AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'Irlande

Partagez
PNJ
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 18/04/2010

Message par Dieu le Sam 3 Oct - 15:50

Revenir en haut

L'Irlande



L'Irlande est un joli pays, mais parfois assez mal connu. Si vous voulez en savoir plus sur son histoire, ses quartiers, et quelques petites infos, n'hésitez pas à lire ce sujet!

N'hésitez pas à sauter à la partie qui vous intéresse directement à l'aide de ce sommaire!



Un peu d'histoire


L'Irlande, cette contrée verdoyante que les Celtes, ces guerriers de l'âge du fer venus d'Europe de l'Est vont contrôler pendant un millénaire et lui laisser de nombreux traits spécifiques, comme la langue et la culture, encore vivaces aujourd'hui, notamment dans les régions de Galway, Cork, Kerry et Waterford. Quelques siècles vont passer avant de voir apparaître une figure emblématique de l'Eire, St Patrick, fleuron de la christianisation de l’Irlande qui va marquer le déclin puis fin de la religion celtique (du moins en ce qui concerne sa mythologie). La conversion du pays va néanmoins s'effectuer de manière pacifique.

L’Irlande vit un âge d’or intellectuel par le dynamisme de ses institutions religieuses, mais sur le plan politique, l’île est divisée entre cent à cent cinquante tuatha (clans), à la tête de chacun desquels se trouve un rí (roi). Ces chefs sont considérés comme les sujets du roi d’une des cinq provinces (Ulster, Connacht, Munster, Leinster et Meath). Le Ard rí (roi suprême) porte un titre honorifique : son titulaire ne bénéficie pas d'une réelle autorité.
Malheureusement, cet âge d'or doit céder sa place aux envahisseurs Vikings, qui, pendant une quarantaine d’années vont multiplier les raids et les razzias sur les côtes de l'Irlande, privilégiant les monastères (riches de nombreux trésors) avant de s'installer dans des places fortifiées qui deviendront par la suite des lieux de commerce, comme Dublin.

Les temps troublés semblent s'éloigner et les siècles continuent de s'égrainer, la bataille menée par Brian Boru à Clontarf unifie un peu plus les Irlandais avant qu'au XIIème siècle, les Anglais n'arrivent avec les Normands, s'emparant sans difficulté de Wexford et de Dublin. Le pouvoir anglais va alors se consolider au cours des siècles sur l'île, puisqu'après s'être limitée à l'ouest de l'île, en 1494, la couronne anglaise déclare sa domination sur toute l'île (loi Poynings).
En 1541, Henri VIII prendra le titre de roi d'Irlande. La colonisation par les confiscations de terres se développera alors.

Pour se sortir du joug des envahisseurs, profitant de la Première Révolution anglaise pour tenter de retrouver leur indépendance, une grande révolte éclata en 1641. Elle sera cependant brisée par Oliver Cromwell en 1649 qui, débarqua à Dublin, entreprit la reconquête de l'île et orchestra une sanglante répression. Les Irlandais seront par la suite soumis à des discriminations très fortes de la part des autorités anglaises, qui continueront les décennies suivantes afin d'éviter tout risque de nouvelle rébellion. Des lois leur interdiront même de pratiquer la religion catholique

En dépit de ces mesures drastiques, un nouveau soulèvement aura lieu en 1798, insufflé par l'émancipation des États-Unis et l'exemple de la Révolution française. Une éphémère République de Connaught sera proclamée après la Bataille de Castlebar mais en réponse, la répression sera une nouvelle fois terrible, la Grande-Bretagne proclamera un « acte d'union » unissant totalement l'Irlande au Royaume-Uni.

Le XIXe siècle sera quant à lui marqué par une émigration massive des Irlandais en direction de l'Amérique, émigration accrue par les conséquences de la terrible famine (aggravée par l'ordonnance du Royaume-Uni qui forçait les Irlandais à continuer leurs exportations de nourriture vers l'Angleterre, alors que la population irlandaise mourait de faim et faisant un millions de morts) qui sévissait alors en Irlande entre 1846 et 1848. Cumulées à l'exode des habitants, la population de l'île se verra réduite de 25% en à peine 10 ans.

A la fin du XIXe siècle, le mouvement pour l'indépendance reprendra de la force, les quelques élus irlandais au parlement britannique s'en feront l'écho. Une suite de réformes agraires commencera à restituer des terres aux Irlandais. En 1905, le Sinn Féin (parti indépendantiste) est fondé.
En 1914, le « Home Rule » qui donne une autonomie relative à l'île est voté, néanmoins le pouvoir suspensif de la Chambre des Lords Anglaise ainsi que le déclenchement de la Première Guerre mondiale l'empêcheront d'être mis en œuvre.

Durant la guerre, en 1916, sous la direction de l'Irish Republican Brotherhood du Sinn Féin et de l'Irish Citizen Army de James Connolly, éclate l'insurrection de Pâques 1916 à Dublin, qui proclame la République au nom de Dieu et des générations disparues. Elle est écrasée au bout d'une semaine. Mais le Sinn Féin en retire une popularité accrue : il remporte triomphalement les élections de décembre 1918, constitue un parlement irlandais (le Dáil Éireann) et proclame l'indépendance. Le pouvoir britannique dissout le parlement. Un nouveau soulèvement éclate, qui va durer trois ans.
En effet, la guerre d'indépendance irlandaise guerre anglo-irlandaise ou Tan Wardésigne la campagne de guérilla que mena l'Armée républicaine irlandaise (IRA) contre la Police royale irlandaise (RIC), l'armée britannique et les Black and Tans en Irlande, de janvier 1919 à juillet 1921.

Le conflit commença après la déclaration d'indépendance de la République irlandaise. Les deux camps acceptèrent un cessez-le-feu en juillet 1921 qui aboutit au Traité anglo-irlandais de décembre 1921. Cet accord mettait fin à la domination britannique sur la plus grande partie de l'Irlande et après une période de transition de dix mois supervisée par un gouvernement provisoire, l'État libre d'Irlande fut établi. Cependant, six comtés au nord choisirent de rester au sein du Royaume-Uni en tant qu'Irlande du Nord avec leurs propre parlement. Après le cessez-le-feu, les violences politiques et religieuse (entre les républicains et les loyalistes, et entre les catholiques et les protestants) continuèrent en Irlande du Nord tandis que l'État libre d'Irlande plongeait dans une guerre civile entre les partisans et les opposants du Traité anglo-irlandais.


Durant ses premières années, ce nouvel État fut gouverné par les vainqueurs de la guerre civile et en 1937, une nouvelle constitution qui renomme l'État en Éire ou en anglais Ireland. Un traité conclu en 1938 avec le Royaume-Uni, laissait les bases navales en Irlande et entérinait cette indépendance. L'Irlande resta neutre durant la Seconde Guerre mondiale, interdisant même officiellement au Royaume-Uni l'usage militaire de ses ports et aéroports. En 1948, le Republic of Ireland Act est proclamé et il prendra effet le 18 avril 1949 et qui déclare que l’Irlande est officiellement une république et le pays quitte le Commonwealth.

Chronologie


Préhistoire:
autour de -16000 : pendant la dernière glaciation, l’Irlande est couverte de glace.
autour de -12000 : la préhistoire débute en Irlande.
autour de -9000 : arrivée des premiers hommes en Irlande, des ossements de cette période sont retrouvés dans le comté de Waterford.
autour de -6500 : des chasseurs-cueilleurs occupent des sites comme celui du Mount Sandel près de Coleraine.
autour de -4000 : débuts de l'agriculture en Irlande (outils en pierre polie). On en trouve trace dans des sites comme Céide Fields dans le comté de Mayo.
autour de -3500 : les population néolithiques de la vallée de la Boyne construisent un ensemble de tumulus, de mégalithes et d'enclos préhistoriques.

Âge du bronze et âge du fer:
autour de -2000 : les technologies de l’âge du bronze commencent à arriver en Irlande : moulage de haches plates de type Ballybeg, débuts des mines de cuivre à Mount Gabriel dans le comté de Cork ou à l’île de Ross près de Killarney.
autour de -500 : pendant l’âge du fer en Irlande, l’influence des Celtes dans l’art, le langage et la culture commence à se faire sentir.
vers -350 : première occupation du site de la forteresse de Dun of Drumsna dans le Comté de Roscommon.
autour de -300 : meurtre de l’homme de Clonycavan.
autour de -200 : l’influence de la Tène en provenance de l’Europe continentale se retrouve sur la pierre de Turoe à Bullaun dans le comté de Galway.
autour de -100 : travaux d'agrandissement du site d'Emain Macha déjà occupé au Néolithique.

Antiquité:
Autour de 100 après JC : construction d’une série de sites défensifs connus sous le nom de Black Pig's Dyke entre les provinces d’Ulster et de Connacht.
autour de 140 : la Géographie de Ptolémée apporte la première référence écrite d’une agglomération existante dans la région de Dublin en faisant référence à une zone de peuplement prenant le nom d’Eblana Civitas.
autour de 400 : Niall Noigiallach, personnage semi-historique de la mythologie celtique irlandaise, est considéré comme l'ancêtre des Uí Néill. Il aurait régné au Ve siècle à Tara et aurait été un des derniers rois païens avant l’évangélisation hagiographique de l’île par saint Patrick.
431 : Palladius est envoyé en Irlande par le pape Célestin.
432 : selon les Annales d'Ulster, saint Patrick retourne en Irlande.

Moyen Âge:
795 : premier raid viking sur l'île de Rathlin (Rechru).
830 : Óengus de Tallaght rédige le Martyrology of Tallaght dont le prologue parle des derniers vestiges du paganisme sur l'île.
837 : deux flottes norvégiennes, de soixante navires chacune, remontent la Boyne et la Liffey.
839 : une flotte norvégienne arrive dans le Lough Neagh et lance des raids sur tout le Nord-Est de l'île dans les deux années qui suivent.
841 : les Norvégiens établissent leurs premières bases permanentes (longphoirt) à Dublin et à Linn Duachaill.
848 : l'ard rí Maél Sechnaill remporte une grande victoire sur les Norvégiens.
849 : la première flotte danoise arrive en Irlande.
853 : Amlaíb (Oláfr le Blanc), « fils du roi de Lochlann », arrive en Irlande.
902 : Dublin est prise et détruite par les rois de Brega.
917 : deux petits-fils d'Ivarr, Ragnall (Rognvald) et Sitriuc (Sigtryggr) arrivent en Irlande. Le second reprend Dublin.
980 : le roi de Dublin Amlaíb Cuarán (Oláfr Kvaran) est vaincu par l'ard rí Maél Sechnaill mac Domnaill. Il abdique pour se retirer à Iona.
989 : le roi de Dublin Gluniarian verse tribut à Maél Sechnaill mac Domnaill. Cette date (ou celle de 988) est communément reconnue comme marquant la fondation de la ville de Dublin.
1014 : le roi de Leinster Máel Mórda mac Murchada et son allié, le roi de Dublin Sigtryggr Silkiskegg, sont vaincus par Brian Boru à la bataille de Clontarf le 23 avril. Cette date marque traditionnellement le début du déclin des Vikings irlandais.
1167 : le roi de Leinster Diarmait Mac Murchada est déposé par l'ard rí Ruaidri Ua Conchobair. Il fait appel au roi d'Angleterre Henri II pour reconquérir son royaume.
1169 : les mercenaires cambro-normands de Richard FitzGilbert, au service de Diarmait Mac Murchada, débarquent à Wexford.
1171 : Henri II débarque à Waterford et se proclame Seigneur d'Irlande.
1175 : le traité de Windsor, signé le 6 octobre, consolide l'influence normande en Irlande.
1183 : Ruaidri Ua Conchobair est déposé.
1297 : fondation du Parlement d'Irlande.
1315 : Édouard Bruce débarque en Irlande pour y saper la puissance anglaise.
1315-1317 : La grande famine qui frappe l'Europe n'épargne pas l'Irlande.
1318 : Édouard Bruce est vaincu et tué à la bataille de Faughart.
1348 : l'Irlande est touchée par la peste noire.

XVIe siècle:
1534-1535 : rébellion de Thomas Fitzgerald, dit « Silken Thomas ».
1541 : fondation du royaume d'Irlande, en union personnelle avec le royaume d'Angleterre.
1569-1573 : première rébellion des Geraldines du Desmond.
1579-1583 : deuxième rébellion des Geraldines du Desmond.
1594-1603 : guerre de Neuf Ans.

XVIIe siècle:
1603 : traité de Mellifont, fin de la guerre de Neuf Ans.
1641-1642 : rébellion irlandaise de 1641.
1641-1653 : guerres confédérées (ou guerre de Onze Ans) entre la Confédération irlandaise et les colons anglais et écossais.
1649-1653 : conquête cromwellienne de l'Irlande.
1689-1691 : guerre jacobite entre les partisans de Jacques II et ceux de Guillaume III.
1691 : défaite des jacobites à Aughrim le 22 juillet, l'une des batailles les plus sanglantes livrées sur le sol irlandais.

XVIIIe siècle:
1739-1740-1741 : Grand froid durant l'hiver 1739-1740 suivie de la famine de 1740 à 1741
1798 : la Rébellion des Irlandais unis éclate. Une éphémère République de Connaught est proclamée le 31 aout. Malgré le soutien de la France, la révolte est réprimée dans le sang.
1800 : l'Acte d'Union, qui réunit le royaume d'Irlande au royaume de Grande-Bretagne, est voté.

XIXe siècle:
1801 : l'Acte d'Union entre en vigueur le 1er janvier.
1845-1852 : la Grande Famine causée par le mildiou de la pomme de terre tue un million d'Irlandais et pousse un autre million à quitter l'île.
1879 : Nouvelle famine

XXe siècle
1916 : insurrection de Pâques.
1919-1921 : guerre d'Indépendance.
1922-1923 : guerre civile entre partisans et opposants au traité de Londres.
1937 : entrée en vigueur de la Constitution de l'Irlande.
1973 : l'Irlande devient membre de la Communauté économique européenne.

Autres infos


Il existe deux langues officielles en Irlande et bien que l'irlandais soit la langue nationale et l'anglais considéré comme une langue annexe, c’est ce dernier qui demeure largement majoritaire en dépit de l'enseignement obligatoire à l'école de l'Irlandais, il n'est désormais plus pratiqué dans la vie courante que par très peu de personnes.

Résumé


L'Irlande, contrôlée par les Celtes, les Vikings, les Normands et les Anglais ainsi que la christianisation confère à l'île une richesse historique et d'une culture qui demeure vivace dans les esprits de ses habitants comme le St Patrick's Day encore célébré aujourd'hui avec ferveur.
Après un âge d'or qui forgera un patrimoine irlandais unique et qui livrera parmi les plus beaux monuments que possèdent l'Eire, Rébellion, Révolution et Indépendance seront les termes qui témoigneront de cette volonté de se libérer du joug de bon nombre de leurs colonisateurs.
L'Irlande en proie durant de longues décennies à des mesures drastiques au profit de l’Angleterre connaîtra l'émigration, la famine et sa volonté d'indépendance ne cessera jamais d'exister malgré quelques accalmies, la Guerre d'Indépendance Irlandaise débuté en 1919 en sera d'ailleurs le fer de lance et permettra d'aboutir à des accords, des traités qui déboucheront sur l'Irlande que nous connaissons actuellement.

Dublin et ses quartiers


Le centre-ville, entre parcs, abbayes et musées se découpe en deux quartiers autour du fleuve Liffey qui se jette dans la mer d'Irlande, le Nord et le Sud, cerné par le Royal Canal et le Grand Canal et terminé à son extrémité par les Docks commerciaux. Ces derniers rendus modernes depuis quelques années par des constructions en verrière, rendent un contraste bien saisissant avec le reste du City Center. En effet, le centre Historique de Dublin regorge de merveilles, de monuments historiques, de boutiques, de Pubs et d'activités qui rendent cette partie de la ville fort agréable au milieu des vieilles ruelles et des vieilles pierres. Il y a toujours du monde dans cette partie de Dublin et ce, jusqu'au bout de la nuit.

Le Nord-Ouest de Dublin est une partie de la ville plutôt pavillonnaire. On y trouve plusieurs bibliothèque selon les quartiers, de nombreuses salles de sport et de fitness ainsi que quelques centre d'activités, commerciaux et sportifs. Les habitants y sont à leur aise, tous ces services leur facilitant la vie et la rendant plus agréable ont été disposés entre les divers parcs et autres espaces verts qui agrémentent la ville, pour le plus grand bonheur de tous.

Tout comme la partie Nord-Ouest de la ville, le côté Est, proche de la mer d'Irlande est constitué de résidences, de pavillons, de nombreuses bibliothèques et de parcs. A tous ces services s'ajoutent une piscine municipale ainsi qu'un un casino du côté de Marino. Cette partie de la capitale est légèrement plus aisée que sa voisine directe et on y trouve derrière le célèbre Aviva Stadium où se déroulent bon nombre de matchs de rugby internationaux.

Les quartiers au Sud-Ouest de la rivière Liffey sont pourvus en plus là encore comme leurs voisins de nombreuses bibliothèques, de centre de sport, de piscines municipales, de centres communautaires et sportifs, comme des gymnases et autre centres de loisirs et activités, de parcs ainsi que de bon nombres des édifices inscrits au patrimoine historique de Dublin. Ce quartier résidentiel est aussi vivant que ceux qui le jouxtent et ses habitants s'accordent sur les agréables qualités de vie que cette partie de la ville offre.

Le quartier Sud-Est de Dublin qui longe la côte est un district diversifié, entre la partie médiévale relativement bien conservée, des quartiers plus culturels, commerciaux et résidentiels, on y trouve également de nombreuses activités communes à la ville de Dublin, la rendant en peu plus jeune et dynamique. En effet, que cela soient des parcs, des canaux pour les promenades ou encore des squares bien entretenus, ces derniers côtoient des clubs de sports locaux et autres centree de loisirs et les habitants y résidant ont tout à portée de main.

Sources


http://fr.wikipedia.org/wiki/Dublin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Irlande

La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 1:51