AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Eden {We're off to Never-Neverland}

Partagez
Indépendant
avatar



   
Enter Sandman
Hush little baby, don't say a word and never mind that noise you heard. © Candy Apple
Messages : 356
Date d'inscription : 14/02/2015
Mon personnage :
Race : Possession fusionnelle de Rôxánê, dite "Le Marchand de sable"
Groupe sociétal ou indépendant : Avant ou après ma fuite? Etre une fugitive fait-il de moi une indépendante?
Date de Naissance : 16/12/1988
Âge actuel : 27 ans
Situation amoureuse : Célibataire. Ce qui en soit n'est pas plus mal quand on est constamment sur le départ.
Emploi dans le monde des humains : Serveuse, bibliothécaire...Je suis ce que vous voulez que je sois.
Informations : Originaire du pays de Galles, Eden a coupé les ponts avec sa famille après une adolescence houleuse. Elle s'était installée à Londres avant que l'arrivée du Marchand de Sable ne vienne perturber sa vie. Elle est à présent une ancienne membre du Conclave en fuite et tente de se tenir aussi éloignée que possible des organisations.

Message par Eden Fehrenbach le Dim 4 Oct - 7:31

Revenir en haut

Eden Fehrenbach

Prénom : Eden
Nom : Fehrenbach
Âge : 26 ans
Sexe : féminin
Date et Lieu de Naissance : le 16 décembre 1988, à Cardiff, Pays de Galles
Race : possession fusionnelle du Marchand de sable, alias Roxane
Organisation et rang : indépendante civile - ex-membre du Conclave en fuite
Groupe indépendant ou sociétal : //
Travail : Enchaîne les petits boulots, actuellement employée chez un bouquiniste
Avatar : Gemma Arterton
« Enter Sandman »
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

Eden c'est un peu la dualité. L'alliance de deux âmes que tout oppose et qui n'auraient peut-être pas du se croiser. Douce Eden. Si elle choisit de se noyer dans la foule, vous ne la remarquerez jamais. La jeune femme sera vue uniquement si elle le souhaite. Mais le regard sombre qui se cache sous les boucles brunes lui vous a bien observé. Eden a fait de la banalité sa meilleure arme. Plutôt utile pour quelqu'un dont le principale objectif est de fuir et donc de passer inaperçu. Elle ne l'apprécie pas vraiment mais sa nouvelle vie se résume un peu à ça. Tenter de rester discrète, se faire toute petite et ne surtout pas attirer l'attention de ceux qui la poursuivent.

Et se terrer, Eden en a assez. Ne pas pouvoir être elle-même, toujours regarder par dessus son épaule, autant de poids qu'elle traîne à la cheville et dont elle rêve de se débarrasser. Ca n'était pas comme ça avant c'est vrai. Mais la jeune femme a la curieuse impression d'avoir enchaîné tant de phases et d'états d'esprit différents qu'elle n'arrive plus vraiment à se reconnaître. Qui était-elle à l'origine?

Le Marchand de sable? Le secret qui hanta ses nuits durant plusieurs années. Toute sa rancoeur et ses souvenirs rassemblés sous le visage de la vengeance. Une autre facette d'Eden, l'insomniaque qui profita de ses soirées pour accomplir son sinistre dessein. Sans s'en rendre compte; la jeune femme était en train de se mêler à cette âme qui se cache en elle. Plus le temps passait, plus elle éprouvait des difficultés à s'opposer à cette volonté qui cherchait à s'imposer dans son esprit. Ses deux personnalités s'affrontaient, la douce Eden contre l'impitoyable Marchand de sable. La petite serveuse qui ne ferait pas de mal à une mouche contre la jeune femme qui parcourait le monde nocturne pour satisfaire des désirs qui n'étaient pas véritablement les siens.

Avant elle n'était pas comme ça, avant elle était quelqu'un de bien. Solitaire, peut être, amicale sûrement un peu, mais certainement pas cruelle. Ce dont elle ne se pensait pas capable, sa possession l'était sans le moindre problème. Et doucement Eden commença à prendre peur de ce qu'elle était en train de devenir. Quelqu'un d'horrible, de sang coeur et d'impitoyable. Et elle n'était pas certaine de pouvoir se pardonner ce changement. Alors dans un dernier sursaut, la jeune femme repris le dessus, parvenant à s'imposer face à cette personnalité qui était en train de la dévorer. Cela ne se fit pas sans heurt et aujourd'hui encore elle éprouve un étrange sentiment de dissociation par moment. Un mécanisme de défense destiné à la préserver, cela elle le sait. Car tout ce temps, il s'agissait bien d'elle et de personne d'autre, même si elle avait pris l'habitude de l'appeler « le marchand de sable » allant presque jusqu'à personnifier cette facette de sa personnalité qu'elle n'assumait pas.

Toute cette histoire est enterrée depuis, enfouie bien loin pour ne plus y penser. Parce qu'Eden n'a surtout pas envie de se rappeler. Alors elle tiens les rênes de sa personnalité d'une main de fer. La jeune femme douce est devenue un peu plus méfiante, un peu plus farouche. Elle vous regardera parfois d'un air sombre si vous lui déplaisez. Mais de temps en temps le masque s'écaille et elle se permet un sourire, signe qu'Eden est encore là quelque part. Personne n'a réellement disparu, la jeune femme est simplement parvenue à intégrer de nouveau toutes ces facettes de sa personnalité. Eden la douce, Eden la rancunière, Eden la méfiante, plusieurs visages, une même personne.

Aujourd'hui la jeune femme s'adapte. Pour survivre il a bien fallut apprendre. Alors elle est un peu ce qu'on attend qu'elle soit, plus pour avoir la paix que par envie de manipuler les gens. Et si vous venez faire un tour du côté du vieux Dublin et que vous poussez la porte de la librairie qui l'emploie, pensez à adresser un petit sourire à l'employée qui vous ouvrira les bras chargés de livres. Sait-on jamais, elle pourrait vous répondre.
Badaboum baby, je pète le feu!

Elle n'avait pourtant pas l'air si dangereuse cette âme. Tout du moins pas dans les livres ni dans les archives qu'elle a pu consulter. Et de ce qu'elle a pu lire d'elle, Eden a même trouvé que son histoire avait un petit côté épique. Les origines du marchand de sable fleurent bon le désert, le soleil et les senteurs d'Orient. Bien loin d'ici, il y a longtemps, à une époque de conquêtes et de batailles, une époque où Alexandre le Grand régnait sans partage sur la Mediterranée. On sait peu de choses sur cette âme, très peu sur celle qu'elle fut avant que ne se crée la légende du Marchand de sable. Avant le conte il y eut une légende, avant la légende un souvenir, avant le souvenir, une rumeur. Et avant tout ceci, une femme. Roxane. L'histoire n'a retenu d'elle que l'essentiel, qu'elle fut la femme du plus grand conquérant de l'antiquité. On aime à passer sous silence celle qu'elle fut vraiment pour parler de ses manipulations et manigances pour permettre à son fil d'accéder au trône. Femme jalouse et rancunière, elle aurait pu éprouver de l'amour pour son mari. Mais ses tendres sentiments furent terni par ses absences et ses envies de conquête. N'ont subsisté que le regret et un intense sentiment de gâchis monumental. Elle aurait pu être puissante, belle et adulée. Elle aurait pu être aimée. Il n'en fut rien, tout du moins pas à la hauteur de ses espérances. Pas comme elle aurait du l'être, elle la princesse fière et forte.

Alors Roxane s'est vengée. Lorsque le rêve toucha à sa fin, lorsqu'Alexandre ferma pour toujours les yeux sur Babylone. Alors que tous se déchiraient pour une part du pouvoir, elle s'est vengée. De tout ceux qui avaient oeuvré à sa perte, à celle de son fils alors qu'il n'était toujours pas venu au monde. Elle laissa derrière elle un sillage de cadavres et de morts inexpliquées.  Mais le destin s'est acharné sur elle. Elle a oeuvré par amour pour son fils, elle est morte seule et brisée par la main d'un autre. Au soir de sa vie, c'est le coeur plein de vengeance que Roxane s'est endormie, jurant de faire payer tous ceux qui avaient piétiné son destin avant même qu'il ne s'accomplisse.

Et des vengeances il y en a eut d'autres, tellement qu'on ne peut plus les compter. Toujours des âmes solitaires, des personnalités isolées et souvent opprimées. Car se sont celles qui ont la plus forte envie de vengeance et de justice. Celles qui lui permettront d'assouvir son penchant pour le jugement. Roxane n'est pas un esprit maléfique, elle est juste trop rude, trop nerveuse, trop agressive pour Eden. Les choses auraient été différentes si la fusion s'était passée en douceur, mais dès le départ, tout est allé trop soudainement, Roxane a trop empiété sur Eden qui l'a laissée faire. Et si ça avait l'air de fonctionner dès lors que la jeune femme s'est rebellée, tout a déraillé et l'âme de Roxane s'est trouvée incapable d'établir un contact sans heurt avec son hôte, toutes deux trop éloignées et incapables de communiquer.

C'est arrivé tout doucement, insidieusement. Au début Eden n'a pas compris qu'elle changeait, tant les modifications étaient progressives. Un peu plus nerveuse, un peu plus agressive, un peu plus rancunière. Et les mois ont passé, les années, le Marchand de sable a commencé à s'installer doucement en elle. Et lorsqu'Eden s'en est rendu compte, il était déjà trop tard, les victimes commençaient à tomber.

Ce qui l'a fait réagir? Pourquoi ce regret et cette honte? Elle n'aurait su le dire, peut être un restant de l'ancienne Eden, celle qu'elle était avant que tout ne change? Elle n'avait pas demandé à rencontrer ces gens. Tout allait bien tant qu'elle était seule. Sans amis, sans attaches, sans liens. Et Prue est arrivée. Et Eden a commencé à comprendre ce que ça faisait d'éprouver de l'affection pour quelqu'un et de ne  pas vouloir qu'il lui arrive malheur. Toujours est-il que le choc fut brutal mais salutaire. Une crise identitaire qui l'a conduite à se rebeller contre son hôte. La reprise de contrôle se fit dans la douleur mais était nécessaire et elle se rend compte aujourd'hui, plus de deux ans après qu'elle courrait droit dans le mur à l'époque et l'a évité de justesse.

- Une petite envie de faire la sieste par hasard? Eden est capable de manipuler votre état de conscience. Soyons clair, elle ne peut pas vous endormir d'un claquement de doigt à la façon d'un hypnotiseur mais si elle arrive à capter votre regard et vous parle suffisamment longuement, vous allez sentir une certaine torpeur s'emparer de vous. Cet état de rêverie elle est capable de le moduler à l'envie bien qu'il ne dure hélas que moins d'une heure. A moins que vous ne l'ayez laissée vous compter une histoire avant de vous endormir. Alors là...
- Grâce à un artefact offert par Neil Adamson, la jeune femme est capable de se dissimuler à la vue des gens. Non pas de devenir invisible mais à l'instar de son ancien mentor, elle peut se faire oublier des gens qui l'entourent, suffisament pour prendre la clé des champs. Couplé à son pouvoir, ses victimes oublient en général qu'il l'ont vu après et ne gardent qu'un souvenir confus du moment, sans trop savoir pourquoi.
Notre monde est un lieu bien étrange...

Si vous lui aviez posé cette question il y a cinq ans, Eden vous aurait regardé avec des yeux tout ronds, l'air de se demander si vous vous moquez d'elle. Les choses ont bien changé depuis. En quelques années, il lui a fallut tout réapprendre, tout découvrir, de ce monde qu'elle ne connaissait pas.

Elle porte un regard neutre sur ses pairs, les possédés. Se demandant vaguement s'ils éprouvent les mêmes difficultés qu'elle, enviant ceux pour qui les choses ont l'air d'être tellement naturelles. C'est un peu comme une immense loterie où elle aurait tiré le mauvais numéro. Et pourtant, d'autres qu'elle sont bien plus mal servis et elle sait que les pauvres malheureux affublés d'une possession maléfique sont plus à plaindre.

Avec son passage éclair au Conclave, elle a eut l'occasion de côtoyer nombre de vampires pour qui elle conserve un intérêt distant mêlé d'appréhension. Ils sont trop puissants à ses yeux et bien trop mystérieux, lui donnant l'impression de ne jamais pouvoir comprendre leurs actes et leurs projets. Trop d'ambition et trop de risque, elle préfère s'en tenir éloignée lorsqu'elle le peut.

Des lycans elle ne conserve qu'une connaissance basique. Se sont des êtres qu'elle côtoie trop peu pour parvenir à avoir un avis tranché sur la question. Soyons honnêtes, ils lui font tout simplement peur et elle préfère ne pas avoir à les croiser. Trop dangereux, trop risqué, Eden est encore influencée par le folklore humain qui a bercé son enfance.

Côtoyant peu de Thérian, tout ce qu'elle sait sur eux se résume à ses observations personnelles et ce qu'elle a pu lire dans les livres et les archives. Et ce don aussi extraordinaire qu'imprévisible la laisse plutôt songeuse. Quant aux sorciers, elle se contente de faire des affaire avec lorsque le besoin s'en fait sentir. Pouvoir intéressant certes mais qui comporte son lot d'inconvénients et elle ne les envie par forcément.

Sa dernière rencontre avec un spectre? Une vieille histoire qu'elle vous racontera si vous êtes sages. Négatif et positif se mélangent dans son esprit. Des questions que cette rencontre a éveillé auxquelles elle ne veut pas répondre, une impatience teintée de curiosité et de nervosité vaguement rancunière. Elle n'a pas choisi la cible facile aussi. Voilà ce qui arrive lorsqu'on se place sur la route d'un corbeau. Depuis l'histoire a bien changé pour prendre un tour absolument...Inattendu.
Dans un monde idyllique, Eden vous aurait répondu que le Conclave était un peu comme sa seconde famille, un foyer de substitution après celui qu'elle a fuit il y a des années de ça. Mais la vérité est bien différente. En vrai, la jeune femme avait peur. Des ses supérieurs, de ses pairs, de ce qu'on allait bien finir par lui demander d'accomplir. Le Marchand de sable se plaisait dans cet univers impitoyable, Eden la gentille y détonnait comme une horrible tâche sur une nappe blanche. Alors elle s'est tue, jouant le jeu sans vraiment parvenir à s'intégrer totalement. Avant que tout ne dégénère et qu'elle s'enfuit. Mais où qu'elle aille, ils seront toujours dans son sillage et leur ombre commence à peser sur elle comme une menace invisible mais constante.

Les autres organisations elle ne les connaît que de loin, des dires colportés sous le manteau à travers les couloirs, des remarques amusées ou des regards inquiets. Le Cercle est au dessus de tout, la jeune femme n'a pour eux qu'un regard neutre et sans avis particulier, bien loin de leur quête de savoir et de noblesse, elle qui fait partie du petit peuple. La Garde? Dit comme ça, leur philosophie paraît plutôt juste et morale mais la jeune femme a appris à ne plus se fier aux organisations et ne peux pas se résoudre à leur faire confiance.

Quant aux groupes indépendants, Eden n'entretient que peu de rapport avec eux. En vérité elle se tient éloignée de tout ce qui pourrait lui rappeler son passage au Conclave et pire encore, mettre la puce à l'oreille de ses poursuivants. Si elle croise un mercenaire se sera toujours sous un pseudonyme et en utilisant son artefact pour maquiller sa présence. Elle a trop peur qu'on l'a retrouve.

En résumé, les organisations, la brunette en a plus qu'assez et ne leur fait absolument plus confiance. Cela fait trop de temps qu'elle les fuit et avec la peur et l'inquiétude sont venus la rancoeur et la frustration de se voir dicter sa vie par d'autres. Cela doit cesser, elle ne fuira plus.
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...

En y réfléchissant bien, Eden a parfois l'impression que toute sa vie est si bien compartimentée que certaines parties ont forcément été vécues par une autre qu'elle. Pour revenir le plus loin possible en arrière, il faut se rendre au pays de Galles et imaginer son enfance dans une petite maison de Cardiff, entre sa mère dépassée et son père toujours absent. Elle a beau y réfléchir, elle se souvient juste du fait que ses grands yeux sombres cherchaient à accrocher le regard maternelle. Sans succès. Adèle Ferrenbach ne supportait pas de plonger ses yeux bleus dans les prunelles de sa fille, quelque chose dans la façon qu'elle avait de l'observer la gênait. Comme si ces miroirs sans tons qui refusaient obstinément de se fermer n'étaient pas normaux. Car Eden ne dormait pas beaucoup. Très peu pour une enfant de son âge. Trop différente, trop étrange, inutile de dire qu'avec l'adolescence et son lot de catastrophes, elle ne trouva pas sa place et devint alors une cible trop facile pour ses camarades de classe. Qu'importe. Au plus profond de ses nuits, lorsqu'elle veillait dans son lit sans pouvoir trouver le sommeil, la jeune femme s'en moquait éperduement. Ou pas.

Le temps passa. Et ceux qui vous ont dit que ça s'arrange toujours en grandissant vous ont menti. Jamais Eden n'est parvenue à trouver un semblant de normalité dans cet univers qui ne lui correspondait pas. La maison de Cardiff ne tarda pas à devenir un lointain souvenir, coincée entre des bâtiments couverts de suie et de crasse. Et la jeune femme abandonna cette partie de sa vie sans un adieu à sa mère et à son regard fuyant. Réfugiée dans un Londres encore étranger pour elle, Eden savait pourtant que ça n'était que le début. Quelque chose se préparait, comme une ombre à l'horizon qui ne tarderait pas à frapper.

Et c'est là que tout a dégénéré. C'était comme si s'éloigner des siens avait suffit à ôter les dernières barrières qui la retenaient. Lorsque le soleil s'éteignit pour laisser place à la lune, Eden Fehrenbach délaissa son costume de gentille fille un peu bizarre pour celui d'un esprit vengeur. Et sa haine du monde se glissa dans vos nuits pour en faire votre pire cauchemar. Eden ne la connaissait pas cette jeune femme pleine de colère et de rancœur qui barrait une ligne de son carnet à chacun de ses rendez vous. Seul signe de son passage des victimes laissées dans son sillage qui ne se rappeleraient pas d'elle.

Cette inconnue mystérieuse et son étrange mission finiront par attirer l'attention des recruteurs du Conclave. Et parce que rien n'échappe jamais aux organisations, Neil Adamson vint à elle. Ou Jack, comme il aime bien qu'on l'appelle. « Ne vous voilez pas la face » lui avait dit l'homme à l'époque. Elle l'a écouté au départ. Elle? Possédée? Le marchand de sable? C'était incompréhensible, incroyable et pourtant elle a fini par le croire, s'est laissé tentée et a rejoint le Conclave, pour sa propre sécurité au départ.

Elle ne les connaissait pas à l'époque. Et cela avait semblé lui plaire. A elle ou au Marchand de sable? Et l'engrenage s'est refermé sur elle. La découverte du surnaturel, tout cet apprentissage auprès de ses mentors. Des heures entières passées à acquérir un savoir nouveau pour elle. Puis les premières missions. Eden se laissa entraîner, toujours un peu plus loin, toujours un peu plus vite. Elle était l'ombre, elle était la main invisible qui fait disparaître les traces. Et tout aurait put bien se passer. Dans une autre vie elle aurait continué à se perdre toujours un peu plus loin, à fusionner toujours un peu plus avec cette âme qui l'habite. Mais dans un ultime sursaut de conscience, comme pour échapper au sort qui l'attend, parce qu'elle ne se reconnaissait plus et parce qu'elle ne pouvait plus continuer comme ça, Eden pris la fuite. Fit son maigre bagage un soir et quitta Londres sans plus se retourner. Direction Dublin Mais si elle a pu semer ceux qui la recherchaient encore et toujours, impossible d'abandonner son hôte en cours de route. Le marchand de sable était là, bien décidé à rester. Quel que soit son avis.

Et s'il y en a une qui ne lui a pas demandé le sien d'avis, c'est bien Elle. Une rencontre placée sous le signe du hasard, une jeune femme dont elle a fait la connaissance dans des circonstances plus que compliquées. Toute jeune arrivée dans la ville Irlandaise, encore en proie à de terribles dissensions avec le marchand de sable, Eden n'imaginait pas une seule seconde rencontrer une amie. Et pourtant Prue a fait sa place dans sa vie sans qu'elle s'en rende vraiment compte. Et quand Eden l'a réalisé, les choses s'étaient déjà faites. Et Elle a commencé a ressentir des choses. Des choses qu'elle n'avait plus reconnu depuis longtemps. L'affection, l'amitié, mais aussi l'inquiétude et le besoin de protection. Et tous ces sentiments là, ça ne plut pas du tout au Marchand de sable. Quelque chose se réveilla, quelque chose qui s'opposait à ses envies de vengeance. Le fantôme de l'ancienne Eden? Les restants de sa personnalité? Toujours est-il que c'était rebelle et profondément contre ce qu'elle était en train de devenir. Et que ça lui a donné envie de se battre.

Et si la reprise de contrôle s'est faite dans une douleur indicible, la jeune femme est néanmoins parvenue à s'imposer et reprendre les rênes. Se sont de bien vieux souvenirs sur lesquels elle déteste s'arrêter, c'était il y a plus d'un an. La fièvre noire. Elle ne vous en parlera pas mais elle se souvient de chacun des détails de cette soirée fatidique. Le carnage au fond de l'allée, David, ce coup de téléphone et la peur. Pas pour elle, oh non. Pour Prue, mêlée sans qu'elle puisse y faire grand chose. Et puis il y eut tout le reste, la vérité, la culpabilité, ce qu'elle a dit, ce qu'elle a tut. C'était il y a des mois mais elle se souvient de chaque parole. Un épisode comme un électrochoc, une dernière occasion de tout arranger avant qu'elle ne se perde pour de bon.

Aujourd'hui, les choses sont encore vacillantes pour la fugitive qui vient d'essuyer une terrible frayeur, manquant de se faire rattraper par ses poursuivants. Obligée de demander de l'aide à quelqu'un de parfaitement inattendu, tenue de se faire la plus discrète possible et surtout de trouver d'autres moyens de se cacher. La jeune femme est de retour à la vie publique depuis quelque mois, un étrange bracelet ne quittant jamais son poignet à présent.

Et si on se met à lui poser trop de questions, la jeune femme se contente d'un petite sourire énigmatique ou d'un petit clin d'oeil avant de s'éloigner tranquillement. Et sans trop s'en rendre compte, on a déjà oublié qu'elle était là. Un peu comme un rêve. Et d'ailleurs, ne le sentez vous pas les enfants? Le sommeil qui arrive? Lavez vous les mains et soyez bien sages. Le marchand de sable va passer.
Les infos des Illuminatis sur moi...

Coucou les amis! Ici votre humble admin! Moon, Moony et tout un tas d'autres surnoms que vous déciderez de me donner! Rpgiste depuis une dizaine d'années, accro aux bonnes histoires, collectionneuse compulsive de livres, câlineuse de petit nouveau et experte en tirage de plans sur la comette! Pour le résumé c'est à peu près tout...Ah si...Je vous aime tous  loveyou  
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Lun 5 Oct - 8:13

Revenir en haut
Bienvenue à toi petite Denden d'amour. hug
Garde
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 23
Mon personnage : Prue Abigail Jones
Race : Possession fusionnelle de John Smith, un médium
Groupe sociétal ou indépendant : Aucune.
Date de Naissance : 30/10/1992
Âge actuel : 22 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Emploi dans le monde des humains : Étudiante en Philosophie, dernière année de master
Informations : Prue vient d'intégrer la Garde et est encore en plein entraînement, cherchant ses marques.
Elle ne vient pas d'Irlande.

Message par Prue A. Jones le Lun 5 Oct - 17:44

Revenir en haut

Bravo Eden!



Tu es validé! Mais avant qu'on ne te laisse aller gambader dans les rues de Dublin et te faire déchiqueter, lis encore ces quelques lignes qui t'aideront à trouver quoi faire.

Les trucs obligatoires



Maintenant que tu es validé, on te rappelle qu'on te demande de te connecter au moins une fois par mois et de poster au minimum une fois tous les deux mois dans la section RP. Bien sûr, on préférerait que tu en fasses un peu plus, mais au moins tu connais le stricte minimum. ;)Si tu as le moindre problème pour pouvoir remplir ce minimum, par exemple à cause de soucis de connexion, d'ordinateur ou pour tout autre raison de départ, n'hésite pas à nous prévenir dans les absences pour qu'on soit au courant et qu'on ne supprime pas ton compte.Les deux autres choses obligatoires à faire, surtout si dans quelques temps tu veux te créer un autre compte, c'est de créer ton carnet de relations pour recenser tous les liens de ton personnage, ainsi que de créer ta chronologie des RP dans ta fiche de voyage.Une fois ceci fait, tu as rempli toutes tes obligations, et on peut passer à la partie plus fun!   

Les autres trucs cools



Bon maintenant que tu as créé ton personnage et que tu lui as créé des liens, peut-être que tu as une idée de personnage qui serait directement lié au tien? Alors dans ce cas tu peux créer un scénarii pour qu'un futur membre puisse le prendre. Et si tu ne veux pas créer tout un personnage rien que pour ce lien, tu peux aussi le proposer à la foire aux liens pour donner plus de libertés au nouveau membre pour créer son personnage.Ce n'est pas obligatoire, mais tu peux également ouvrir ta voûte pour y recenser tous les objets que tu pourrais acquérir tout au long de tes périples. De même, si tu ne sais pas trop quoi RP, n'hésite pas à jeter un œil aux missions ou si tu ne sais pas avec qui RP à te lancer dans un RP mystère.Pense également à créer un téléphone avec une boîte mail, pour que ton personnage puisse recevoir des messages d'autres personnages. C'est utile pour commencer un RP. De plus, si tu as envie de créer une vie sur Internet à ton personnage, comme via un facebook, twitter ou autre réseau social, n'hésite pas à faire un tour du côté des sites.Si maintenant tu as une idée de lieux à créer ou de groupe sociétal ou indépendant à ajouter à notre univers, n'hésite pas à poster dans la demande de création de lieu & groupe. Cela permettra à l'univers de TGG de s'agrandir et s'étoffer avec ton aide! Et si tu as la moindre demande ou question ou suggestion à nous faire part, n'hésite pas à aller dans les zones liées plus tôt!Enfin, si tu as envie de te détendre en dehors du RP avec nous, n'hésite pas à aller dans le flood ou les jeux. Et si pour te détendre il te faut un peu plus de RP, ou alors que tu veux mettre en scène ton personnage dans d'autres circonstances, n'hésite pas à faire un tour aux Lignes Croisées.Et voilà, on a fait le tour! Cela fait probablement dix lignes que tu as décroché: mais on ne t'en veux pas! Joue bien et amuse-toi bien parmi nous!   
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 10:40