AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Stranger in Dublin {ft. Thorvald H.}

Partagez
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mer 28 Oct - 13:30

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Il y avait toujours ce moment de la journée un peu étrange dont vous n'étiez pas bien certain qu'il appartienne au jour ou à la nuit. Ces quelques minutes où les choses se brouillaient, l'heure du loup. Vous vous arrêtez, jetez un oeil suspicieux alentour et  réalisez sans trop comprendre que la nuit est déjà sur le point de tomber. Ca n'aurait probablement pas du lui arriver à elle qui se faisait un devoir  d'être toujours parfaitement consciente de son environnement mais Eden qui avait entendu beaucoup de choses ce soir là n'avait pas pu s'empêcher de se perdre dans ses pensées. Les rumeurs s'étaient multipliées ces derniers temps, de plus en plu rapidement à l'approche d'Halloween. Oh il était habituel que les esprits s'échauffent à cette période de l'année, à tort ou à raison d'ailleurs. Plus le jour fatidique approchait, plus les gens se mettaient à développer des théories et commérages plus tordus les uns que les autres. Et des commérages, la jeune femme en avait entendu son lot ce soir. Pas étonnant lorsqu'on se rendait au Marché par un jour de forte affluence. Le Marché. La plaque tournante de tout ce qui se faisait en matière de trafics et d'échanges magiques. Un artefact à vendre, une recherche particulière, un sort peut-être? Le Marché était l'endroit rêvé pour trouver ce que l'on cherchait. Eden ne baignait pas particulièrement dans l'univers sorcier mais il s'agissait du lieu le plus fréquenté auquel elle avait pensé. Perpétuellement noir de monde et encore plus à l'approche de la fin du mois. De quoi garantir un relatif anonymat, pour peu que l'on sache rester discret et que l'on élève pas les soupçons sur soi.

C'était ce qu'elle espérait avoir fait ce soir, tendant l'oreille aux racontars tout en observant avec attention, prenant l'air le plus banal possible sans avoir la tête de la personne qui tente désespérément de paraître normale. Et l'effervescence ce soir était à son comble. Ce qu'Eden avait capté des bribes de conversations l'avait plongée dans une confusion extrême. Des menaces d'attentats? Voilà qui ressemblait au résumé d'un mauvais film. N'était-ce pas l'oeuvre d'un pauvre petit plaisantin en manque d'adrénaline? Elle avait manqué passer à côté de la nouvelle, trop occupée à se tenir loin du monde surnaturel au quotidien. Ses escapades au Marché c'était ce petit passage qu'elle s'octroyait occasionnellement, juste pour ne pas être trop hors du court et rater des nouvelles importantes. Des nouvelles de ce genre là. Mais plus elle y réfléchissait, plus la brune peinait à y croire. Et en même temps, le bon vieux parfum de la suspicion commençait déjà à se faire sentir. Des gens qui auraient rêver de voir tomber les organisations elle en connaissait quelques uns en vérité. C'était loin d'être une denrées rare. Etaient-ils si décidés qu'ils ne reculeraient même pas devant ces méthodes expéditives? Qui pouvait le dire. En attendant, la brune n'avait pu s'empêcher de sentir l'inquiétude pointer le bout de son nez. Non pas qu'elle se fasse du soucis pour le sort des organisations, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser à tous les innocents qui risquaient de payer le prix de ce nouveau drame. Des victimes collatérales il y en aurait toujours hélas.

Le soleil avait finit par disparaître derrière les bâtiment et depuis là où elle se trouvait, la jeune femme pouvait se rendre compte que la nuit était sur le point de tomber pour de bon. Island Bridge enjambait la Liffey et la jeune femme perdit quelques secondes à observer le court inexorable de l'eau, filant sous le tablier du pont. Mais le froid se faisait plus mordant et elle réalisa qu'elle n'avait déjà plus du tout envie de se trouver dehors. Les évènements de la journée avait quelque peu douché son entrain et Eden ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui allait arriver. Elle ne se faisait pas d'illusion, Dublin n'était jamais véritablement tranquille. Mais elle avait espéré que la trêve dure un peu plus longtemps. Il était déjà suffisamment difficile d'échapper à ses poursuivants en temps de paix, la tâche devenait d'autant plus ardue lorsque les menaces se multipliaient. Et même si elle avait l'intention de se faire la plus discrète possible, le temps avait finit par lui apprendre que ça ne servait pas toujours à grand chose. Les ennuis avaient cette capacité à vous trouver, où que vous alliez et quels que soient vos efforts pour leur échapper.

Silence dans l'air, visiblement un peu plus préoccupé qu'auparavant, la jeune femme marqua un temps d'arrêt avant de reprendre sa route, aux aguets. Comme une vieille habitude qui ne voulait pas disparaître, le genre de réflexe qui vous faisait suspecter tout et n'importe quoi sous prétexte que vous aviez cru surprendre un bruit dans l'air. Quelque chose la dérangeait ce soir. Quelque chose et elle n'était pas capable d'en déterminer la provenance. Intriguée, la brune attendit, espérant vaguement qu'il ne s'agisse que d'un vilain tour de sa méfiance exacerbée. Ca ne serait après tout pas la première fois.

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Mer 28 Oct - 15:13

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Le Conclave. Une bande d'emplumés qui pensent qu'ils sont mieux placés que les autres pour ce qui est de savoir ce qu'il faut ou ne faut pas faire, autoriser, accorder, etc... Des imbéciles voilà tout. Même les religions s'accordent à dire que le libre arbitre est l'une des choses les plus précieuses que nous ayons. Et ces hommes osent, non pas prétendre nous le retirer, mais nous faire croire qu'ils ont le devoir de nous orienter sur le bon chemin? Conneries!

Pourquoi cette rage noire? J'ai été contacté il y a quelques jours par le Syndicat pour un boulot. Retrouver une personne ayant des liens avec le Conclave qui aurait disparu. D'après les autres, elle n'aurait absolument pas fait ça mais se serait enfuie. Je sais que les politicards nous mentent à tour de bras et n'hésiteraient pas à me manipuler s'ils en avaient l'occasion. Aussi, j'ai choisi de refuser. Mais pas d'abandonner. La curiosité m'avait poussé à enquêter sur cette personne afin de comprendre pourquoi le Conclave la recherchait. S'il s'avère qu'elle est dangereuse, je transmettrai toutes mes informations au mercenaire qui aura, lui, accepté le contrat. Sinon...j'aimerais lui éviter des emmerdes. Je ne pense pas que le Conclave se montrera très...chaleureux s'ils la revoient.

T'es tourmenté. Pardon? T'es tourmenté et tu cherches à réfléchir tout seul, ce que je comprends. Mais t'es sûr que tu ne veux pas que je te donne un coup de main? Nope. Mouais...c'est pour ça que tu me laisses le contrôle du corps. Ouaip. Bien. Parce que j'ai décidé de quand même t'aider. QUOI? Relax! Je nous ai juste conduits au Marché. C'est l'endroit idéal pour les ragots, les rumeurs ou les infos suspicieuses. Je tends juste l'oreille espérant trouver deux ou trois trucs intéressants. Au fait, tu en penses quoi de ces discussions sur les attentats? Pas mal de monde semble s'y attendre et les craindre. Personnellement, j'm'en fous. On sait s'en sortir, on sait se démerder dans ce genre de situation, alors on devrait pouvoir gérer le merdier lorsqu'il arrivera.

Oui j'ai laissé au dieu du Tonnerre le contrôle sur mon corps. Ainsi, je me réfugie dans une partie de mon cerveau pour juste réfléchir. C'est extrêmement bizarre comme ressenti, de se dire qu'on est qu'un passager dans son propre corps, mais en même temps c'est...relaxant. Plus besoin de se préoccuper de rien d'autre que ses pensées. Cela faisait combien de temps que je la recherchais? Deux jours? Ils m'avaient envoyé une photo que je m'étais empressé de copier par sécurité. Deux jours à traquer sans relâche une personne qui devait sans doute jouer avec les ombres. Comme tout le monde ici en fait... Attends une seconde... Quoi? Cible repérée. Où? Sur le pont. Mais c'est pas tout. Deux hommes en filature. Un type qui grille sa clope à 30 mètres dos à la rembarde et un autre qui promène un chien. C'est quoi cette merde? Un type avec un chien c'est pas une filature! Sauf que le chien se trouve dans ses bras et que tu m'as appris à reconnaitre les courbes des armes à feu modernes je te rappelle. Je ne suis pas mon père, mais lorsque j'apprends quelque chose, je m'en souviens à vie. Ok, on neutralise les menaces et on emmène la fille. On les a déjà vu au Syndicat? Négatif. Sans doute des types recrutés sur le tas. Ca ne fera pas de mal s'ils ont des problèmes. Ok...Tu sais quoi faire? Oh oui.

Le dieu se déplaça donc en direction du premier limier et, passant à côté d'une source électrique, chargea mon poing avec une bonne dose d'énergie, suffisante pour mettre KO un homme. En passant derrière l'homme au chien, il lui tapa l'épaule, comme s'il l'avait simplement bousculé et en profita pour placer discrètement un coup de poing sec mais bref sur l'individu. Celui-ci, sans un cri tomba par terre, inconscient et il ne fallu pas plus de 4 secondes pour que quelqu'un appelle à l'aide et au malaise. Son collègue, voyant cela, quitta son poste pour le rejoindre. Bien, ce ne sont pas des professionnels. Tant mieux. Si je fais vite, ils ne remarqueront pas la disparition de leur cible. Maintenant, le plus dur, convaincre la personne qu'on est là juste pour discuter. Le meilleur moyen pour l'approcher restera de...

Madame? Vous êtes actuellement suivie par au moins deux hommes dont un armé. Si vous souhaitez vivre, je vous invite à me suivre.

Et merde...
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Jeu 5 Nov - 14:45

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Dans un monde idéal, Eden se serait probablement rendue compte de ce qui était en train d'avoir lieu autour d'elle et serait parvenue à s'esquiver sans trop de casse, plantant là ses poursuivants. Dans les faits ça ne se passa pas exactement comme cela. Ce fut même tout le contraire. Et si son égo n'apprécia pas spécialement qu'elle se soit fait avoir telle un débutante, elle était néanmoins soulagée d'avoir échappé au pire. Comment cela avait-il pu arriver d'ailleurs? Elle ne se rendit compte de ce qui se passait qu'au moment où l'homme intervint dans son champ de vision, se dirigeant droit sur elle, de l'air de celui qui n'a pas une seconde à perdre. Une attitude qui mit immédiatement la brune sur ses gardes. Tout c'était passé trop vite pour qu'elle ait réellement compris ce qui venait d'arriver, toujours est-il qu'elle se raidit instinctivement, sur la défensive. Il fallait dire qu'il y avait de quoi être impressionnée, même si elle faisait de son mieux pour ne pas en faire étalage. Et son entrée en matière fut loin de lui plaire, laissant peu de place à une autre alternative. Aurait-elle voulu refuser qu'elle s'exposait à un autre genre de menace. Et quand bien même ça n'était pas le cas, il disposait d'autres moyens de pression, il fallait bien l'avouer. Piquée au vif et pas ravie de devoir s'exécuter comme une enfant docile, Eden fronça les sourcils.

« Vous me devrez quelques explications. » maugréa-t-elle sourdement

Qu'aurait-elle pu faire d'autre? Eden savait parfaitement bien qu'elle s'était exposée et que perdre du temps s'était laisser à ses poursuivants l'occasion de venir à elle. Et en même temps suivre cet inconnu c'était prendre le risque d'être attirée dans un piège ou tout autre guet-apens de ce genre. L'un dans l'autre, elle était bien mal partie. Mais ne voyait pas d'autre issue que d'obtempérer jusqu'à entrevoir une porte de sortie. Aussi se laissa-t-elle guider à contre-coeur. Les petites ruelles du quartier s'ouvrirent à eux alors qu'elle s'engageait à sa suite, se demandant s'il avait un plan bien précis en tête ou agissait sur l'impulsion du moment, espérant semer leurs éventuels assaillants. On l'avait retrouvée? Ca signifiait qu'elle allait devoir à nouveau prendre des mesures. Disparaître encore, trouver d'autres moyens de se cacher. Ca ne s'arrêterait donc jamais? Elle se ferait toujours rattraper et serait contrainte d'être toujours sur le départ? La frustration était palpable pour Eden qui avait commis la trop grande erreur de baisser sa garde. Elle s'était habituée à cette relative sécurité et en payait maintenant le prix. Des erreurs qu'elle ne pensait plus commettre de nouveau après le coup manqué de l'autre fois. Mais c'est à croire que l'appel de la tranquillité avait été le plus fort. On ne l'y reprendrait plus.

Elle jeta un regard de côté en direction de son drôle de compagnon, mille questions s'entrechoquant dans son esprit alors qu'elle se demandait qui il pouvait bien être. Et qui l'envoyait bien évidemment. Impossible à définir pour l'instant. Allié ou ennemi? Elle craignait qu'il ne soit qu'un chasseur de prime envoyé par le Conclave et décidé à endormir sa vigilance. Mais comment savoir? Ils n'avaient pas eut le temps d'échanger plus de quelques mots et la curiosité l'emportait déjà. Elle avait besoin de savoir.

« Et vous aviez un plan bien définit en m'entraînant comme ça? Glissa-t-elle, qui vous envoie? »

Inutile de tergiverser. Elle ne perdrait pas de temps à lui laisser le bénéfice du doute. Ce bon samaritain devait également la surveiller pour cette aperçu de la présence de sa petite garde rapprochée. Et dans ce cas, elle voulait en connaître la raison. Les rues de Dublin se refermaient sur eux à mesure qu'ils avançaient et il ne lui semblait pas entendre quoi que se soit de suspect. Mais ça ne voulait rien dire. Qui sait s'ils n'étaient pas tout simplement très silencieux?

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Jeu 5 Nov - 16:35

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Ca a marché? Et voilà encore une fois tu ne crois pas que je sois capable de ce genre de choses... Ca a réellement marché? Mais oui! Elle a acceptée de nous suivre. Par contre, faudra vraiment lui expliquer la situation. J'y crois pas...Aah...je l'ai perdu. Bon ben on va continuer jusqu'à ce qu'il revienne.

Juste après avoir intercepté la jeune femme, qui a, fait surprenant, accepté de nous suivre sans résister, avec comme seule condition quelques explications (personnellement, j'aurais demandé le gîte et le couvert avec), nous nous sommes mis en route à travers les petites ruelles de Dublin. Ces rues ont un avantage et un défaut. Entrecroisées, étriquées et peu souvent en ligne droite, il est aisé d'y semer un éventuel poursuivant. Par contre, s'il n'y a pas grand-monde, on vous repère tout de suite. Et là, c'est le cas. Personne. Je veux bien que la soirée avance mais cette absence de population me trouble. Bah! pas la peine de s'inquiéter outre-mesure, reste concentré sur ton objectif principal.

Prudent jusqu'au bout, je vérifiai chaque angle comme j'avais pu observer Thorvald le faire durant sa carrière militaire. Même si je préférai le marteau comme arme, je me devais de rester discret. Mais par réflexe, j'ai besoin de sentir une arme dans ma main. Aussi, j'avais attrapé le pistolet à ma ceinture et le gardai le long de ma cuisse, prêt à m'en servir en cas de problèmes. Si je voulais semer d'éventuels poursuivants, il fallait être plus malin qu'eux. Je dois le reconnaitre, malin je ne le suis pas. Mais je suis la Foudre, imprévisible! Et c'est ainsi que j'ai décidé d'agir. Je n'agissais que sur l'impulsion, ne suivant que mon instinct pour me diriger dans ce dédale de ruelles. Puis vint le moment où la curiosité de la jeune femme repris le dessus. Un plan? Disons que oui...

Tout ceci est réfléchi...à ma manière. D'ici quelques minutes, nous devrions être en sureté. Vous avez une demeure dans les environs?

Je repris une inspiration avant de répondre à la deuxième question.

Je suis envoyé par moi-même. La question intéressante serait "Qui ne m'envoie pas?". Le Conclave vous recherche ma Dame. Ils ont contacté le Syndicat pour exécuter le travail et celui-ci m'a contacté moi. Avant que vous n'usiez votre salive, oui je travaille pour eux.Je lui montrais alors la photo que j'avais reçu. Mais je choisis scrupuleusement mes contrats. Celui-ci me semblant contraire à mes valeurs, je l'ai décliné. Mais je n'ai pas envie d'avoir du sang d'innocent sur la conscience. Nous avons donc enquêté sur vous et nous vous avons retrouvé. Juste à temps il semblerait.

Thorvald? Thorvald? Merde...il est muré. J'ai horreur quand il fait ça. Il est en profonde réflexion et donc c'est moi qui gère durant tout ce temps. Modère toi mon grand, ce corps n'a pas les mêmes capacités physiques que le tien.

J'aimerais que vous m'expliquiez pourquoi avoir déserté le Conclave? Que je sache si oui ou non je suis en train de faire une énorme erreur.
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mer 18 Nov - 19:53

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Méfiance toujours. Elle avait peut-être commis une grave erreur en acceptant de suivre cet inconnu sur la simple bonne foi de ce qu'il avançait mais il était à présent trop tard pour revenir en arrière. Si d'aventure elle s'était jetée dans les ennuis sans trop se poser de question, Eden pourrait difficilement revenir en arrière. Et toujours cette menace invisible sur leurs pas, comme un poursuivant qu'elle ne pouvait ni voir ni entendre. Mais Dublin semblait déjà vouloir les faire disparaître et les rues se désertaient à mesure qu'ils s'y engouffraient, nimbant les lieux d'une atmosphère assez gênante, comme pour vous donner l'impression d'une mise en scène. Comme si tout ceci était déjà prévu d'avance. Après tout ce qui avait pu lui arriver, la jeune femme aurait probablement du faire preuve de plus de prudence.

« J'espère pour nous que vous avez raison, se contenta-t-elle de répondre, je n'ai pas spécialement envie d'être rattrapée. Et je réside à l'autre bout de la ville malheureusement. Je pourrais trouver un abris temporaire si vous le souhaitez.»

Elle n'était pas confiante au point de le guider jusque chez elle. C'était encore son dernier havre de paix et la jeune femme ne tenait pas vraiment à ce que d'autres soient en mesure de le localiser. Bien trop dangereux pour elle. Eden n'avait pas envie de céder à la psychose une fois passé le pas de sa porte. Elle n'était pas confiante au point de relâcher sa vigilance une fois rentrée chez elle mais la brune voulait au moins préserver un tant soi peu de sécurité dans le dernier endroit qui était encore relativement à l'abri pour elle dans cette ville. Elle disposait de quelques coins plus ou moins retirés et susceptibles de lui offrir un refuge éphémère, mais rien qui s'apparente à une cachette vraiment élaborée. Juste de quoi suffire à leur offrir un point de chute, le temps que leurs poursuivants perdent leur trace.

Son expression se transforma en une grimace de lassitude lorsqu'il élabora sur le pourquoi de son intervention. Une partie d'elle même se demandait quand ça s'arrêterait, l'autre s'en voulait vraiment de s'être laissée retrouver et d'avoir manqué de se laisser surprendre. Une véritable débutante. Le retour de ses poursuivants si prêt d'elle ne laissait rien présager de bon et la jeune femme commençait à comprendre qu'il lui faudrait bientôt prendre d'autres mesures pour assurer sa sécurité. Des mesures un peu plus radicales.
Son regard se planta sur son interlocuteur, tentant de se faire sa propre idée sur son intervention. Ainsi donc le Conclave avait décidé d'engager des mercenaires pour la retrouver. Elle était d'une certaine façon stupéfaite de l'ampleur des moyens déployés pour lui mettre la main dessus. Elle qui n'était rien au sein de cette organisation, pourquoi dépenser tant de temps et d'énergie pour la retrouver? Tout ceci lui faisait l'effet de n'être qu'une stupide guerre d'égo dans laquelle elle se serait retrouvée prisonnière malgré elle. Comment lui expliquer ça? C'était un sujet particulièrement personnel qu'elle n'avait pas du tout envie d'aborder, pas aussi ouvertement face à un étranger. Mais qu'aurait-elle pu répondre? Les circonstances de son départ n'avait rien d'un secret à préserver, mais aborder toute l'affaire aussi librement, voilà quelque chose qui ne l'enchantait guère.

« Je crains que cette histoire n'ai pas grand intérêt, elle est même résolument banale. Je n'aurais jamais du y être, répondit-elle laconiquement, je ne sais même pas pourquoi ils m'ont recrutée, je n'ai jamais eut le profil d'un de leurs membres. L'esprit qui m'habite est un esprit vengeur, plein de rancoeur, j'étais toute jeune nouveau-née, je ne comprenait rien à ces histoires de surnaturels et j'étais en train de perdre pied face à cette fusion. Ils ont fait l'erreur de penser que j'étais comme elle. Et lorsque j'ai voulu m'opposer à elle et à ce que j'étais en train de devenir, il était déjà trop tard. Je n'ai jamais partagé leurs idéaux, mais on ne quitte pas le Conclave. Pas de son plein gré en tout cas. »

Elle l'observa alors, tentant de déchiffrer sa réaction, bien qu'il soit resté résolument impassible et qu'elle ne soit pas en mesure de définir si c'était bon ou pas pour elle. Il n'avait pas eut l'air de vouloir s'en prendre à elle, sinon cette petite mise en scène se serait révélée bien futile et il n'aurait eut qu'à se débarrasser d'elle aussi rapidement qu'il l'avait fait avec ses poursuivants, quelques minutes auparavant. Ils se trouvaient à quelques pas d'un refuge potentiel à présent, ils auraient pu s'y rendre, s'il choisissait de ne pas honorer son contrat et d'écouter ce qu'elle avait à dire.

« Voici mon histoire, répondit-elle amèrement, la même que beaucoup d'autres victimes de choix irréfléchis, je n'aurais pas du céder à la peur mais ils ont offert de m'apprendre à découvrir ce monde dont j'ignorais tout à l'époque. Et je me suis raccrochée à la seule chose qui m'a parue familière. »

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Jeu 19 Nov - 17:25

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



La jeune femme semble honnête. Tout du moins son histoire tient la route. Tiens t'es réveillé toi! Garde le contrôle pour l'instant, je reste en mode sentinelle et je surveille les arrières. Ca marche! On va devoir se contenter d'une de ses planques si on veut pouvoir se poser quelque part. Ca me va, n'oublie pas de bien sécuriser la pièce en entrant. Comme elle est recherchée, je pense qu'elles doivent être dissimulées, sous des faux noms et payées en liquide donc on a pas trop à s'en faire sur la discrétion de ce point de vue là. Par contre, je crains qu'il n'y ait plus de limier que ce que nous pensons. Reste sur tes gardes ok? Reçu.

Je repensais alors à l'histoire d'Eden et sa version ne fit que confirmer mes pensées sur ce contrat et enfoncer un peu plus le clou dans mes convictions sur le Conclave. D'un ton un peu désabusé, je laissais tomber.

Les salauds. On y rentre et on y meurt. Belle bande de pourris.

Cela suffirait-il à lui faire comprendre que nous ne pouvons pas les saquer? J'en doute fort mais au moins elle connaitra mes pensées sur le groupe. Reste à voir si elle l'intègre comme étant la vérité ou non. Sa remarque sur l'esprit vengeur, sur sa fuite désespérée et sa recherche de repère ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd.

Ca me rappelle quand mon Père m'a renvoyé d'Asgaard parce que j'étais incontrôlable trop jeune. Trop violent, trop turbulent...Mais bon quelques centaines d'années chez les Gardiens du Tonnerre et j'en suis devenu le dieu. Oh pardon...je n'arrive pas à m'empêcher d'en parler lorsque ça vient.


Y'a des moments j'vous jure...

Toute histoire peut être riche d'enseignement, même si ceux-ci s'avère douloureux. Si le Conclave vous recherche, c'est parce que vous êtes désormais dangereuse. Vous savez comment ils fonctionnent et ces informations, dans les mains de ceux qui profèrent des menaces à leur encontre, seraient une arme terrifiante.

Encore une fois, je ne suis pas le plus malin des dieux, mais je retiens bien les leçons apprises en temps de guerre. Et je sais que l'information est quelque chose d'extrêmement important, du fait qu'Odin garde Hugin et Munin (Mémoire et Sagesse) constamment avec lui. Je me retourne en direction de la jeune femme et lui demande

Sommes nous loin de votre refuge? Au fait, que les Nornes me pardonnent, mais j'ai oublié de nous présenter. Thor, fils d'Odin. Et l'homme qui me sert de véhicule est Thorvald, fils d'Harald. Enchanté, malgré les circonstances.
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mer 2 Déc - 8:22

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Elle ne pu s'empêcher d'esquisser une grimace à sa réponse. C'était hélas le cas. Une entrée au Conclave c'était un peu comme un aller simple. Il n'y avait pas de retour possible. Mais Eden était déterminée à prouver le contraire. Après tout ce qu'elle avait accompli jusque là, se laisser rattraper telle une vulgaire adolescente fugueuse était exclu. Bien qu'elle risque bien plus définitif qu'une simple remontrance. Et Dieu sait qu'elle était tellement déterminée à retrouver sa liberté. C'était son seul but. Nuire au Conclave n'avait pas fait partie de ses plans jusque là. Tout ce qui l'intéressait c'était retrouver un peu de calme dans sa vie. Mais il semblait hélas que ça ne soit pas pour maintenant.

Et elle l'observa, étonnée lorsqu'il se mis à lui parler d'Asgard. Etait-il sérieux? Eden savait bien qu'il existait toute sorte d'êtres surnaturels et de possessions, elle était bien placée pour cela et en avait même rencontré quelques unes. Mais la jeune femme ne s'était pourtant pas attendue à ce qu'il en parle ainsi de but en blanc. Et ça laissait toujours une drôle d'impression de parler à ce genre de personnalité. Elle-même abritait une autre mais en qualité de fusionnelle, sa présence dans son esprit était si mêlée à la sienne qu'elle n'avait pas l'impression d'être quelqu'un d'autre. Le passé lui revenait parfois, par bribes fugaces mais elle aurait été bien incapable de retracer le parcours du Marchand de sable qui restait pour elle une grande énigme. Et elle en était réduite à ses conjectures car déjà l'homme repartait sur un autre sujet bien moins épique mais nettement plus dangereux.

« C'est bien là le problème, admit-elle amèrement, il ne me suffira pas de jurer tout ce que je sais que je n'irais pas colporter tous leur secrets hélas. Et Dieu sait qu'en tant que sous-fifre je n'en sais pas suffisamment pour les mettre à mal. Mais ça n'est pas ce qui intéresse le Conclave. Pas de témoin. C'est la règle. »

Inutile de discuter avec ces gens là, il n'y aurait pas de négociation qui tienne. Il ne lui restait plus qu'à disparaître, encore. Jusqu'à ce qu'elle soit parvenue à trouver une solution un peu plus pérenne. Leur fuite éperdue les avait menés jusqu'à un bâtiment familier qu'elle désigna d'un signe de tête pour qu'il y entre à sa suite. Tout en gravissant les escaliers de l'immeuble déserté, la jeune femme ne pu s'empêcher de se dire qu'elle n'était pas en totale sécurité et était peut-être en train de dévoiler une cachette à quelqu'un qui se révèlerait être son ennemi. Elle n'en avait pourtant pas l'impression jusque là. Il lui avait même semblé que l'homme n'était pas totalement d'accord avec la mission qui lui était échue. Il l'avait dit lui même après tout. Il n'y aurait heureusement personne pour être témoin d'un éventuel affrontement.

« Enchantée de vous rencontrer, Thor fils d'Odin, répondit-elle gravement, je vous apprendrais bien que je me prénomme Eden mais j'ai bien peur que vos commanditaires n'aient déjà gâché la surprise? »

L'immeuble en cours de rénovation avait été vidé de ses locataires et leurs seuls témoins seraient les silhouettes fantomatiques des bâches de travaux et du matériel de chantier. S'il venait à y avoir du grabuge, elle tenait à ce que ça se passe loin des regards indiscrets mais également loin de potentielles victimes collatérales. Voilà l'une des cachettes dont elle disposait à Dublin. Qui disparaîtrait malheureusement après ce soir. Elle avait bien retenu la leçon et cet endroit était désormais compromis. Un tour de clé et l'un des logements s'ouvrit alors devant elle et elle s'effaça pour le laisser y entrer.

« Ca devrait suffire pour le moment, répondit-elle, mais je ne vous cache pas que j'espère grandement qu'il perdront notre trace et que nous pourront sortir d'ici sous peu.  Mais je dois avouer me sentir surprise que l'on ait envoyé un être tel que vous à la poursuite d'une fuyarde aussi insignifiante. Mes anciens supérieurs doivent se sentir sacrément sur les dents n'est-ce pas?»

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Mar 8 Déc - 8:53

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



J'écoutais attentivement ce que la jeune femme disait. Visiblement, elle avait fait l'erreur de faire confiance à la mauvaise personne. D'habitude, c'est quelque chose de très désagréable et très souvent préjudiciable. Mais ça reste à un niveau viable, comme lorsque ça concerne un groupe de musique ou alors un job qui ne nous convient pas. Mais ici, dans notre monde, ça ne fonctionne jamais comme ça. Elle a rencontrée les pires dans ce domaine et ils ne veulent laisser aucune trace. En même temps, je les comprends. Comment veux-tu rester dissimulé aux yeux du monde si tu n'élimines pas ceux qui pourraient te révéler. Les éliminer, ou les faire passer pour fous, isolés, bref désarmés.

Et merde...elle a prononcé le mot Dieu...Je n'ai que...

Ne me parlez pas de Dieu. Il est pathétique et laisse son "peuple" dans l'ignorance et l'obscurité. Nous autres agissons! D'ailleurs j'étais dans le coin lorsque Jésus Christ eut ses moments de doute et de douleur. Je me suis sacrément bien assuré que Pilate s'en lave les mains et scèle son sort. Ce petit avorton a fait qu'en un millénaire, des siècles de cultures différentes en Europe, en Amérique et partout dans le monde soient balayées.

Elle me salua à son tour, prononçant un nom que nous connaissions déjà en effet. Cette fois-ci, je parle Thor! Comme tu veux. Mais tout ce que j'ai dit est la vérité! On va juste éviter de se la mettre à dos. Ce qu'il nous faut, ce sont des informations. Je ne veux pas m'avancer mais je ne pense pas qu'elle nous ait tout révélé. Tu penses? Je la trouve plutôt honnête moi. Tu as déjà été berné par Loki il me semble. Ne redis jamais ça.

Eden Fehrenbach, 26 ans, possession de votre état et ancienne membre du Conclave. Voici tout ce que nous savons. Et non, ce n'est plus Thor qui parle en cet instant.

Je finissais avec un sourire pour essayer de la rassurer. Elle ouvrit une porte vers un immeuble en rénovation. Zone déserte, points d'observations panoramiques surélevés, intéressant. J'entrais et, arme au poing, je me mis à vérifier consciencieusement la pièce, inspectant chaque recoin pour nous assurer que nous soyons bien seuls. Pas un clochard à l'horizon. Bien. Ses questions Me firent arquer un sourcil et esquisser un sourire.

On devrait être tranquille d'ici quelques heures. Les limiers que les Mercenaires ont envoyés à votre poursuite ne sont pas les meilleurs. Aussi, d'ici 2-3 heures, ils auront abandonnés. Par contre, je ne suis pas d'accord. Si le Conclave envoie des mercenaires et non ses propres hommes, c'est qu'ils sont en confiance. Pourquoi se salir les mains quand on a une organisation toute prête à cela? De plus, s'il y a bavure, incident ou tout autre connerie dans le genre, ils se désolidarisent et sont donc innocentés. Nous sommes de la chair à canon Eden. Rien de plus, rien de moins.

Ca me rappelle les missions d'extractions d'otage qu'on a fait au Cameroun. Mouais...sauf qu'au Cameroun, les planques étaient plus difficiles à trouver et nos poursuivants avaient des AKs.
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mar 5 Jan - 11:49

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Situation étrange que d'être le témoin de ces brusques changements dans son faciès, comme si ses deux personnalités se succédaient; l'une supplantant l'autre de temps en temps. La jeune femme n'en laissa rien paraître bien que la situation la laisse perplexe. Elle trouvait déjà que la présence du marchant de sable prenait trop de place dans sa vie et voilà que lui devait composer avec une personnalité à part entière, et non des moindres! Comment s'en serait-elle sortie si elle avait été à sa place?
Elle porta sa main à la bouche pour étouffer un petit rire discret en le voyant partir dans une nouvelle diatribe sur le christianisme et son très célèbre représentant. Eden qui n'avait jamais été particulièrement religieuse n'avait pas d'avis réel sur la question. Elle avait vu tant de choses incroyables jusque là que ces considérations étaient à présent secondaires. Thor n'était-il également pas un dieu? Alors qui sait?

« Faites donc, Dieu et moi ne sommes pas particulièrement familiers l'un de l'autre et la dernière fois que j'ai mis les pieds dans une église je devais avoir douze ans. » Ricana-t-elle

C'était d'une toute autre vie qu'elle parlait. Une époque si lointaine qu'elle doutait parfois de l'avoir réellement vécue. Avait-elle été cette petite fille trop effacée et à part? Il était souvent plus facile de prétendre le contraire ou de tout simplement ignorer les faits. Mais c'était un passé désormais révolu et son présent ce trouvait ici. Dans ce bâtiment désert, à converser avec cet homme étrange sur ce qu'était devenu sa vie. Un sacré bazar, voilà ce qu'il en était. Et Eden ne pouvait s'empêcher de se demander à quoi ressemblait celle de son drôle d'interlocuteur. A peu près aussi chamboulée que la suite, si ce n'était plus, d'après ce qu'elle pouvait en juger. Il était resté plutôt discret mais le mercenaire semblait parler en connaissance de cause et son hôte illustre également. Elle avait d'ailleurs encore du mal à croire ce qui était en train d'arriver. Non seulement qu'un mercenaire envoyé sur ses trousses soit en train de retourner sa veste aussi facilement, mais également tout le reste. Etait-ce vraiment la présence de Thor qui se manifestait en sus de la sienne? Ca semblait encore trop farfelu pour la jeune femme qui en avait pourtant vu d'autres.

Adossée à une pile de matériel de chantier, la jeune femme croisa les bras, pensive. Ils seraient tranquilles pour le moment, du moins elle l'espérait. Mais là où cet homme n'avait pas tort, c'était qu'elle n'était qu'une quantité négligeable pour ceux qui la poursuivaient et qu'ils n'auraient aucun scrupule à se débarrasser d'elle. On ne faisait pas des affaires si on se laissait rattraper par le remord. Et la brune réalisait qu'elle se trouvait désormais dans une situation bien fragile.

«  L'un dans l'autre, je suis condamnée à trouver une solution rapidement, répondit-elle, j'ai fait de mon mieux pour brouiller les pistes mais il faut se rendre à l'évidence, ça n'était pas suffisant pour les empêcher de me retrouver. »


Faudrait-il qu'elle se rende à l'autre bout du monde pour leur échapper? Mais les organisations étaient d'envergure mondiale, il se trouverait toujours une ombre du Conclave pour planer au dessus d'elle, où qu'elle aille et quel que soit le lieu où elle décide de se rendre. Il faudrait donc quelque chose d'autre, quelque chose qui la ferait réellement disparaître. Les artefacts qu'elle avait utilisé jusqu'à présent s'étaient révélés insuffisants pour accomplir ce travail. Son regard se posa alors sur lui, inquisiteur. Il y avait quelque chose dans ce qu'il venait de dire.

« Et donc ils se servent de vous également en quelque sorte. N'être qu'un pion à leur solde ne vous dérange pas? » Demanda-t-elle

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Lun 11 Jan - 17:45

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Le cauchemar de la fuite. On croit qu'on peut essayer d'échapper à quelque chose en courant. Mais si on passe sa vie à fuir, on ne mourra qu'épuisé. Tu cites l'Havamal maintenant? Je trouvais ça approprié. Mais en attendant t'as raison. Fuir n'est pas une solution, on ne fait que déplacer le problème, ou alors foncer vers un nouveau, sans jamais le régler. On avance pas, on ne fait que stagner. Il faut la comprendre, seule face à cette organisation, elle n'a aucune chance. Elle est seule parce qu'ils veulent qu'elle se croit isolée. Les terroristes qui luttent contre les organisations n'agissent pas par pur plaisir de trancher des têtes ou de faire péter des trucs. Ils ont une motivation, en espérant qu'elle soit bonne. Tu te rends compte que cette conversation qu'on a dans notre tête, il va falloir l'énoncer à voix haute. Histoire de définitivement avoir l'air stupide? C'était pas déjà le cas? Non je ne crois pas...

Je fis quelques pas dans la pièce, puis j'entendis ses derniers mots. Un sourire s'esquissa sur mon visage, teinté d'un peu de moquerie mais aussi d'acceptation. Calmement, je lui répondis.

Un pion, sans doute, mais un pion conscient qu'il l'est. Je ne crois pas que les organisations soient le mal incarné, même si elles ont les mains plus couvertes de sang que je ne les aurais jamais. J'essaie juste d'agir à mon échelle, choisissant des contrats qui sont effectivement, comme ils s'amusent à le dire, pour le bien du plus grand nombre. Je traque les criminels, les tueurs et les monstres. Et puis, je garde ainsi une certaine indépendance. Je suis libre en quelque sorte.

Je pris un instant pour reprendre ma respiration. Thor, je te laisse la parole pour la suite. Comme ça? Y'a quoi? Tu poses encore la question? T'es dans ma tête, tu sais très bien ce que je veux dire. Je veux juste pouvoir réfléchir à toutes les opportunités possibles et ce dont nous aurions besoin. Ok ça roule! Bon plan je trouve.

Il y a plusieurs options qui se présentent à vous en cet instant pour votre survie. Vous pouvez fuir, partir à l'étranger, mais cela ne fera que retarder l'inéluctable. Vous pouvez rejoindre ceux qui se font appeler les Corbeaux et passer dans l'illégalité. Mais là, nous deviendrions peut-être ennemis, et sur le champ de bataille, je n'aurais aucune pitié. Enfin, il y a une autre solution. Vous pouvez vous enrôler au Syndicat. Il y a de tout chez les mercenaires. Je vous le propose car je suis convaincu que le Conclave ne voudra pas nous déclarer la guerre, trop coûteux et trop risqué. Ils auront une illusion de contrôle sur vous (s'ils apprennent que vous y êtes). Mais surtout, le jour où tout partira en couilles (ce qui risque fortement d'arriver), vous serez prête. Nous vous formerons, Thorvald et moi. Maniement des armes, survie en situation de conflit, guérilla...vous serez armés et même si le Conclave vous en veut toujours, ce seront de nouveaux moyens de vous défendre qui seront à votre disposition.

Excellent, laisse lui un moment pour digérer tout ça. Pour moi, c'est la meilleur idée qui existe. Si elle a d'autres solutions, comme un bunker perdu en Norvège par exemple, qu'elle se fasse plaisir. Reste à voir sa décision.

Le choix est vôtre.
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Lun 25 Jan - 8:55

Revenir en haut
Stranger in Dublin. Thorvald&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.


Elle le considéra longuement, l'air soucieux, comme s'il lui dévoilait un aspect de la situation auquel elle n'avait pas réfléchit jusque là. Eden n'avait jamais compris à quel point être son propre maître pouvait représenter un luxe précieux. Qu'elle n'avait pas réalisé avant qu'on le lui retire.  Alors adhérer à sa façon de voir les choses avait un petit côté tentant. Comme si ca allait la rassurer quelque peu. Car elle aurait beau tenter de se cacher à  l'autre bout du monde, les organisations seraient toujours là quelque part. Si profondément implantées qu'elles avaient étendue leurs toiles d'araignée aux quatre coins du globe. Lui même était encore lié en quelque sorte, même s'il avait encore le choix. Et les options dont elle disposait n'étaient pas nombreuses.

 "Et me voilà à l'heure des choix" marmonna-t-elle

Et non des moindre. La proposition etait terriblement tentante car elle savait bien qu'elle ne pourrait continuer longtemps ainsi. Si elle s'en sortait toujours c'était à chaque fois de justesse ou par un coup du sort qui tenait plus de la chance que d'autre chose. Et Eden aurait donné n'importe quoi pour pouvoir avoir l'impression d'être suffisamment indépendante pour savoir se sauver elle-même. Ce qui n'était pas totalement le cas. Avait-elle ce qu'il fallait pour ça? En serait-elle capable? C'était soudain pour prendre une décision,  les circonstances l'exigeaient, mais la jeune femme se demandait s'il s'agissait de la bonne solution.

"J'ai déjà fuit et voilà où cela m'a conduite, repondit-elle prudemment, mais suis-je prête à me dévoiler au grand jour? J'ai presque peur de tout jouer sur un coup de poker car cela ne concerne pas que moi. Et je sais que vous devez penser que je ne tiendrais de toute façon pas longtemps de cette façon. "

Elle-même le savait bien. Et il y avait autre chose là dessous, quelque chose qu'elle préférait ne pas aborder. Mais la possibilité de ne plus être totalement isolée avait quelque chose de galvanisant et de singulièrement attirant alors qu'elle avait longtemps tenté de se convaincre qu'elle était capable de s'en sortir seule. On savait ce que ca avait finit par donner. Malgré tous ses efforts Eden avait du se résoudre à reconnaître qu'elle n'était pas de taille. Et que l'isolement qu'elle avait jusque là ignoré commençait sérieusement à lui peser. La jeune femme entrevoyait ses propres limites.

"C'est une proposition terriblement tentante mais ai-je ce qu'il faut pour le Syndicat? Je ne veux pas m'engager dans une voie sans retour, on sait où cela m'a conduite. Et seriez vous prêt à vous encombrer d'une tâche pareille?"


Elle était bien consciente de n'être encore qu'un poids à l'heure actuelle.  Et l'arrivée inopinée de cet homme lui paraissait presque trop providentielle pour qu'elle accepte les yeux fermés.  Le Syndicat. Un autre groupe, d'autres règles.  Même si elles étaient radicalement différentes de ce à quoi elle avait été confrontée. Mais c'était regarder la situation avec les yeux de la foi que de penser qu'il n'y aurait pas de conditions.  Un peu comme signer un contrat sans avoir jeté un oeil aux closes de bas de page si petites qu'elles passaient inaperçues.  Et pourquoi faisait-il cela? Pour les même raisons qui  l'avaient poussé à ne pas accepter ce contrat? Elle était trop habituée au principe d'échange pour envisager que cela puisse être en toute bonne foi. Quoi que se fut, on avait toujours exigé d'elle quelque chose en retour.

"Je ne suis qu'une novice,  acheva-t-elle, une contrainte supplémentaire.  Alors je me demande ce qui peut bien vous décider à me venir en aide."


Elle ne l'insulterait pas en précisant qu'il prenait des risques, il avait l'air largement capable de se débrouiller seul et ne semblait pas être homme à agir sans avoir évalué les conséquences de ses actes.

 
code by lizzou × gifs by LilyM

 
avatar
Invité

Message par Invité le Jeu 28 Jan - 18:41

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



J'écoute attentivement ce qu'elle me dit, notant mentalement chacun des points qu'elle évoque. En même temps, tu lui as quand même balancé une proposition 1) couillue 2) risquée et 3) carrément ambitieuse. T'étonnes pas qu'elle doivent y réfléchir. Je sais, mais en soit, je pense que c'est la meilleure à sa disposition. On a toujours besoin d'alliés en ce monde. Je défends Asgaard tout seul tu sais. On reparle du moment où tu t'es allié à Loki et déguisé en femme pour récupérer Mjöllnir? Rappelle moi de choisir un hôte muet la prochaine fois. Je t'aurais tué si je n'avais pas besoin de ton corps. La prochaine tournée plus pizza est pour moi. Tu sais comment te faire pardonner. J'ai presque l'impression d'entendre ma femme. On reparle du moment où je me suis déguisé en Freya? Touché.

J'écoute l'ensemble de son discours avant de prendre une inspiration. Un sourire s'affiche sur mon visage et je déclare alors.

Commençons points par points. Qui a dit que vous deviez vous révéler au grand jour? Thor? Je n'ai rien dit de tel. Le Syndicat accepte des mercenaires de tout horizon, quel que soit le passé, l'origine ou la race. Vous avez tenu toutes ces années en solitaire, j'imagine que les fausses identités, ça doit vous parler. Et cela vous laissera le temps de vous intégrer aux autres membres de manière solide jusqu'au moment où ils vous "retrouveront". Une armée de gagnée.

Thor. Continue sur le deuxième point s'il te plait.

Jouer sur des coups de poker, c'est ce que nous faisons à tout instant. Cela commence à devenir une habitude, on s'y fait très vite rassurez-vous. Et pour ce qui est de nos pensées, vous avez tenu tout ce temps en solitaire. Ce n'est pas un mince exploit.

Je reprends. J'adore cette idée d'alterner les voix tout le temps. C'est vrai qu'il y a un côté cinématographique très amusant.

Nous serions deux à vous former. J'ai toujours eu envie de me la jouer Maître Jedi de temps à autre. Et puis, si cela peut vous rassurer encore un peu, vous allez être entrainée par un mercenaire ancien membre des forces spéciales suédoises ET par le Dieu du Tonnerre. Ça sera pas de la tarte mais vous en sortirez avec un bagage monstre.

Le fait qu'elle lâche le terme "novice" veut dire qu'en elle, elle a déjà accepté l'idée. En attendant, elle pose une bonne question. Laquelle? Pourquoi on fait ça en fait? Pourquoi on l'aide autant? L'esprit chevaleresque? Mouais...je te laisse expliquer sur ce coup.

Amusant que cela ne vous ai pas frappé l'esprit. Je suis en cohabitation avec un dieu nordique dans la tête. Thor défend les mondes contre les engeances qui le mèneront vers sa fin, et il a fait de moi l'instrument de sa force. Et comme je l'ai dit, tout le monde a besoin d'alliés. Si je choisis judicieusement mes cibles, c'est pour pouvoir éliminer ceux qui menacent Midgard et ses occupants. Et si je le peux, je rallie des hommes à ma cause. Vous trouverez que c'est similaire aux préceptes de la Garde. Je doute d'eux. L'accumulation de pouvoir ne mène qu'à l'envie d'en avoir encore plus et à la crainte de le perdre. Les Organisations sont humaines, et donc faillibles.

Avoir ma propre armée sur Terre, j'avoue que l'idée ne me déplait pas. Avant que tu ne t'emballes, ton armée compte un seul et unique soldat. Mais en attendant, je suis bien sérieux quand j'en parle. Ce n'est plus le bête projet qu'on avait lorsqu'on était bourré. On pourrait réellement le faire. Une force humaine ou surnaturelle pour lutter contre les engeances de Jotunheim et de Loki sur Terre. C'est intéressant. Mais comment veux-tu qu'elle ne dérive pas comme les organisations que tu as présenté dans ton brillant exposé? Tout simplement en ne mettant aucun homme à sa tête, mais un dieu. Toi. Tu n'as qu'à posséder l'individu que tu choisiras comme chef après ma mort, ou alors nous le préparerons, et ainsi tu pourras à tout moment empêcher les dérives. Tu demandes conseil à Tyr, Odin ou Heimdall au pire. Ils seront ravis de t'aider je pense.

Le deal serait le suivant. Je vous forme et vous rejoignez le Syndicat, et en échange, vous réfléchissez à ma proposition. Vous aurez le choix et ne serez pas forcé de nous rejoindre. Mais une contrepartie vous sera alors demandé.Qu'en dites vous?
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:04