AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le Cercle

Partagez
PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Sam 3 Oct - 16:45

Revenir en haut

Le Cercle

Le savoir. L'amasser, le garder, le protéger. Ce que les gens doivent savoir ou non, nous le savons, nous le créons chaque jour, le gardons pour nous parfois, le partageons. C'est ainsi que l'on crée un monde meilleur.
Parfois le savoir est trop dangereux. Parfois il est salvateur. Mais c'est avec lui que l'on protège, que l'on soigne... Que l'on définit le bien et le mal. Nous avons le savoir. Nous sommes le savoir. Nous sommes le Cercle.
« Dans le savoir se trouve le salut. »
Petite précision sur les Prédéfinis

Comme indiqué dans le règlement: "nous vous permettons de modifier les prédéfinis à loisir, tant que vous gardez "l'essence" du personnage". En d'autres termes pratiquement tout dans un PV est modifiable, alors n'ayez pas peur de les prendre!

Certains avatars sont négociables, et ce sera indiqué après le nom de la célébrité choisie pour représenter les personnages dans la liste ci-dessous, ou alors directement dans les informations du personnage (que vous trouverez en passant la souris sur le premier gif de la fiche de PV). Si vous cherchez une alternative à ces avatars, vous pouvez demander aux membres du staff soit dans la section du Coin des Invités si vous n'êtes pas encore inscrit, ou alors par MP ou dans la partie des Questions & Suggestions. Notez cependant que tous les avatars qui ne sont pas explicitement notés comme négociables ne le sont pas.

En plus d'avoir pour chaque PV indiqué s'il est pris ou non directement sur sa fiche, nous avons également un code couleur pour la petite liste ci-dessous: vert signifie libre et rouge signifie pris.
Liste des Prédéfinis

Maximilian Griffin▬ Commandeur des chevaliers des Sciences ▬ Possession fusionnelle de Hannibal Lecter ▬ Benedict Cumberbatch (Négociable)
Jeremiah O'Riordan ▬ Frère des sciences - Ancien commandeur des chevaliers des sciences ▬ Possession fusionnelle de Merlin l'Enchanteur ▬ Ralph Fiennes (Négociable. Idée d'alternative: Iain Glen, Sean Bean)
Adèle Aznar ▬ Sœur des arts ▬ Posession fusionnelle de Charles Baudelaire ▬ feat. Tilda Swinton
PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Sam 3 Oct - 16:45

Revenir en haut

Maximilian Griffin

Prénom : Griffin
Nom : Maximilian
Âge : 36 ans
Sexe : Homme
Date et Lieu de Naissance : Au choix 1979, Angleterre
Race : Possession fusionnelle d'Hannibal Lecter
Organisation et rang : Cercle, Commandeur des chevaliers des Sciences
Groupe indépendant ou sociétal : Aucun.
Travail : Psychiatre et consultant pour le SIS Anglais et le CIS Irlandais
Avatar : Benedict Cumberbatch (Négociable)
« Le savoir se trouve parfois dans la psyché humaine. »
Personnage Libre
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

Maximilian est un homme pragmatique, pour lui, qui a grandi entouré de scientifiques et de la noblesse anglaise, il n'y a que deux choses qui sont le plus important: la connaissance et l'observation. Sans le second, on ne peut pas comprendre les gens ou le monde, et sans le premier, on ne peut pas utiliser ce qu'on a observé pour en déduire des choses.
Pour lui, le monde est divisé en catégories. Les personnes peuvent l'être, tout comme toute chose. Ca a un côté rassurant quelque part, que tout puisse être classifié, mais pour lui ça a surtout un ordre pratique. Ainsi, il peut éloigner les choses utiles des choses inutiles, séparer l'ensemble d'un détail. Son esprit est comme une armoire remplies de petites boîte. Il classe, il trie. C'est une manière de ne pas devenir fou.

Car en effet, si Hannibal Lecter était l'un des meilleurs psychiatres du monde, parfois des élans peu orthodoxes se font ressentir. Parfois il a ces visions de chaires humaines, de la graisse, de la douceur de la chaire et son goût unique. Parfois cela lui remplit la bouche, comme des centaines de murmures le poussant à la faute. Mais de toute son âme il se retient, il repousse les désirs de Lecter, dans une boîte avec un gros cadenas qu'il ne souhaite jamais ouvrir.
Parce qu'en réalité, même si Maximilian est fier de son travail en tant que Chevalier des Sciences, aime ce travail et le prend à cœur et au sérieux, il aurait parfois aimé vivre une vie bien différente. Lui qui, enfant, rêvait d'être un espion arrive parfois à quelque peu réaliser son vieux rêve, que cela soit en travaillant pour le gouvernement anglais ou irlandais, ou alors au sein de son travail de défense pour l'Ordre. Parfois, il aurait préféré être un homme normal, loin de toute cette connaissance, mais tout de même entouré du secret.

Cependant, son froid et son sérieux ne laissent rien transparaitre. Certains le voient comme un homme dur, un homme qui est exactement là où il devrait être. Un homme qui ne fait que fouiller dans le cerveau de ses patients, qui analyse leur comportement et en déduis ce qu'il faut en faire. Il paraitrait même qu'après une ou deux séances avec lui, il arrive à déterminer si vous êtes un surnaturel ou non.
C'est un psychiatre de génie, grâce à sa possession surtout, mais aussi grâce à ce pourquoi Hannibal l'a choisi: un esprit d’exception qui sait réfléchir avec rapidité.

Pourtant, parfois, Max se demande s'il ne lui manque pas quelque chose. Est-ce que son intellect supérieur le réduit vraiment à la solitude? À repousser les autres? Parfois il en oublie la chaleur humaine. Mais peut-être qu'il en a juste peur. Peur que cette chaleur rouvre la boîte et ce désir interdit. Mieux vaut être seul qu'un monstre...
Badaboum baby, je pète le feu!

Maximilian ne sait pas trop quand il a commencé à être possédé par Hannibal Lecter, mais il sait que certains savoir et certaines envies ont commencé à faire surface vers la fin de son école obligatoire, le poussant à aller en médecine par la suite plutôt que suivre la voie qu'il voulait initialement.
Si lui-même a quelques... problèmes avec Lecter, en soi, il pense vivre plutôt bien la possession, surtout parce qu'il n'a aucun contact avec Hannibal. En soi, il ne lui murmure pas à l'oreille de commencer à dévorer une jeune femme.
En soi, Hannibal ne lui confère aucun pouvoir, si ce n'est un énorme savoir sur la psyché humaine et la manipulation de cette dernière. Ainsi, il lui a permit de devenir un psychiatre de renommée internationale, et d'avoir une compréhension unique des humains. Sa capacité d'analyse et de déduction en est également améliorée.

Pour ce qui est de qui est Hannibal Lecter... C'est un jeune orphelin Lithuanien, qui plus tard se fit naturaliser américain. Il devint alors un serial-killer, connu pour manger ses victimes. Un cannibale, donc.
Tout comme Maximilian, Lecter est né dans une famille d'aristocrates, mais ces derniers sont morts durant la guerre contre l'Allemagne à cause d'un bombardement. Seul rescapé avec sa sœur Mischa, ils se feront attaquer et Mischa se verra cannibalisée devant les yeux d'Hannibal. Cela lui laissa un profond traumatisme et le rendra muet pendant une bonne partie de son enfance.
Il se fera adopter plus tard par une femme japonaise et son mari et habitera pendant un temps en France où il effectuera son premier crime en tant qu'étudiant en médecine. Il alla alors en Amérique et y devint un psychiatre célèbre, mais continuant à tuer. Il tua en tout neuf personnes avant sa capture.
Personne ne sait vraiment comment Hanibbal est mort après qu'il se soit échappé. En réalité, seul lui le sait, Max lui-même n'en a aucune idée. Mais en ce qui les concerne tous les deux, il vaut mieux que ce secret en reste un...
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...

Maximilian est né dans une famille noble anglais, les Griffin, qui était également une famille de grands scientifiques. Tous deux faisaient alors déjà partie du Cercle, bien que tous deux étaient humains. Ainsi, depuis sa plus petite enfance il avait déjà conscience du monde surnaturel, mais ne fit jamais grand chose de cette infromation. Ses parents espéraient qu'il serait un grand scientifique plus tard, tout comme eux, pour avoir la chance d'étudier les surnaturels pour le Cercle, mais pour le petit Maximilian, tout était très différent.
Max avait grandi avec James Bons, les romans et films d'espionnage. Pour lui, c'était un rêve que d'intégrer le SIS, et être un espion international. Petit, ce n'était pas tellement pour les belles femmes, mais plus pour les gadget, l'excitation et l'aventure.

Bien évidemment, ce rêve ne se réalisa jamais, car il devint la possédé par Hannibal Lecter. Bien sûr, le Cercle s'en rendit compte bien avant les Griffin, et ce fut donc une surprise pour ses parents que Max décide finalement d'étudier en médecine, alors qu'il avait clamé plus tôt vouloir aller en sciences criminelles, voire tenter d'intégrer directement le SIS. En réalité, Max savait alors déjà depuis un moment qu'il était possédé,. commençant à se souvenir de certaines choses que Lecter voulait bien lui montrer.
Mais quelque part, il avait honte. Honte d'être l'hôte d'un monstre aussi abject, d'avoir ces envies cannibales qui sommeillaient en lui.

Force est de constater qu'il devint un psychiatre brillant, gagnant très vite en renommées et arrivant à résoudre les cas de maladies mentales les plus difficiles. Le Cercle l'approcha alors, et il devint presque tout de suite après être devenu Docteur un Serfs.
En même temps qu'il devint frère, le SIS fit appel à lui en tant que consultant, puis, lorsqu'il devint Chevalier et eu à déménager pour la protection de l'Ordre à Dublin, ce fût au CIS Irlandais de le contacter. Il avait gagné sa renommée, sa place au Cercle, et pouvait vivre de par son travail de consultant une partie de son rêve.
Et pourtant Maximilian n'est pas heureux.

Il lui manque quelque chose, et en même temps il a peur. Peur de devenir le même monstre qu'Hannibal. Peur qu'à la fin de la fusion de leurs deux âmes, il ne sera plus un protecteur et un psychiatre de génie, mais un criminel. Et que rien que parce qu'il est son hôte, il perdra tout ce qu'Hannibal lui a fait gagner.
Qui sont tes amis?

Jeremiah O'Riordan
Tout digne successeur

Au début, Maximilian était déconcerté lorsque Jeremiah lui fit part qu'il voulait faire de lui son successeur. Après tout, même s'il était très travailleur et impliqué au Cercle, et avait un bon réseau, il n'aurait jamais imaginé que Jeremiah le veuille lui, pour sa suite.
Cependant, malgré cela, il ne peut que dire à l'hôte de Merlin que sa recherche sans fin de l'esprit de Vivianne est ridicule. Il aurait mieux fait à se contenter d'être au Cercle, de laisser les choses se faire. Cette recherche est futile, mais... malgré tout, Maximilian s'est promis à lui-même que si un jour il repairerait Vivianne, il le dirait à Jeremiah de suite, pour que l'homme puisse tout de même trouver du répit dans sa quête. Aussi stupide soit-elle.


Noah Donelly
Jouons à l'ange gardien

Maximilian était le dernier psychiatre que Noah a vu. Alors que tout le monde parlait de trouble de personnalité, de seconde personnalité ou encore de TSPT, le possédé d'Hannibal Lecter a tout de suite comprit qu'il n'en était rien. Noah était possédé et pas par n'importe qui: par Alexandre le Grand.
Cependant, Noah n'avait pas grand intérêt pour le Cercle. en effet, si Alexandre était un grand dirigeant, il n'apportera rien au science ou aux arts. Ainsi, il en appela à la Garde et au Conclave, leur faisant savoir la présence de la possession. Après tout, le pauvre jeune homme aurait vécu toute sa vie en croyant être fou alors qu'il n'en était rien.
à présent, Noah est membre de la Garde et à vrai dire, Maximilian ne sait pas s'il est courant du fait qu'il ait été son ange gardien pour une journée. Cependant, il espère simplement que son implication ne causera pas de problèmes au Cercle. Ou alors, il n'aura aucune honte à s'occuper de Noah personnellement.


Anja Nikolic
Une mauvaise nouvelle

De par sa fonction au sein du cercle et de son travail de consultant, Maximilian a réussi à se faire tout un réseau d'information, surtout de personnes dans l’espionnage. Avec ça, bien évidemment, il connaissait la réputation d'Anja et, surtout, sut tout de suite quand elle arriva à Dublin. Bien évidemment, cette arrivée est une très mauvaise nouvelle.
S'il ne sait pas encore ce qu'elle prépare, il sait que la présence de la tueuse slave n'est qu’une très mauvaise nouvelle et il fera tout pour la tenir loin du Cercle. Sur ce, il a réussi à mettre la police et quelques services secrets à ses trousses sous plusieurs chefs d'accusation. Elle ne s'est pas encore fait prendre, mais Maximilian surveille au grain. Elle ne doit surtout pas se mettre en travers du chemin du Savoir.


PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Sam 3 Oct - 16:45

Revenir en haut

Jeremiah O'Riordan

Prénom : Jeremiah
Nom : O'Riordan
Âge : De 51 à 55 ans (à adapter selon l'avatar)
Sexe : Masculin
Date et Lieu de Naissance : Ecosse, entre 1960 et 1965
Race : Possession fusionnelle de Merlin l'Enchanteur
Organisation et rang : Cercle - Frère des sciences - Ancien commandeur des chevaliers des sciences
Groupe indépendant ou sociétal : //
Travail : PDG de l'entreprise familiale (domaine au choix)
Avatar : Ralph Fiennes (négociable/idée d'alternative: Iain Glen, Sean Bean)
« Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Tout ce qui est, a déjà été. »
Personnage Libre
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

La plupart des membres du Cercle pourront l'attester, Jeremiah O'Riordan possède cet air de sagesse qui pousse au respect. Sombre et solitaire, celui qui n'est autre que possédé par Merlin ne parle pas pour ne rien dire. Ne vous laissez pas avoir par le bleu de son regard et le poivre et sel de ses mèches folles, ce membre éminent du Cercle cultive une fâcheuse tendance au silence boudeur. Il y a bien un petit quelque chose du gamin qu'il a été en lui, mais cet aspect de sa personnalité est si discret que la plupart des gens se fendent d'un regard incrédule lorsqu'il se prend à glisser une plaisanterie au détour d'une conversation. Adepte de l'humour sans en avoir l'air, vous n'êtes jamais certain de savoir si Jeremiah plaisante vraiment ou pas.

Le regard lointain, constamment pensif, on dirait bien que Jeremiah n'entend jamais vraiment ce qu'on est en train de lui dire. C'est pourtant bien le contraire, toujours à l'écoute de ce qui l'entoure, l'hôte de l'Enchanteur ne cesse d'analyser, d'organiser et de planifier ses futures actions. C'est un homme prévoyant qui n'aime pas se jeter dans l'inconnu et préfère la rigueur à l'improvisation. On jurerait à le voir qu'il ressasse sans cesse on ne sait quelles pensées. Et on ne serait pas loin de la vérité, d'autant plus que Jeremiah est assailli par des souvenirs de son illustre possession. Merlin a habité nombre d'hôtes depuis son décès mais les images de son ancienne vie sont toujours aussi vivaces. Et la vieille promesse qu'il tint à Viviane de la retrouver le hante toujours.  Tous ces hôtes n'ont eut de cesse de la rechercher après sa mort. Sans succès.

S'il est aujourd'hui, simple frère du Cercle, il fut autrefois commandeur des Chevaliers, avant que le temps et la lassitude ne le pousse à délaisser ces fonctions pour un peu plus de liberté. S'il est connu dans le monde humain pour être à la tête de l'entreprise familiale, en vérité, il laisse surtout cette tâche à son conseil d'administration.
Badaboum baby, je pète le feu!

Qui que vous soyez, vous avez forcément déjà entendu parler de Merlin l'Enchanteur. Mais connaissez vous sa véritable histoire? Effacée par les siècles, il est très difficile de retracer son parcours réel. Et même les spécialistes vous regarderont  d'un air penaud en avouant qu'eux même l'ignorent. Ce que l'on sait: Merlin était un sorcier. Et un bon avec ça. Il contribua à l'unification des royaumes de Bretagne et à l'avènement d'Arthur Pendragon. Contemporain de Morgane, Viviane et de la Table Ronde. Le reste n'est que légende . Et bienheureux celui qui saura démêler le faux du vrai. Merlin préserve jalousement  ses secrets. Mentor d'Arthur ou sombre manipulateur? Allié ou ennemi? Le sorcier oeuvra surtout pour lui même et l'on est pas vraiment certain de ses loyautés. Pour savoir tout cela le mieux est encore de lui demander. Mais il semblerait que ce qui pousse encore et toujours l'Enchanteur à se trouver des hôtes à posséder est un intense besoin de réparation.  Le genre qui vous pousse à persévérer encore et toujours jusqu'à ce que justice soit faite.
Et ce dont  il ne parlera pas, occulté des livres et des mémoires, c'est la promesse qu'il tint à Viviane de la retrouver après la mort. Un vieux souvenir dont ne parlent pas les légendes. Un secret millénaire. Fidèle à son serment, quoi qu'il arrive,  vie après vie, l'Enchanteur a tenté de retrouver sa vieille rivale. Sans succès.

- Hôte d'un sorcier particulièrement réputé, Jeremiah a hérité de ses pouvoirs. Mais ceux-ci ont été atténués par le temps, la possession et le manque de pratique, les rendant considérablement moindres et épuisants à utiliser pour leur hôte.  L'homme est cependant capable de manipuler vos perceptions, pouvant parfois aller jusqu'à créer de petites illusions visuelles et auditives. Au prix hélas d'une certaine fatigue car ce genre de pouvoir draine rapidement la force de son utilisateur.
- Jeremiah est particulièrement sensible à  la magie. Comme l'abîme appelle l'abîme, la magie de Merlin lui permet de ressentir les flux qui l'entourent et leur présence sans pour autant pouvoir déterminer leur nature. Largement moins précis que les pouvoirs d'un sorcier servarum, cela peut néanmoins s'avérer utile.
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...

C'est au coeur de la lande écossaise que naquît le petit Jeremiah. Premier né d'une riche famille des Highlands, sa venue fut source de grande fierté. Depuis le jour où sa grand mère, spectre connue du Cercle, annonça que le premier né de la famille était l'hôte de  l'illustre Merlin l'Enchanteur. Enfant choyé et gâté, le petit Jeremiah grandi au sein du manoir familial, sans jamais manquer de rien. Bercé depuis tout jeune par l'histoire des surnaturels et les légendes du Cercle, le jeune homme reçoit sur ses épaules, la pression des attentes et des exigences de sa famille. Le poussant vers un destin auquel il ne comprend finalement pas grand chose. Trop d'enjeux et de demandes le poussent à endosser un rôle dont il ne veut pas. Jeremiah est hanté par les souvenirs de sa possession Depuis son plus jeune âge, des images habitent ses rêves, de scènes qu'il n'a jamais vécues et de lieux qu'il n'a jamais visités. La vie de l'Enchanteur se déroule sous ses yeux sans qu'il ait rien demandé et cet état de fait le dérange. Il ne veut pas de ces responsabilités, il ne veut pas être possédé.

A seize ans, le jeune homme quitte le manoir familial. Fuguant en pleine nuit, n'emportant qu'un sac. Les semaines passent, de villes en villes, Jeremiah s'éloigne le plus loin possible de sa famille et de son destin. Ou tout du moins le croit-il. Car au fond de lui, il sent comme un besoin, un manque. Comme s'il était constamment à la recherche de quelque chose. Ou de quelqu'un. Et encore une fois, ses rêves mystérieux lui offrent la réponse à ses questions. L'âme de Merlin est à la recherche de quelqu'un. Quelqu'un qu'il a juré de retrouver. C'est à Viviane la fée, sa rivale de toujours, que l'Enchanteur a fait cette promesse. Celle de retrouver son âme quoi qu'il arrive. Mais les années et les siècles ont passés, sans que jamais Merlin ne parvienne a retrouver Viviane. Par la force des choses, Jeremiah regagne le manoir familial. Sa formation se poursuit et c'est à l'âge de vingt ans qu'il intègre les rangs du Cercle. Il se servira de l'ordre pour partir encore à la recherche de l'âme de l'Enchanteresse.

Mais s'il a gravit les échelons à force de travail et de persévérance, Viviane lui reste encore et toujours inaccessible. Et plus le temps passe, moins l'homme éprouve le besoin de s'investir dans sa tâche. Voyages après voyages, trop de désillusions et de déceptions ont freiné sa motivation. Aujourd'hui simple frère, il a abandonné son poste pour se consacrer entièrement à sa quête, tentant désespérément de tenir sa promesse.
Qui sont tes amis?

David Gustavson
Bittersweet memories

Les relations que Jeremiah entretient avec l'hôte d'Arthur sont pour ainsi dire très compliquées. Il y a bien trop de méfiance de la part de l'homme qui a du mal à déterminer si celui qui fut son mentor a toujours été sincère avec lui. Merlin a toujours donné l'air de suivre son propre agenda et de jouer pour sa propre personne. Qui lui dit que ça n'était pas déjà le cas autrefois et que ça ne perdure pas aujourd'hui?


Adèle Aznar
Ton autre chemin

Ils cherchaient tous les deux quelque chose et ont eut leur propre façon d'y arriver. Mais Jeremiah courre encore et encore après un mirage qui laisse à Adèle l'impression qu'il s'est lancé dans une quête sans fin, l'observant avec un mélange de mélancolie et d'admiration. Des désillusions et des déceptions, tous les deux savent très bien ce que c'est et ça même Jeremiah le voit en Adèle. Ils ont pris deux voies distinctes, comme s'ils étaient parti du même point de départ pour voir leur quête aboutir en des points différents.


Gwen Dagonet
De l'art de bousculer les habitudes

Entre la demoiselle et les Arthuriens c'est toute une histoire. Et rien ne lui plaît plus que de bousculer le quotidien de Jeremiah, bien trop carré et ennuyeux à son goût. Alors sa venue est toujours comme une mini tornade pour celui qui n'est autre que l'hôte de Merlin. Oubliés les silences boudeurs et le sérieux, Gwen est toujours là pour le tirer de sa mélancolie et perturber ses petites habitudes. Mais la demoiselle lui a également promis de l'aider à retrouver Viviane. S'est elle montrée touchée par cette histoire ou est-ce autre chose? En tout cas, elle ouvre l'oeil et le bon, à l'affût du moinde indice indiquant le retour de l'Enchanteresse.


Bérénice Deveraux
Menteur menteur...

Le vieux sorcier en lui n'aime pas beaucoup Bėrénice. Et elle le lui rend bien. L'hôte de Merlin voit d'un très mauvais oeil son petit commerce, trouvant qu'elle déshonore la race des sorciers en se servant de son don comme couverture pour ce qui n'est autre qu'un piège à touriste. Alors il se méfie grandement de la jeune femme et de ses regards moqueurs. Il jurerait qu'elle sait quelque chose qu'il ignore et il déteste ça au plus haut point .

Ava Johanssen
Après tout ce temps

Elle est de retour. Ils n'ont jamais été aussi proches et l'homme l'ignore complètement. Entre eux subsiste encore cette vieille promesse, que l'un retrouverait l'autre au-delà des vies successives et du temps. Mais manipulée par Bérénice, celle qui cohabite avec Viviane la Fée ne s'est pas encore révélée à lui, malgré les nombreuses demandes de la Dame du Lac. Il y a quelque chose de trouble chez Merlin et la blonde ne s'est pas encore résolue à l'approcher avant d'avoir fait la lumière sur ses intentions.

Maximilian Griffin
Le maître et l'élève

Maximilian a connu Jeremiah à l'époque où il était encore commandeur des chevaliers. Il a même longtemps collaboré avec lui, jusqu'au point d'être presque considéré comme son disciple. Lorsque Merlin décida de se retirer du devant de la scène, l'homme fut saisi d'incompréhension. Pourquoi? Son travail a toujours été irréprochable. Mais rongé par sa promesse, Jeremiah pense à autre chose et l'envie n'y est plus. C'est tout naturellement que Maximilian fut choisi comme successeur bien qu'aujourd'hui encore, il a du mal à le considérer comme autre chose que son mentor.


PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Sam 3 Oct - 16:45

Revenir en haut

Adèle Aznar

Prénom : Adèle
Nom : Aznar
Âge : 32 ans
Sexe : Femmes
Date et Lieu de Naissance : Paris, Mars 1983
Race : Possession fusionnelle de Charles Baudelaire
Organisation et rang : Frère des Arts
Groupe indépendant ou sociétal : Aucun
Travail : Ecrivaine de télévision
Avatar : Tilda Swinton
« Qu'importe l'éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l'infini de la jouissance ! »
Personnage Libre
Miroir, miroir, qui est le plus moche?

Comment parler d'Adèle ? Et bien commençons par le physique. Premièrement, elle n'est pas belle. Certes, il n'est pas impossible de trouver des choses jolies en elle, que ce soit un sourire, une moue ou un regard, mais elle est largement éloignée des canaux de beauté normaux, cela en parti à cause d'années de négligences envers sa personne et son apparence physique. Elle porte ses cheveux blonds coupés courts en une coupe garçonne, qu'elle se taille elle même à coup de ciseaux quand elle en a le temps. Ses yeux bleus pastels sont toujours perçants et vifs, malgré les cernes violettes qui les jouxtent de manières presque permanentes. En dessous de ceux-ci, un nez fin et une ligne incurvée lui servant de bouches finissent de completer le tableau de son visage.

Pour le reste, ma foi, peut de gens ont occasion de contempler sa garde robe, vu qu'elle sort relativement peu. Chez elle, elle a tendance à s'adonner à la fainéantise et à trainer en pyjama, ou en sarouel et vieille chemise, bien plus concentrée sur son travail que sur la quelconque préoccupation d'un observateur extérieur. Et quand je mentionne son travail, je ne parle bien sûr aucunement de ce job d'écrivain de sitcom, qui lui sert juste à payer ses factures sans avoir à sortir de chez elle. Non, sa réelle occupation est la poésie. Prose ou vers, français, allemand ou latin, ses appartements regorgent de feuilles volantes sur lesquelles sont inscrites lignes et lignes de texte nouveaux. Son inspiration est intarissable, absolue, presque surnaturelle. Enfin, pas presque. Totalement. Après tout, adèle n'est pas une humaine comme les autres. Elle est ce que les gens qui s'y connaissent appellent une possession, et pas de n'importe qui. Le grand Charles Baudelaires, je vous prie.

Elle partage certains traits avec l'auteur symbolistes, qui peuvent faire comprendre le choix de son âme errante, notamment la vie dissolue qu'elle mène, la consommation de certaines substances "intéressantes" et une approche particulière de la relation à l'autre. Il serait faux de dire qu'Adèle n'aime pas les gens. En général ce sont les gens qui ne l'aiment pas, à vrai dire, et elle se contente de le leur rendre. Mais si vous arrivez à vous accrocher suffisamment longtemps et maintenez un bon niveau de connaissance, vous pourrez trouver chez elle de magnifiques conversations. Vous pourrez même faire partie de ce cercle, ce Salon de nouvelle époque qui s'est créé avec elle, et partager leurs sorties au bar, leurs réunions au cercle, ou les "fêtes privés" organisés chez elle.
Badaboum baby, je pète le feu!

Vous connaissez Charles Baudelaires. Vous l'avez probablement étudiés en classe, sans vraiment en avoir grand chose à foutre, hein ? Et bien je vais remédier à ça. Déjà, la petite fiche : né à paris en 1821 et mort en 1867, fils de bourgeois et de militaires. Il se rebellera des années contre la vision du monde de son beau-père, en menant une vie la plus scandaleuses possible. Usage de drogue, passions avec des prostitués, endettement, et autres destructions, jusqu'à en mourir. Une vie brève et destructive, mais le résumer à ceci serait bien trop réducteur. Car Baudelaire fut aussi un des poètes les plus connus de son siècle, ses textes ayant suscités honteuse polémique à l'époque et attraction magnifié à la notre.

Le "Dante d'une époque déchue" comme il est surnommé est un romantique déçu, qui de part ses poèmes, vas s'engager à lier en un tout indivisible la beauté et le mal. Il libérera la poésie de toute idée de moral, de loi ou de vérité, se contentant d'essayer d'atteindre la beauté parfaite, à travers l'étude de la mort, de l'amour, de la souffrance, du sacré et du déchu. Certes, son volume principal, ses Fleurs du Mal sont courtes, mais elles recèlent en leur sein une explosion de sens, capable de retourner chaque lecteur, le faisant réévaluer sa conception du Beau, changeant son oeil sur les rencontre de son quotidien, transformant le monde en une immense fresque aux couleurs de la nuit parisienne. Certes, il n'était qu'humain, mais le genre de sorcellerie qu'il a pratiqué avec ses livres ne nécéssite ni haute naissance ni pouvoirs secrets.
Les cicatrices du passé, la sagesse du présent...

Adèle est née au coeur de Paris, en 1973, d'une famille...Et bien, pour simplifier, son père était général de brigade pour l'armée de terre, et sa mère fervente chrétienne femme au foyer. J'imagine que vous voyez très simplement où je veux en venir. Dés qu'elle approcha de l'âge de raison, elle commença à remettre en question leur mode de pensée, commençant à découvrir par de rebelles petits camarades musiques et arts alternatifs, idées différentes et autres apologies de la révolte. L'époque était propice, et elle assez douée pour ne pas s'attaquer frontalement à monsieur son père.

Elle quitta la maison dés ses 16 ans, partant étudier dans un lycée privé dans le sud de la France, et c'est là qu'elle planifia son évasion. Elle n'atteint jamais le lycée sus-mentionné, décidant de s'embarquer dans le premier train qui repartait de la gare de toulouse. Elle atterit ainsi au fin fond de l'ariège, avec certes largement assez d'argent mais nul part ou dormir. le problème fut vite réglé, quand elle partit avec quelques hippies locaux qui lui proposèrent de l'héberger pour la nuit. La nuit dura quelques années. La maison était magnifique, vieille mairie d'un village abandonné transformé en squat pour étrangers de passages, artistes diverses, rebelles locaux et autres types de gens peu enclins à la vie en société consumériste.
La vie n'était pas un problème, vu l'argent avec lequel elle était parti, et elle appris nombre de chose ici. C'est en ce lieux d'excés et de débauche qu'on l'initia à la poésie, à l'écriture, à la beauté des mots, ainsi qu'à un nombre bien trop élevé de drogues à effets psychotropes.

Elle finit par quitter, légèrement à contre-coeur, ce beau pensionnat. La vie y était idillyque, certes, mais les gens lui avaient donné le goût dela découverte, lui conseillant de chercher d'autres vie. Elle prit le conseil, et repartit à paris, s'installer sur la butte-montmartre, jeune femme d'une vingtaine d'année. Elle y découvrit les cercles de poètes, les rues et les bars nocturnes, des amours insidieux et la pauvreté pécunière. Et c'est là aussi qu'elle fit la rencontre d'une entité particulière, j'ai nommé Charles Baudelaire. La possession se fit tranquillement, au milieu d'un trip à l'opium qu'affectionnait si particulièrement le poète. Elle fut lente et douce, leur communication permises par poèmes comme par hallucinations opiacées leur permettant d'apprendre à se connaitre et à s'apprécier, mergant peu à peu leurs différentes identités.
Et dans son délire montmartois vint s'inviter une autre personne oubliée, qui on ne sait comment l'avait retrouvé : son père, furieux, qui toqua à a porte un jours de mai. Ils n'avaient plus eu de ses nouvelles depuis trois ans, le lycée les avaient prévenus de son absences, et ils avaient même fait son deuil, persuadé d'un quelconque kidnapping. Maintenant, elle allait revenir à la maison, arrêter de "faire n'importe quoi" et "sortir sa tête de son cul". Elle acquiesa, demanda un jour pour rassembler ses affaires, fit sa valise, et sauta dans un ferry pour l'angleterre.

Là, et bien, elle put continuer sa vie. elle publia des poèmes, se rendit compte que ça ne payait pas, trouva un travail à la con et continua à écrire. Des gens commencèrent à lui tourner autours, et elle recréa même un semblant de salon, groupant autours d'elle un petit cercle de poètes, écrivains et peintres, remontant un symbolisme déchu dans ce monde contemporain. Son petit groupe attira probablement l'attention car elle se fit contacter par une Organisation. Le Cercle, ils s'appellaient. ils lui parlèrent de leur but, et elle accepta de les rejoindres, vu les facilités qu'il lui proposaient.
Elle tira sa bourre quelques temps, travaillant avec acharnement, recrutant quelques uns de ses amis de salon dans sa nouvelle organisation. Ses années passées dans le cercle lui donnèrent bonne presse, et elle prit même l'habitude de prendre sous son aile les Frères travaillant à leur confirmation.

Il y a peu, on lui proposa de déménager à Dublin, histoire de pouvoir s'occuper des jeunes Serfs de l'endroit, sous l'autorité de son Commandeur de maison. l'appart qu'on lui proposait était cool, le quartier sympa, et elle avait marre de Londres. Elle fit sa valise et accepta, prête à découvrir ces nouveaux paysages irlandais.
Qui sont tes amis?

Jeremiah O'Riordan
Echo du passé

Au premier coup d'oeil, rien ne pourrait rapprocher Adèle et Jeremiah Ils ont pourtant trouvé, en plus d'un certain respect une bonne entente mutuelle. En effet, le début de leur vie a été semblable, mais leurs chemins ont divergés. Et quand Adèle regarde Jeremiah, elle ne peut s'empêcher d'être triste pour lui, qui a fini par rentrer chez lui au lieu de continuer à courir, tout en comprenant parfaitement la souffrance créée par sa quête. Et quand elle le regarde, elle voit aussi en elle.. se demandant si ses choix ont été les bons



Noam Facilier
Approvisionnement

Les bars, le milieux de la nuit en général, et ses divers penchants "festifs" en particulier, Adèle connait bien. mais contrairement à beaucoup, elle préfère les endroits plus cosys pour aller se prélasser quand elle n'est pas avec ses amis. Le patron de son refuge est une possession, un type drôle et particulièrement mortel, personnage dont on pourrait faire un poème. Elle l'aime bien, il faut le dire, mais le doute n'est jamais très loin devant personnage aussi malsain



Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut

La date/heure actuelle est Dim 23 Juil - 14:48