pouvait se résoudre à l’idée qu’un jour son protéger vieillirait et mourrait entre ses mains. Alors il lui offrit le plus merveilleux des présents : devenir un vampire. Edward but son sang et le laissa gire sur le plancher de sa chambre le temps que la transformation. C’est des jours de souffrance qui passèrent alors qu’Álister luttait pour ne pas mourir. Puis, enfin, il fut transformé en vampire.

Edward prit sous son aile son nouveau né pour éviter qu’il ne commette des actes trop irréfléchis. Álister apprivoisa donc ce nouveau corps bien plus puissant et robuste que ceux des simples mortels. Il ne s’inquiéta pas de son nouvel état ; il le trouvait fascinant et était comblé d’admiration devant sa nouvelle apparence. S’il était marqué auparavant par le dur travail de berger, il était désormais un nouveau jeune homme plein de « vie ». Pour lui, c’est la chose la plus merveilleuse qui ait pu lui arriver.

Si au début, il n’était que le protéger/ami d’Edward, puis son amant – manipulation quand tu veux quelque chose – Álister parvint au bout de nombreuses années à convaincre son maître de le transformer en Nosferatu. Il est rare que l’on octroie un tel privilège, mais le jeune vampire n’avait pas hésité à jouer avec les sentiments d’Edward pour parvenir à ses fins. Ce dernier lui laissa boire de son sang et c’est ainsi qu’il devint un Nosferatu. Il sentit cette nouvelle puissance et ce nouveau souffle de vie s’insinuer dans son corps. Que cela était jouissif.

Mais à mesure qu’Edward devenait de plus en plus possessif envers sa magnifique créature, cette dernière s’éloignait de plus en plus. Álister avait profité de son nouveau statut et des fréquentations de son amant pour se faire une place dans la société vampirique. Son ambition et son charisme avaient nourri l’admiration, ce qui le hissa jusqu’à devenir prince. Jusqu’à ce que ce drame plus que fâcheux ne lui arrive…

Maintenant, il veut recouvrer sa place parmi la société des vampires et se venger de ceux qui ont pu le trahir. Il voit les autres vampires comme le reflet de la pâle décadence du monde actuel. C’est une honte pour lui. Il tient à remettre de l’ordre. Álister ne regrette rien et s’il devait recommencer, il referait exactement la même chose.

Notre monde est un lieu bien étrange...

Álister a été prince d'Irlande, il connaît donc un bon nombre de races à travers le monde : les lycans, les sorcières, les possédés et les theriens (il n’est pas nécessaire de préciser les humains puisqu’ils sont son plat préféré). Même s’il n’a jamais vu ces derniers, il sait qu’ils sont capables de se transformer en animal. En revanche, il connaît parfaitement les trois autres races. Álister a une sainte horreur des lycans, ces espèces de chiens qui aboient plus qu’ils ne mordent. En plus ils ont une odeur abominable et n’ont vraiment aucune classe. Vraiment, il ne comprend pas comment une race aussi peu évoluée a pu survivre jusqu’à maintenant. C’est une autre histoire pour les sorcières dont il se sert parfois pour arriver à ses fins. Un service de temps en temps… elles ne sont pas si inutiles que cela ; il en a sauvé plus d'une de la pendaison et du bûcher d'ailleurs. Et enfin pour les possédés, il faut dire qu'il y trouve un grand intérêt ; il connaît le principe de possession et l'a étudié avec minutie : en effet, il espère un jour peut-être retrouver sa femme.
Il se doute parfaitement qu’il existe d’autres organisations, mais il n’en a aucun intérêt pour le moment. Tout ce qu’il veut c’est récupérer sa place qui lui a été si cruellement arrachée, alors qu’il était au sommet de sa gloire. Il a été trahi et a donc tout perdu : son statut de prince et sa place dans la société. Après 200 ans de disparitions, il est considéré comme un « Renégat » par les autres, mais a bien l’intention d’y remédier. Ce n’était qu’un malheureux contre temps et entend bien faire resurgir les vieux démons du passé.
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...





Je suis le plus jeune frère d’une famille de neuf enfants. Je suis né un 14 mars 1474, non loin de la ville portuaire de Galway. Mes parents étaient de pauvres bergers, tentant de survivre comme ils le pouvaient avec leurs moutons. Nous possédions une ferme rudimentaire, bien trop petite pour nous tous. Mais c’était comme cela à l’époque ; il fallait survivre. C’est pour cette raison que mes parents firent beaucoup d’enfants. Ce n’était pas pour une quelconque envie de partager un amour superficiel, mais pour avoir de la main d’œuvre gratuite. Dès notre enfance, notre vie était partagée entre l’école et les travaux des champs. C’était difficile, mais il fallait le faire si nous voulions manger le soir. La vie était dure, sans compter que l’on devait toujours cette maudite taxe à ces anglais.
Je partais aux champs avec Père et mes cinq autres frères – Mère restait avec mes quatre sœurs à tenir la maison, cuisiner et recoudre nos vêtements. Ayant été le plus jeune, je n’avais qu’à veiller sur le troupeau avec mon bâton, trop grand pour l’enfant que j’étais. Ce n’était pas extrêmement difficile. Seul le froid était incommodant. Le vent glacial de l’océan souffle fort dans cette contrée et souvent je devais me réfugier avec les bêtes derrière des rochers pour ne pas chuter à cause du vent. Mais quel bonheur quand nous rentrions et que nous nous précipitions au coin du feu pour réchauffer nos pieds gelés. Et c’était encore plus la fête quand nous avions un peu à manger.

Je grandis donc dans cet univers difficile, mais qui était mon quotidien. Les temps étaient durs, mais je parvenais tout de même à trouver du réconfort dans cette hostilité ; il y avait cette fillette dans mon village. Caoilin. Secrètement, j’en étais éperdument amoureux, mais j’étais bien trop timide pour aller lui en parler. Nous nous contentions simplement de jouer ensemble, comme les enfants que nous étions. Mais je reviendrai plus tard sur cette personne.
Quand j’eus 18 ans, pratiquement tous mes frères avaient quitté Galway pour de meilleurs horizons. Ils savaient pertinemment qu’ils n’avaient aucun avenir à la ferme, en plus que nous étions saignés comme des porcs par ces anglais. Nombre d’entre eux tentèrent leur chance à Dublin, mais sans grands résultats. Je n’avais pu me résoudre à laisser Père et Mère seuls avec tous les travaux de la ferme.
C’est à ce même âge qu’il avait été décidé que je devais me marier. N’ayant pas une grande fortune, il était hors de question d’épouser une riche héritière. Pour mon plus grand plaisir, mes parents m’accordèrent le droit d’épouser la belle Caoilin. Autant dire que j’étais à cet instant le plus heureux des hommes. Elle était la lumière de ma vie ! Aussi belle que les roses et aussi gracieuse que les cygnes de la rivière Corribh. Ses cheveux bruns ne donnaient que l’envie de s’y plonger et de respirer son doux parfum envoutant. Seul un fou n’aurait pas succombé à son sourire si doux. Elle était d’une gentillesse que les anges eux-mêmes auraient enviée.

Nous vécûmes vingt belles longues années… Ou plus exactement dix-neuf. Nous eûmes six enfants et malgré notre vie difficile, nous étions heureux. Je poursuivais l’œuvre de mes parents en étant toujours berger et partais durant de longues journées à surveiller le troupeau afin qu’il ne lui arrive pas malheur. J’aimais ces moments dans cette nature sauvage accompagné de mes cinq fils. C’était à mon tour de leur enseigner le métier qu’ils perpétueront peut-être plus tard.

Mais c’était sans compter sur la Peste Noire qui atteignit nos contrées et qui causa la mort à des milliers de personnes à la fin du siècle. Je vis donc périr ma belle Caoilin et mes six enfants sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. L’impuissance. J’étais effondré. Tout mon monde, tous ce à quoi je tenais étaient partis, me laissant à mon désespoir. Mon cœur avait cessé de battre ce jour là. Je n’avais que l’envie de me laisser mourir, attendre que la peste s’empare de moi et m’emporte à avec elle auprès de ma famille. Même après une année à errer sans but parmi toute cette désolation je n’étais pas parvenu à surmonter ma tristesse. J’étais un homme totalement détruit par le chagrin.

Le regard vide et au loin, je restais assis, chaque jour, dans les champs à veiller sur mes moutons. C’était ce qui me faisait tenir encore. Mais ce jour fut différent et marqua une nouvelle tournure à ma vie.

Ce jour là, je fis la connaissance d’Edward. Un homme sortit silencieusement de la brume et s’approcha de moi. « Viens avec moi. » m’avait-il dit. Son regard était tellement obsédant que je ne pus m’empêcher de prendre sa main et de laisser là toute ma vie. L’inconnu avait l’air d’un noble ; je le voyais aux riches vêtements qu’il portait. Sa voix était d’une douceur incroyable et je ne parlerais même pas de sa beauté. Je n’avais jamais été attiré par les hommes jusqu’à ce jour.

Nous marchâmes jusqu’à son château où il m’accueillit avec la plus grande des convenances. Il ne perdit pas de temps pour m’expliquer que tout ce qu’il voulait c’était mon sang, car j’étais un des seuls humains encore sains qu’il avait trouvé à des miles à la ronde. C’était un Nosferatu et il me promettait de me garder ici, de me nourrir et de me loger, à condition que je lui fournisse mon sang. C’était un bon deal. Je n’avais jamais cru aux vampires auparavant et pensais que c’était encore la fantaisie d’un Landlord, mais je me trompais. Je compris rapidement qu’il n’était pas fou et qu’il était bel et bien une créature des ombres. Mais je ne pouvais me résoudre à m’enfuir. Je ne comprenais pas ce qui m’attirait autant chez lui ; son regard était hypnotisant et j’étais à sa merci.  

Les mois défilèrent et notre relation se fit plus intime. Il tenait à moi autant que moi j’étais fasciné par lui. J’avais d’ailleurs poussé ma curiosité jusqu’à vouloir devenir un des siens. Sa beauté, son pouvoir et son mystère me séduisaient de plus en plus. Edward était tombé amoureux de moi ; j’en étais persuadé ! Il me gardait comme la chose la plus précieuse qu’il avait et jalousait tous ceux qui osaient poser les yeux sur ma personne. C’était tout à mon avantage… Je jouai donc sur ma mortalité pour qu’il réalise que je ne serai pas éternellement à lui. Edward comprit rapidement que je changerai avec le temps et cela était hors de question pour lui. Bien qu’il avait refusé catégoriquement de me transformer au début, il avait finalement changé d’avis. Et ce jour tant attendu arriva enfin. Il était temps de commencer une nouvelle vie.

Ce jour là, Edward m’avait rejoint dans ma chambre. Je me souviens m’être réveillé et l’avoir vu penché au-dessus de moi en train de m’observer dormir profondément. « C’est aujourd’hui. » avait-il prononcé. Un immense sourire s’était alors dessiné sur mes lèvres. Il me demanda une dernière fois si j’étais vraiment sûr de vouloir renoncer à ma vie d’humain pour embrasser celle des immortels, mais j’étais sûr de moi. Il n’y avait pas l’ombre d’une hésitation au fond de mon âme et, pour lui prouver ma détermination, je le pris tendrement dans mes bras. C’est alors que je sentis ses dents se refermer dans mon cou et s’enfoncer dans ma chair. Une grimace de douleur tordit alors mon visage. Une intense brulure s’insinuait dans mon corps, mais je ne pouvais fuir, car Edward me tenais fermement pour ne pas que je m’échappe. Je sentis ma vie s’échapper lorsqu’un froid terrible prit place dans mon corps. Lorsqu’il me relâcha, mon enveloppe charnelle s’effondra sur le parquet alors que je luttais contre l’évanouissement. Cette brulure était insoutenable. Une pression immense écrasait ma poitrine. Même si l’air entrait toujours dans mes poumons, j’avais l’impression qu’il était inutile. Mes muscles se crispèrent, me faisant ramper pour trouver un quelconque secours ou que sais-je. Un cri d’agonie s’échappa alors de ma gorge en feu.
J’avais l’impression que ça n’allait jamais s’arrêter et j’avais presque supplié Edward de m’achever. Mais il restait à mon chevet, à veiller sur moi et m’encourager à tenir bon. Puis ce fut la fin quelques heures plus tard.

Quand je repris mes esprits, tout était différent. Je sentis une nouvelle force s’insuffler en moi. Mes yeux étaient plus perçant ; je voyais bien plus de détails et plus loin que mes anciens d’humain. J’avais l’impression de posséder une force herculéenne ! Et l’air qui s’engouffrait dans mes poumons semblait si pur et si enivrant ; toutes ces senteurs. Tout était mieux, tout était plus beau ! Mais une soif terrible tarissait ma gorge comme si elle m’empêcher de respirer. L’appel du sang me pousser à vouloir sortir, mais Edward m’en empêcha : les rayons du soleil pouvait être dangereux. Il avait pensé à tout. Un homme me fit jeté en pâture et je ne pus m’empêcher de lui sauter à la gorge tel un loup tuant un doux agneau. Je le vidais de tout le sang qui ruisselait dans son corps, l’aspirant avec délectation. Je ne pouvais m’arrêter tant la soif avait pris possession de moi. Je l’avais totalement vidé, j’avais pris sa vie. Alors que le cadavre s’échouait sur le sol et que je relevais un regard horrifié, Edward s’approcha de moi en applaudissant. D’un geste gracieux, il sortit de sa manche un petit mouchoir blanc pour essuyer les dernières traces de sang au coin de mes lèvres. Puis il applaudit, satisfait. « Tu es la créature la plus belle qu’il m’ait été donné de voir. » me dit-il en applaudissant. Alors je savais que j’avais fait le bon choix et ne regrettai plus d’avoir sacrifié ce malheureux. Un sourire sadique se dessina alors sur mes lèvres.  

Les années passèrent et j’appris à maîtriser mon nouveau corps. Je ne vous dirais pas que mon entrainement avait été de massacrer quelques anglais qui imposaient leur dictature sur les pauvres irlandais. Une fois que je l’avais apprivoisé, Edward m’autorisa alors à l’accompagner dans ses soirées privées, assuré que je ne risquais plus de commettre de faux pas. Je rencontrai donc son entourage ; de riches nobles de Galway, Cork, Limerick et Dublin. Toute la haute société se retrouvait lors de grands bals et autres réceptions ou en petit comité dans des salons mondains. Nous retrouvions de tout ; des vampires, des Nosferatu, des sorciers et des humains. Je trouvais cela fascinant à quel point les races se mélangeaient étroitement. J’évoluais à présent dans ce nouveau monde fastueux où je compris rapidement que l’hypocrisie était reine. Déjà à cette époque je n’avais pas l’intention de marcher dans l’ombre d’Edward. Chaque occasion était bonne pour que je me fasse remarquer aux yeux de tout ce monde. On commençait à m’apprécier et c’en était de plus en plus jouissif. Mais il me fallait plus. Je ne supportais plus de devoir être le compagnon d’Edward ; je voulais mon indépendance, mon propre nom. Il me fallait le quitter, mais je voulais être plus puissant. Il me fallait encore une fois user de mes charmes pour amadouer mon compagnon pour qu’il m’accorde l’ultime cadeau. Mon ambition n’avait de cesse de croître depuis que j’étais enfin devenu quelqu’un. Alors rien ne pourrait se mettre en travers de ma route.

Pour ce faire, j’avais besoin de l’appui des autres Nosferatu ; les mettre dans ma poche serait la partie la plus facile. Des rires, des sourires, des regards complices et toujours un mot bien placé, voilà ce qui m’amena au sommet. Un esprit vif pour un simple vampire. C’est ainsi que je me fis une place affirmée dans cette société – de plus j’étais le compagnon d’un des membre du conseil des anciens de Dublin. On m’appréciait pour ma répartie, j’étais toujours celui qui marquer les esprits lors de débats. Alors, ce que j’attendais arriva enfin. Mes « nouveaux » amis eurent la brillante idée de faire de moi un des leurs. Mais la partie la plus difficile était bel et bien de convaincre Edward qui était d’une jalousie terrible. Me voyait-il comme une menace ou craignait-il de me perdre ? Il aurait dû réfléchir plus avant d’accepter…

Les Nosferatu parvinrent à le convaincre et c’est ainsi que l’on organisa une cérémonie pour ma seconde transformation. Dans le secret le plus total ; seuls des Nosferatu étaient conviés. Tous étaient dissimulés sous de grandes capes, me laissant seul jugé devant ces regards sombres. On me fit m’agenouiller devant Edward, puis il me présenta son poignet. C’est avec diligence et gratitude que je posais mes dents sur sa peau pour les enfoncer dans sa chair. Son sang était d’une pureté incroyable. Et plus j’en buvais et plus je me sentais devenir fort. Il posa ensuite sa main sur mon front pour me faire cesser, puis, lorsque je me relevai, tous ôtèrent leur capuche pour m’accueillir parmi eux. Ils m’offrirent alors un manoir au nord de Galway avec mes propres serviteurs. Je reçus donc des terres et une petite fortune pour affirmer mon nouveau pouvoir. Ainsi l’homme exploité par les Landlords en était devenu un.

Je recouvrai donc une nouvelle indépendance ; j’avais quitté la demeure d’Edward pour vivre dans mon manoir de Galway. Je passais ma vie entre les mondanités des villes d’Irlande et mon compagnon. Mais au cours des siècles, ma relation avec ce dernier se détériora. Sa jalousie augmentait de jours en jours ! Il ne supportait pas que je sois avec quelqu’un d’autre que lui – femmes et hommes confondus. Et même mon ascension en temps que membre du conseil des Anciens ne lui allait guère. Pourtant je faisais un excellent travail à proposer des idées qui étaient bonnes pour notre communauté. Mais il était bien trop possessif et je ne pouvais tolérer un tel comportement. Ma liberté passait avant tout et je décidai de couper les liens avec Edward. Même si cela fut difficile, je ne pouvais vivre ainsi éternellement. L’éternité est longue, surtout vers la fin…

Je n’avais plus de nouvelles de lui depuis de longues années. Mon patrimoine ne cessait d’augmenter alors que l’Irlande évoluait également. Je dû changer plusieurs fois de nom pour éviter que l’on se pose des questions, trouvant l’excuse d’être un lointain parent du premier propriétaire… moi-même. Et alors que j’allais accéder à un poste supérieur dans la société vampirique - c'est à cette période que j'allais devenir Prince d'Irlande - on me trahit.

Un soir d’été du XVIIIème siècle, alors que je préparais mon prochain discours, j’entendis une foule en colère à l’extérieur de mon manoir. À travers les fenêtres, je pouvais voir un rassemblement d’hommes et de femmes brandissant des fourches et des torches criant à l’unisson « vampire ». Comment pouvaient-ils savoir sans qu’on leur en ait parlé ? Sans perdre une seconde, je pris toute ma fortune pour l’amener au sous-sol. J’y avais fait construire une trappe secrète en cas de problème. Les cris étaient étouffés par la pluie qui s’était soudainement mise à tomber. Les portes de mon manoir ne tiendraient pas plus longtemps et finirent par céder. Je les attendais juste derrière, un sourire aux lèvres. J’en tuai le plus possible, mais ils étaient trop nombreux et parvinrent à entraver mes membres à l’aide de chaines solides. On tenta de me présenter un crucifix et de l’ail mais quelle perte de temps. Alors que j’allais briser mes liens, je vis avec horreur Edward parmi ces hommes en colère, souriant à mon malheur. Il m’avait trahi en divulguant ma véritable nature. Je fus si déstabilisé que je ne vis l’homme qui planta ce pieu dans mon cœur. La douleur fut si intense et choquante que je restai tétanisé. Mes forces m’abandonnèrent peu à peu alors qu’ils m’emmenaient loin de ma demeure. Mais il n’était pas enfoncé jusqu’au fond. Suffisamment pour me maîtriser, mais pas assez pour me tuer.

Les habitants de Galway m’emportèrent jusqu’aux falaises de Moher. Ils y avaient creusé un caveau où un cercueil m’attendait patiemment. On m’y coucha puis on enfonça le pieu profondément dans mon cœur. Il cessa de battre et je sentis que je partais. Mon tombeau fut scellé et je ne revis plus la lueur de la lune durant plus de trois siècles. Jusqu’à ce jour où une jeune femme me réveilla.        


 



Les infos des Illuminatis sur moi...

Euh, j'ai pas de pseudo fixe, alors aujourd'hui ce sera Courgette. J'ai 21 ans. Je suis Suisse, mais pour le moment je vis à Galway en Irlande pour encore 4 mois.
J'adore la musique metal... surtout le Folk Metal pour ceux qui ne me connaissent pas. >.>
J'adore les séries (OUAT, AHS, Vikings,...) et comme film LOTR, The Hobbit, The King's Speech, Pirates des Caraïbes, Star Wars.....
J'adore lire également. Surtout le genre fantastique.
J'ai une passion pour les celtes et les vikings.....
Voilà voilà ._.  
Visage
avatar


Darling, Darling, staying up til morning
⊹ lumos maxima

Messages : 118
Date d'inscription : 07/11/2015
Age : 26
Mon personnage :
Race : sorcière Telluram / poupée voodoo
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 13/01/1983
Âge actuel : 33 ans
Situation amoureuse : en couple
Emploi dans le monde des humains : Juge

Message par Amanda J. Anderson le Dim 8 Nov - 20:07

Revenir en haut
bienvenuuuuue
bon courage pour ta fiche !
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Dim 8 Nov - 20:12

Revenir en haut
Bienvenue! calin
Bonne chance pour ta fiche! Et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous contacter par MP ^w^
Ange
avatar


La fleur qui s’épanouit dans l’adversité
est la plus rare et la plus belle de toutes.
Messages : 79
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 27
Race : Possession fusionnelle – Hua Mulan
Âge actuel : 30 ans
Situation amoureuse : Célibataire et coeur à prendre
Emploi dans le monde des humains : En recherche d'emploi

Message par Elizabeth K. Anderson le Dim 8 Nov - 20:14

Revenir en haut
Bienvenue et bon courage pour ta fiche *lui donne un tas de cookies*
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. © Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Dim 8 Nov - 20:25

Revenir en haut
Bienvenue sur le forum! J'espère que tu passera un bon moment parmi nous! En cas de besoin nous sommes là pour t'aiguiller loveyou
Ange
avatar



My Sweet summer child





Messages : 85
Date d'inscription : 14/02/2015
Age : 22
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle du célèbre Arthur Pendragon, Seigneur de Camelot et Roi de Bretagne, du moins, à l'aube de son existence.
Date de Naissance : 03/09/1982
Âge actuel : 33 ans, comme le Christ.
Situation amoureuse : Célibataire endurci depuis quelques années, à croire que l'amour courtois ne soit plus réellement d'actualité et l'empêche de concrétiser quoique ce soit. A moins que cela soit lié à une certaine timidité avec la gente féminine pouvant l'intéresser.
Emploi dans le monde des humains : Professeur d'Histoire spécialisé dans l'Antiquité et le Moyen-Âge.
Informations : Il est britannique ↂ Il a été élevé par son grand-père ↂ Il aime lire, il a d'ailleurs une énorme bibliothèque.ↂ Il aime la musique classique et l'opéra ↂ Il ne boit pas d'alcool ↂ Il fait partie de la Garde ↂ Il déteste l'Injustice ↂ

Message par David Gustavson le Dim 8 Nov - 21:06

Revenir en haut
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! J'espère que tu te plairas ici hug
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Dim 8 Nov - 21:45

Revenir en haut
Merci pour cet accueil chaleureux.
Spécialiste
avatar


© TAZER.
 
Messages : 124
Date d'inscription : 21/08/2015
Mon personnage :
Race : Lycan
Groupe sociétal ou indépendant : La Garde
Âge actuel : 34 ans
Situation amoureuse : Célibâtard
Emploi dans le monde des humains : Lieutenant dans la police dublinoise, au Bridewell Garda (quartier Cabra)
Informations : Spécialiste dans la Garde ; il est apprécié pour son efficacité mais détesté par certains à cause de son caractère et de ses manières discutables.
Est l'un des parrains de sa Famille et lieutenant dans la police au Bridewell Garda.

Message par Aodh Ò Murchadah le Dim 8 Nov - 22:04

Revenir en haut
Bienvenue ! ^^
avatar
Invité

Message par Invité le Dim 8 Nov - 22:42

Revenir en haut
Bienvenue.

Tuomas de Nightwish, toi et moi on va s'entendre mon grand!
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Dim 8 Nov - 22:49

Revenir en haut
Oh yeah ! C'est clair qu'avec Johan Hegg \m/

Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
© okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 31
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Lun 9 Nov - 10:30

Revenir en haut
Bienvenue à toi ^^ Oh plaisir de se croiser sous la lune de Dublin
Visage
avatar




« You’re never fully dressed without a smile. »

Messages : 651
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Conclave
Date de Naissance : 09/08/1970
Âge actuel : 45 ans
Situation amoureuse : Marié libre (oui oui).
Emploi dans le monde des humains : Showman

Message par Darren Brent le Lun 9 Nov - 11:14

Revenir en haut
Tu vas nous faire tous les musiciens barbus/chevelus ? x)

Bienvenue ici ^^
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Lun 9 Nov - 20:20

Revenir en haut
Merci Nora :D


Merci Darren......... C'est eux les plus charismatiques flirt même le prochain que je prépare est un musicien chevelu... j'ai un problème je sais mais j'essaye de me soigner What a Face
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Mar 10 Nov - 18:59

Revenir en haut
Avec trois ans de retard :

Bienvenue monsieur chevelu ! Bon courage pour ta fiche et j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous ! love
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Mar 10 Nov - 20:27

Revenir en haut
Merci beaucoup le retardataire x)

Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Jeu 12 Nov - 21:43

Revenir en haut
J'ai terminé ma fiche
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Jeu 12 Nov - 22:03

Revenir en haut
On prend bien note! ^w^ On va lire tout ça avec Eden et on revient vers toi calin
Corbeau
avatar
Messages : 894
Date d'inscription : 13/02/2015
Race : Sorcier Servarum, aka Spectre
Groupe sociétal ou indépendant : ça, vous le saurez bientôt
Date de Naissance : 15/01/1984
Âge actuel : 31 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Sans emploi
Informations : Considéré comme dangereux. Mais c'est juste une rumeur

Message par Danner Farag le Jeu 12 Nov - 22:40

Revenir en haut
Je suis en retard... mais RAF parce que le bon moment c'est celui où je me pointe

Bienvenu !
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Jeu 12 Nov - 22:54

Revenir en haut
BEEEEHOOOOOOOOOLD What a Face

merci merci
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Ven 13 Nov - 13:08

Revenir en haut
Ha mais t'es Suisse aussi! *w* Coupaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin <3
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Ven 13 Nov - 17:51

Revenir en haut
Ouiiiiii
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Dim 15 Nov - 18:41

Revenir en haut

Bienvenue Álister!



Et voilà, tu as terminé ta présentation, comme ça passe vite! Cependant, avant que tu puisses te jeter dans le RP et jouer avec nous, il y a encore quelques petits détails à régler sur ta fiche. Rien de bien méchant, et bien évidemment, tout est discutable avec nous!
Allez, encore un petit effort: tu y es presque!  Toi je t'aime

À première vue


C'est un personnage intéressant et assez atypique que tu nous présente là! On se demande bien comment quelqu'un qui a été enfermé plusieurs centaines d'années va vivre actuellement dans notre monde!  Gros yeux

Éclaircissements et Améliorations


Alors tout d'abord, sous le gif, est-ce que tu pourrais préciser dans quel pays est Galway? Simplement pour que tout le monde comprenne bien où c'est!
Ensuite, tu fais quelque peu l'amalgame entre la société vampirique et les organisations. Il faut savoir que les organisations, il n'y en a que trois (actuellement): la Garde, le Cercle et le Conclave. Ce que toi tu appelles organisation cependant, c'est la société vampirique. Du coup, si tu pouvais modifier les fois où tu utilises le mot "Organisation" pour mettre à la place société ou société vampirique, ce serait pas mal. ^^

Ensuite, il y a un petit soucis avec ton histoire, vu que lors de la deuxième guerre mondiale, la société vampirique a totalement changé. Donc avant ça, et durant la vie de ton personnage, la société vampirique était organisée totalement différemment, et les mots Acontes, Chanceliers, Prométurges et Gardanes n'existaient tout simplement pas. Donc tu te dis bien que ton personnage ne pouvait rien être de tout cela!
En réalité, l'ancien système de la société vampirique avait à sa tête un Empereur, et chaque continent avait un Roi ou une Reine, avec chacun son conseil. Pour l'Europe, c'était une Reine. Ensuite, c'était divisé en pays, puis villes, puis bien sûr la "police" vampirique. Mais en soi, chaque ville avait son Prince, ainsi que le Conseil des Anciens. Beaucoup des anciens vampires ont donc été tués lorsque cet ancien système a été modifié pour laisser place au nouveau (le tien a survécu vu que déjà plus ou moins mort, évidemment), mais du coup, ce que tu dis dans ton histoire n'a pas vraiment de sens, dans le sens où ça n'existait pas encore et qu'il n'y a plus de place à "récupérer" vu que le système à changé. Bien sûr, il peut vouloir obtenir à nouveau un rang haut placé dans cette démocratie et vouloir réinstaurer l'ancien ordre, mais du coup, il faudrait réécrire ça pour avoir les bons termes. Si tu as besoin d'aide pour ça, hésite pas à nous demander.

Pour ce point, ça a soulevé des discussions donc tu peux mettre toute la faute sur moi! ;) Quand j'ai écrit les vampires et parlé de se faire boire du sang jusqu'à la mort, je pensais bel et bien à une mort rapide, comme quand quelqu'un meurt d'une trop grande perte de sang. Certes, il doit te rester encore du sang pour revenir à la vie, mais à mon sens ça ne dure pas des jours. Du coup, j'ai modifié aussi dans les races pour que ce soit plus clair, mais il faudrait que tu changes ça aussi. ^^

Pour ce qui est de l’histoire, deux petites choses. Comment, en tant que haut placé de la société vampirique et en se mélangeant aux sorciers, il n'aurait pas entendu parler des organisations, ne serais-ce que de nom? Il faut savoir qu'elles sont tout de même assez importantes.
Enfin, tu n'es pas obligé de le mettre dans ta présentation, mais pour que le staff sache: comment est-il arrivé de Galeway à Dublin? Comment/qui l'a réanimé? Et est-ce qu'il sait pour les changements dans la société vampirique durant sa mort ou non?

Bref, c'est un petit peu tout! Si tu as des questions ou des doutes, n'hésite pas à nous poser des questions!
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Dim 15 Nov - 21:11

Revenir en haut
Prue A. Jones a écrit:

Bienvenue Álister!



Et voilà, tu as terminé ta présentation, comme ça passe vite! Cependant, avant que tu puisses te jeter dans le RP et jouer avec nous, il y a encore quelques petits détails à régler sur ta fiche. Rien de bien méchant, et bien évidemment, tout est discutable avec nous!
Allez, encore un petit effort: tu y es presque!  Toi je t'aime

À première vue


C'est un personnage intéressant et assez atypique que tu nous présente là! On se demande bien comment quelqu'un qui a été enfermé plusieurs centaines d'années va vivre actuellement dans notre monde!  Gros yeux

Éclaircissements et Améliorations


Alors tout d'abord, sous le gif, est-ce que tu pourrais préciser dans quel pays est Galway? Simplement pour que tout le monde comprenne bien où c'est!
Ensuite, tu fais quelque peu l'amalgame entre la société vampirique et les organisations. Il faut savoir que les organisations, il n'y en a que trois (actuellement): la Garde, le Cercle et le Conclave. Ce que toi tu appelles organisation cependant, c'est la société vampirique. Du coup, si tu pouvais modifier les fois où tu utilises le mot "Organisation" pour mettre à la place société ou société vampirique, ce serait pas mal. ^^

C'est ajouté et j'ai modifié les fois où ça n'allait pas.

Ensuite, il y a un petit soucis avec ton histoire, vu que lors de la deuxième guerre mondiale, la société vampirique a totalement changé. Donc avant ça, et durant la vie de ton personnage, la société vampirique était organisée totalement différemment, et les mots Acontes, Chanceliers, Prométurges et Gardanes n'existaient tout simplement pas. Donc tu te dis bien que ton personnage ne pouvait rien être de tout cela!
En réalité, l'ancien système de la société vampirique avait à sa tête un Empereur, et chaque continent avait un Roi ou une Reine, avec chacun son conseil. Pour l'Europe, c'était une Reine. Ensuite, c'était divisé en pays, puis villes, puis bien sûr la "police" vampirique. Mais en soi, chaque ville avait son Prince, ainsi que le Conseil des Anciens. Beaucoup des anciens vampires ont donc été tués lorsque cet ancien système a été modifié pour laisser place au nouveau (le tien a survécu vu que déjà plus ou moins mort, évidemment), mais du coup, ce que tu dis dans ton histoire n'a pas vraiment de sens, dans le sens où ça n'existait pas encore et qu'il n'y a plus de place à "récupérer" vu que le système à changé. Bien sûr, il peut vouloir obtenir à nouveau un rang haut placé dans cette démocratie et vouloir réinstaurer l'ancien ordre, mais du coup, il faudrait réécrire ça pour avoir les bons termes. Si tu as besoin d'aide pour ça, hésite pas à nous demander.

J'ai modifié pour conseiller du roi d'Irlande

Pour ce point, ça a soulevé des discussions donc tu peux mettre toute la faute sur moi! ;) Quand j'ai écrit les vampires et parlé de se faire boire du sang jusqu'à la mort, je pensais bel et bien à une mort rapide, comme quand quelqu'un meurt d'une trop grande perte de sang. Certes, il doit te rester encore du sang pour revenir à la vie, mais à mon sens ça ne dure pas des jours. Du coup, j'ai modifié aussi dans les races pour que ce soit plus clair, mais il faudrait que tu changes ça aussi. ^^

J'ai modifié en changeant les jours en quelques en heures

Pour ce qui est de l’histoire, deux petites choses. Comment, en tant que haut placé de la société vampirique et en se mélangeant aux sorciers, il n'aurait pas entendu parler des organisations, ne serais-ce que de nom? Il faut savoir qu'elles sont tout de même assez importantes.
Enfin, tu n'es pas obligé de le mettre dans ta présentation, mais pour que le staff sache: comment est-il arrivé de Galeway à Dublin? Comment/qui l'a réanimé? Et est-ce qu'il sait pour les changements dans la société vampirique durant sa mort ou non?

Alors je pense qu'il y a un petit malentendu sur ce point, car j'ai dit plusieurs fois qu'il connaissait très bien les autres organisations - puisqu'en effet comme tu le dis il est très haut placé ^^ :


"Álister a été un conseiller du roi d'Irlande, il connaît donc un bon nombre de races à travers le monde : les lycans, les sorcières, les possédés et les theriens

En revanche, il connaît parfaitement les trois autres races

Il se doute parfaitement qu’il existe d’autres organisations, mais il n’en a aucun intérêt pour le moment. (il n'en a aucun intérêt ne veut pas dire qu'il ne les connaît pas ^^)"


ATTENTION SPOILERS :

Alors pour ce qui est du dernier point, Amanda va le faire revenir à la vie en lui donnant son sang - en effet elle a retrouvé un document qui relatait cette arrestation et du coup son intérêt pour les vampires a été activé c'est pour cela qu'elle va tenter de le retrouver - et l'emmener chez elle à Dublin. Toute cette partie se fait en rp. Et bien sûr que non, il n'est au courant de rien, puisqu'il était mort. C'est tout l'intérêt que j'avais trouvé pour ce personnage c'est qu'il n'est au courant de rien dans ce monde et doit s'adapter et apprendre à vivre dans cette nouvelle société. C'est un peu comme dans les visiteurs il aura toujours le comportement du 18ème siècle ^^ hug





Bref, c'est un petit peu tout! Si tu as des questions ou des doutes, n'hésite pas à nous poser des questions!
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Dim 15 Nov - 22:36

Revenir en haut
Non alors, y'a une différence entre races et organisations hein, attention! Et justement, vu que tu faisais un peu l'amalgame entre la société et les organisations, du coup, on a pu ne pas comprendre ^^"
On va relire tout ça et on revient vers toi ^^
Indépendant
avatar



- Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 23
Mon personnage :
Race : Nosferatu
Date de Naissance : 14/03/1474
Âge actuel : 541 ans mais il en paraît une trentaine
Situation amoureuse : Célibatare
Emploi dans le monde des humains : Sans emplois

Message par Álister Ó Lochlaínn le Dim 15 Nov - 22:45

Revenir en haut
Ouais dans l'histoire j'avoue, j'ai modifié du coup mais pour ce qui est des deux carrés j'ai rien touché parce que j'ai noté ce que j'ai cité.

En tout cas merci d'avoir regardé ma fiche :)
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 10:39