AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[END] Accords et désaccords {ft. Jake M.}

Partagez
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Jeu 8 Oct - 10:00

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



C'était le genre de journée qui n'aurait pas du dérailler, le genre qui avait commencé de façon absolument habituelle et banale. Et lorsqu'elle avait passé le pas de la librairie, Eden s'était surprise à penser que les choses allaient pour le mieux. La clochette accrochée dans l'entrée l'accueillit d'un tintement joyeux et la brunette se permit une inspiration sur le pas de la porte, comme pour profiter quelques secondes des lieux. Elle n'avait jamais été très réceptive à ce genre de fantaisies mais devait admettre que la boutique avait un petit côté rassurant. Il y avait quelque chose dans la façon dont rien n'était organisé qui donnait à l'endroit un aspect plus familial. Les étagères étaient dépareillées, les murs et comptoirs envahis d'objets anciens et une vieille radio derrière le comptoir diffusait un air de jazz aux accents joyeux que reprenait la voix éraillée et légèrement fausse du propriétaire des lieux. Eden se permis un petit sourire attendrit en repensant au vieux visage ridé et au sourire avenant de M. Fortsight. Non pas qu'elle l'afficherait aussi facilement en public mais elle devait une fière chandelle à l'homme qui avait accepté de l'engager sans la moindre référence alors qu'elle cachait manifestement quelque chose. Rester discrète tout en se fondant dans la masse, un exploit dont elle ne soupçonnait pas la difficulté avant d'y être confrontée. Et tout devenait tout de suite plus compliqué lorsque les gens comprenaient que vous cachiez quelque chose. Trouver à se loger et à se faire employer? Un véritable parcours du combattant avant qu'elle ne passe la porte de la petite librairie, un peu désemparée après une journée à chercher en vain. Entrer dans le commerce avait déjà été comme un petit répit en soi. L'espace de quelques secondes le monde avait eut l'air moins impitoyable et moins froid. Et puis il était apparue et Eden n'avait pas cru sa chance de se voir offrir ce petit travail. Il n'avait pas cherché à en savoir plus, l'observant avec attention par dessus la monture de ses lunettes avant de lui adresser un sourire bienveillant. Et six mois plus tard, la jeune femme avait encore du mal à y croire.

L'objet de ses pensées sorti de son arrière boutique, lui adressant un signe de tête et un bonjour au passage avant d'attraper sa gabardine et de l'enfiler. Il avait une course disait-il et bien vite, Eden se retrouva seule dans la boutique avec  pour seule compagnie des notes de jazz qui envahissaient l'atmosphère de leur rythme enjoué. Il était encore un peu tôt pour que la clientèle arrive, éloignée du centre par l'heure matinale et la brise fraîche qui soufflait ce matin là. Plus tard, les premiers acheteurs viendraient récupérer leur commande mais en attendant elle s'attabla à son comptoir devant une pile d'affichettes en bristol coloré et des critiques d'ouvrage griffonnées par le libraire, à reporter pour les accrocher ensuite dans la vitrine. La grisaille du petit matin s'amoncelait au dehors si bien qu'on se serait presque demandé si elle finirait par s'estomper.

Concentrée sur ses travaux d'écriture, la jeune femme failli ne pas réaliser que la clochette de l'entrée venait de tinter et mis quelques secondes de plus à lever le regard, arborant néanmoins un sourire accueillant qui se figea quelque peu sous la surprise. En fait de client, le jeune homme brun au regard sombre qui se tenait sur le pas de la porte n'avait rien d'un nouveau venu. Et le sourire se modifia légèrement pour s'habiller d'un petit quelque chose d'amusé à sa vue. A voir la dégaine des employés d'Isaïah Fortsight, on aurait juré que le vieil homme était affublé d'une âme de bon samaritain. Et Jake Mitchell constituait un exemple plutôt improbable de collègue de travail. Mais qui était-elle pour juger après tout? Elle ne remportait pas forcément la palme de la normalité dans l'histoire. Mais il y avait un petit quelque chose de sacrément farouche chez le jeune homme qui condamnait toute tentative de socialisation. Non pas qu'elle soit une spécialiste de son côté. Ce qui expliquait la relation plutôt ahurissante qui les unissait. Ils se disaient bonjour, se croisaient entre les rayonnages en grommelant des désolés à la sincérité douteuse et ça ne marchait pas si mal après tout. Peut-être un jour finiraient-ils par entretenir de bonnes relations de travail, toujours est-il que le brun à l'air grincheux ne se laissait pas approcher pour le moment et qu'elle lui laissait la liberté de ruminer dans son coin en attendant.

« Bonjour à toi aussi, lança-t-elle avec un large sourire qui trahissait un certain amusement, et au cas ou tu te poserais la question ça va bien, j'espère que c'est ton cas également? »

Voilà qui s'appelait tenter le diable. Il y avait des chances pour que Jake ne soit pas réceptif à la plaisanterie. Elle n'était jamais sûre de rien mais c'était terriblement tentant de le faire, juste pour attraper l'air contrarié qui avait des chances d'apparaître sur son visage. Ils avaient connu un mauvais départ à l'époque et le premier contact s'était assez mal passé mais plutôt décidée à passer à autre chose, la brunette faisait de son mieux pour tendre le prophétique rameau d'olivier. Le tout était de savoir s'il finirait par s'en saisir.
 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Jeu 8 Oct - 18:15

Revenir en haut

Accords et désaccords

...
Eden & Jake

Jake se demandait encore pourquoi il avait accepté de travailler à cet endroit en particulier. Une librairie... ce n'était pas gênant en soi, si on oubliait son côté torche humaine, mais là bas, tout le monde semblait dopé à l'effet paillettes et arc-en-ciel, avec l'écritoire : ''Je serais ton ami pour la vie, plein de gros câlins !'' Pourquoi le destin l'avait poussé à entrer ici ? Pourquoi pas dans une morgue ? Au moins les morts ne viendraient pas lui briser les noix à vouloir faire la discussion, lui demander un renseignement sur tel livre ou le prix de tel autre. Non, les morts ont au moins cet avantage, ils sont silencieux et... well... morts.

Enfin... un travail restait une entrée d'argent et il en avait besoin pour vivre, même si le vieux et la fille – Eden – le gonflait à avoir l'air amusés par son manque de savoir-vivre, ou plutôt, de convivialité. En plus, venir ici l'obligeait à laisser Jamie à une voisine. Une espèce de vieille bonne femme qui aimait un peu trop pincer les joues de son garçon, et lui parler comme s'il était un débile profond. Le brun marmonnait encore à ce propos quand il entrait et que tintait la clochette de la librairie. Quelqu'un venait pourtant à le sortir de sa reflexion, lui parler, interrompant donc sa tirade marmonnée contre le fait de niantiser les enfants à grands coups de : ''Oh tu as vu le beau toutou !''/''Regarde c'est une meuh !'' ou encore ''tu veux une nanane ?'', si son fils se mettait à dire un toutou ou une meuh à cause de cette vieille bique qui sent le gâteau, Jake se jurait de la faire rôtir et servir en pâture à des cochons affamés.

Enfin, évidemment, seule Eden pouvait le chercher ainsi sitôt arrivé. Fortes tendances masochistes, c'était le diagnostic de l'irlandais qui se jurait de lui faire sentir un jour ce que cela faisait de trop le chauffer. Son visage s'était par ailleurs fermé dès les propos de la jeune femme, les sourcils froncés comme prêts à bondir hors de son visage pour attaquer. L'insulter n'aurait pas eu de meilleur ou pire effet.

« Elle me cherche... elle me cherche vraiment... » grommelait Jake dans sa barbe légère, qui découlait plus d'une flemme à sortir le rasoir qu'autre chose. Il reprenait cependant, aussi aimable que la porte d'une prison, en pire en fait : « 'jour. »

Très loquasse oui, c'était impayable pour les autres apparemments. En particulier son air de chat que l'on aurait surpris en lui jetant de l'eau dessus, air qui venait ici du fait que la jeune femme commençait à jacasser pour lui dire qu'elle allait bien et lui retourner une question qu'il ne comptait même pas lui poser au départ. Immanquablement, le brun reculait vers la porte, prêt à s'enfuir, avant de se reprendre, il était ici pour travailler... c'est vrai.

« Vais bien. Merci. » Pourquoi les gens posaient toujours ce genre de question en plus ? Même quelqu'un qui allait mal répondait oui, pour éviter les questions. « On peut arrêter les politesses ? Qu'est-ce que les gens ont avec ce rituel ? Si c'est pour faire ami-ami, j'ai été clair en disant que tu peux oublier. J'viens que pour le fric. »

Et parce qu'il devait agir en adulte responsable pour son fils, qui n'avait pas besoin d'un père complètement défoncé ou dépendant d'aides pour les faire vivre. Enfin... s'il devait être honnête, malgré son air de supplicié, être ici, entouré de livres – qui furent ses seuls compagnons pour tuer l'ennui durant des années – n'était pas si désagréable. Le vieux était sympa quand même et Eden n'était pas la pire des fille, tant qu'ils ne posaient pas trop de questions sur lui, ce qui le braquait aussitôt, il ne voulait pas que les informations qu'il pourrait divulguer se retourne contre lui, dans un piège perfide. La parano n'était pas minimale chez lui, non.

Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Ven 9 Oct - 19:55

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



La réponse qui suivit fut à la hauteur de ce qu'elle pouvait attendre de lui. Jake avait ce côté désespérément farouche et brusque qui lui faisait détester toute forme de politesse et lui ôtait toute envie de céder aux convenances en se prêtant à ce genre de petite comédie. Il y avait un peu de vrai dans ce qu'il disait certes mais la jeune femme en était venue à la conclusion que c'était encore ce qui faisait tenir le monde et évitait que les gens ne s'étripent à la moindre contrariété. Le genre de petites civilités auxquelles on se prêtait non par conviction ou par hypocrisie mais parce qu'il fallait bien conserver un semblant de sociabilité que diable! A défaut d'une sincérité à toute épreuve, ça lui avait ouvert les portes d'une tranquillité relative et tout le monde était content. Car personne ne pensait à venir questionner de trop près à la petite jeune femme bien sous tout rapport qui disait bonjour bien poliment à tout le monde et se montrait toujours pleine de bonne volonté. Ca ne lui faisait pas particulièrement plaisir mais lui offrait une tranquillité non négligeable.

Mais Jake n'était apparemment pas de cet avis. Il avait été clair dès le départ, pas forcément ravis de débarquer là mais bien obligé. Ahurissant d'imaginer qu'il soit resté après ce qui s'était passé. Car le jeune homme n'avait pas du tout apprécié d'être pris pour ce qu'il considérait comme de la pitié et avait brutalement envoyé balader le bouquiniste lorsqu'il lui avait proposé cet emploi. Décontenancée, Eden avait observé la scène avec des yeux tous ronds avant de lui faire remarquer que son comportement n'était pas franchement des plus corrects. Elle avait beau ne pas se considérer comme une donneuse de leçon et ne pas apprécier les gens trop coincés, elle n'avait pas pu s'en empêcher sur le coup. Peut-être parce qu'elle devait une fière chandelle au vieil homme et n'avait pas apprécié qu'on lui réponde si brutalement. Ca ne s'était évidemment pas bien passé sur le coup et elle avait encore du mal à croire que tout soit rentré dans l'ordre par la suite. Mais il avait l'art de ronchonner sans pour autant mettre ses menaces à exécution. Même si la brunette sentait bien dans son regard sombre qu'il n'en serait pas toujours ainsi et qu'il était parfaitement capable de passer à l'acte.

« Parce que c'est une convention? Répondit-elle en ricanant, parce que c'est ce qui se fait quand tu côtoies des gens. Après je ne te demande pas un compte-rendu détaillé de ton week-end et je ne vais pas surenchérir en te proposant de devenir les meilleurs amis du monde. Se demander des nouvelles ça permet de se donner un cadre et ça c'est ce qui fait tenir la société en place non? Même si je te l'accorde, ça peut parfois se révéler sacrément hypocrite et ridicule. Mais crois le ou non ça n'était pas mon cas pour le coup. »


Malgré ses taquineries elle était de bonne foi ce coup-ci. Bien qu'il n'avait jamais l'air de le prendre bien de toute façon. Et Eden oscillait bien souvent entre amusement et incompréhension avec lui. Elle avait finit par se dire que cette attitude opposante était presque un réflexe, comme un mécanisme automatique qui ne laissait pas forcément présager de la vérité. Après tout, il lui arrivait aussi de revenir sur ses pas. Ne l'avait-il pas fait en revenant travailler ici? Il flottait décidément dans cette librairie comme un sacré parfum de n'importe quoi. Entre un propriétaire qui avait toujours l'air de voir le meilleur des gens, qu'importe leur comportement et deux employés pas doués pour deux sous lorsqu'il s'agissait de se comporter correctement en société. Un vrai gag du genre qu'on retrouverait bien dans une de ces séries télé. Et pourtant contre toute attente, le commerce avait son petit cercle d'habitués. Un exploit quand on savait la difficulté qu'avaient les petites librairies à lutter face aux géants de l'industrie. Et Eden en avait fait un peu comme son havre de paix, une petite bulle bien réelle, loin du surnaturel et des dangers qui courraient au dehors. Elle devait toujours bien prendre garde à ne pas se laisser démasquer et prenait grand soin à passer le plus inaperçu possible mais franchir le pas de cette porte c'était un petit répit en soi.

« On va faire comme ça si ça te dit, enchaîna-t-elle tout en pointant un feutre dans sa direction, on a le droit de se dire bonjour mais j'arrête de te demander comment tu vas. Comme ça l'équilibre de la grande balance cosmique est respecté, la société continue à tenir debout et en retour tu n'es pas obligé de trop t'étaler. »

Encore de la plaisanterie. Ca avait beau être gentillet, elle s'en sortirait décidément bien s'il ne le prenait pas définitivement mal. Mais Eden qui essayait juste d'alléger la discussion se serait mal vue, chaussant ses lunettes de maîtresse d'école pour lui faire la leçon sur les interactions sociales! C'était un grand garçon après tout, il n'avait pas besoin d'elle pour ça. Alors que tourner ça en dérision c'était plus sympa. Ca rendait le tout moins coincé. Qui savait comment se serait perçu après? Mais avec sa chance il allait le prendre pour lui cette fois.
 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Dim 11 Oct - 15:22

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Jake n'était pas farouche, il se voyait plus comme quelqu'un de prudent, qui préférait bien jauger les gens, voir s'ils résistaient à son caractère, et s'ils étaient toujours debout une fois passé par ses différentes épreuves – que ce soit l'énervement, un regain de violence ou des insultes très imagées – l'irlandais se disaient qu'ils méritaient peut-être de faire partit de son entourage. Inutile de dire que jusqu'à ce jour, bizarrement, personne n'avait tenté de lui adresser la parole une fois la case hôpital franchie. À croire que ce n'était pas le bon moyen de filtrer son entourage. Bref... pour le moment, Eden avait une bonne résistance quand même, prenant les choses avec humour là où certains perdaient tous leurs moyens. Non franchement, elle pourrait presque forcer le respect, presque seulement hein. Elle n'en restait pas moins insupportable et puis... c'était une FILLE !

Enfin, si pour le moment aucune menace n'avait dépassé le stade des mots, ce n'était sans doute pas par bonté d'âme mais plus par confort, se retrouver en prison risquait de lui poser quelques soucis... enfin... s'il laissait la police l'attraper et en parlant d'eux, il avait eu quelques ennuis par le passé, autant jouer l'employé et homme modèle, avec un caractère de goret et l’œil de Moscou allant bien avec, mais qu'importe. Et en plus... c'est qu'il connaissait si peu les choses que parfois, il n'était pas rare de l'entendre dire quelques énormités en pensant qu'il connaissant enfin quelque chose de ce monde extérieur :

« Une convention ? Comme ces endroits où vont les gens qui passent leur temps devant la télévision, à regarder des séries ? Je ne vois pas le rapport. » bien entendu, il connaissait l'autre sens de convention, mais... c'est elle qui avait parlé de côtoyer des gens, et où rencontrer plus de monde que dans ce genre de place ? « Hum... si tu le dis. »

Pourquoi passait-elle son temps à se moquer ainsi de lui ? Est-ce qu'elle tenait réellement à le voir se mettre en rogne de telle façon qu'elle risquait bien de se retrouver le bras dans le plâtre pendant quelques temps ? Il ne saisissait pas l'humour, même si une grande pancarte se mettait à clignoter au dessus de sa tête pour faire comprendre que les choses n'étaient pas sérieuses. L'incrédulité se peignait d'ailleurs sur son visage, marquant son incompréhension, la même qui ne le quittait pas depuis qu'il travaillait ici. Cet air ne fît qu'aller en s'aggravant ensuite. Est-ce que l'ordre cosmique avait réellement un équilibre qui pourrait se briser s'il ne disait pas au moins bonjour ? Est-ce que les guerres commençaient comme cela ? Rapidement, Jake se reprenait et secouait la tête, c'était un ramassis de conneries, du même ordre d'idées que Dieu, le Karma etc... s'il se mettait à se questionner sur tout et rien, voire même le sens de la vie, il n'était pas rendu. Autant se lancer dans la philosophie dans ce cas. Ah mais non ! Elle parlait de son équilibre à lui, sous entendant donc qu'il était un gros rustre, un attardé à qui il ne fallait pas trop perturber les habitudes pour ne pas le perdre. Ou un petit vieux... ? Non ! Si ?

« Tu devrais faire attention, un jour ce genre de propos pourrait t'attirer des ennuis. Pas que je ne m'en réjouirais pas d'ailleurs. » au contraire, il serait bien capable d'aller remercier le responsable pour l'avoir débarrasser de cette fille, c'était méchant, mais en même temps, personne n'avait jamais dit qu'il était gentil hein... sauf la vieille dame de son immeuble... mais elle devait être à moitié sénile. « Et baisse ce feutre, je n'ai pas envie d'en avoir partout à cause d'une fillette qui ne savait pas s'en servir. »

Bien entendu, le terme fillette était ici très péjoratif, en témoigne la façon dont Jake insistait dessus en jetant sa veste sur le porte-manteaux. La journée commençait bien... ils avaient fait leur petit rituel habituel, soit s'envoyer balader... enfin, IL envoyait balader la Eden, c'était son petit plaisir du matin. Certains aimaient le café, lui avait besoin de se disputer avec quelqu'un. Pas qu'il puisse s'en empêcher d'ailleurs, c'était son caractère. Aussi poliment que possible chez lui – ce qui voulait surtout dire qu'il ne grognait pas – Jake saluait le vieillard qui tenait la boutique. Il était vraiment bizarre quand même, ou alors c'était une marque de fabrique des vieux, mais bon...

Enfin... étant ici pour travailler, Jake s'armait tout de même de son courage et de quoi écrire, afin d'agencer ou remplir à nouveaux certains endroits. Puis... il aimait bien voir les nouveautés, dernièrement, il lorgnait sur un bouquin concernant la légende Arthurienne, seulement ce truc coûtait trop cher pour l'instant alors il devait attendre avant de pouvoir se l'acheter et... pas question de le voler, même s'il n'avait aucun scrupule parfois, ce n'était pas correct envers un homme lui ayant tendu la main. Quoi ? Bien sûr qu'il a quand même un code d'honneur !

   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Lun 19 Oct - 8:04

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Pour le coup se fut à son tour de hausser les sourcils en signe de surprise. Cette conversation prenait un tour loufoque qu'elle n'aurait pas soupçonné. Elle n'avait fait que plaisanter mais Eden devait admettre qu'elle n'était jamais bien certaine de savoir si l'homme saisissait l'humour dans ses propos ou pas. Il prenait la mouche avant tant de facilité qu'elle doutait parfois qu'il ait compris cela. Ou alors s'amusait-il à ses dépends? Auquel cas elle se serait fait totalement berner! Tant et si bien que la brunette ne parvenait pas à savoir si elle devait prendre son air étonné ou éclater de rire. Son intuition lui soufflait qu'en cas d'erreur de sa part il le prendrais définitivement mal. Jake n'aimait pas beaucoup que l'on s'amuse à ses dépends. Il n'aimait absolument pas.

«  J'avoue n'y avoir pas pensé, répondit-elle mi-figue mi-raisin, sachant que je parlais plutôt de convention sociale mais ça aurait pu coller c'est vrai. »


Elle n'élabora pas. Il était peut-être l'heure de sortir la proverbiale offrande de paix et ils s'étaient suffisamment cherché, le bonjour était passé. Mais il fallait dire que ça devenait terriblement facile de retomber dans ses petits travers en le taquinant gentiment. Eden en oubliait parfois qu'il était susceptible de prendre les choses très à coeur et de se braquer. Et l'air sombre qu'il posait sur elle parlait de lui-même pour le coup. Avait-elle exagéré? Elle avait parfois l'impression de ne pas saisir totalement ce genre de concept et de passer pour une asociale finie de cette manière. Mais face à lui ça relevait d'un tout autre niveau. Elle étouffa d'ailleurs un rire lorsqu'il lui souhaita quelques problèmes, pas du tout décidée à prendre les choses à coeur. A quoi bon au final? Elle en avait vu d'autres avec lui, ça faisait un peu partie de leurs échanges d'amabilités quotidiennes. Une façon de communiquer après tout. Le feutre qu'elle tenait à la main vint cliqueter contre la surface du bureau avant qu'elle ne mettent un point finale à sa petite note et le repose.

« Ne t'en fait pas, répondit-elle en ricanant, de là où je suis tu devrais être protégé de ma maladresse abyssale. Et je suis une grande fille, en cas de problème je peux me défendre toute seule. »

Oh il n'imaginait pas à quel point ça pouvait être vrai. Eden n'avait pas eut le choix, il avait bien fallut apprendre à se débrouiller par ses propre moyens. Lâchée dans un monde qu'elle ne comprenait guère, elle n'avait eut d'autre solution que d'apprendre à s'en sortir seule. Ca n'avait pas été si simple au départ, elle avait essuyé quelques échec cuisants et en connaîtrait probablement d'autres, mais elle était un peu mieux armée à présent qu'elle ne l'avait été quelques années auparavant.

L'altercation mourut aussi vite qu'elle était venu et il s'éloigna sans un mot de plus pour vaquer à ses occupations. Enfin s'éloigner étant un bien grand mot. Exiguë et toute en longueur, la boutique était si petite qu'il était bien difficile de se soustraire à la vue de ses occupants, à moins d'aller se cacher derrière une étagère au fond de la salle. Ce qui alimentait probablement un peu leurs petites brouilles à force d'être dans les pattes l'un de l'autre pendant trop longtemps. Mais occupée à ses petites fiches, la brunette ne le voyait aller et venir que du coin de l'oeil, ombre dans le paysage. Récoltant son lot de cartons, elle se dirigea vers la vitrine avec une pile de nouveautés et entreprit de les disposer sur les présentoirs derrière la vitre. De là où elle se trouvait, elle disposait d'une bonne vue sur la rue. Le quartier commençait à se réveiller tout doucement et les gens passaient sur le trottoir, jetant de temps en temps un regard vers elle, surpris de voir une silhouette se mouvoir derrière la vitre. Ca arrivait très souvent lorsqu'elle s'occupait d'agencer la vitrine, les gens ne s'attendaient pas à la trouver là.

Mais un homme attira son attention, son attitude détonnant avec ce qu'elle avait l'habitude de voir. A l'affût, il semblait chercher quelque chose de bien précis. Il n'y avait a priori rien de particulier chez lui et c'était bien ce qui lui arracha une expression songeuse. On aurait dit qu'il se donnait beaucoup de mal pour avoir l'air normal. Des cheveux bruns tout à fait passe-partout, une tenue quelconque et l'air dégagé de celui qui avait toutes les raisons d'être là. Mais vraiment, quelque chose n'allait pas là dedans. Habituée à ses accès de méfiance parfois injustifiés, la jeune femme ignora cette intuition, retournant à sa tâche. Elle avait pris l'habitude de se tenir sur ses gardes si bien qu'elle doutait parfois du bien fondé de ces drôles de pressentiments. Mais il n'était déjà plus temps de s'attarder, l'individu franchit le peu de distance qui le séparait de l'entrée et la porte s'ouvrit dans le tintement joyeux du mobile accroché au plafond. Et il n'y eut que ce cliquetis léger pour détendre l'atmosphère, car il lui sembla qu'elle venait de se tendre un peu plus si s'était possible. Eden s'extirpa de derrière la vitrine pour se tourner vers le nouvel arrivant. Accroché à son poignet, le poids de son bracelet lui rappelant que non, elle n'avait rien à craindre si elle se montrait suffisamment discrète, elle avait tout fait pour ça. A moins que...

«  Je peux vous aidez? S'enquit-elle l'air neutre »

La journée qui avait démarré sous les meilleurs hospices avait tout l'air de prendre un tournant radicalement différent. Tout du moins espérait-elle avoir complètement tort à ce sujet.
 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Ven 23 Oct - 13:22

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Eden commençait à bien le connaître, si elle avait éclaté de rire à son petit doute sur le sens de 'convention' ici, Jake se serait encore énervé, avant de faire la tronche toute la journée ensuite. Il lui aurait sans doute jeté aussi une série de regards noirs, mais non, elle venait juste lui souligner qu'elle parlait bien des conventions sociales, pas du reste. S'il était sociable et poli, il l'aurait même remercié de lui avoir répondu sans se moquer, au lieu de cela, il haussait les épaules, ce qui relevait déjà d'une grande politesse de sa part en fait. Par contre, le mystère restait complet sur le rire de la jeune femme alors qu'il la menaçait à demi-mot, est-ce qu'il n'était pas crédible ? Ou se fichait-elle de lui, ou de ce qui pourrait lui arriver, à elle, pas à lui ? Mystère. Ha ? Elle savait se défendre toute seule ? Il eut bien malgré lui un petit ricanement en entendant cela, se demandant bien comment une si frêle demoiselle pourrait se protéger contre lui. Peut-être qu'elle pouvait s'occuper des lourdingues, des abrutis classiques des rues, mais que ferait-elle si lui décidait de réchauffer un peu l'ambiance ? Il doutait que dans pareille situation la brune soit capable de se tirer d'affaire. Enfin, autant ne pas penser à un sujet aussi brûlant, autrement il risquait encore de s'emporter et ne pas se contrôler aussi sagement qu'il le faudrait.

« Une grande fille, bien sûre. Et moi, je suis le grand méchant loup tant qu'on y est ? »

Pourquoi il se sentait toujours obligé de répondre ? Simplement parce qu'il avait besoin de toujours avoir le dernier mot. C'était un défaut de fabrication, quand il ne l'avait pas, il était aussi vexé qu'un pou et devenait plus imbuvable encore qu'à l'ordinaire.

Le débat étant clos, tous deux se remirent au travail dans un calme relatif, seulement entrecoupé par le bruit des livres que l'on pose, les stylos ouverts et fermés, le passage dans les rues, que ce soit les véhicules ou les bavardages des gens qui allaient au travail ou ailleurs. En parlant de travail, eux étaient bien plongés dans le leur depuis un petit moment, Jake avait eut le temps de terminer une partie de son travail et s'attaquer à une autre tâche quand la cloche annonçant l'entrée d'un client se fit entendre. Ravi de pouvoir se soustraire un instant à ce qu'il faisait, Jake haussait les sourcils de surprise en arrivant dans la zone où sa collègue accueillant un client. Était-ce lui ou l'ambiance ici était totalement étrange ? Un froid polaire semblait s'être abattu ici, une tension palpable, que l'on pourrait trancher au couteau, pas ce qu'ils avaient habituellement quand quelqu'un recherchait un ouvrage en particulier et d'un coup, le brun passait du mode 'je détestes tout le monde' à celui lui signalant qu'un truc ne tournait pas rond, et donc qu'il allait devoir faire attention. Si ce type était un voleur, il aurait tôt fait de le maîtriser, mais dans ce cas, le mec n'était réellement pas doué, on ne venait pas en plein jour et à visage découvert pour ce genre de chose... et surtout, on ne choisissait pas une simple librairie. Enfin, en attendant, l'irlandais jouait le vendeur modèle, comme on lui avait appris ici.

« Bonjour m'sieur, si vous cherchez quelque chose de précis, n'hésitez pas à me demander. »

Il ne savait pas, ce type ne lui inspirait rien de terrible, et il se disait que si c'était quelqu'un d'aussi bizarre qu'il en avait l'air, il aurait plus de facilité à le flanquer dehors que Eden. Sans s'en rendre compte d'ailleurs, Jake s'était légèrement placé entre la jeune femme qu'il envoyait paître un peu plus tôt, et l'homme venant d'entrer. Comprenez bien, il ne l'appréciait pas pour autant, mais son instinct le trompait rarement sur les personnes louches et s'il détestait quelqu'un plus que cette demoiselle insupportable, c'était les types qu'il ne pouvait pas encadrer dès le début. Il se mettrait même entre sa pire ennemie et un pervers s'il le fallait, pas pour aider, juste par un espèce de principe bizarre.

« Eden, retourne faire ta vitrine, je m'occuperais de ce monsieur si besoin, j'ai terminé ce que j'avais à faire. »

Si on oubliait les cartons qui traînait dans un coin.

   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Sam 31 Oct - 17:46

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Il s'en était allé, ravi d'avoir eut le dernier mot sur elle. Peut-être bien qu'Eden l'avait un peu laissé faire, pas décidé à chercher des histoires dans le simple but de l'emporter sur lui. Aujourd'hui la jeune femme avait fait passer sa tranquillité d'esprit avant son ego. Ce qui n'était pas toujours le cas, il fallait le reconnaître. Mais il fallait bien préserver la paix sociale de temps en temps. Et ils auraient pu en rester là, chacun vaquant à ses occupations après ce petit intermède matinal. Mais il semblerait que le destin n'était pas de cet avis. Et nez à nez avec ce mystérieux inconnu, la jeune femme se demandait ce qui allait encore lui tomber dessus. La tranquillité était un concept éphémère lorsqu'on menait une telle vie et dans un coin de sa tête, la brune gardait toujours à l'esprit que la situation pouvait toujours basculer. Ce qui ne l'empêchait pas d'aspirer secrètement à autre chose. Et elle aurait presque juré que les ennuis attirant les ennuis, elle accumulait un peu trop de situations de ce genre ces derniers temps.

Et cet homme avait quelque chose de vraiment bizarre. Était-ce un tour de son imagination? Trop méfiante, elle s'imaginait déjà des tas de scénario susceptibles d'expliquer sa présence dans la librairie. Alertée par cette drôle d'apparition, la jeune femme s'était redressée imperceptiblement, comme une façon de se concentrer, et de s'assurer que le bracelet à son poignet remplissait déjà son office. Un regard les yeux dans les yeux et cet homme, s'il se révélait réellement être une menace n'aurait qu'un souvenir imprécis de cette rencontre. Et le retour de Jake failli lui échapper, la jeune femme si focalisée sur l'inconnu qu'elle manqua de ne pas le voir arriver.  Avant que leur mystérieux visiteur ait pu répondre à sa question, il s'était interposé entre eux pour le recevoir également. Une manoeuvre assez discrète qui ne lui échappa pourtant pas et lui arracha une grimace surprise. Que lui arrivait-il? Pourquoi cette réaction? Si Jake pouvait se révéler parfois imprévisible, il se comportait toujours comme il le fallait auprès des clients. Ils avaient beau se chamailler dès qu'ils en avaient l'occasion, tous les deux s'employaient à rester professionnels auprès des visiteurs. Une sorte d'accord tacite entre eux. Les petits affrontements avaient lieu en dehors du terrain. Mais il lui semblait que l'ambiance avait subitement viré au froid polaire et que le brun se montrait définitivement plus soupçonneux, allant même jusqu'à lui proposer de retourner à l'agencement de sa vitrine pour le laisser s'occuper du mystérieux visiteur.

Pas habituée à laisser les autres se charger de tout pour elle et n'aimant pas spécialement les secrets, Eden lui lança un regard plein de questions. Elle n'obtiendrait pas de réponse aussi facilement mais comment expliquer un tel retournement de situation? Connaissait-il cet homme? Était-ce pour ça qu'il s'était interposé? Trop focalisée sur ses propres soucis, elle avait perdu de vue le fait que Jake pouvait tout aussi bien attirer ce genre de rencontres un peu bizarre. Qui sait ce qu'il faisait en dehors de la librairie? Mais un long moment s'écoula avant qu'elle ne se décide à parler, son regard plein de méfiance allant et venant entre les deux autres occupants de la boutique.

« J'avais également terminé tu sais, répondit-elle tout à fait tranquillement, vous pouvez nous expliquez ce qui vous amène dans notre librairie monsieur, nous serions ravis de vous aider. »

Son regard se plongea dans celui de l'homme alors qu'elle parlait. Sentant déjà l'influence du marchand de sable à l'œuvre. Rien qu'une petite impulsion, pas de quoi le faire s'assoupir non, juste pour le pousser à l'erreur, abaisser sa vigilance pour le cas où il cacherait véritablement quelque chose. Mais la présence de Jake à ses côtés brisa le contact avant qu'elle ait totalement finit d'agir. Ca ne marcherait pas aussi bien qu'elle l'aurait voulu. Peu désireuse de provoquer une scène, Eden se retira derrière le comptoir pour observer la suite. Vu l'exiguïté de la librairie, ça ne la faisait reculer que de quelques pas mais c'était suffisant pour apaiser son collègue et donner l'impression qu'elle ne se rebellait pas.

« Bien que je laisse à mon collègue le soin de vous aiguiller bien évidemment. » Susurra-t-elle

Patience. Le maître mot si elle voulait le pousser à la faute. Elle ne s'était servie que subrepticement de ce petit tour de passe-passe, une toute petite pichenette, juste de quoi provoquer une faille dans sa couverture bien rodée et pousser leur étrange visiteur à parler et se dévoiler sans le vouloir. Pousser trop loin et elle se serait fait repérer facilement. C'était la clé dans ce genre de situation, mieux valait jouer la discrétion que de foncer dans le mur en voulant se montrer trop percutant. Même si elle brûlait d'envie de prendre les rênes de la situation, elle se contenta de laisser Jake se charger de la suite. Il ne restait plus qu'à laisser le temps faire son œuvre. Ça ne devrait pas tarder à présent.
 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   

Spoiler:

Du coup on part sur le fait qu'il vient pour Jake? A vrai dire j'ai un rpà côté où Eden se fait rattraper donc ça m'arrangerait au final, pour pas multiplier les menaces contre elle...Enfin si ça te va toujours ange
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Mer 11 Nov - 18:57

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Jake levait les yeux au ciel, agacé, quand Eden venait signifier qu'elle avait terminé et pouvait s'occuper du client. Ce type était totalement loufoque, elle ne pouvait pas se contenter de le laisser voir avant s'il n'y avait vraiment pas de soucis ? Pour une fois qu'il ne se comportait pas comme un parfait crétin, qu'il voulait même l'aider – eh ouais, monsieur a des principes, et le premier c'est qu'on emmerde pas une dame, même si lui passe son temps à la faire chier, parce que c'est drôle en partie – il fallait encore que l'on vienne lui mettre des bâtons dans les roues. Heureusement, quelque chose sembla faire changer d'avis la jeune femme, et Jake esquissait son sourire le plus aimable vers le client potentiel – il avait tout intérêt à n'être que ça, s'il ne voulait pas perdre une dent, une fois en dehors de la boutique bien entendu – avant de prendre la parole, observant du coin de l’œil celle qu'il ignorait être aussi membre du monde surnaturel s'éloigner juste assez pour qu'il se sente moins oppressé.

« Pardonnez l'insistance de ma collègue, vous savez ce que c'est... les filles... ça jacasse et ça aime avoir l'attention sur elles. »

Il avait remarqué que souvent, chez les individus masculins, ce genre d'humour lourd marchait bien pour briser la glace et la méfiance qui pourrait régner. Ce qui ne voulait pas dire qu'il n'en faisait pas aussi exprès juste pour continuer à embêter la pauvre Eden, qui avait tout de même bien du courage pour le supporter ainsi chaque jour.

« Dites-moi donc comment je peux vous aider. Littérature moderne, classique, légendes en tout genre ? Récits d'enfance peut-être ? »

Un instant à ne rien dire, l'homme finissait par ouvrir la bouche mais laissait un instant Jake interdit à cause de ce qu'il vint à dire.

« Je cherche une femme, pour régler une dette. »

Une femme ? Une dette ? Dans un murmure, l'homme rajoutait un nom qui ne disait absolument rien à l'irlandais qui lâchait froidement :

« Il n'y a pas ce genre de service ici. Je vous conseille plutôt d'aller dans un bordel pour ce genre de truc dégueu. De plus, il n'y a personne de ce nom dans cette boutique. Merci d'aller embêter quelqu'un d'autre. »


Même s'il poussait l'autre vers la sortie, l'étranger eut encore le geste d'aller vers Eden et Jake le stoppait en l'attrapant par le bras.

« Hey mec... je te conseille de ne pas embêter la jeune fille. Autrement, ça risque de sérieusement chauffer pour toi. »

Et chez lui, ce n'était pas qu'une façon de parler. Cependant, il se demandait si lui avait manqué quelque chose, peut-être qu'il se faisait des idées et que sa collègue le connaissait? S'il savait seulement... et qu'elle ne vienne pas le taquiner plus tard sur son comportement, il dirait que ce n'était pas pour elle, juste parce qu'il sentait les types bizarres à 100 km.
   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mer 18 Nov - 19:41

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Ca alla  presque trop vite après ça. Probablement poussé par l'accueil plutôt glacé qu'il recevait, l'homme daigna enfin aborder la véritable raison de sa présence à la librairie. Mais pas avant que Jake ne lui ai tiré les vers du nez après l'avoir vue s'éloigner du devant de la scène. Accoudée à son comptoir, la brune avait continuer à guetter la moindre réaction. Cette histoire de dette lui mis immédiatement la puce à l'oreille, un mot que l'inconnu avait lâché presque à contre-coeur, presque comme s'il lui avait échappé. Son pouvoir était-il en train d'agir? Difficile à dire. Mais une intuition lui soufflait qu'elle savait le fin mot de l'histoire. Un différent né d'une prise de bec au Marché, d'un receleur qui avait tenté de lui revendre de la marchandise de contrefaçon. La jeune femme ne s'était pas laissé faire et s'en était suivit une altercation particulièrement houleuse durant laquelle elle ne s'était pas privée de dévoiler la supercherie aux autres clients, entachant sérieusement sa réputation au passage. Inutile de dire que l'homme en question l'avait fort mal pris. Mais elle ne s'imaginait pas qu'il irait jusqu'à envoyer un sous-fifre régler ses comptes! Et d'ailleurs, comment avait-il remonté la piste? Un frisson de gêne l'envahie soudainement. Elle n'était plus totalement en sécurité. Si on avait pu la retrouver si facilement, d'autres bien plus dangereux le ferait. De quoi la forcer à reconsidérer sa position. Elle s'était laissé endormir dans cette petite vie placide et avait baissé la garde. Il était temps de faire quelque chose et vite. La perspective de devoir disparaître une nouvelle fois lui arracha une grimace désabusée. Mais le problème qui l'occupait dans l'immédiat était tout autre. Il s'agissait déjà de se débarrasser de ce recouvreur de dette improvisé et en faisant le moins de vagues possibles. A la fois pour ne pas éveiller les soupçons mais aussi parce que M. Forsight n'avait pas besoin de ce genre de drames dans sa boutique.

Jake répondit à cette menace d'une manière qui la laissa stupéfaite, allant même jusqu'à rattraper l'opportun pour l'empêcher de s'approcher. La jeune femme eut un léger mouvement à ce geste, comme si elle avait craint quelque chose en le voyant attraper l'homme par le bras. Trop tard pour l'en empêcher, il s'était déjà saisit de lui pour le retenir et la brunette ne pu qu'observer l'inconnu alors que son regard allait et venait entre eux deux, au bord de l'explosion.

« Dites à celui qui vous envoie qu'il n'y avait rien à voir ici, gronda-t-elle sourdement, vous faites erreur monsieur. Ce que vous cherchez ne se trouve pas dans cette boutique. »


Elle s'était avancée cette fois, pour que ça marche elle avait besoin de chercher le contact visuellement. Eden y mit toute son énergie, tentant de l'influencer mais sans le toucher ça s'avérait relativement difficile. Et comme s'il avait pris cette approche pour un signal, l'inconnu se retourna vivement vers elle, ignorant Jake pour tenter de l'attraper elle, arrachant son bras à la poigne du jeune homme. Evitant de se faire saisir, le poing la cueillie brutalement à l'épaule et la jeune femme chancela, retrouvant l'équilibre de justesse alors qu'elle dardait un regard noire sur lui.

« Dehors, menaça-t-elle, ou vous finirez par le regretter. »


Il était plus grand et plus fort qu'elle mais elle disposait d'autres avantages. Seule la présence de Jake à ses côtés l'empêchait d'en faire la démonstration. Elle craignait d'éveiller ses soupçons mais si la situation devenait trop critique elle allait devoir s'y résoudre. La colère bouillonnait en elle. Que cette pourriture ait osé la toucher, même si le coup relevait plus de l'accident qu'autre chose, la mettait hors d'elle. On ne levait pas la main sur elle. Quelque part dans les tréfonds de sa conscience, le Marchand de sable hurlait sa révolte, appelant à la vengeance. Elle n'aurait eut qu'à la libérer pour lui faire payer son affront. Une tentation contre laquelle elle s'était longuement battue et qui ne lui avait jamais parue plus alléchante.

 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Dim 6 Déc - 16:49

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Jake esquissait un sourire en voyant le regard de l'étranger qui allait entre eux deux, entre sa main refermée sur lui et son visage, comme s'il cherchait quelle était la cause de l'augmentation de température sur son poignet. Intérieurement, l'irlandais affirmait que oui, cher couillon, cela venait de lui et risquait bien d'augmenter s'il continuait à vouloir emmerder son monde... qui voulait du cochon grillé ? Ok... trêve de plaisanterie... de toute manière, Eden prenait la parole et même en la connaissant plutôt bien, Jake avait l'impression que dans sa façon de parler, quelque chose n'était pas comme d'habitude. Presque imperceptible mais bien présent. Perdu dans cette idée, l'autre homme en profitait pour se dégager de sa poigne et semblait certain d'avoir trouvé la bonne personne... merde... est-ce que la fille était en fait très chaude en dehors des heures de boulot ? Non... clairement pas, il devait y avoir autre chose, mais il imaginait mal sa collègue s'attirer des ennuis, à moins qu'elle soit aussi chiante qu'avec lui avec le reste du monde, dans ce cas, beaucoup de personnes devaient lui tenir quelques griefs.

Enfin, son côté spectateur s'envolait en tout cas quand l'homme fit la connerie de frapper Eden. Même en étant un chieur de base, Jake ne ferait jamais cela... bon... ok... en fait si, il avait bien brûlée la mère de Jamie alors tuer quelqu'un, ce n'était pas un réel soucis... mais là n'était pas la question... non, Eden était sa collègue et par principe, Jake ne tolérait pas – ou peu – que l'on vienne chercher des noises à son entourage, tant qu'il était dans le coin en tout cas. Avant ou après, il s'en fichait. Bref, Jake n'était pas content et se sentait à deux doigts de s'enflammer au sens propre comme au figuré. Au lieu de ça, il attrapait la nuque du mec avec la ferme intention de lui éclater le crâne contre quelque chose, comme le comptoir tien, c'était bien ça... mais peut-être que sa collègue allait le regarder bizarrement maintenant qu'elle avait la confirmation qu'il n'était pas sanguin que dans son tempérament.

« T'as imprimé le message cette fois ? Regarde la dame dans les yeux et dit lui que tu as compris oh et... excuse toi aussi d'être un connard, sinon la prochaine fois je décroche ta tête du reste de ton corps. »

Il n'avait alors pas conscience qu'ils étaient deux à lutter contre leur nature profonde, quand bien même, il aurait du mal à croire que Eden n'était pas qu'une fragile petite chose, dans le cas contraire, peut-être bien qu'il se méfierait un temps soit peu. Il n'attendait que de voir ce qu'allait faire l'étranger, même s'il pariait sur la fuite.
   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Lun 14 Déc - 16:14

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Jake fut plus rapide et sa réaction désamorça la colère qui montait rapidement en elle. Non pas qu'elle se calma instantanément après ça mais plutôt que ça lui laissa le temps de reprendre la maîtrise d'elle-même. Quelques secondes salutaires qui lui évitèrent de perdre le contrôle. Ca faisait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé et Eden ne se rendit presque pas compte que son compagnon en était quasiment au même point, luttant pour ne pas se laisser déborder par l'agressivité. Mais l'intrus, s'il était réellement venu lui chercher des ennuis venait de se faire saisir au collet tel un gamin pas sage. Vert de rage, il tentait de se libérer de sa prise, bredouillant quelques paroles sans queue ni tête qui avaient tout l'air d'être des menaces. Eden le toisa d'un regard où brûlait toujours la colère. Ainsi pris, l'inconnu avait nettement moins fière allure. Probablement rien qu'une petite frappe tout juste bonne à intimider plus faible que lui. Il avait tout l'air d'être un sous-fifre envoyé là pour exécuter les ordres, un petit caïd de bas étage recruté sur le tas. Probablement que son chef la croyait suffisamment influençable pour céder à ce genre de pratiques d'un autre âge. On se serait presque cru dans un vieux film sur la mafia.

« Ca ira, gronda-t-elle, ce gargouillis informe m'avait tout l'air d'être un début d'excuse. Si monsieur promet de s'en aller sans faire d'histoire, tu pourras le relâcher. »

Mais profitant de la relative immobilité de l'inconnu, elle s'était approchée de lui, juste de quoi pouvoir planter son regard dans le sien, alors que sa main venait lui effleurer le poignet subrepticement. Le pauvre diable était déjà passablement sonné, la poigne qu'exerçait Jake sur lui, l'empêchant de se dégager totalement. Elle n'avait eut qu'à faire preuve d'une toute petite impulsion, le toucher lui permettant d'utiliser ses capacités comme il le fallait. Elle rechignait à user de ça devant des témoins mais la colère grondait toujours en elle, bien présente même si elle était à présent quelque peu atténuer. Une partie d'elle même réclamait toujours vengeance pour le coup reçu, son orgueil n'acceptant pas de laisser passer ça sans rien dire. Mais la différence était qu'Eden était à présent capable de ne pas céder à cette petite voix.

« Tu vas rentrer chez toi, chuchota-t-elle, et te coucher bien gentiment. Mais avant ça, dis moi qui t'envoies. »


Il fallait qu'elle en ait le coeur net, même si elle était persuadée de n'être pas loin de la vérité et de savoir déjà l'identité du commanditaire. Eden espérait juste que ce petit tour de passe-passe suffirait à jeter le trouble dans son esprit. Elle ne pouvait pas faire grand chose de plus pour protéger son anonymat, payant le prix de son manque de discrétion. Ne se serait-elle pas fait remarqué en se rendant au Marché qu'elle ne serait pas dans cette situation inextricable. La réponse lui parvint dans un murmure étouffé, comme arraché de force. Mais qui suffit à la jeune femme qui n'avait désormais plus rien à faire de lui, s'éloignant de nouveau. Mais l'inverse n'était visiblement pas le cas et dans un dernier élan, l'homme s'arracha à la poigne de Jake, se jetant sur elle en titubant. Ses mains l'agrippèrent comme il pu et la brune réprima une grimace en se sentant saisit par les cheveux violemment. Dans un mouvement qui tint plus de la réaction spontanée que réfléchie, elle se saisit de la première chose qui traînait sur le comptoir, une lourde figurine de plâtre qui servait à empêcher que les prospectus ne soient emportés par les courants d'airs et se retourna tout en le lui envoyant en pleine figure. Le sujet se brisa en morceaux alors qu'elle le heurtait à la tempe dans un cri rageur. Elle avait agit sans réfléchir, se retournant le regard flamboyant et la nuque encore douloureuse de s'être ainsi fait malmener. Bien que sa fierté ait sûrement à présent bien plus mal encore d'avoir été ainsi surprise.
 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Spoiler:

Je te l'offre, il est à point pour Jake ange
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Jeu 17 Déc - 19:10

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Jake gardait une ferme prise sur l’homme qui était venu troubler leur journée qui aurait été ponctué de regards noirs et d’enfantillages – les enfantillages étaient surtout du côté de Jake et sa sociabilité, d’accord – mais voilà, un abrutit venait péter sa routine et en plus, en agissant comme un mercenaire, il venait sérieusement saouler le brun qui s’était donc énervé, mais hochait la tête en écoutant les propos de sa collègue. Ouais… si le crétin s’excusait, il pourrait à la rigueur le laisser s’en aller sans trop de dégât, mais s’il faisait l’inverse…

« Si tu as besoin que je lui pète un truc ou deux pour l’aider à parler, hésite pas. » après tout, il avait dit à son ami qu’il tenterait de changer, pas qu’il allait le faire… et le naturel pouvait vite revenir au galop vu la façon dont l’homme gérait mal sa colère.

Sa prise encore ferme, l’inconnu finissait cependant par lâcher un nom mais il ne semblait vouloir s’arrêter là et échappait à Jake, voulant une fois encore s’attaquer à Eden qui… beh… qui se défendait bigrement bien pour quelqu’un que l’irish voyait comme une ‘faible femme’ comme les autres. La preuve, il esquissait une grimace en se disant que ça devait faire putainement mal et noter dans un coin de son esprit qu’il allait faire gaffe à ne pas trop chercher Eden aujourd’hui, histoire que son crâne ne finisse pas avec un objet écrasé dessus et lui avec une bosse de la taille d’un œuf d’autruche. Intérieurement, Jake se faisait la remarque que le type était réellement con en fait, qu’il n’avait retenu la menace ni de l’un, ni de l’autre, et alors que son crâne devait déjà le lancer terriblement, le ‘vendeur’ attrapait l’homme de main – un très nul, soyez en certain – par l’arrière de la nuque, lui éclatant le front contre la caisse avant de pester.

« Merde, t’es obligé de saigner quand on te pète un truc connard ?! T’es vraiment chiant jusqu’au bout ! » ok, en même temps on éclate pas la tronche d’un mec comme ça, mais merde quoi, c’est lui qui avait commencé en entrant ici. « J’emmène notre ‘ami’ dehors, on va parler d’homme à… qu’est-ce que c’est à ton avis ? Bah… le truc et moi quoi. Si le chef me cherche, j’ai pris ma pause. »

Puis il préférait ne pas se montrer tel qu’il était devant Eden, d’une part car l’énervement risquait bien de lui faire péter le feu sans qu’il en ait réellement l’intention – fallait qu’il apprenne à bien se maîtriser encore sous le coup de fortes émotions – et aussi parce que… d’un point de vue tout à fait humain, il savait que leur visiteur allait être passablement déformé une fois qu’il s’en serait chargé, alors autant faire ça loin des regards indiscrets où des potentiels clients qui pourraient passer et prendre la fuite si ils se mettaient à croire que le personnel frappait la clientèle. Dans la rue, Jake était un sketch à lui tout seul car en croisant des habitants du quartier, alors qu’ils fumaient juste avant, il offrait un large sourire en faisant la discussion, comme le petit vendeur parfait, en prétextant que ce monsieur se sentait mal et qu’il l’accompagnait à l’écart pour prendre l’air. Ne pas rire fut assez difficile quand quelqu’un lui dit qu’il était réellement prévenant, alors que lui-même riait sous cape avant qu’ils soient hors de portée de regards.

« Bien… à nous deux… qu’est-ce qu’on disait déjà… ah oui… tu cris, tu crèves. Tu balances Eden, ou même moi, tu crèves. Tu supplies que j’arrêtes, tu crèves. T’as compris la règle ? Tu fermes ta gueule, t’apprends ta leçon et ensuite, tu disparais. »

Quoi ? Ce n’était pas cruel ni rien… la preuve, le ‘pauvre’ bougre trouvait la force de repartir plus ou moins debout quand Jake en eut fini avec lui. Il pariait sur quelques côtes cassées, l’arcade pétée aussi… bon toute la tronche était retapée façon Picasso en fait… et lui allait devoir se laver les mains, elles étaient trop rouges pour prétendre que ce n’était que de la peinture ou quoi. De retour dans la boutique, il se hâtait donc d’aller les passer sous l’eau avant de revenir et lâcher, avec tout le naturel du monde :

« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, il doit être hyper maladroit il s’est cassé la gueule dehors et en se relevant, il était marqué de partout. Mystère. » de l’humour, il faisait de l’humour… il n’y avait bien que lui pour faire ce genre d’humour après de tels événements.

   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Dim 24 Jan - 20:53

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



Eden resta longuement au comptoir après son départ, le regard vide à fixer la porte d'entrée restée ouverte. Elle en avait vu de belles mais des journées comme ça restaient définitivement insolites. Une main sur la nuque, tout en se massant l'arrière du crâne endolori, la jeune femme ne pu s'empêcher d'imaginer ce que ferait Jake à présent qu'il n'avait plus de témoins. Il y avait eut un petit quelque chose dans son regard. Un petit quelque chose de dangereux. Intangible mais bien présent. Comme s'il s'était retenu en sa présence. Mais à présent qu'elle n'était pas là pour y assister, elle ne donnait pas cher de cet homme. Et elle n'était pas spécialement désolée pour lui, loin de là.  Une petite part d'elle-même, celle qui était particulièrement rancunière, aurait même bien voulu se faire vengeance elle-même. Elle se sentait touchée dans son orgueil de s'être faite avoir de la sorte. Mais il s'en chargerait pour elle. L'air songeur, sa main balaya les fragments de plâtre éparpillés sur le comptoir, se disant qu'il faudrait nettoyer tout ça avant le retour de Mr Forsight. Et elle lui devrait un nouveau sujet avec ça. Le vieil homme avait été si gentil avec elle qu'elle détestait l'idée d'avoir ramené ses problèmes jusque dans sa boutique. Il ne méritait pas une telle réponse en retour après ce qu'il avait fait pour elle. La brune réalisait à quel point il devenait difficile de séparer ses deux vies qui s'acharnaient à vouloir s'entremêler.

Elle eut le temps d'aller chercher de quoi nettoyer les traces de son forfait avant que Jake ne fasse son grand retour. Pelle à la main, elle l'observa entrer, l'air étonné. Inutile de tourner autour du pot, elle savait bien ce qu'il avait fait mais le voir revenir pour de bon rendait l'affaire encore plus réelle. Sans parler de ses mains suspicieusement tâchées de rouge. Il s'était d'ailleurs empressé de disparaître dans l'arrière boutique pour revenir l'air de rien après les avoir nettoyées. Eden pris un air sombre à sa réplique et son regard se porta une fois de plus en direction de la porte.  

« Tant qu'il ne retrouve plus le chemin d'ici, remarqua-t-elle songeuse, je pense que Mr Forsight n'a pas besoin d'autres histoires de ce genre dans sa boutique. Moi non plus d'ailleurs. »

Oh que oui, elle allait désespérément avoir besoin de sécuriser un peu plus ses arrières. Les impairs commençaient à s'accumuler et elle finirait par s'attirer l'ennui de trop, celui dont elle ne réchapperait pas d'une pirouette insouciante. Et il y avait bien trop de choses en jeu pour qu'elle puisse se le permettre. Son regard se fit plus sérieux lorsqu'elle fixa de nouveau son collègue de travail. Il allait falloir jouer carte sur table à présent. Quelque chose qu'ils ne faisaient pas beaucoup tous les deux, trop occupés à se chamailler constamment pour se montrer honnête.

«  J'aimerais autant que cette histoire ne sorte pas d'ici, répondit-elle finalement, inutile d'ébruiter une affaire close tu ne crois pas ? »

Il ne lui devait rien du tout et rien ne l'obligeait à garder le silence sur tout cela. Mais Eden espérait qu'il le ferait tout de même. Peut-être que sous son attitude revêche et asociale il réaliserait qu'il n'aurait rien à gagner à faire le contraire. Et il n'aurait pas eut l'idée de la faire chanter n'est-ce pas ? Ils se portaient royalement sur les nerfs mais tout de même pas à en arriver là ? La brune réalisait finalement à quel point elle venait d'accumuler les erreurs et à quel point sa situation était devenue précaire. Cette histoire venait de sonner tel un signale d'alarme pour qu'elle se reprenne et se montre plus prudente.

 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Indépendant
avatar



   Take me to church I'll worship like a dog at the shrine of your lies I'll tell you my sins and you can sharpen your knife Offer me that deathless death Good God, let me give you my life
   
Messages : 266
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 26
Mon personnage : La face secrète de Jake
Race : Sorcier
Groupe sociétal ou indépendant : Indépendant
Date de Naissance : 17/03/1987
Âge actuel : 28 patates
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : /
Informations : Il maîtrise l'élément du feu @ si on lui fait peur, il peut provoquer un incendie, par accident @ il n'a que de vagues souvenirs de ses parents @ ce n'est pas un enfant de choeur @ accro à différentes substances @

Message par Jake Mitchell le Mar 26 Jan - 14:34

Revenir en haut

   
Accords et désaccords

   
...
Eden & Jake

   
Un rire sans joie quittait les lèvres de Jake en entendant la pauvre Eden souligner qu'elle espérait que le type ne revienne jamais ici, qu'il oublie la route pour revenir en fait. Quelque chose soufflait à l'irlandais que ce n'était pas prêt d'arriver en fait.

« Je ne suis pas certain qu'il se souvienne de son nom, alors le temps qu'il se rappelle de la route pour venir ici, des années seront passées, crois-moi. »

En fait, peut-être que le type allait finir dans la foire aux monstres, il était tellement déformé qu'on allait sans doute le prendre pour une espèce de zombie venu dévorer les cervelles des pauvres humains sans défenses. Bon... lui devait en tout cas arrêter de se faire des films. Ils avaient d'autres chats à fouetter, comme savoir ce qu'ils devaient faire maintenant que cette histoire s'était produite. Faire comme avant – à savoir se chamailler et tout le reste – ou tenter de comprendre ce que ce type voulait à sa collègue ? Dans quoi pouvait-elle traîner pour que quelqu'un vienne jusqu'ici afin de lui demander des comptes ? En même temps, Eden ne lui posait aucune question sur son comportement plus que violent, et si elle respectait cela, avait-il seulement le droit la soumettre à un interrogatoire qu'elle ne lui imposait nullement de son côté ? Sans doute pas, et pourtant la curiosité brûlait vraiment dans ses veines, il était certain que quelque chose n'avait pas été normal dans tous les événements survenus dans la petite librairie.

« Une histoire ? Quelle histoire ? » finit donc par répondre Jake, signe qu'il était d'accord pour ne rien divulguer de tout ce qui avait eu lieu dans cet endroit. Heureusement que le patron s'était absenté justement à ce moment de la journée, ils auraient été renvoyés tous les deux autrement. « Tu peux compter sur mon silence, je ne dirais rien tant que tu ne dis rien à mon sujet non plus. J'ai pas envie d'avoir d'ennuis non plus. »

Comme pour sceller cet accord, Jake serrait la main de la jeune femme et en se remettant au travail, il ajoutait d'un air absent :

« Si on revient te chercher des ennuis, appelle-moi, je m'en chargerais. »

Par la suite, il travaillait toujours, comme s'il n'avait absolument rien dit, comme si ses derniers mots étaient le fruit de l'imagination d'Eden, à elle après de juger si elle le croyait et ce qu'elle allait en faire. Ils n'étaient pas amis, seulement il n'allait pas non plus la laisser dans la merde si elle avait des problèmes.


   
   
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. ©️ Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Mar 2 Fév - 12:08

Revenir en haut
Accords et désaccords. Jake&Eden;
 
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.



C'était bête à dire mais sa réponse lui arracha un sourire bien malgré elle. Le genre qu'on tente de maquiller sans trop de succès avec un regard impassible. Mais Eden qui tenait vraiment à étouffer l'affaire était on ne peut plus ravie de voir qu'il était sur la même longueur d'onde. Ce qui venait d'arriver ce matin là resterait entre eux et chacun avait surpris chez l'autre quelque chose qu'il se garderait bien d'aller répéter . La jeune femme espérait juste que ce petit épisode n'aurait pas d'autres conséquences désastreuses, elle ne pouvait clairement pas se le permettre avec sa position plus que fragile. Elle se perdit quelques secondes, le regard dans le vague tout en manipulant un fragment de plâtre qui avait échappé au grand nettoyage. Puis comme si elle venait de prendre une décision, son regard se porta sur lui, le plus sérieusement du monde.

« Je n'ai pas la moindre idée de ce que je pourrais raconter à ton sujet » répondit-elle tranquillement

Les choses reprendraient-elles comme avant après ça ? Eden se doutait bien que d'autres chamailleries étaient à venir malgré ce qui venait de se passer. Ne serait-ce que pour maquiller une pseudo entente entre eux. Réputation oblige, ils avaient un certain orgueil à préserver. Et puis tout le reste également. Ils n'allait pas changer comme ça. Bien qu'elle sache apprécier son offre. Pourrait-elle le considérer comme un allié ? En tout cas elle avait le sentiment qu'il ne lui causerait pas de tort . Peut-être bien qu'elle se trompait, peut-être pas, après tout, elle ne savait pas grand chose de lui en dehors de ce qu'elle pouvait voir à la librairie. Mais Eden n'aurait d'autre choix que de devoir lui faire confiance. Tout du moins un minimum.
La suite de sa réponse lui arracha un regard surpris qu'elle effaça en quelques secondes. De l'aide ? Vraiment ? Eden s'était attendue à beaucoup de choses mais pas à ça de la part de ce solitaire qui semblait s'être fait une spécialité d'éviter les interactions sociales. Il venait une fois de plus de la surprendre alors qu'ils n'avaient jamais vraiment pu s'entendre correctement et la brune posa les yeux sur lui, plus sérieuse cette fois. Un peu comme si elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander si tout ça n'était pas qu'une vaste plaisanterie, une histoire à dormir debout. Mais il n'en était évidemment rien, elle le savait bien.

« Je saurais m'en souvenir. » Déclara-t-elle

Le moment retomba aussi rapidement qu'il était venu. Comme si ce qui venait de se passer devait rester un secret entre eux. Chacun retournerait à ses occupations habituelles, les chamailleries reprendraient et ils se chercheraient des noises comme si rien ne s'était passé. Et personne ne pourrait soupçonner qu'il y aurait à présent comme un éclair de connivence entre eux. Fugitif mais suffisant pour que chacun sache que les choses n'étaient pas toujours ce qu'elles paraissaient, loin de là. Cette drôle de matinée en était le parfait exemple. Eden ne pouvait s'empêcher de se questionner sur ce que ça donnerait pour la suite mais déjà le quotidien revenait à la charge et elle laissait cette histoire derrière elle, espérant sans trop y croire que tout soit réglé pour de bon.

 

   
code by lizzou × gifs by LilyM

   
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 13:01