AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Feuilles vertes de ton travail, fleurs blanches de ta pensée, et fruit rouge de ta mort.( Pv Thorvald)

Partagez
Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Lun 26 Oct - 14:30

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   

*Qui suis-je? Voilà une question qui revient inlassablement dans mon esprit !
Nora ? Oui, c'est bien ainsi que je m'appelle ! Alors pourquoi je rêve de cette femme penchée au-dessus de moi ? Elle me sourit et s'éloigne disparaissant dans le brouillard !  Mais qui est-elle ? Pourquoi m'abandonne telle ? Une multitude de questions dont je n'aurais jamais la réponse. La nuit tombe et je m'endors dans ce lit qui n'est pas vraiment à moi. Inlassablement, je voyage à travers le temps et l'espace... Je sais que demain je ne me souviendrais que de la moiteur de ma peau et l'impression d'avoir oublié une chose importante. Pour le moment, je sombre et je vais rêver une fois encore *



BRINGGGGGGG !!!!

Le petit réveil rouge de la chambre de bonne vient de se mettre en route, les yeux encore ensommeillées Nora ouvrent péniblement les yeux. Il ne fait pas encore jour, par le grand hublot, Nora aperçoit la rue commerçante encore déserte.  Elle reste immobile ses yeux mi-clos, elle a une fois de plus fait ce rêve étrange... non ce cauchemar !

Son corps chaud est encore emmitouflait dans l'épaisse couette et sa tignasse blonde est répandue sur le gonflant de son oreiller en plume. Le réveil stoppe son tintamarre finalement, le calme envahit à nouveau la chambre. Nora vit au-dessus de la boutique de Monsieur Donaldson. Un vieux bonhomme avec un sacré caractère, mais il paie bien et lui permet de cultiver dans les serres dans le jardinet extérieur.

L'irlandais ne pose pas de question et  apprécie son travail et sa manière de s'occuper des fleurs et des plantes. Difficilement, elle quitte le moelleux et la chaleur de son cocon nocturne. Elle sent encore le sommeil pesait sur ses paupières, mais il n'est plus temps pour elle de  lambiner !  Elle glisse sur le sol de planche et longe le petit corridor qui l'amène a une petite kitchenette.

Elle vit depuis quelques mois dans ce studio un peu vieillot, mais elle s'y sent bien. La lumière est encore faible, mais Nora  apprécie cette faible lueur, elle allume la bouilloire sur le gaz et prend place sur la petite table. Un bol l'attend, il n'y a guère de fioriture dans son espace vital, seul des pots d'orchidées juchaient sur des petits guéridons colorés décore la pièce à vivre et la minie cuisine. Elle traînasse, la fatigue et encore sur ses épaules, mais son regard s'éveille. Face à elle un petit cadre avec une fille souriante qui lui ressemble, elle fixe l'image alors que ses sourcils se froncent légèrement, elle va devoir refaire sa couleur, les racines reprenaient lentement leur couleur d'origine. Elle n'aimait pas cette autre, elle n'avait eu que des problèmes avec...

Plongeait dans ses pensées matinales, elle met plusieurs secondes avant de réagir au joyeux tintamarre de la bouilloire qui chante depuis plusieurs secondes déjà, déversant des gouttelettes sur les flammes bleutées. Elle se lève mécaniquement vidant l'eau dans le bol de café, elle s'occupe ensuite de trancher un peu de pain et ajoute un peu de confiture. Elle avale son petit-déjeuner rapidement. Elle dispose les affaires sales dans l'évier puis s'éloigne. Il est encore tôt, la petite boutique n'ouvre que vers neuf heures trente. La blondinette prend une douche fraîche et passe un bon quart d'heure à dompter ses boucles. Il est un peu plus de  neuf heures quand la jolie fleuriste quitte son petit logis à l'étage de Scarecrow Flowers.

Un petit avantage certain, elle ne devait jamais affronter les transports pour aller au travail. Elle était loin du centre-ville bruyant et animé qu'elle détestait tant. Dans la petite ruelle ou la façade de vieille pierre portait la petite pancarte au couleur chatoyante, elle pouvait se promener et faire la connaissance des habitués du quartier. La boutique avait sans doute de nombreux concurrent, mais la qualité des plantes et des compositions faisaient souvent toute la différence.

Nora descendit le petit escalier sur le côté gauche de la boutique et glissa la clef dans la serrure. Elle alluma la devanture et fila droit vers les serres. Elle portait une robe de dentelle blanche et des bottes ça jurait un peu, mais elle s'en moquait. Le sourire aux lèvres, elle entra dans son pays des merveilles, les odeurs enivrantes de ses jolis bébés envahir l'espace, elle referma la porte pour éviter un vilain coup de froid à ses enfants verdoyants.

Nora posa son sac et les clefs et attrapa un arrosoir et un petit râteau. Elle débuta ses soins parlant avec douceur à ses magnifiques orchidées, il y en avait pour tous les goûts, des fleurs aux couleurs exotiques et des plus ternes. Soudain son regard se figea, la seconde porte de la serre avait subi l'assaut d'un criminel ! Le carreau fissuré déversait le froid dans la serre chauffée. Son sourire s'effaça et un regard froid et cruel prit place. Elle avança lentement, très lentement et demanda d'un ton autoritaire et piquant

-Puis je savoir ce que vous faites dans une serre privée ? Je vous préviens, si vous ne vous montrez pas, je fouille chacune des allées et vous allez voir…

Une menace venait de tomber, elle si douce, si agréable venait de se transformer en une impitoyable créature. Elle posa l'arrosoir au sol et avança lentement ses doigts crispés sur le petit râteau. Elle ne pardonnerait pas facilement un acte de vandalisme sur le lieu de vie de ses bébés. Elle jeta un rapide coup d’œil sur l'état de santé du sabot de Vénus qui respirait le froid automnal. La plante ne semblait pas en mauvaise posture, mais le froid et la pollution pouvaient lui être fatal. Elle longea la première allée, avant d'apercevoir une ombre imposante.

- Que faites vous là ?

(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Lun 26 Oct - 15:49

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Du travail, enfin! Je crois que ces trois dernières semaines? jours? mois? J'ai perdu le compte. Tu ne fais pas vraiment attention à ce genre de détail en même temps. Dès qu'une routine s'installe, tu t'y fais vite et attends juste que quelque chose vienne la perturber. Et tu n'as pas tout à fait tort mon vieux. J'en ai tué pour moins que ça tu le sais? Je n'ai PAS fait ce jeu de mot! Je te laisse le bénéfice du doute.

Bref, tout ça pour dire que lorsque j'ai reçu un appel du Syndicat m'offrant un boulot dans mes cordes, je n'ai pas hésité un instant. J'ai foncé au bureau récupérer toutes les informations qu'ils avaient à disposition. Et c'est là que ça devient amusant. Nora Wiese. Soupçon de criminalité mais rien de bien sûr, aussi on essaie de capturer, sauf trop grande résistance. Un nom et une supposition de lieu où là trouver, à savoir le sud de Dyflinn (Dublin en suédois) Pourquoi tu précises?...euh bonne question, j'en sais rien.

Quoi qu'il en soit, j'ai dû composer avec ce peu d'informations. Mais comme ça me sortait de ma routine, je me suis mis en branle, bien décidé à régler cette affaire. Deux jours à appeler mes contacts, à rassembler mes informations, payer des clochards (ça en a pas l'air, mais c'est efficace et personne ne les soupçonne). Deux jours de coups de fils incessant sans que rien ne bouge. Et c'est ce matin que tout a changé. Coup de téléphone d'un patron de bar qui m'annonce qu'un de ses piliers a parlé d'une certaine Nora, dans le sud de la ville. Fleuriste ou paysagiste a-t-il précisé. Avec ce que j'ai comme éléments, je n'ai pas besoin de plus pour aller tenter ma chance. Sac à dos avec mon marteau à l'intérieur Faudra que tu lui trouves un nom un jour. Bien vu, mais j'ai pas de bonnes idées en ce moment. Bref, avec ça, je prends un Beretta 92 acheté très légalement auprès de fournisseurs de l'IRA véritable dans cette partie de l'Irlande. Ils vendent tout et n'importe quoi c'est incroyable. Fausse carte d'identité sous le nom de Malcolm King et c'est parti! Je ne pense rien oublier.

Je me rends donc dans le Sud de Dublin, Irishtown pour être précis. Mouais tout ça n'aide pas vraiment. Avec la quantité de jardins dans ce quartier, les paysagistes et les fleuristes doivent s'en donner à coeur joie. On va devoir faire avec. J'observe donc les adresses les unes après les autres, scrutant les noms que je peux voir sur les boîtes aux lettres. Je commence par un écurage grossier avant de me concentrer sur celles où il n'y a rien d'inscrit.

J'erre donc ainsi pendant une bonne heure avant de passer dans une ruelle derrière un fleuriste. J'aperçois, du coin de l'oeil, un carreau brisé. Ok, ça n'a peut-être rien à voir avec le contrat, mais j'suis dans le noir le plus total. Aussi, autant tenter ma chance. Peut-être que quelqu'un la connait dans le quartier. Mais ça ressemble plus à une infraction aussi restons prudents. Je sors mon Beretta et le cache derrière ma jambe, discrètement. Je m'approche et rentre dans ce qui semble être une serre. Porte déverrouillée de l'intérieur. Je me demande ce qu'on peut bien chercher à faire dans une serre pour avoir besoin d'en forcer la porte. J'avance doucement dans les allées au moment où j'entends une voix féminine prononcer cet avertissement.

Puis je savoir ce que vous faites dans une serre privée ? Je vous préviens, si vous ne vous montrez pas, je fouille chacune des allées et vous allez voir…

Instinctivement, je tente de me baisser, mais je sens d'un coup mes muscles se raidir et je reste droit. Le dieu n'a pas besoin de dire un mot. Pas question de se cacher, pas dans cette situation là où il n'y a pas réellement de danger. Je range tout de même mon Beretta dans mon pantalon, à l'arrière et recouvre la crosse de mon T-shirt et de ma veste avant de faire demi-tour pour me retrouver face à une femme blonde armée d'un petit râteau pointé en ma direction. Par les Jötunns! quelle menace. Merci pour ce sarcasme Thor. S'en suit une question simple : la raison de ma présence en ces murs.

J'ai vu le verre brisé de l'extérieur. On voit clairement que la fenêtre à été brisé par quelqu'un qui voulait pénétrer dans ce bâtiment aussi je me suis inquiété d'une possible infraction. Je voulais m'assurer qu'il n'y avait pas de blessé ou pire.

Tes mensonges sont pires que ceux de Loki. Non seulement, ce n'est pas honorable, mais en plus ils sont mauvais.
T'es vraiment de mauvaise foi. Ce n'est pas un mensonge, ce n'est qu'une partie de la vérité. De plus, on ne va pas intervenir sur une personne totalement étrangère au contrat. Bien vu. Je te laisse continuer. Mais au moindre problème, j'interviens. Seulement si le problème est d'ordre surnaturel. Ca fera deux pintes d'hydromel sous mon contrôle alors. Vendu.

Veuillez m'excuser mademoiselle si je vous ai dérangé, mais on est jamais trop prudent de nos jours. Vous me pardonnerez d'être rentré dans votre...demeure? Mais j'ai agi comme je pensai devoir le faire.

J'aurais bien demandé son nom, mais ça ferait trop louche. Voyons d'abord quelle sera sa réponse avant de recalculer l'approche.
Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Lun 26 Oct - 16:52

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   

L'ombre massive se leva et un homme d'imposante stature lui fit lentement face. Nora méfiante resta à bonne distance du géant, car il était bien plus imposant qu'elle. Son regard se posa sur le visage de l'homme puis sur ses vêtements, elle resta silencieuse, observant les mimiques du colosse aux cheveux longs. La voix masculine franchit les lèvres de l'homme, une voix grave et puissante :

J'ai vu le verre brisé de l'extérieur. On voit clairement que la fenêtre à été brisé par quelqu'un qui voulait pénétrer dans ce bâtiment aussi je me suis inquiété d'une possible infraction. Je voulais m'assurer qu'il n'y avait pas de blessé ou pire.

La main serrait sur le manche de son arme de circonstance, elle rebaissa le râteau. Gardant ses deux bras le long de son corps. Il semblait sincère dans ses propos, pourtant la belle ingénue resta de glace. Sans grande gentillesse, elle répondit avec une once de
sarcasme :

-J'ai bien vue que ma vitre était brisée de l'extérieur, je suis blonde, mais pas encore complètement idiote ! Hum, c'est étrange, mais je ne vous reconnais pas ! Etes vous de la police pour vous permettre de venir comme ça secourir les citoyens de notre si beau quartier ?

Une simple petite question, rien de bien méchant en apparence. La fleuriste avança d'un pas, la politesse dont faisait preuve l'homme qui avait fait irruption dans son domaine sonnait faux aux oreilles de Nora. Était-il complètement sincère dans ses propos ou était-il le cambrioleur ? Elle avait fini par se rendre compte en grandissant que plus les paroles semblaient sincères moins elles l'étaient. L'homme toujours poli revenait à la charge :

Veuillez m'excuser mademoiselle si je vous ai dérangé, mais on est jamais trop prudent de nos jours. Vous me pardonnerez d'être rentré dans votre...demeure? Mais j'ai agi comme je pensai devoir le faire.

La jeune femme écouta sagement les excuses de l'étrange inconnu, car oui même si c'était fort louable de sa part de venir à la rescousse de la pauvre gazelle qu'elle était. Il venait tout de même empiéter sur sa tranquillité et sa bulle de solitude. Il venait de prononcer le mot demeure, elle ne pue s'empêcher de rire et de rétorquer toujours aussi abruptement :

-Ceci n'est pas ma demeure, mais celle des fleurs dont je m'occupe ! Vous êtes dans les serres de Monsieur Donaldson, je ne suis qu'une humble employée !   Mais excusez moi Monsieur, je n'ai pas retenu votre nom et je serais plutôt impoli si je ne pouvais pas remercier comme il se doit mon sauveur !

Mielleuse et suave, elle l'était devenue tout en accordant un faible sourire à la montagne de muscle qui se tenait à quelques pas d'elle. Elle reposa son râteau sur une table de travail qu'elle avait à sa droite. Il faisait au moins plus d'une tête quelle, mais s'il se trouvait être autre chose que ce qu'il prétendait, elle avait de quoi assommer un éléphant dans ses tiroirs. Nora n'était pas détendue, mais semblait plus réceptive à la communication. Son regard gris vert s'attarda sur les larges mains du colosse. Il ressemblait à un guerrier, du moins il en avait la stature et l'apparence. Nora ne quittait pas des yeux l'étranger, alors que le chapelet qui pendait à son cou apparaissait légèrement aux travers de l'étoffe pâle de sa robe. Des petites billes sombres liaient entre elle et une croix argentée qui tanguait, quand la jeune femme se mouvait. Un bijou d'une grande valeur que la jeune femme saisit doucement entre ses doigts. Un autre sourire un peu plus large, elle reprit la parole :

- Puis je, vous remerciez en vous offrant une tasse de Thé ? Les humbles serviteurs du seigneur son devenue si rare, il y a tant de sombre pêcheur ! Je ne peux vous laissez partir comme ça….

Était-elle sotte ou Naïve ? Absolument pas ! Elle ne faisait qu'étudier et réfléchir à la manière la plus efficace de connaître exactement les intentions de ce Viking. Oui, plus elle l'observait plus il lui faisait penser aux guerriers nordiques qui parsemaient les livres de comte que le docteur lui avait raconté…. C'était une si bonne période !  Il était imposant et massif et son imposante chevelure donnait un look un peu sauvage à cet être de justice. A cette pensée, un sourire narquois se posa fugacement sur ses lèvres fines. Il pensait sauver une fragile femme. Il n'avait aucune idée de la prédatrice qui se tenait devant lui. Les hommes étaient toujours si facilement influençable enfin elle espérait trouver le mécanisme de celui-ci, car elle devait trouver des alliés si la situation redevenait instable et dangereuse !

(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Lun 26 Oct - 17:28

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Bien, je suis tombé sur une employée, donc qui connait le quartier, donc qui va pouvoir m'aider. Et ce ne doit sans doute pas être l'individu qui a cherché à pénétrer ladite boutique pour y rechercher quelque chose. Restant tout de même attentif, je me détendis un peu et décidai de répondre calmement à ses questions.

La jeune femme s'exprima sur les motivations qui m'auraient poussées à entrer dans le bâtiment, demandant si j'étais de la police. J'allais rétorquer que non lorsque ce fut une voix plus grave qui prit la parole à ma place.

Je ne suis guère de la garde de cette ville, mais un ancien soldat aujourd'hui réformé qui continue malgré lui de veiller sur les citoyens de cette Terre.

Putain Thor! Quoi? Elle est très bien cette justification! Et en plus c'est la vérité. Non pas que ton idée soit mauvaise mais la formulation! Tu parles toujours comme si le monde se trouvait en 1500! Et ça, ça ne passe pas du tout. Elle va se douter qu'il y a quelque chose de pas net. Alors dans ce cas, continue dans la lancée. Quoi? J'ai ajouté quelque chose à ton personnage T'as merdé oui! On avait dit pas d'intervention...Oh ta gueule. Bref, continue à parler comme moi et ainsi elle n'y verras que du feu.

Je choisis de ne pas chercher à argumenter avec le Seigneur des Tempêtes, sachant que cela allait être une défaite. Après un bref échange, la jeune femme mentionna qu'il s'agissait du domaine des fleurs dont elle s'occupait. Tiens c'est étrange...elle place les fleurs avant sa propre personne, ce qui signifie qu'elles occupent une place particulière dans son esprit. Bien vu mon vieux, je vais garder ça en tête. Fais gaffe. Elle doit être hippie ou pire! Vegan. Mais surtout, elle dit ne pas avoir retenu mon nom, alors qu'on a rien dit. Ca c'est louche. Surtout qu'elle nous qualifie de sauveur. Non pas que cela ne flatte pas mon égo, mais on ne l'a sauvé de rien du tout en fait. Ouaip. Reste prêt à intervenir et repère toutes les prises électriques que tu pourras. Si je lance le signal, tu prends le contrôle et tu neutralises. Mais je ne pense pas qu'on en viendra à là aussi, modère toi si ça arrives. Entendu.

J'aperçus un bref instant le chapelet qu'elle portait autour du cou. L'Irlande est une terre catholique aussi cela ne me surprend guère. J'ose espérer aussi que la morale chrétienne ne la poussera pas à agir déraisonnablement. S'en suivit alors une innocente (en apparence) question m'offrant alors un thé. La remarque suivante par contre, allait faire du dégât. Même pas besoin d'essayer de raisonner le dieu du Tonnerre. Dès qu'il est question de religion, ou de remarque sur la religion, il faut qu'il l'ouvre. Pitié n'en fais pas trop!

Navré de vous décevoir, mais je ne peux point prétendre à être un serviteur de celui que vous nommez votre Seigneur. En effet, je ne réponds qu'aux Dieux du Nord et au Père de Toute Chose. Néanmoins, j'accepte votre offre si généreuse Oh et j'oubliais. le dieu s'inclina alors respectueusement vers la demoiselle, pas trop bas pour toujours l'avoir dans son champ de vision. Thorvald fils d'Harald. Et vous êtes?

Dois-je me réjouir que tu ne l'ai pas insulté? Ouais tu peux. Et pour la fausse carte d'identité qui nous est maintenant inutile? Tu ne comptais pas t'en servir de toute façon. Et pour le fait que tu dois sans doute avoir vexé une catho potentiellement tradi qui risque d'essayer de nous convertir pendant une demi-heure? Elle n'a qu'à pas être susceptible et s'ouvrir un peu l'esprit. Dans le pire des cas un coup de hache aide beaucoup. Thor? Oui? Ton humour est à chier. On est deux dans le même cas alors.

J'allais donc la suivre pour prendre ce thé, espérant que les réactions du dieu et ses interventions n'allaient pas tout faire foirer. Quelque chose me dit qu'elle pourrait bien me mettre sur la piste de ma cible. Faut que je pousse un peu dans ce sens.

Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Lun 26 Oct - 18:26

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   

Je ne suis guère de la garde de cette ville, mais un ancien soldat aujourd'hui réformé qui continue malgré lui de veiller sur les citoyens de cette Terre.

Un peu plus aimable, Nora manqua de s'étranger lorsque la voix de son interlocuteur devînt encore plus grave et solennel. Elle écarquilla ses yeux reportant bien plus d'attention sur l'homme qui lui faisait toujours face. Sa main se referma un peu plus sur la petite croix alors que son autre courrait un peu sur la table alors qu'elle avançait d'un autre pas à la recherche de la terre meuble de ses précieuses amies.

Suspicieuse et un peu pertubait par les mots de l'homme, elle ne put s'empêcher d'ajouter :

Tu es donc un militaire !  C'est quoi cette manière de parler, tu te prends pour un dieu !

Elle n'était pas aux bouts de ses surprises, son sang se figeait dans ses veines, elle sentait un truc pas clair envers ce mec devenue bien plus louche avec ses expressions vieillottes. Était-elle tombée sur un de ses fous furieux qui faisaient trembler les autorités Dublinoises. Elle déglutit et recula précipitamment, elle n'avait pas vraiment peur, mais elle devait feindre de vives émotions, car c'était comme ça que Nora réagissait toujours. Elle se souvenait des supplications de l'étudiante quand elle la tenait captive dans cette sombre chaufferie. Elle s'était délectée de la peur de la jeune femme et de la sensation de toute puissance qu'elle avait ressenti quand la vie commençait à s'échapper de sa victime. Son regard baissa et sa voix se fit tremblante, elle murmura presque :

-Ne nous fait pas de mal, je n'ai pas d'argent... Ne nous touche pas !

Elle était plutôt fière d'elle, le résultat de ses entraînements face à sa glace faisait résonner justement  le timbre de sa voix, elle semblait terrifiée. Il poursuivit son discours et Nora eut du mal à tous saisir, elle comprenait juste que cet homme qui se tenait face à elle ne croyait pas en ce dieu unique qui éclairait ses ténèbres quand elle ne savait plus quoi faire. Une identité venait d'être donnée et elle ne lui disait absolument rien du tout, le prénom lui était vaguement familier, elle se souvenait d'un infirmier avec un nom approchant. Elle garda son petit air fragile ce masque de peur collait sur son visage et la voix peu assurée.

Je ne voulais pas vous fâcher Monsieur Thorvaldson, je ne pouvais savoir que vous ne partagiez pas ma croyance envers le dieu unique ! Je suis ravie que vous acceptiez mon invitation, je n'ai pas grand chose à vous offrir, mais nous aurons ainsi un peu plus de temps pour faire connaissance...

Elle ne le quittait pas des yeux, intriguait par le personnage. Elle recula vers l'autre porte lui faisant signe de la suivre. Elle avait ben compris que le lascar n'était pas clean et elle mit de longues secondes avant de répondre. Devait-elle lui donner sa propre identité ? Refermant la porte de la serre suivit par Thorvald. Elle le laissa entrer dans la boutique en premier. Elle réfléchissait aussi rapidement qu'elle le pouvait et naturellement, le prénom qui lui tournait dans la tête franchi ses lèvres

-No.... Heddvig.... Je me nomme Hedvig !

Pourquoi lui mentait-elle ? Un instant de lucidité traversa ses yeux alors qu'elle se dirigeait vers le comptoir. La pièce était plutôt vaste et sentaient des effluves délicates et des parfums plus capiteux et lourd. La fleuriste débarrassa un tabouret et s'affaira prêt de la bouilloire électrique de la boutique. Des boites en fer diverses étaient posées méthodiquement sur la petite étagère poussiéreuse. Tout en sortant deux petites tasses, elle demanda :

- Thé ou café ? Je peux aussi vous proposer quelques infusions dont j'ai le secret ! Les plantes ont de merveilleuses propriétés, vous savez, il y en a une pour chaque chose, la nature est tellement bien faite !  

(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Lun 26 Oct - 19:11

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Il ne fallait pas en douter, la façon de parler de Thor l'a surprise. Maintenant, je n'ai plus le choix, il va me falloir suivre l'idée du dieu et parler à l'ancienne. J'suis pas dans la merde. Surtout que la bizarrerie ne va pas inciter mon interlocutrice à se montrer plus bavarde. D'un haussement d'épaules, je réponds à sa remarque sur ma façon de parler.

Ancien militaire. Et navré pour cela, il s'agit d'une vieille manière que mes parents m'ont enseigné

Pas mal. Tu t'en sors presque aussi bien que moi. Est-ce qu'on peut tenter le silence radio s'il te plait? La situation est assez complexe et si je veux pouvoir avancer ne serait-ce qu'un minimum sur cette affaire, j'ai besoin de doigté et de finesse. Et alors? Dans les moments où je t'appelle, y'a-t-il besoin de doigté et finesse?...Ton silence est suffisamment éloquent.

S'en suivit une série d'excuses et de réactions apeurées quasi parfaite, presque un peu surjouées. C'est trop beau pour être vrai. J'suis pas l'plus doué pour comprendre les gens, mais j'arrive à sentir quand il y a une arnaque. Ou plutôt mon instinct de survie le sent.

Je ne suis point en colère rassurez-vous. Et comme je l'ai déjà dit, j'apprécie votre généreuse offre et savourerai volontiers cette tasse que vous me proposez.

Elle me laissa ensuite entrer le premier dans la boutique, que je pris immédiatement le temps d'analyser, mes vieux réflexes guerriers ne s'étant pas émoussés un kopeck. Une porte d'entrée, grande baie vitrée pour mettre en évidence les produits (classique pour une boutique car facilite la vente) probablement en double vitrage, mais avec une bonne propulsion et un petit boost divin cela ne devrait pas être trop difficile. Dans le pire des cas, je peux tirer quelques balles pour exploser le verre. Je raffermis la prise sur mon sac, sentant la présence rassurante de mon marteau dans mon dos. Je ne le sortirai qu'en cas d'extrême nécessité. Un comptoir, possibilité d'une arme dissimulée en dessous. Fusil de chasse calibre 12, revolver de calibre .357 ou encore batte de baseball. Je doute pour la troisième option. Sinon ce sont des plantes, beaucoup de plantes. Pas difficile de comprendre l'attrait que cette personne a pour les végétaux, il faut en avoir pour travailler ici.

J'entends alors le nom, ou plutôt le lapsus donné par la jeune femme. No...Hedvig. Elle a choisit un nom d'origine scandinave pour essayer de me mettre en confiance. Pas de bol ma grande, tu en as déjà trop dis pour que je me contente de ça. J'hésite sur la conduite à suivre. Non, il ne faut pas y aller trop brutalement. Joue son jeu, essaie de la faire avancer dans ton sens et si ça s'arrange ou si ça dégénère, on force le passage. Elle me propose ensuite le choix entre thé, café et infusion de sa connaissance. A cette proposition, tous mes sens se mettent en alerte, surtout quand elle ajoute que la nature permet de tout réaliser. Oh oui, paralysie, somnolence, coma, mort...tout peut se faire avec des plantes. Je vais donc aller moyennement dans son sens et répondre calmement.

En effet, la nature est prodigieuse dans bien des domaines, je ne peux être plus en accord avec vos propos. Je vais prendre un thé si vous n'y voyez aucun inconvénient.

J'attends donc calmement quelques instants qu'elle commence la préparation de la boisson en effleurant discrètement les courbes dessinées par mon pistolet avant de reposer ma main sur le comptoir et de demander d'une voix tranquille.

Excusez moi, mais si vous le permettez, j'aimerais vous poser une question. Je recherche une personne, une certaine Nora Wiese. On m'a dit qu'elle habitait dans le quartier. Peut-être la connaissez-vous et pourriez-vous me porter assistance? Joli coup celle-ci. Merci.

Maintenant c'est le temps de voir si les méthodes d'interrogatoire du Golfe sont toujours efficace. A l'évocation du nom, le moindre sursaut traduira donc une surprise ce qui signifiera qu'elle en saura plus que ce qu'elle ne prétend. La réponse et les micro-expressions du visage en diront aussi long sur la véracité de ses propos. La bataille vient de s'engager.
Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Mar 27 Oct - 16:14

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   

En effet, la nature est prodigieuse dans bien des domaines, je ne peux être plus en accord avec vos propos. Je vais prendre un thé si vous n'y voyez aucun inconvénient.

Nora était toujours de dos et elle continuait de préparer l'eau et le thé, ses frêles doigts s'activaient sur la boule à thé clipsant le mécanisme. Elle remplit de deux petites cuillères de thé de Ceylan, avant de la jeter dans la petite théière ébréchée, un murmure inaudible pour les oreilles de Thorvald, mais la végétation s'agitaient et Nora dût se concentrer pour ne pas réagir aux échos des rosiers grimpants qui ne cessaient de lui crier de faire attention.  La petite boutique donnait sur la rue et lentement le quartier s'éveillait. Des éclats de voix un peu lointains perçaient alors que l'eau était enfin à température. La boutique allait bientôt ouvrir, elle se remplirait des clients et la routine reviendrait une fois de plus.

Excusez-moi, mais si vous le permettez, j'aimerais vous poser une question. Je recherche une personne, une certaine Nora Weise. On m'a dit qu'elle habitait dans le quartier. Peut-être la connaissez-vous et pourriez-vous me porter assistance ?

La jeune femme se figea et un frisson envahit son échine, son sourire toujours feint, elle ne put réprimer un petit toussotement. Le mal-être augmentant, les rosiers frémissaient comme de vieille femme et sans aucune explication, elle s'adressa au vide un peu sèchement.

-Je pourrais réfléchir en paix plutôt que de vous entendre vous plaindre les filles !

Elle se doutait bien que son interlocuteur se raccrocherait à cet incident, peu de gens parlait au mur et ceux qui le faisait était souvent fou. Il la recherchait ? Elle ne le connaissait pourtant pas ! Était-il comme ceux de Berlin, elle se mordit la lèvre alors que son regard parcourait les différents pots métalliques sur l'étagère. Elle devait agir avec doigté sinon elle pourrait avoir de gros, très gros ennuis. Elle apporta les tasses après avoir assaisonné légèrement celle du vilain étranger qui troublait définitivement la quiétude de son environnement. Elle trempa le sucre dans une étrange liqueur doré, un élégant mélange d'huile de Datura et de poudre de Digitale et le laissa ensuite fondre lentement avant de revenir avec le thé fumant. Son regard avait fixé  le petit monticule blanc qui s'enfonçait dans le liquide sombre, un liquide devenu toxique. Elle disposa les deux tasses à moitié rempli sur le comptoir.

Curieuse et joueuse, elle se hasarda de demander :

Hum, oui ce nom me dit quelque chose, il me semble qu'elle est fleuriste. Puis je savoir ce que vous lui vouliez ? Je ne vais pas vous amener à cette dame sans savoir vos intentions Monsieur Thorvaldson ! Je ne vais pas importuner les gens bien de ce quartier pour une quelconque lubie d'un ancien mili...taire si ceci est véritablement votre métier… Monsieur !

*Calme- toi Nora il ne connait pas ton visage sinon il ne demanderait aucune aide. Reste naturel, dieu ne te laissera pas sans défense. Le thé est un bon début, tu dois réunir les informations essentielles et dans le cas ou cette adorable fouille merde, se montre trop agressif à ton égard et bien, tu le puniras ! Patience et douceur, ne te trahit donc pas bêtement…. respire. Oui comme ça... respire *

Elle ne tremblait pas alors qu'elle figea son regard dans ceux de Thorvaldson, elle remua le thé dans sa  tasse et en bu une gorgé lentement savourant le nectar aromatique. Elle prit place sur l'autre tabouret laissant ses maigres jambes se balancer. Fragile et délicate comme les fleurs dont elle s'occupait, elle cligna des yeux et ajouta énigmatique :

- Je suis certaine que vous ne me ferrez aucun mal Monsieur Thorvaldson !
Ses doigts se refermèrent sur la croix en argent, elle ne ferma pas les yeux priant silencieusement, seules ses lèvres roses remuaient lentement. Elle ressemblait à une humble brebis de dieu. Un manteau de pureté pour une âme de noirceur et de violence, elle regardait l'homme scrutant ses mimiques et les expressions de son visage, elle avait compris qu'il lançait un hameçon, mais le poisson ne se laisserait pas si facilement débusquer ! Elle n'était pas en position de faiblesse à moins qu'il ne connaisse son don.

(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Mar 27 Oct - 17:36

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



Victoire. Au moment où j'ai prononcé la question fatidique (qui aurait pu ne pas l'être), un sursaut et un toussotement. C'est plus que ce que je n'espérais. Elle a donc de nombreuses informations, ou tout du moins certaines cruciales. Ma chère, tu viens de gagner des dizaines de points d'intérêts. Mais ce qui me surpris et m'arracha à mon tour un frisson le long de l'échine fut sa réaction impromptue et surtout, à destination de plusieurs personnes.

Là mon gars, c'est plus que louche. Soit elle est folle Mais les fous, ou du moins les schizophrènes ou les personnes avec dédoublement de la personnalité n'ont qu'extrêmement rarement plusieurs voix dans la tête. A part Deadpool. Personnage de comics mon vieux, aucun rapport. Et si ce n'est pas une folle, parce qu'honnêtement, niveau folie, tu serais pas mal placé à parler à un Dieu, c'est qu'elle s'adressait réellement aux plantes. Ce qui signifierai une mage. Ca c'est la merde. Ca justifierai le fait qu'on nous ait envoyé. Soit cette Nora est couverte par des sorciers comme celle qui se trouverait devant moi, soit Nora est une sorcière et elle se trouve déjà devant nous. Tu le veux toujours ce thé? Plus soif. On ira chercher de l'hydromel après...

Je respirais calmement, réfléchissant à la manière d'intervenir. Cette personne doit rester convaincu que je suis un soldat et donc que mes possibilités d'action sont celles d'un guerrier et non d'un manipulateur d'énergie électrique. Elabore un plan. Elle va chercher à lancer des sorts, en toute probabilité, aussi il faut que je trouve un moyen de parer à cette éventualité. Un sorcier est généralement intelligent, aussi il se placera dans un milieu qui lui donne l'avantage. Elle connait les plantes, travaille avec des plantes, essaie de m'en faire boire. Même moi j'ai pigé. On est cerné là, encerclé par l'ennemi. Qui sait quelles sont ses possibilités? Personne, mais elle ne connait pas les nôtres. Tant pis pour la discrétion. Si elle passe à l'action, tu attires un arc électrique, 10 mètres, et tu en fais une armure autour de toi. Reste bien concentré car les assauts viendront de tout les côtés. Tu ouvres le sac, chope le marteau et repousse tout ce qui approche. Elle va aussi chercher à s'enfuir et va sans doute bloquer l'accès avec d'autres végétaux. Si elle passe par la serre, inutile de la suivre directement. Sors par le devant et fais le tour. T'es largement assez bon en course pour la rattraper. Reçu, on part là dessus.

Le ton qu'elle employait était de moins en moins agréable. Elle m'a percé à jour, il va donc falloir jouer franc jeu si on veut espérer encore continuer avec la méthode pacifique. Calmement, je répondis.

Je ne la cherche pas par bon plaisir. Certaines personnes, dans l'impossibilité de faire le déplacement, m'ont chargé de la retrouver pour qu'elle puisse les rencontrer. Je peux assurer qu'ils ne lui veulent aucun mal. Mais je conçois qu'il est dur de croire en un étranger qu'on vient seulement de rencontrer et ma parole seule devra faire office de garantie. Je tiens cependant à préciser que j'empêcherai personnellement que du mal lui soit fait.

En espérant que cela l'incite à m'emmener jusqu'à Nora, mais j'en doute. Elle s'assit donc et là, mes derniers soupçons s'étiolèrent lorsqu'elle se mit à parler à la première personne. Je me trouve en face de ma cible, en train de ne pas boire un thé avec elle. Faire du mal? Seulement si j'y suis contraint, et je ne me retiendrais pas. Mais là, en cet instant, c'est l'adrénaline qui monte. La tension qui s'installe risque de faire craquer l'un de nous d'ici peu. J'ai appris à gérer ça. Les compagnons mercenaires s'entrainaient à résoudre des énigmes sous les tirs nourris afin de pouvoir gérer le stress. Mais elle? Elle a laissé un excès de colère s'échapper sans aucun contrôle. C'est amusant, mais c'est ça qui risque de me faire craquer le premier : savoir que mon adversaire peut n'avoir aucun contrôle et déraper à tout moment. Doucement, je laisse la bretelle gauche de mon sac tomber et le laisse glisser ainsi tranquillement sur mon flanc droit. 1 seconde de gagnée si le combat s'engage. Le pistolet n'est pas prioritaire du tout, on le sortira après. Si elle manipule bien les plantes, je dois éviter d'entrer en contact trop facile et prolongé avec elle. Mais je ne peux pas passer derrière le comptoir ou je me retrouve coincé. L'armure électrique reste la meilleure option pour se frayer un passage.

Calmement, après une rapide inspiration, je répondis

C'est juste Thorvald.
Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Dim 1 Nov - 11:42

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   


Frémissement dans la végétation éparse de la boutique, les  rosiers grimpants avaient recommencer a piailler comme de vieille mégère hurlant à présent qu'elle devait tuer l'étranger. Si l'idée pouvait sembler alléchante au premier abord, il signifierait la fin de sa couverture et de son apparente tranquillité. Elle mordit sa lèvre tout en terminant la dégustation de son breuvage ambrée, impassible alors que Thorvaldson déversait un soupçon de vérité. Il avait encore des doutes sur l'identité de Nora, elle allait donc rester sur ce mystère pour le moment.

Elle lui avait mis la puce à l'oreille en perdant son calme et en intimant à la végétation de se taire. Les filles continuaient de supplier Nora d'agir, mais la fleuriste restait stoïque quittant le regard de l'homme lentement, elle se perdit dans la contemplation du vide pendant de longues secondes. Sa main se desserra autour de la petite croix, elle avait serré si fort le métal que c'est jointure avait blanchit. Elle laissa sa main retomber sur sa cuisse. Son autre main toujours sur le comptoir, elle n'était pas aveugle le grand colosse n'avait pas bu une seule goutte de son breuvage. Il craignait être empoisonné ! Il était donc bien plus malin est subtil qu'un vulgaire soldat de bas étage. Une petite moue se posa sur son visage et elle demanda

Votre thé n'est pas à votre goût Thorvaldson ? Peut-être craigniez-vous quelques choses de ma part, c'est bien vilain de faire de moi votre suspect ! Je me sens blessait, nous aurions pu être amis.... Mais qu'importe, je vois que vous n'êtes venu ici que pour cette Nora Weise !

La colère s'insinuait lentement dans le petit corps frêle, elle n'avait jamais eu d'ami, n'était qu'une gamine invisible pour beaucoup, un monstre pour d'autre. Elle n'avait jamais rien connu de chaud et de doux, le bon docteur avait apaisé ses craintes, mais il avait aussi fini par disparaître. Elle se leva restant debout et ajouta plus venimeuse.

-S'il souhaitait la rencontrer pourquoi ont-il envoyé un chien de guerre ?  Ils ne veulent pas lui faire du mal alors pourquoi choisir un soldat ! Menteur, tu n'es qu'un menteur ! Je connais bien Nora et jamais tu ne la trouveras... Tu te joues de moi depuis le début vil hypocrite….


Le calme disparaissait lentement et le regard si paisible de la fleuriste devenait bien plus sombre, la stabilité s'estompait alors qu'elle reculait vers les pots de ses magnifiques rosiers rouges. Les fleurs étaient d'un rouge carmin comme éclaboussait par du sang, leurs odeurs étaient suaves et capiteuses. Elle ne se pencha pas effleurant simplement les tiges épineuses et ajouta rageuse 

- Vous êtes tous les mêmes, vous n'êtes gentils que quand vous avez besoin de nous…. Immonde insecte qui souille la nature, vous ne méritez pas de respirer l'air que vous offrent les plantes ! Mais tu veux tellement rencontrer Nora….. Je suis NORA !!!!

Il était fini le temps de faire connaissance ce gros lourdaud avait tout gâché, elle ne refrénerait pas sa colère ni l'envie de le réduire en miette, il avait menti. Il n'était pas un preux chevalier et encore moins un guerrier divin, elle craignait soudainement pour sa vie et attrapa de son autre main une poignée de terre meuble, alors que l'autre s'agrippa à la croix, elle ferma les yeux et lentement des ronces apparurent des pieds des rosiers, des tiges vertes menaçantes qui grandissaient rapidement pour devenir des petits fouets épineux, il s'allongeait ondulant frénétiquement protégeant leur maîtresse alors que le murs végétal s'épaississait dangereusement

- Tu veilleras à ce qu'un aucun mal ne me sera fait. Je ne te crois pas dés que tu auras l'occasion, tu m'offriras aux plus riches et je finirais disséquer sur une table d'autopsie... Que me veulent-ils ? Je n'ai rien fait de mal….. Cruel, ils sont cruels ! Il serait tant que tu sois sincère avant que je commence vraiment à perdre patience et que je commence à t'écorcher lentement... Tu travailles pour qui Thorvaldson ?  

(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Dim 1 Nov - 12:18

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



J'ai senti ce moment arriver depuis déjà quelques secondes. Finalement, nous aurons réussi à garder notre calme et c'est elle qui a perdu le sien. Bien, maintenant il va falloir le conserver pour les prochaines minutes qui s'avèreront fatidiques. Elle avait deviné mon jeu ce qui en fait une adversaire particulièrement intelligente et surtout effrayante. Je la laissai parler, lui laissant ainsi le temps de décharger sa colère tandis que ma main se glissai doucement dans mon sac, sentant le doux contact du cuir autour du manche du marteau. Thor se concentra, repéra les différentes prises électriques de la pièce et canalisa un peu d'énergie pour assurer le plus rapidement possible l'accès à l'électricité.

La rage s'empara rapidement de la jeune femme. Tu as raison, ils ont envoyé un chien de guerre. Mais tu as tort sur un point. Je n'ai pas menti quand à ma volonté de ne pas te faire de mal, sauf si tu m'y obliges. Le plan se mettait en place. Thor, tu y vas à 60%, lorsque tu me rendras le contrôle, je veux encore être capable d'agir. Reçu. Mais cette petite ne va pas y aller à 60% elle. Tu es le Dieu du Tonnerre, de la Foudre et de la Force, tu as oublié. Je devrais te tuer pour ça. Reste concentré.

Alors que les questions et les injonctions fusaient de la part de Nora, qui venait de se révéler, plus aucune raison de se dissimuler non plus alors, je pus voir grossir les plantes aux alentours. Ca pue tout ça. L'arbre a toujours craint la foudre. Ce qui m'étonne, c'est qu'elle souhaite passer à l'attaque. Elle ne fuit pas. Ca rend la chose plus facile alors. Reste sur tes gardes. Mon corps n'est pas aussi puissant que le tien.

Lorsque les végétaux commencèrent à se changer en armes, je fis un bond, reculant ainsi d'un mètre et dégainant le marteau. Instinctivement, deux filets électriques apparurent, un en direction de l'arme et pénétrant la tête et l'autre m'entourant telle une armure barbelée. Thor, vas-y! Je sentis alors mon corps se soulever doucement du sol, à quelques centimètres seulement mais assez pour être impressionnant. Les lumières de la pièce sautèrent alors, projetant de petits éclats de verre un peu partout et le dieu lança alors de sa voix puissante

JE SUIS THOR, FILS D'ODIN! JE SERS ASGAARD ET L’HUMANITÉ ET EN CE JOUR, TU ES ACCUSÉE DE CRIMES ENVERS ELLE. JE TE SOMME DONC DE M'ACCOMPAGNER AFIN QUE JUSTICE SOIT FAITE ET QUE LE DESTIN DÉTERMINE OU NON DE TON INNOCENCE!

La voix du dieu emplissait la pièce. Mes yeux étaient devenus d'un bleu éclair étincelant. Je me sentais fier, puissant, invincible. Ce n'est qu'une sensation. Reste concentré et préviens moi de tout mouvement suspect. Reçu! Essaie de la raisonner en attendant. Ca ne va pas être facile tu sais. Fais de ton mieux.

J'AI FAIT SERMENT DE NE PAS TE FAIRE DE MAL, A MOINS D'Y ÊTRE CONTRAINT. ET PAR ODIN, RIEN NE ME FERA TRAHIR LA PAROLE QUE J'AI DONNE. AUSSI JE TE LAISSE UNE ULTIME CHANCE. RENDS-TOI ET JE TE PROTÈGERAI, MÊME DE CEUX QUI M'ONT ENVOYÉ ICI.

Etant chargé comme pas permis en énergie, plusieurs arcs électriques se formaient entre les accès au courant et mon corps. L'avantage, lorsque le Dieu le prends en contrôle, c'est que je ne sens plus rien et que cela ne me fait pas mal. Et ça recharge un peu les batteries sans que cela ne me fatigue.

Toujours en lévitation, Thor s'approchait lentement d'elle, marteau fermement ancré dans la main, prêt à pulvériser tout ce qui l'attaquerai. Toujours de sa voix puissante, il dit finalement.

QUELLE EST TA RÉPONSE MORTELLE?
Indépendant
avatar


AGE QUOD AGIS !  
©️ okinnel.

Mes paroles sont en #993399
Messages : 129
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 32
Mon personnage : Méfiez vous des roses .... elles peuvent piquer
Race : Sorcière
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendante
Âge actuel : 25 ans
Emploi dans le monde des humains : Fleuriste

Message par Nora Weise le Lun 9 Nov - 11:32

Revenir en haut

Thorvald & Nora
   
   
Prends le temps de prier, c'est la force de l'homme.

   


La voix de son interlocuteur se fit plus grave et ce qu'elle entendit ébranla fortement sa croyance, celui qui était entrée dans sa boutique quelques minutes plutôt se dévoila. Les mots qui sortaient de la bouche de Thorvaldson sonnaient bizarrement aux oreilles de la jeune sorcière.

Alors comme ça elle avait face à elle un dieu ! Elle ne pouvait pas y croire, c'était même au-delà de son espérance, le divin avait-il répondu à son appel. Les adages anciens disent souvent que les voix du seigneur son impénétrable ! Serait-il en train de mettre à l'épreuve sa jeune brebis défectueuse ? Nora restait toujours dissimulée derrière son mur de végétation, mais les fouets semblaient bien moins agressifs. Les rosiers avaient cessé leur chuchotement et un silence de mort avait laissé place dans la petite boutique de fleur.

La sorcière réfléchissait et les plantes restaient pendues aux lèvres de leurs maîtresses si bienveillantes. Le  mur s'éclaircit légèrement alors que Nora répondit sèchement :

Je n'ai rien fait de mal... Ils n'ont eu que ce qu'il méritait ! Il ne souillerait pas la nature comme ils le font ton humanité ne subirait pas mon courroux ! Ce n'est que de leurs fautes. Tu veux me faire juger ? Le seul qui en a le droit et le créateur unique … Je ne suis pas innocente, je ne m'en cacherais pas, mais sur les terres Irlandaise, je n'ai encore rien fait….  Tu es envoyé par qui ? Je ne comprends pas ce qu'ils me veulent. Seigneur à quoi jouez-vous ?

La dernière phrase disparu sur les lèvres de Nora dans un murmure. Comment un homme de chair et de sang pouvait abriter en lui une déité ? Nora sentait la curiosité se faire plus insistante, elle  voulait comprendre alors que son esprit refusait de penser qu'elle se trompait depuis le début. La croix était son refuge depuis sa jeunesse, mais elle n'avait jamais eu de réponse, le silence et les ténèbres n'avaient fait que plus l'enlaidir encore. Un dieu se manifestait pourtant là devant ses yeux, elle ne pouvait pas l'ignorer.  Nora s'attardait sur le regard céruléen de l'homme, il se dégageait quelque chose de lui de peu commun.

Elle se souvenait avoir ressentir cette même sensation en  Allemagne, il y a plusieurs mois. Ses poils se dressaient sur ses avant-bras, la pièce était chargée d'onde électrique. L'homme lévitait dans la pièce son marteau en main, et même si elle avait ouvert les hostilités, elle n'était pas entièrement sotte. Elle comprenait que son pouvoir ne ferait pas le poids face à cette énergie inouïe. Elle restait à couvert, la végétation lui servant de bouclier. Ses mains étaient toujours en contact avec la terre tiède. Elle se trouvait devant un dilemme, si elle attaquait, elle serait transformée en saucisse grillée et la boutique serait pulvérisée. Quant à ses chères fleurs, elle finirait en cendre !


Pourquoi ? Je veux comprendre….

Tellement de questions tournaient dans son esprit et elle voulait comprendre à quoi elle avait affaire. Thorvald avait des réponses, il semblait en savoir bien plus qu'elle. Nora pour la première fois depuis plusieurs mois se sentaient perdue, il manquait des pièces à son puzzle. Elle croyait tous savoir et la vérité venait de l'éclabousser, elle était tout aussi ignorante que le bétail puant qui souillaient l'air et l'environnement.

Elle grimaça, elle ne voulait pas être un simple mouton. Elle voulait beaucoup plus. Le destin ne pouvait pas être aussi cruel, elle avait tant travaillé pour devenir supérieur à ses vulgaires humains.... Nora redevint silencieuse, seule sa respiration rapide trahissait encore sa présence. Les plantes avaient fini par cesser de grandir, le mur végétal s'était figé.


(C) FICHE:WILD BIRD, FLOWERS TEXTURE: MIRANDAH & GIFS:


   
avatar
Invité

Message par Invité le Jeu 12 Nov - 17:03

Revenir en haut
Thorvald Haraldssonft. Johan HeggOrganisation: Indépendant - SyndicatRace: Possession bénéfique de Thor Voir sa présentation

Ex-militaire suédois tourné mercenaire ayant plus de la quarantaine, Thorvald est possédé par le dieu Thor, qui refuse pourtant de lui dire où se trouve son fameux marteau. Il suit une philosophie: les Forts protègent les Faibles.
Actuellement, Thorvald a décidé de tenter ses chances ailleurs qu'à Dublin et se trouve en Europe de l'Est.



La Peur. La Peur et la surprise. Ou plutôt l'incompréhension. Voilà ce que je ressens en regardant Nora en ce moment même. J'ai l'impression qu'elle n'est au courant de rien, que la situation semble complètement la dépasser. Perplexe, une horde de questions se ruent aux portes de mon esprit. Heureusement que ce n'est qu'au tien. Personnellement, le ton qu'elle emploie est à mon goût encore trop sûr pour trahir une reddition à nos conditions. Bien vu. Je te laisse le contrôle encore un moment, t'es bien parti pour la conversation aussi je te laisse continuer. Oh et continue de l'impressionner, je pense que ça lui fera du bien de se rendre compte que son "dieu créateur" n'est pas là.

ET QUI ES-TU POUR TE PROCLAMER JUGE, JURE ET BOURREAU ET AINSI ÔTER LA VIE A D'AUTRES? L’HUMANITÉ NE SE RÉSUME PAS QU'A L'IRLANDE. LA GARDE CONSIDÈRE QUE TES ACTES MÉRITENT D'ÊTRE JUGES. TU TE SAIS COUPABLE ALORS RENDS-TOI ET PEUT-ÊTRE LA GARDE SAURA-T-ELLE ÊTRE CLÉMENTE.

A la mention du dieu chrétien, Thor leva le bras et abattit le marteau sur le comptoir, l'enfonçant profondément avant de reprendre.

TON DIEU N'EST PAS LA! MAIS MOI SI! ALORS MAINTENANT JE TE LE REDEMANDE. ACCEPTES-TU TA REDDITION?

Si le mur de plantes s'était figé, et le silence revenu dans la pièce, j'entendis très clairement la petite voix de Nora poser cette question innocente. "Pourquoi". Pourquoi quoi? Pourquoi on t'en voudrais pour des crimes? Pourquoi d'autres personnes te rechercheraient? Serait-ce ça? Ok arrête les énigmes s'il te plait et accouche! j'veux comprendre ton raisonnement. Elle se croit exceptionnelle. Seule je veux dire. Elle doit penser qu'elle est une anomalie dans l'univers. La seule sorcière? Exactement. Tu penses pouvoir l'expliquer ou bien je m'en charge? Vas-y. Je garde le contrôle du corps mais je te laisse la parole. Peut-être que le changement de personnalité va l'aider à assimiler l'idée.

Le monde ne se résume pas qu'aux Humains et toi. Nous sommes d'innombrables créatures étranges vivant partout sur Midgard, en harmonie avec les Hommes. Et en cela, pour le Bien du plus grand nombre, des institutions se sont mis en place pour veiller sur lui. Et semer la mort sur son passage n'aide pas à faire progresser l'univers. C'est pourquoi je suis là, en ce jour.

N'en dis pas plus. Il ne faudrait pas qu'elle trouve une faille dans notre raisonnement. Je n'en n'avais pas l'intention. Maintenant, il reste à voir si ça suffira à la convaincre de baisser les armes ou s'il faudra s'y mettre plus ... ardemment.
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 17:05